Jump to content

Renseignement sur les Marpo, besoin de votre aide, merci!


arepo

Recommended Posts

Bonjour

 

Mon fils vient de quitter Maistrance pour St Mandrier, spécialité Marpo...

 

Peu après son arrivée, certains (des Qmf, entre autres) lui ont dit qu'il n'avait pas choisi la bonne voie,que sa spé n'avait pas d'avenir, que les marpo ne faisaient rien d'interessant à bord, que la spé allait etre supprimée car trop déficitaire, qu'elle ne menait à rien, que le CIRFA lui avait vendu du vent...etc

 

Il est sous le choc, et doute terriblement, à tel point qu'il veut rompre son engagement...D'apres lui beaucoup le font ou vont le faire bientôt dans cette spé...

 

Sa mêre et moi ne sommes pas d'accord, mais il est majeur, nous essayons de lui faire comprendre que ce serait une erreur, mais il nous écoute difficilement

 

Je cherche des éléments qui nous permettraient de le remotiver, de lui faire comprendre qu'il doit aller au bout, que la voie qu'il a choisi peut etre la bonne....

Il ne veut pas faire état de ses doutes à ses gradés, il dit qu'il va se faire "casser"

 

J'ai pensé parler a son commandement, mais je crains que ça ne lui porte préjudice ?

 

Y a t'il des Marpo heureux ?

 

Merci de l'attention que vous porterez à mon message...

Link to comment
Share on other sites

Sur le fond je n'en sais rien ... encore qu'un bâtiment sans sécuritar, ce n'est pas la peine de l'envoyer au combat.

 

Ceci dit, fonder son avenir sur des bruits de coursives me semble un peu léger.

Au pire si la spé disparaît il y a des possibilités de changement. Si il décide de rompre son engagement, ce sera sans espoir de retour.

 

Je ne suis que réserviste, mais si j'avais écouté tout le monde je ne serai plus dans la réserve depuis longtemps.

S'accrocher et faire son maximum même si on ne gagne pas à tout les coups. Miser sur la faiblesse de ceux qui s'arrêtent en cours de route.

Link to comment
Share on other sites

des QMF lui ont dit, voici la source la plus fiable de la marine !

 

Et vu l'intérêt toujours présent pour la sécurité, pas gagné que la spécialité soit supprimé.

Il n'y a pas si longtemps on a regroupé les marins pompiers des ports et le EMSEC (ceux des bateaux) en une spécialité pour justement, diversifier et assurer la pérennité.

 

Après, le boulot de MARPO, ça peut intéresser certains, moins d'autre. Ce qui est "frustrant" c'est qu'on s'entraine beaucoup pour peu de cas réels, mais d'un côté, heureusement !

 

Rompre son engagement ? Ma foi, dépend de sa motivation, s'il se laisse démotiver par des jeunes de 18 ans comme lui qui raconte n'importe quoi du haut de 2 semaines de cours d'expérience, c'est sur... pas gagné, ici, ou ailleurs.

 

Le conseil ? tenter de rencontrer un marpo en poste, ou même discuter avec des marins (et notamment dans les spé mécanicienne) ayant un peu d'expérience : sur ce forum il y a "bouchon gras".

 

Quand à parler à son commandement à sa place euh... bof ? Il est pas dépressif non plus ?

 

Des marpos heureux, y'en a, des marpo malheureux, y'en a.

 

Des jeunes qui se trompe de filière, il y en a, des jeunes qui n'ont pas la volonté y'en a ... beaucoup.

 

A lui d'avoir de la volonté.

 

Et désolé d'être grivois, mais il s'accroche sa paire de *** et il y crois.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Comme le disent si bien YankeeZoulou et Hatonjan, il ne faut pas écouter les bruits de coursives !

 

A chaque fois que je fais une période de réserve, je vois des jeunes engagés qui baissent les bras et surtout parce qu' ils écoutent d' autres jeunes démotivés.

Seul les plus perspicaces et les plus fort réussiront et resteront !

Qu' il trace ça route et ne s' occupe pas des défaitistes !

 

La spécialité de " sécuritar " est vieille et indispensable, elle a été plusieurs fois remanié, au départ et déjà sous la marine à voile, les charpentiers assuraient la sécurité, cette spécialité a été stoppé( plus de bateau en bois ), une nouvelle spécialité fut crée, électromécanicien de sécurité, les gens de spé charpentier ( charp ) ont eu le choix, soit rester charpentier, soit passé " emsec ", puis depuis quelques années, la spé emsec a laissé sa place à marin pompier embarqué, marpo.

 

Tout ça pour dire, qu' il y a peu de chance pour que la spé soit dissoute, au pire elle peut changer de nom mais le boulot, sera toujours le même et le personnel aussi !

 

Après il ne faut pas se leurrer, marin pompier embarqué, c' est beaucoup d' exercices, d' entretient de matériels et de surveillances entrecoupé par le service et la vie communautaire à bord.

Le plus, c' est les escales et les missions.

Et bien se dire ; que si il n' arrive rien, c' est parce que justement le boulot est bien fait !

 

A terre, c' est plus technique mais bon hormis les marins pompiers de Marseille, les autres ne décalent pas pour de grosses interventions tous les jours.

 

Si vous avez d' autres questions, n' hésitez pas !

Link to comment
Share on other sites

Je vous remercie tous de vos réponses, je vais essayer de remotiver le fiston en lui faisant part de vos arguments et remarques de bon sens, lui qui était plein de fierté en quittant Maistrance et heureux d'intégrer le BAT.... 

On a du lui dresser un tableau bien noir de sa spé et je pense que ça l'a touché et fait douter, mais comme on dit par chez moi dans les cas là:

 

Ce "on" est un c...n !  

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...