Jump to content

Carrière au sein d'une unité special


Max54

Recommended Posts

Bonjour,

 

je voudrais faire ma carrière militaire au sein d'une unité spécial.

J'aurais quelques questions a vous posez :

  • Quelle est la différence entre le 1er RPIMa et le 13e RDP ?

  • Quel parcours dois-je emprunter ?

  • Vaut-il mieux et déjà militaire ou simple civile pour le recrutement ?

  • En fonction de notre niveau scolaire sommes-nous promus plus rapidement au grade supérieur ?

  • Quelles aptitudes physiques faut-il ?

 

Merci d'avance pour toutes reponses et aides que vous m'apporterez pour mon parcours:)

Link to comment
Share on other sites

Unité spéciale ça veut un peut tout et rien dire. On parle déjà plus souvent de "forces spéciales" mais c'est pareil c'est un peu un fourre-tout ce terme.

Le 1erRPIMA et le 13ème RDP n'ont pas les mêmes missions. Le 1er ça va plus être de l'action, de la libération d'otages, ce genre de choses.
Le 13ème RDP par contre c'est quasi-exclusivement du renseignement, aller chercher l'info derrière les lignes ennemies, etc.

Le parcours ça va dépendre de l'unité que tu vas choisir. Certaines sont en recrutement directe, d'autres non.

Les aptitudes physiques ? Le maximum... et plus encore !
Le plus dur n'est à mon sens pas d'être au niveau physique mais au niveau mental, ce que beaucoup oublient...

Link to comment
Share on other sites

Les commandos font partie des Forces Spéciales !
Les Forces Spéciales sont simplement des troupes non-conventionnelles, entrainées à tous types de missions délicates, souvent derrières les lignes ennemies.
Elles opèrent généralement en petit groupe, mais jamais dans la clandestinité par contre. Ca c'est le boulot du service action de la DGSE et c'est un peu différent.

Link to comment
Share on other sites

non pour les commandos.

Et Jekoko quand tu dis "entrainées à tous types de missions délicates" tu parles des FS dans son ensemble ? car chaque membre ne sait pas tout faire, nécessairement...

Link to comment
Share on other sites

ah ça, voilà un sujet qui pourra se faire étriper certains.

Moi j'ai du mal à les définir, et je n'en vois pas l'intérêt.

Tu as les commandos marines, qui sont des unités des forces spéciales.

Tu as les grouopes commando parachustistes et de montagne, qui n'en sont pas.

Link to comment
Share on other sites

Bon, je vais tenter d'aplanir un peu les choses pour t'aider dans ta découverte de ce milieu:

 

La seule définition du mot Commando que je souhaite te donner, c'est celle de Kipling:

 

"Le Commando est un Homme vif, alerte, résistant à la fatigue, à la faim, au sommeil; possédant la vitesse de la gazelle, le silence du serpent, la détente du tigre et le mimetisme du caméléon."

 

En gros, le commando, c'est l'équipier formé à agir en petit groupe, derrière les ligne ennemies, et ce que ce soit dans la durée, ou de manière très violente et rapide.

 

Il existe différentes unités spéciales dans toutes les armées, organisées différemment et disposant de spécialités, en dehors du fait qu'elles respectent toutes la définition sus-citées.

 

Dans l'Armée de Terre tu trouveras:

 

Le 1er RPIMa: Spécialisé dans l'action pure. En partant de la destruction d'objectif à la libération d'un otage en territoire hostile. (et moult autres)

 

Le 13ème RDP: Spécialisé dans le renseignement humain, à savoir aller chercher l'information là où elle se trouve. (recherche de groupes rebelles en montagne, observation d'un point en vue d'une action ultérieure ou afin d'aider à la décision de Paris)

 

Le 4ème RHFS: Régiment de l'ALAT, chargé du transport et du largages des commandos.

 

Ces 3 Régiments dépendent du COS, et bossent principalement pour lui.

 

Le CPIS/CPEOM/CPES: Il s'agit des 3 centres du Service Action de la DGSE. Il regroupe les savoir faire des 2 régiment sus-cités, plus celui des Commando Marine (voir après), plus d'autres savoir faire spécifiques à l'action clandestine.

Il est appuyé par le GAM 56 pour le transport.

 

GCP (Groupe Commando Parachutiste): Ce sont des sections existantes dans les régiments Parachutistes conventionnels. (3ème/8ème RPIMa, 1er RCP/RHP/RTP, 17ème RGP, 35ème RAP, 2ème REP)

Ils sont sélectionné en interne de leur régiment, et servent à des actions spécifiques en soutien ( ouverture d'une zone...) de leur régiment d'appartenance, ainsi qu'en appui des régiments du COS dans certains cas.

 

GCM (Groupe Commando Montage): Idem que les GCP, mais pour les régiments de Montagne. Leur spécificité et l'action en milieu montagneux (comme son nom l'indique)

 

Pour la Marine Nationale:

 

Les Commando Marine (Jaubert/Trepel/Penfentenyo/De Montfort/Kieffer/Hubert):

 

Ce sont, comme leur nom l'indique, les spécialiste de l'action au dessus, sur, et sous la mer. Chaque commando dispose d'équipes polyvalentes, ainsi que d'une, voir 2, équipe spécialisé dans un domaine plus précis, fer de lance de chaque commando.

 

Jaubert/Trepel: Assaut en mer (libération d'otage, capture de terroristes sur un navire)

Penfentenyo: Reconnaissance depuis la mer.

De Monfort: Appui spécialisé (artillerie, tireurs d'élite...)

Kieffer: Commandement, maitres chien, spécialistes en informatiques, infirmiers, etc...

Hubert: Nageurs de Combat.

 

A note que de plus en plus, la polyvalence est de mise chez les Commando Marine, et qu'il n'est pas rare de les croiser dans des pays ne disposant pas de côtes.

 

Ils dépendent également du COS, mais sont également amenés à faire des action de police des mers (lutte contre le narco-traffic, immigation clandéstine), et de protection (Ambassade)

 

Dans l'Armée de l'Air:

 

CPA 20/30: Les Commando Parachutistes de l'Air. Ils sont là pour protéger des zones sensibles pour l'armée de l'air, faire de la reconnaissance de zone en vue d'un largage, ainsi que faire du pointage laser pour les avions de chasses.

 

Ils ne dépendent pas du COS

 

CPA 10: Dépendent du COS. Réunissent les savoir faire des CPA 20/30, et sont spécialistes du SAR (Search And Rescue), à savoir aller chercher un pilote d'avion ejecté en territoire hostile (et donc y compris aller les chercher dans des batiments)

 

Dans la Gendarmerie:

 

Le GIGN: Spécialiste des interpellations de personnels dangereux, de la protection d'ambassadeur et d'hommes politiques, de la libération d'otages et du renseignement.

 

Il ne dépendent pas du COS et sont souvent considéré comme à part (car Gendarme), mais il me semble important de les inscrire au vu de leur haut savoir faire.

 

Voilà. À partir de là, je pense que tu vas pouvoir mieux comprendre de quoi on parle.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Pour le 1er RPIMa et 13ème RDP, 3 choix s'offrent à toi:

 

1) Recrutement EVAT externe: Tu t'engages directement au titre du régiment. Tu passes les tests CSO en demandant l'agrément US (Unités Spéciales), et si c'est validé tu passeras un entretien avec des cadres du 1er RPIMa/13ème RDP pour confirmer tes motivations.

 

Si tu es retenu, tu passeras FGI/FSI et si tu survis à cela (le taux d'échec étant assez élevé), tu passeras les stages spécifiques pour devenir équipier commando.

 

2) Recrutement EVAT: Tu t'engages dans un régiment conventionnel (de préférence de mêlée, mais ce n'est pas rédhibitoire), puis au bout de quelques années tu réponds à la Note de Service publiée tous les ans par les régiments FS. Tu passes les tests, puis passe la FSI commando (bien que tu auras déjà une FSI propre à ton régiment d'origine), puis les stages de spécifiques.

 

3) Recrutement EVSO: Tu t'engages en qualité de Ss-Officier en passant par St Maixent, en choisissant obligatoirement le DS Combat de l'infanterie (ou Cavalerie pour le 13ème RDP, bien qu'il soit aussi accessible via les DS Infanterie).

Une fois l'Ecole terminé, si tu fini parmi les meilleurs (dans les 5 meilleurs si tu veux vraiment avoir ta chance) et qu'il y a des places prévues pour les régiment FS, tu es directement affecté au 1er RPIMa (ou 13ème RDP) et passe directement au stages spécifiques.

 

La solution 1) est celle qui t'offre le plus de chances de succès, à condition que ton profil corresponde et que tu soit physiquement et mentalement près dès le départ.

 

La solution 2) et 3) t'offrent moins de chances de réussites dans l'immédiat, mais ont leur avantage (connaissance d'autres aspects de l'armée, grade supérieur si tu passes par St Maixent), et surtout, te permettent de te préparer si tu estimes n'être pas prêt pour présenter une unité FS depuis le civil.

 

EDIT: Je rajoute qu'il existe aussi la possibilité de rejoindre un régiment FS depuis St Cyr. Mais au vu du trèèès faible nombre d'élus chaque année, et du fait qu'on ne va pas à St Cyr en se fixant comme seul objectif les unités FS, je ne le détaillerais pas ici.

Link to comment
Share on other sites

Si tu t'engages en EVAT, tu commencera EV 2nde Classe, puis passera EV 1ère Classe au bout d'un an. Puis, plus tard, tu iras au CME pour devenir Caporal.

 

Quand j'était engagé, un EVAT qui ne passait pas certains certificat (j'avoue ne plus me rappeler lesquels) ou bien ne passait pas Ss-Officier en semi-direct se retrouvait hors de l'institution au bout de 11 ans de service. Il me semble que ça a sensiblement évolué depuis.

 

Si tu t'engages en EVSO, tu seras directement Sergent. Puis, tu sera amené à passer le BSTAT, pour passer de carrière.

Link to comment
Share on other sites

Bon, je vais tenter d'aplanir un peu les choses pour t'aider dans ta découverte de ce milieu:

 

[…]

Voilà. À partir de là, je pense que tu vas pouvoir mieux comprendre de quoi on parle.

Un excellent topo ! Je cherchais justement hier si le 1er RHP en faisait partie, mais ce n'est pas le cas bien qu'il soit destiné à être déployé au premier échelon dans les opérations extérieures, avec notamment des missions de renseignement.

Link to comment
Share on other sites

Je pense plutot m'engager directement depuis le civil alors. Je me demandais aussi si il n'y avait une epreuve de "survie" dans la nature ?

 

L'intégralité de ta FSI sera une épreuve de "survie" dans la nature.

 

Durant ma FSI, on a dormi en dur la première nuit, la veille du début. Point.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...
  • Membre réputé

Bonjour,

Peut-être que ce sujet pourrait être épinglé dans infanterie afin d'être lu par tous. Ou alors, transféré dans le forum Forces Spéciales + épinglés.

Aux administrateurs de voir ce qui est le mieux. Merci.

Link to comment
Share on other sites

  • Membre réputé

:beretbleu: !

Le ‎05‎/‎02‎/‎2014 à 21:36, Morny a dit :

Le Commando est un Homme vif, alerte, résistant à la fatigue, à la faim, au sommeil; possédant la vitesse de la gazelle, le silence du serpent, la détente du tigre et le mimetisme du caméléon."

Sympa cette citation de Kipling ! 

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Cette photo représente un cadre durant la guerre 14-18, il porte une vareuse de type réservé aux cadres (adjudant/adjudant chef/officiers) facilement reconnaissable à sa fausse ceinture en tissus. l'ensemble est en drap de teinte "bleu horizon". Sur sa manche gauche (cerclé en rouge) on distingue deux chevrons ou brisque (d'où l'expression "vieux briscard") qui symbolise la présence au front, le premier pour un an, les suivant pour six mois, il a donc, au moment de la photographie un an et six mois de présence au front. Sur sa manche droite (cerclé en bleu) distinguer trois brisques, celles-ci symbolisant des blessures de guerre, il a donc été reconnut pour trois blessures. Ces blessures lui ont certainement values citations, d'où la croix de guerre qu'il porte fièrement avec une étoile.  Les boutons en cuivre comportent l'empreinte de l'infanterie, soit une grenade enflammée. Sur son col se trouve les chiffre indiquant son  régiment, différent de la troupe, on le trouve ici sous forme de cannetille (brodé en fil d'or) ou métallique imitant la cannetille. Cannetille : Extrait optimisé sur le Web Une cannetille est par définition un fil creux que l'on fabrique en enroulant un fil de métal autour d'une aiguille pour faire une spirale très serrée. Ça se présente sous la forme d'un ressort. On se sert essentiellement de la cannetille pour la broderie d'or. Il est coiffé d'un képi "polo" d'infanterie, jugulaire doré (à partir du grade de sergent), sur le devant les chiffres de son régiment en cannetille et au dessus, en haut du turban, on aperçoit deux fils, qui indiquerait le grade de lieutenant, cependant sous réserve, car on distingue mal. Ce qui avec son niveau d'étude validerai sa position d'officier. Pour connaitre exactement son parcours, je vous invite a consulter au archives départementales de son lieu de résidence (à ses vingt ans) sa fiche matriculaire, celle-ci vous donneras l'essentiel de son parcours. Là, je ne vais pas être d'une grande aide, la photo est prise sur un bateau, mais ces deux personnages ne portent pas un uniforme de la Marine Nationale (il n'y a pas de veston croisée à double rangées de boutons pour les tenues blanches. Peut être des marins de commerces ou des intendants coloniaux...Ingénieur.  

    berogeitabi

    Posted

    La Chine ne se cache plus pour affirmer haut et fort son intention d’annexer Taiwan. Les Chinois savent pertinemment que personne ne s’y opposera. Du moins militairement. Alors pourquoi se priver puisqu’ils n’ont que faire des «  jérémiades » occidentales et /ou américaines. Quant à l’ONU et ses communiqués désapprobateurs, Xi Jinping s’en moque bien. C’est inéluctable, Taiwan sera chinois à plus ou moins long terme. Comme Hong Kong.  Xi Jinping est bien à mon avis l’un des plus grands dictateurs de la planète, si ce n’est le plus grand. Même Poutine ou Kim Jong Un sont des petits à côté de lui. 

    Fred689

    Posted

    Merci de passer par la case "Présentation".

    sosoppp

    Posted

    Bonjour à tous, je suis solène et j'ai posé une candidature pour entrer dans l'armée de terre, j'ai une interrogation concernant la visite médicale ! J'ai de nombreux bijoux à l'oreille, peut on me demander de les enlever définitivement? Merci.

    Janmary

    Posted

    En effet Bero. Je souscris. D'autant après avoir entendu l'Ambassadeur de Chine sur la chaine de Télévision  LCI hier soir. Taïwan, c'est la Chine (C'est vrai. Puisque après la guerre civile de 1945 à 1949 , les forces Nationalistes Chinoise se sont repliées sur Formose devenus Taïwan). Donc, à dit l'Ambassadeur, si nous réunifions Taïwan en négociant (ou par tout les moyens à t-il rajouté) , nous sommes en droit de le faire car nous sommes la même Patrie et aucun pays ne peut s'y opposer. Si les USA interviennent c'est que se sont des fauteurs de guerre ! Rien à redire à cette façon de voir les choses !!!! Tout est justifié d'avance !!!! On oublie l'occupation du Tibet en son temps par la Chine  et le départ du Dalaï Lama. Les deux systèmes (Chine continentale et Taïwan) ne peuvent cohabiter comme Hong Kong l'a démontré malgré les promesses de la Chine.
×
×
  • Create New...