Jump to content

OPEX artillerie en Afghanistan : fin de mission pour la « METT-ART »


Pendemonium

Recommended Posts

  • Spécialiste

Déployée à proximité de Jalalabad au sein de la base afghane de Gamberi depuis 2011, la METT-ART a rempli sa mission de formation des artilleurs du 201e corps de l’ANA.

Depuis novembre dernier, la METT-ART composée de 12 militaires français issus du 1er Régiment d’artillerie et de 11 militaires géorgiens de l’école d’artillerie géorgienne formait la batterie d’artillerie du 4e kandak de la 2e brigade du 201e corps à la délivrance des feux indirects en appui de l’ANA. Habitués à utiliser les pièces de 122D30 en tir direct, les Afghans se sont formés aux autres compétences des artilleurs. Trois formations ont donc été mises en place : lecture de carte, positionnement géographique, désignation de cibles et calcul des éléments de tirs à donner aux pièces.

L’instruction au service de pièce du canon de 122D30 a été confiée aux militaires géorgiens car ils servent les mêmes canons ; les militaires français ont pris en charge l’instruction au calcul des éléments de tir et l’apprentissage des techniques d’observation.

Cette instruction qui dure quatre mois est formalisée par une campagne de tir de trois semaines au cours de laquelle plus de 400 obus (fumigènes et explosifs) ont été tirés par les soldats afghans.(...)

article en entier : http://www.defense.g...pour-la-mettart

ça me semblait sympa de mettre en évidence des missions plutôt peu médiatique d'OPEX, surtout pour nos discrets amis de l'artillerie ;)

Il y a de très jolies photos sur le lien.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Et oui il y avait des artilleurs français en Afghanistan. le 3ème Rama a un temps participé aux opérations sur place, équipé du CAESAR.

Voici à l'époque l'arrivée des 3 premiers à kaboul.

Link to comment
Share on other sites

Mes respects aux Troupes qui se sont véritablement immergé dans les unités afghane, il faut avoir le coeur bien accroché et une bonne paire de baloche pour faire ce genre de mission.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Je relance ce sujet car j'ai eu des échos de départ d'artilleur en afga. Des infos?

J'ai juste eu q'un adjudant chef (je ne dirais pas de nom) et parti pour l'afga dernièrement. Pourquoi je ne sait pas.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Je pense qu'ils jouent le rôle d'instructeur pour l'armée afghane, cela s'appelait la coopération, maintenant je crois qu'ils apellent cela un DIO, détachement d'instruction opérationnelle.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...