Jump to content

Gendarmes en opex


LeMarquis

Recommended Posts

Bonjour a tous, j'ai une question assez simple mais je n'ai pas réussis a trouver la réponse..

 

Est-ce que les gendarmes, en particulier ceux du GIGN partent en opex (comme les autres corps de l'armée)  et combien de temps ?

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Bonjour,

il faut tout d'abord savoir qu'à chaque fois que des militaires d'une des trois armées partent sur un territoire étranger, des gendarmes sont projetés avec eux. Ce sont les prévôts, qui sont chargés d'enquêter sur les crimes et délits dont sont auteurs ou victimes les militaires français. C'est une obligation légale (code de justice militaire). Les prévôts sont affectés à l'étranger (séjour de deux ans) ou en poste provisoire, c'est-à-dire ouvert en même temps que le théâtre (séjour de six mois).

 

Ensuite, les gendarmes partent en unité constituée ou à titre individuel.

Dans le premier cas, c'est souvent un escadron de gendarmerie mobile qui est projeté pour assurer le maintien de l'ordre ou des missions de formations. C'est le cas en Afghanistan, en RCA... Ils agissent sous mandat de l'ONU, de l'OTAN, de l'UE. Ils partent généralement trois mois, ou six mois pour l'Afghanistan.

Des gendarmes partent aussi à titre individuel (ils sont détachés de leur unité) pour assurer des missions de formation notamment. Ils peuvent partir pour une durée de douze mois au maximum.

 

Les militaires du GIGN sont projetés en OPEX pour effectuer des missions de formation, de protection de personnalités (ambassadeur de France en Irak par exemple), ou d'autres missions relevant des forces spéciales.

 

Enfin, des gendarmes sont aussi affectés dans nos ambassades à l'étranger pour y assurer des missions de garde. Il existe aussi des postes d'officiers de liaison auprès de pays étrangers, notamment dans le domaine de la coopération policière.

 

Donc oui, on trouve bon nombre de gendarmes à l'étranger.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...