Jump to content
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Fusil HK416F, le remplaçant du FAMAS.


Recommended Posts

  • Moderator

Après un premier contrat avec l'armée australienne, Thales et son F90 , dérivé du Steyr Aug, sera peut-être le futur fournisseur des armées françaises

source forcesoperations

http://forcesoperations.com/le-f90-de-thales-entre-en-service-dans-laustralian-defence-force/

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Le F90 ne participera pas à l'appel d'offres d'après La Tribune :

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-prochain-fusil-de-l-armee-francaise-sera-bien-etranger-503762.html

 

Concernant le choix parmi les autres concurrents, je pense que chacun des modèles retenu a des qualités, ce sont des bonnes armes, bien éprouvées, à l'exception du VHS, qui fait quand même figure d'outsider... Son principal atout est d'être très proche dans sa structure du FAMAS ce qui, au niveau de l'ISTC par exemple, présenterait de nombreux avantages. Sur le plan des échanges de bon procédés, un contrat VHS pourrait être l'occasion de négocier des compensations intéressantes avec les croates, par exemple avec la vente d'hélicos AS-532 Cougar neufs pour remplacer leurs Mi-17...

Concernant le FAMAS, vu sa résistance en dépit des années, c'est sans l'ombre d'un doute une bonne arme. Malheureusement, comme souvent en France, nous avons fait les choses à moitié. Il aurait fallu des les années 1990 soit revaloriser le parc avec le remplacement des canons et une modifications des puits de chargeur pour permettre l'emploi de chargeur STANAG et le tir de munitions SS109 ou carrément commander des FAMAS G2 en faisant dans ce cas le choix de soutenir notre industrie d'armement léger et peut être, avec un grande série, nous aurions réussi à proposer cette arme à un prix plus raisonnable à l'export...

 

 

Link to comment
Share on other sites

Les compensations économiques dans le domaine d'achats militaires se révèlement souvent plutôt des usines à gaz, ingérables et grandes portes ouvertes à la corruption et autres passe-droits de toutes sortes. De plus dans le cas d'un contrat de "seulement" 250 à 400 mio d'€, cela ne vaut générallement pas la peine, d'autant qu'à ce niveau cela ne se négocie généralement pas d'Etat à Etat.

Clairon

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Voici quelques précisions sur le VHS2 :

C'est une des armes selectionnées par le ministère de la défense en vue du remplacement du FAMAS :

http://www.defense.gouv.fr/ema/sitta/les-salons-precedents/idex-2015/article-idex-2015

Voici les 2 versions, une standard et une version courte :

Version standard :

mini_494734vhs2articlepleinecolonne.jpg

Version courte :

mini_384268vhs2carbinearticlepleinecolon

La société qui fabrique cette arme est HS-Produkt, inconnue en France, mais présente sur le marché américain depuis plus de 10 ans avec le pistolet HS-2000, vendu sous l'appellation Springfield séduis-moi. (Ce pistolet a été elu 'pistolet de l'année' à de nombreuses reprises ces dernières années, 4 fois il me semble par la NRA).

Ce pistolet bénéficie d'une excellente réputation aux USA, il équipe de nombreuses polices locales et agences gouvernementales. Il est l'arme de dotation de l'armée croate et de la police.

https://en.wikipedia.org/wiki/HS2000

https://fr.wikipedia.org/wiki/HS-2000/Springfield_XD

Un petit tour sur youtube, et vous verez de nombreux test, séances de torture... Bref, ce pistolet est très apprécié des américains.

Quelques photos de la version américaine, disponible en 9mm ou 11,43mm.

mini_654579XD9101HCSP061200x782.png

mini_680494XD9822HCSP061200x782.png

Retour au VHS :

Je vous invite à lire les pages Wiki, en anglais et français pour avoir toutes les caractériques techniques.

https://fr.wikipedia.org/wiki/VHS_%28fusil%29
https://en.wikipedia.org/wiki/HS_Produkt_VHS

Ce fusil a été vendu aux irakiens (10 000 unités), on le trouve également au Kurdistan irakien, et en Syrie. (J'ai des photos, si vous êtes interessés).

Personnellement je n'ai pas testé l'arme.
Les militaires croates semblent satisfait et la version 2 est une évolution qui a pris le retex de l'Afghanistan (contingent de 400 soldats déployés)
Je n'ai pas d'avis particulier... sauf que d'après les rumeurs, cet outsider au départ semble être devenus un des favoris pour le remplacement du FAMAS.


Ce que cela représente :
Pour la France: une arme moderne et compacte, la même prise en main que le FAMAS, le même look 'bullpup' du soldat français.
Pour la Craotie : quelque chose d'exceptionnel...

 

Link to comment
Share on other sites

Le VHS et la France :

Petite incursion du VHS1 en France en 2013, pour le défilé du 14 juillet, à l’occasion de l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne.

Lors des répétitions du défilé du 14 juillet à Satory :

mini_683292hvpariz5.jpg

Sur les Champs Elysées :

mini_460774hvpariz3.jpg

mini_373276hvpariz2.jpg

mini_603907hvpariz.jpg

L’arme est portée à la française, histoire de ‘silhouetter’ et rendre hommage au pays hôte.

mini_905391hvpariz4.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 8 months later...
  • Administrateur

Quand l' Armée les touchera t'elle  ?

Si c'est comme pour la tenue félin. ..

On peut facilement imaginer que les troupes d'élites serons les premières à en être doté,  les régiments partants en opex ...

Pour la petite histoire d'active  ( 1992/98 ) dans la Marine nous étions encore équipé fsa 49/56, du mac 50 et de la mat 49 :32_(11):

Link to comment
Share on other sites

Après avoir former, acheter, installer le système Félin sur un armement.. Sur des véhicules..

Encore aujourd'hui des régiments n'ont pas assez de Famas a certain moment pour projeter une unité en OPEX et ils sont obligés d'aller quérir du matos ailleurs..

 

Alors remplacer le Famas, on en parle, on continuera d'en parler, mais pour quand ..? 

 

Seul le grand gourou de l'armement sait. 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Staff

...and the winner is... HK 416 F ! Adieu FAMAS !

La DGA attribue le marché de l’Arme Individuelle Future (AIF)

La Direction générale de l’armement (DGA) a notifié le contrat de réalisation du programme « Arme Individuelle Future » (AIF) au groupement d’entreprises Heckler & Koch SAS France et Heckler & Koch GmbH le 22 septembre 2016. L’opération d’armement AIF vise à remplacer le FAMAS dont la conception remonte aux années 70. Une mise en concurrence à l’échelle européenne a permis de retenir cinq propositions qui ont été évaluées par la DGA, en liaison avec les armées.
Le fusil d’assaut retenu est le HK 416 F. Ce fusil, au calibre OTAN de 5,56 mm, possède la capacité de tirer les grenades à fusil et peut recevoir un lance-grenades de 40 mm pour augmenter sa puissance de feu.
Ce marché contribue à renforcer les solides liens entre l’Allemagne et la France dans la Défense et dans l’industrie de l’armement en particulier. Il permet de satisfaire les besoins des trois armées inscrits dans l’actualisation 2015 de la Loi de programmation militaire 2014-2019 avec la livraison de plus de 100 000 armes, d’accessoires, de munitions et de diverses prestations permettant notamment d’assurer la qualification, le soutien initial et la formation des utilisateurs. Les livraisons sont prévues dès 2017 et s’échelonneront sur une dizaine d’années.

http://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/communiques/ministere/la-dga-attribue-le-marche-de-l-arme-individuelle-future-aif#.V-WB8U5JGZs.twitter

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Vu sur le blog Secret Défense : "Pour trois percuteurs de Famas, on peut acheter un HK 416"

(Déclaration du Général Bosser qui laisse penser que le fusil couterait 1200€ pièce.)

J'en profite pour demander si vous connaissez les principaux points forts du HK sur ses petits copains les SCAR, et autres Beretta qui étaient en lice ? (en dehors de la fiabilité qui ne fait pas de doute)

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Le Famas n'est pas une "mauvaise" arme mais il date un peu et ses "pièces" de rechange voire même ses munitions, sont assez chères à acquérir, d'où la nécessité du renouvellement de ce fusil.

Le HK était déjà utilisé par certaines unités françaises, notamment chez les FS.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Un article éclairant sur le remplacement du Famas

source  opex 360

http://www.opex360.com/2016/11/04/pour-le-general-bosser-il-ne-faut-pas-faire-du-remplacement-du-famas-question-de-souverainete/

Ce genre de transaction est appelé en terme anglo-saxon, COTS pour commercial off the shelf, ou achat sur étagères, en clair c'est "acheter le meilleur produit disponible sur le marché" et le choix de HK me semble tout à fait justifié.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Le 04/11/2016 à 08:37, Fred689 a dit :

Le Famas n'est pas une "mauvaise" arme mais il date un peu et ses "pièces" de rechange voire même ses munitions, sont assez chères à acquérir, d'où la nécessité du renouvellement de ce fusil.

Le Famas a été conçu dans les années 70 et certains de nos camarades ont des Famas des années 80.

Dans la Marine nous avons la version G2 avec des chargeurs compatible OTAN.

IMG_7893.jpg

Le 04/11/2016 à 08:37, Fred689 a dit :

Le HK était déjà utilisé par certaines unités françaises, notamment chez les FS.

Effectivement, dans la Marine les commandos en sont équipé et nous utilisons aussi des pistolets HK.

Il y a 16 heures, Fred689 a dit :

"acheter le meilleur produit disponible sur le marché"

Je pense que ça va de soit, il faut cesser cette réaction " chauvine " qui constitue à faire des armes " made in France " performantes mais très couteuse, non exportée, non commercialisée dont tout reste chère !

Commercialement ( je ne parle pas technique, car elle est d' une conception dépassée ) comparons avec la Kalachnikov, elle a été vendue partout à travers le monde donc fabriquée en grandes séries, ce qui explique en partie sont prix et c' est un cercle que tous les pays " pauvres " l' achètent.

HK est une très bonne marque, l' héritier des fameux Walter.

J' ai eu l' occasion de tirer au HK G36, ce n' est pas la même arme mais si on compare au Famas les organes de sureté, de chargement... sont bien plus facile d' accès.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Comme beaucoup, je suis chagrin que la France n'ait pas trouvée une solution franco-française en lieu et place d'un matériel purement étranger (l'armement fait partie de l'exception française). Toutefois ce nouveau joujou à l'air de correspondre en tout points aux spécificités et exigences du XXIe siècle : Modularité, légèreté, entretien ... bref, à voir à l'usure mais le choix sur lequel s'est porté la DGA à l'air solide.

Link to comment
Share on other sites

  • Similar Content

    • By Archerlite
      Bonjour, 
      petite mise au point des sujets concernant le remplacement du FAMAS dans nos armées.
      Il y a quelques années le FAMAS a été "déclaré" obsolète. En effet n'oublions pas que sa conception date de 1970. La Manufacture d'Arme de Saint-Etienne ayant fermé il est désormais très compliqué de remplacer les pièces usagées ou les FAMAS "morts". De plus le FAMAS (selon le ministère de La Défense) s'abimait plus rapidement lors de l'utilisation de cartouches (balles) en laiton, métal utilisé dans la fabrication des cartouches de l'OTAN. Le ministère devait donc commander un surplus de cartouches en acier pour les opérations dans lesquelles le laiton n'était pas obligatoire. Pour ces raisons (et d'autres) le ministère de La Défense a lancé un appel d'offre en vue de remplacer le FAMAS : le nouveaux fusil devait être compatible avec le système Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrées (voir topic spécialisé) equipant nos FAMAS et FRF-2, pouvoir porter un lance-grenade sous le fusil, etre de calibre 5,56 OTAN, pouvoir transpercer un casque de nouvelle génération à 200m... 
      Cinq entreprise ont proposé un remplaçant : la FN Herstal a proposé le SCAR, Beretta a proposé ses fusils ARX, Heckler&Koch a proposé la HK416, Swiss Arms a proposé le SIG516 et HS Produkt son VHS2 (ressemblant énormément au FAMAS).
      Et c'est la firme allemande Heckler&Koch et sa 416 qui remporte le contrat. Selon le ministre Jean Yves le Drian l'armée française sera désormais  équipée de "la Rolls des fusils d'assaut". Ce fusil d'architecture Carabine a, selon la DGA "remporté les tests haut la main, sans faiblir". Ce fusil présente de plus des caractéristiques logistiques plus pratiques que le FAMAS : crosse déployable s'adaptant à la morphologie du tireur, moins lourde bien que légèrement plus grande... De plus l'entreprise allemande Heckler&Koch aurait fair un effort sur le prix, contrairement à ses concurrents, le ravaissant autour de 4 000€ l'unité.
       
      Pas d'affolement toutefois la commande portant sur 100 000 fusils 416 en 15ans. Notre armée comptant presque 300 000 soldats le FAMAS ne part pas tout de suite !!!
      Il est à noté que de nombreuses unités d'assaut étaient déjà équipées de HK416 (GIGN, RAID...) 
      Des rumeurs courent sur l'achat de fusils d'assaut HK417 pour compléter les 416, le 417 possédant un calibre 7,62 OTAN et non 5,56 OTAN.
    • By Liotax
      Bonjour,
      Je vous poste ce message car j'aimerais vendre de l'équipement FAMAS qu'a collègue à moi m'avais vendu, maintenant je souhaite m'en séparer.
      Je voudrais donc savoir un peu près à quelle prix je pourrais revendre mes équipements, j'ai fait des petites recherche sur internet mais j'aimerais avoir d'autres avis.
       
      Je dispose donc :
      - Une PGM réglementaire pour FAMAS (Camouflage fait par mes soins)
      - Une raill pour PGM FAMAS (Camouflage fait par mes soins)
      - Une crosse pour FAMAS (Camouflage fait par mes soins)
      Je vous remercie d'avance.
       
      Cordialement,
      LIotax
    • By Pendemonium
      Je vous replace le contexte :

      le général Bertrand Ract Madoux (CEMAT) à déclaré fin 2011 devant la Commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat que « pour ce qui est du remplacement du FAMAS, je regrette comme vous que cette arme ne puisse être française. Les équipements de petit calibre sont des équipements de cohérence. Malheureusement ce sont les premiers à être supprimés lors des arbitrages budgétaires. Nous savons que nous garderons le calibre 5,56 et que nous achèterons sur étagère deux versions ; une version standard à canon long principalement pour les unités d'infanterie, une version à canon court pour les autres. La cible du programme, toutes armées confondues, est de 60 000 pour la version standard. Le coût sera de l'ordre de 400 millions d'euros pour les trois armées. D'ici 2013, sera lancée l'appel d'offres et le matériel retenu devra bien sûr être compatible avec le FELIN ».

      Pour les indécis, je vous invite à lire le post initié par Tobo :

      Participons au choix par ce vote ;)
    • By tobonarine
      Il m'est venue une idée il y a pas longtemps, à quoi devrait ressembler le fusil d'assaut français de demain?

      Aspect extérieur :
      Des matériaux légers et résistant qui ne rouillent pas pour un usage tout temps et tout terrains (du plastique? why not?)
      Assez petit pour pouvoir être utilisé en milieux clos. Des rails Picatiny ne gênant pas la ligne de mire mécanique (comme sur le M16/M4) Canon suffisamment long pour le tir de grenades à fusil.
      Côté couleur, stop au noir qui n'existe nulle part dans la nature, mais plutôt une approche du camouflage GB en terme de couleurs.
      Toujours avec bipieds bien entendu.
      Ejection vers l'avant. (Ca aurait sauvé ma dent...)
      Chargeurs M16 mais avec le système de fixation français.

      Niveau intérieur :
      Moi j'y connais rien en technique mais avis d'utilisateur il faut peu de pièces, pas de petits trous à des endroits où cela ne sert à rien d'autre qu'ennuyer l'utilisateur lors du nettoyage. Pas de gros vides non plus où se logent poussières et autres saletés du champ de bataille.

      Innovation de taille ce serait que l'arme soit mutli-calibres. Je m'explique. Il y a quelques années une firme avait réfléchie à une arme dont on pourrait aisément passer d'un Cal 5.56 au 9mm et aussi au 7.62 (version Kalashnikov) pour que le combattant (FS) puisse avoir une arme adaptable à la mission et trouver sur le terrain de quoi palier une logistique complexe dans certaines missions. Cette arme a existé pas moyen de remettre la main dessus...
      Mon idée serait plutôt de passer d'un fusil d'assaut à un FM ou une Minimi assez facilement, par changement des culasses. Un groupe de combat pourrait passer ainsi à plusieurs types de puissances de feu assez facilement.

      Calibre :
      C'est l'OTAN qui décide... Mais pourquoi pas penser à un 7.62... Le HK 417 l'est déjà...

      Alors qu'en pensez-vous?
    • By Pendemonium
      Le 30 juillet à Paris


      Impressionnant. Heureusement qu'il ne soit pas fait cambrioler avant....

      source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/07/30/97001-20120730FILWWW00503-paris-un-arsenal-saisi-chez-un-retraite.php



  • Posts

    berogeitabi

    Posted

    Je pense qu’il est très difficile de savoir les réelles intentions de Poutine.  retrouver une grande Russie, c’est sûr. Laissez une trace dans l’histoire comme étant celui qui a permis cela, c’est sûr aussi.  déclencher une guerre pour y arriver ? A voir. Cela dit, l’annexion de la Crimée était bien une guerre et l’occident a laissé faire, alors pourquoi ne pas tenter de continuer.  dans cette affaire, Biden paraît bien faible (Trump doit bien se marrer dans son coin) et l’Europe montre encore une fois son incapacité à parler et agir d’une seule voix.  Macron dit vouloir intervenir en discutant avec Poutine. S’il parvenait à apaiser les tensions, il marquerait des points en tant que président de l’Europe. Mais il paraît bien trop gentil par rapport au président russe.  par ailleurs, quelles sont les vraies capacités des armées russes ? la question reste posée. Car à observer son intervention en Syrie, elle n’est petit être pas aussi performante qu’elle n’y paraît. Cependant qui veut prendre le risque de tester ses capacités ?  espérons donc que la voie de la désescalade soit vite trouvée, même si j’en doute. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Ok, c'est limpide ! Famas surnommé pour sa dimension, le "clairon".

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    La tension monte encore d'un cran entre la Russie et les pays occidentaux. (© Reuters Londres et Washington ont rappelé leurs ressortissants en Ukraine. L'Otan a placé des forces en attente en Europe de l'Est, ainsi que des bateaux et navires de combat.) Une offensive "à tout moment". La tension est encore montée d'un cran entre la Russie et les pays occidentaux sur la situation en Ukraine. Les Etats-Unis ont annoncé dimanche avoir pris la décision d'ordonner une évacuation des familles de ses diplomates "en raison de la menace persistante d'une opération militaire russe". Le personnel local et non-essentiel peut quitter l'ambassade à Kiev s'il le souhaite et les ressortissants américains sont encouragés à quitter le pays par des vols commerciaux. Pour expliquer cette annonce, le secrétaire d'Etat, Antony Blinken, doit notamment intervenir en visioconférence pendant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne (UE) ce lundi. "Des pourparlers francs" vendredi. Blinken doit également informer les Vingt-Sept de l'issue des "pourparlers francs" tenus vendredi avec Sergueï Lavrov, son homologue russe. En attendant, Londres a également suivi le mouvement du retrait d'une partie de son personnel de l'ambassade de Kiev. Le Premier ministre, Boris Johnson, a notamment averti quant au risque d'une "nouvelle Tchétchénie" en cas d'invasion russe. Quant à la France, elle a conseillé de reporter les voyages non essentiels sur place. L'Ukraine a déploré une décision "prématurée" et "excessive" de la part des autorités américaines. "Hystérie" en Europe. La Russie dément les rumeurs d'intervention en Ukraine et dénonce des tensions "exacerbées par les annonces et les actions concrètes des Etats-Unis et l'Otan", via le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, évoquant une "hystérie" sur le Vieux Continent. Dans ce climat tendu, l'Otan a en effet renforcé sa présence en Europe de l'Est, plaçant des forces en attentes et envoyant des navires et avions de combat. Une situation sécuritaire instable. Depuis l'automne, les pays occidentaux accusent la Russie d'avoir massé à la frontière plusieurs dizaines de milliers de soldats en vue d'une possible invasion. En effet, la guerre entre les séparatistes russes et l'armée ukrainienne dans le Donbass, à l'est de l'Ukraine connait un regain de tension. A l'origine de ce conflit qui dure depuis huit ans, l'annexion de la Crimée par la Russie et son soutien aux Républiques pro-russes autoproclamées indépendantes de Donetsk et de Lougansk. Des manœuvres de troupes ont été récemment observées et une cyberattaque visant plusieurs ministères ukrainiens a eu lieu la semaine dernière. Kiev y a vu la signature de la Russie, accentuant encore la pression.   "S'il existe une sorte de check-list avant de déclencher une guerre, je pense que Poutine en coche exactement et rapidement toutes les cases" La semaine dernière, le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, avait indiqué "redouter" une "intégration de fait" de ces régions au pays de Vladimir Poutine. "Il a massé des troupes à la frontière, il a augmenté les effectifs de ses services de renseignement militaire, il a fait évacuer les Russes vivant à Kiev et a réduit le personnel de son ambassade au strict minimum. S'il existe une sorte de check-list avant de déclencher une guerre, je pense que Poutine en coche exactement et rapidement toutes les cases", décryptait dans le JDD, l 'ancien commandant de l'US Navy James Stavridis.   Moscou veut des garanties. La Russie nie tout projet d'attaques mais se dit menacée en revanche par l'expansion de l'Otan. Elle conditionne la désescalade à des garanties pour sa sécurité. Le Kremlin exige notamment un traité excluant tout élargissement de l'Alliance de l'Atlantique nord à l'Ukraine et à la Géorgie et la fin des manœuvres et des déploiements de militaires en Europe de l'Est de la part de l'Otan ou de ses alliés. Des conditions non négociables pour Moscou, mais inacceptables pour les Occidentaux. Ainsi, les discussions patinent. Après une réunion vendredi, la Russie et les Etats-Unis ont convenu d'un nouveau rendez-vous. En réponse aux conditions russes, les autorités américaines doivent transmettre des "réponses écrites à la Russie" d'ici la fin de semaine. "Je ne pense pas qu'on devrait dramatiser dans la mesure où les négociations se poursuivent" Les options prêtes en Europe. Réduction des achats de gaz et de pétrole, soutien financier à l'Ukraine… L'Union européenne a, quant à elle, préparé plusieurs options, dont des sanctions lourdes, pour réagir en cas d'attaque de la Russie, mais opte pour la prudence pour l'instant. "Je ne pense pas qu'on devrait dramatiser dans la mesure où les négociations se poursuivent et elles se poursuivent", a affirmé Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne, cité par l'AFP. Une position unifiée des Vingt-Sept reste difficile. Certains pays sont partisans de la fermeté tandis que d'autres souhaitent poursuivre un dialogue avec Moscou. L'Allemagne, notamment, est dans une position ambivalente. Selon le ministre ukrainien de la Défense, Berlin aurait notamment refusé de livrer des armes à Kiev. Et le nouveau chancelier, Olaf Scholz, a appelé dimanche à la "sagesse" dans l'examen des sanctions possibles. Ce dernier est partagé entre fermeté, souhaitée par les Verts, et conciliation, plaidée par son parti, le SPD, en raison du projet de gazoduc Nord Stream2. Mardi soir, il rencontrera Emmanuel Macron pour évoquer ce sujet. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky a d'ores et déjà appelé l'Union européenne à rester unie face à la Russie. Mathilde Durand (Source : le JDD)   L'Otan envoie des renforts militaires en Europe de l'Est (© Yuriy Dyachyshyn, AFP/File Des troupes ukrainiennes participent à des exercices conjoints avec les États-Unis et d'autres pays de l'Otan, près de Lviv en septembre 2021.) L'Otan a annoncé, lundi, avoir envoyé des renforts militaires, dont des navires de guerre et des avions de combat, en Europe de l'Est, alors que l'Ukraine et les pays occidentaux s'inquiètent d'une possible attaque russe. De son côté, la Russie a déployé vingt navires dans la mer Baltique. Les pays de l'Otan ont placé des forces en attente et envoyé des navires et des avions de combat pour renforcer leur défense en Europe de l'Est face aux activités militaires de la Russie aux frontières de l'Ukraine, a annoncé l'Alliance, lundi 24 janvier,  dans un communiqué. Le secrétaire général de l'Organisation, Jens Stoltenberg, a indiqué que les pays membres avaient placé leurs armées en état d'alerte et décidé d'envoyer des renforts en Europe de l'Est, dont des navires de guerre et des avions de combat. "L'Otan continuera de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger et défendre tous les Alliés, y compris en renforçant la partie orientale de l'Alliance. Nous répondrons toujours à toute détérioration de notre environnement de sécurité, notamment en renforçant notre défense collective", a-t-il expliqué. "Le Danemark envoie une frégate dans la mer Baltique et s'apprête à déployer quatre avions de chasse F-16 en Lituanie pour soutenir la mission de police aérienne de longue date de l'Otan dans la région", indique le communiqué. "L'Espagne envoie des navires rejoindre les forces navales de l'Otan et envisage d'envoyer des avions de combat en Bulgarie", ajoute le communiqué. "La France s'est déclarée prête à envoyer des troupes en Roumanie sous le commandement de l'Otan. Les Pays-Bas envoient deux avions de chasse F-35 en Bulgarie à partir d'avril pour soutenir les activités de police aérienne de l'Otan dans la région et mettent un navire et des unités terrestres en attente pour la Force de réaction de l'Otan", détaille le communiqué. Des navires russes déployés en mer Baltique Vingt bateaux de la marine russe se sont déployés, lundi, en mer Baltique pour des manœuvres navales, selon l'agence de presse RIA. Les navires vont réaliser des exercices centrés sur la défense navale et anti-aérienne, a indiqué RIA, citant la flotte de la Baltique. La Russie a indiqué qu'elle réagirait de manière "appropriée" si les États-Unis choisissaient d'envoyer des soldats en Europe de l'Est, après une information du New York Times indiquant que la Maison Blanche envisageait une telle option. Regain des tensions  Les tensions autour de l'Ukraine se sont aggravées ces derniers mois face au déploiement par la Russie d'environ 100 000 soldats aux frontières du pays, selon Kiev et les pays occidentaux, faisant craindre une nouvelle invasion russe après celle de la Crimée en 2014. Moscou continue de nier toute intention belliqueuse, tandis que l'Occident menace d'imposer de sévères sanctions économiques à la Russie en cas d'invasion de l'Ukraine. Dimanche, la Grande-Bretagne a accusé le Kremlin de chercher à installer un dirigeant pro-russe en Ukraine, ce que le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de "désinformation". De hauts responsables de l'administration Biden ont indiqué que le président américain avait commencé à étudier des options pour renforcer les moyens militaires américains dans la région. D'après le New York Times, Joe Biden envisage d'envoyer entre 1 000 et 5 000 soldats dans les pays d'Europe de l'Est, sans exclure de renforcer encore les effectifs en cas de regain de tensions. Un haut responsable de l'administration a refusé de confirmer ces chiffres dimanche, mais a déclaré : "Nous élaborons des plans et nous consultons nos alliés afin de déterminer les options qui s'offrent à nous." État d'alerte Les États-Unis ont fourni un soutien militaire à l'Ukraine, mais ils se sont abstenus jusqu'à présent d'envoyer des troupes sur place. "Depuis l'annexion illégale de la Crimée par la Russie en 2014, l'Otan a renforcé sa présence dans la partie orientale de l'Alliance, notamment avec quatre groupements tactiques multinationaux en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne", rappelle l'Otan. "Ces unités, dirigées respectivement par le Royaume-Uni, le Canada, l'Allemagne et les États-Unis, sont multinationales et prêtes au combat", assure l'Alliance. "Leur présence indique clairement qu'une attaque contre un Allié sera considérée comme une attaque contre toute l'Alliance", avertit l'Otan. Il n'y avait pas de forces de l'Otan dans la partie orientale de l'Alliance avant 2014, rappelle le communiqué. La Russie "répondra de manière appropriée" si les États-Unis déploient davantage de troupes en Europe de l'Est et dans les pays baltes, a réagi lundi le parlementaire russe Andreï Kartapolov, selon des propos rapportés par l'agence de presse Interfax. (Source : France 24 avec Reuters et AFP)  

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, C'est en référence au titre de la vidéo = " FAMAS F1 - Le célèbre bullpup français "   Et ceci est la réponse à la question + voir le lien en source ! J'espère avoir été plus claire !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    "vœux aux Armées 2022" Emmanuel Macron s'est rendu, mercredi en fin d'après-midi, à Haguenau pour ses "voeux aux Armées". Cette ville accueille trois régiments : le 2e régiment de hussards, le 54e régiment de transmissions et le 28e groupe géographique qui a rendu les honneurs au président de la République (photo Reuters). Ces trois régiments appartiennent au commandement du renseignement basé à Strasbourg. Le discours du président de la République, où il a rappelé "l'immense respect à l'égard des forces armées", a comporté deux axes principaux : - un axe national, où il a été question des moyens développés pour contrer les nouvelles menaces - et un autre qui a traité de la question de la souveraineté militaire européenne (dans le droit fil des déclarations présidentielles du matin à Strasbourg). Ces deux axes ont été développés sur fond d'un satisfecit évident à l'égard de l'action du gouvernement depuis 2019. Le Président, qui a rendu un hommage appuyé à Florence Parly,  a ainsi rappelé que 198 milliards d'euros seront engagés entre 2019 et 2023 pour réduire les "sur-engagements, fragilisation et lacunes" qui pénalisent les armées. Il a énuméré les efforts industriels et les livraisons de nouveaux matériels (dont le Griffon dont deux exemplaires flanquaient la tribune présidentielle). Il a vanté l'approche "ouverte, lucide et créative" qui a permis de mieux préparer les forces à leurs missions qui s'inscrivent "dans une accélération de l'Histoire". Par ailleurs, Emmanuel Macron a spécialement indiqué que la France était "disponible pour aller plus loin dans le cadre de l'Otan (...), en particulier en Roumanie". Verra-ton un SGTIA du type estonien déployé en Roumanie? Le PR n'a rien précisé. Mais l'ambition est clairement exprimée, s'inscrivant dans cette "vision du long terme" et ce "devoir de lucidité" malgré le "brouillard" qui doit caractériser la vision stratégique française "et celle de l'Europe" face à des puissance tierces. Des puissances qu'Emmanuel Macron n'a pas citées mais qui vont des "acteurs non étatiques" à la Russie (que le chef de l'Etat a citée une fois mais qui a été omniprésente entre les lignes), une des puissances qui "remettent en cause le multilatéralisme" et dont les actions hostiles ont été clairement dénoncées mercredi par le Président qui craint "une escalade".  "La grammaire change" a résumé le Président. Il va falloir différemment conjuguer le verbe "faire face". D'où "l'effort urgent et indispensable (...) à poursuivre et intensifier dans la durée". " "C'est là l'objectif que je vous assigne demain comme aujourd'hui", a conclu le Président.  (Source : Ligne de Défense)
×
×
  • Create New...