Jump to content

1er RPIMa


Bumblebee

Recommended Posts

Bonjour à tous !

Donc voilà j’ai décidé d’ajouter un peu de contenu à ce jeune forum qui j’en suis sûr ne demande qu’à grandir !

Pour cela j’ai décidé de créer un sujet sur le 1er RPIMa.

Si après avoir lu cette présentation vous avez quelque chose à corriger, ajouter, préciser, ne vous gênez surtout pas, envoyez moi un MP et je corrigerai ou ajouterai votre information si elle s’avère juste bien évidement. Il va de soi que je citerai à la fin le ou les généreux informateurs qui m’auront permis de perfectionner cette présentation. Donc n’hésitez pas, je serais content de perfectionner et compléter cette présentation avec d’autres membres.

162941706.jpg

1er Régiment Parachutiste d'infanterie de Marine

Donc rapide sommaire, je commencerai par une présentation rapide des forces spéciales en général ; de quoi sont-elles composées, quel est leur composition et leur rôle en général. Ensuite nous nous intéresserons au 1er RPIMa, je ferai un petit historique, pas trop grand sinon… je vais perdre la moitié des lecteurs. Ensuite j’enchainerai avec la partie que vous trouverez le plus intéressant certainement le cursus de recrutement et la formation.

I/Les forces spéciales

Les forces spéciales sont des unités spécialement entrainées à des actions bien précises. Collecte de renseignements, libération d’otages, infiltration en milieu ennemi, sabotage, combat. C’est généralement à eux que l’on confie les missions les plus difficiles qui nécessitent des unités comprenant des hommes maitrisant chacun parfaitement un domaine bien précis. C’est pour cela que les hommes et femmes (pourquoi pas…) qui servent dans ces unités sont sélectionnés à travers une sélection extrêmement difficile tant sur le plans physique que psychologique.

En France les unités de forces spéciales qu’elles appartiennent à l’armée de terre, la marine ou encore dans l’armée de l’air (voir l’article postée pas odb pour le CPA 10) sont regroupée au sein du COS : le Commandement des Opérations Spéciales. Composé d’unités de combat, d’escadrons d’hélicoptères de combat et de transport.

Pour plus d’informations : http://le.cos.free.fr/cos.htm

Site plus très à jour mais la définition du COS y est toujours bonne.

II/ Présentation et Rôle

Pour l’historique : http://www.rpima1.te...ique/index.html

Comme toute unité des forces spéciales le 1er RPIMa est capable de répondre à une situation de crise dans le monde entier. Pour cela ils ont à leur disposition une panoplie d’outils (aviation, transport héliporté, logistique). Les principales missions du 1er RPIMa sont :

-Infiltration en milieu hostile en vue de la récolte du renseignement.

-Sabotage et destruction.

-Libération d’otages (Ponant, Carré d’As…).

-Extraction de personnes (employés de l’ambassade américaine au Chad en 2008).

-Protection et évacuation des populations.

-Organisation et entrainement des forces alliées.

-Et parfois un rôle de consultant dans certaines situations.

Pour cela le régiment est composé de plusieurs compagnies :

1ere Compagnie : Combat urbain et action en milieu aquatique.

2ème Compagnie : Actions en milieu extrême : Montagne, forêt équatoriale, désert.

3ème Compagnie : Elles sont les descendants des troupes SAS de la seconde guerre mondiale. Destruction et sabotage en profondeur dans les zones ennemies.

La quatrième regroupe des éléments des trois précédentes compagnies pour faire de la reconnaissance et du renseignement. C’est elle qui intervient pour former les troupes alliées.

La dernière est la compagnie de commandement et logistique ( là je sèche donc je pompe le site officiel) : La Compagnie de Commandement et de Logistique est une unité de soutien des forces spéciales. Ses personnels sont sélectionnés et testés au même titre que les équipiers SAS, ils sont projetables en opération, aptes à soutenir les sticks actions spéciales et formés pour assurer une logistique opérationnelle spécifique. Dépositaire des savoir-faire propres au Régiment, la compagnie dispense les formations générales ainsi que le cursus SAS. Le partenariat avec les compagnies SAS permet une instruction en prise directe avec les réalités opérationnelles.

Bref vous l’aurez constaté, le 1er RPIMa est très polyvalent, comme toutes les unités d’élites faisant partie du COS, c’est pour cette raison que les services secrets bossent avec eux parfois.

III/Recrutement et formation des opérateurs du 1er RPIMa

Comme toutes unités des forces spéciales, le 1er requiert une forme physique plus que bonne et une endurance accrue. Mais surtout une volonté et motivation hors du commun qui aidera les candidats à aller jusqu’au bout.

Le 1er RPIMa recrute au sein de toute l’armée de terre, il suffit pour l’intéressé d’effectuer sa demande et si elle se voit accepté il subira une visite médicale, suivra un stage appelé stage d’adaptation ou encore FS1 RAPAS d’une durée de 6 mois.

Le 1er recrute aussi en externe depuis 2010, l’intéressé doit se rendre au CIRFA pour remplis son dossier et ensuite passé au CSO, ou il devra montrer qu’il est à la hauteur. Si vous comptez faire des étincelles pour le 1er compter un petit palier 12 au test d’endurance Luc-Léger , un minimum de 15 tractions est de préférence requis et avoir la meilleure note possible au parcours. Les tests se passeront au CSO de Lyon. Ensuite il faudra passer les tests psychotechniques (dominos, suites de nombres, produits en croix bref le truc hab*tuel) et psychologiques afin de savoir si vous avez le profil forces spéciales. Si vous êtes sélectionnés, vous serez convoqué à Bayonne avec le DRH pour des entretiens et subirez un stage d’une semaine pour qu’ils voient ce que vous avez dans le ventre (info provenant de l’adjudant au CSO ou j’ai été me renseigné) et si tout se passe bien vous allez au stage FS1 Rapas d’une durée de 6 mois.

A l’issus FS1 Rapas, suit le célèbre stage d’aguerrissement plus connus sous le nom de « stage commando » qui durera trois semaines. Durant ces trois semaines, les instructeurs pousseront à bout les candidats pour évaluer leur résistance à la fatigue et à la faim. L’imagination des instructeurs afin de vous pousser à bout est sans limites et vous pouvez compter sur eux pour passer 3 semaines de rêves.

A l’issue du stage d’aguerrissement suivra le CTE RAPAS d’une durée de 6 mois dont l’objectif sera d’affiner les techniques des futurs commandos et de leurs apprendre les techniques appartenant à une des quatre compagnies.

Ce n’est qu’après toutes c’est épreuves soit 12 mois et trois semaines que les candidats restants sont incorporés au sein du 1er RPIMa et deviennent opérationnels.

Pour infos :

Je tire mes informations de diverses sources :

  • De l’émission "Appels d'urgences: Bérets rouges : Dans le secret des commandos d’élites" - 2009

  • Un extrait du magazine RAID que vous trouverez en pièce jointe.

Voilà je pense avoir tout dit, j’ai essayé d’être le plus clair et synthétique possible pour les détails plus administratif (sous-off, officiers voyez l’article que j’ai inclus en pièce jointe). Encore une fois si vous constatez que j’ai oublié quelque chose, ou dit des bêtises, faites le moi savoir je m’en chargerai si possible.

RAID.pdf

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

J'ajoute mon "grain de sel"

HISTORIQUE du 1er RPIMa

Le 1-12-1960, naissait le 1er R.P.I.Ma qui remplaçait le Groupement d’Instruction de la Brigade –G.I.B.P.O.M – dissout et reprenait la mission d’instruction.

Le Colonel MOULIE, premier Chef de Corps et ancien de l’épopée S.A.S obtenait alors que le jeune régiment de la Brigade, porte l’insigne du 1er B.P.C. qui avait été également celui du 1er B.C.C.P. S.A.S et de la ½ Brigade S.A.S. On avait simplement rajouté le chiffre 1 dans la coupole du parachute.

« QUI OSE GAGNE » devenait la devise du 1er R.P.I.Ma comme elle avait été celle des S.A.S de la France Libre et de ceux d’Indochine. Une ère nouvelle s’ouvrait…

Deux ans après, la Brigade de Parachutistes d’Outre-Mer, devenue en 1961 d’Infanterie de Marine,était dissoute.

Le 1er R.P.I.Ma ayant, à la dissolution de la Brigade d’Infanterie de Marine, hérité des traditions S.A.S de la seconde Guerre Mondiale et d’Indochine, des Demi-brigades Coloniales de Commandos Parachutistes, puis, de la Brigade qui fut successivement Coloniale, d’Outre-Mer et enfin d’Infanterie de Marine, ses Unités Élémentaires (Compagnies) peuvent de fait et de droit se rattacher et reprendre les traditions des Unités devancières d’importance similaire (Compagnies, Escadrons).

Dans ce régiment, à la filiation unique dans l’histoire de l’Armée de Terre (Armée de l’Air de 1940 à 1945, Infanterie Métropolitaine de 1945 à 1947, Infanterie Coloniale à partir de 1947 puis Infanterie de Marine) les traditions prennent un relief particulier par la qualité qu’elles atteignent.

Le 2ème R.C.P. – S.A.S. fut l’Unité Française dont le drapeau reçut le plus de décorations au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

Certaines inscriptions au drapeau et les citations à l’Ordre de l’Armée correspondantes ont été souvent gagnées à l’échelon Compagnie.

En Indochine et à DIEN BIEN PHU en particulier, les Compagnies gagnèrent d’autres titres de gloire, dans la souffrance et la mort.

C’est dire si chacune des Compagnies peut s’enorgueillir, à juste titre du passé glorieux auquel elle se rattache.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 1er recrute aussi en externe depuis 2010, l’intéressé doit se rendre au CIRFA pour remplis son dossier et ensuite passé au CSO, ou il devra montrer qu’il est à la hauteur. Si vous comptez faire des étincelles pour le 1er compter un petit palier 12 au test d’endurance Luc-Léger , un minimum de 15 tractions est de préférence requis et avoir la meilleure note possible au parcours. Les tests se passeront au CSO de Lyon. Ensuite il faudra passer les tests psychotechniques (dominos, suites de nombres, produits en croix bref le truc habituel) et psychologiques afin de savoir si vous avez le profil forces spéciales. Si vous êtes sélectionnés, vous serez convoqué à Bayonne avec le DRH pour des entretiens et subirez un stage d’une semaine pour qu’ils voient ce que vous avez dans le ventre (info provenant de l’adjudant au CSO ou j’ai été me renseigné) et si tout se passe bien vous allez au stage FS1 Rapas d’une durée de 6 mois.

A l’issus FS1 Rapas, suit le célèbre stage d’aguerrissement plus connus sous le nom de « stage commando » qui durera trois semaines. Durant ces trois semaines, les instructeurs pousseront à bout les candidats pour évaluer leur résistance à la fatigue et à la faim. L’imagination des instructeurs afin de vous pousser à bout est sans limites et vous pouvez compter sur eux pour passer 3 semaines de rêves.

A l’issue du stage d’aguerrissement suivra le CTE RAPAS d’une durée de 6 mois dont l’objectif sera d’affiner les techniques des futurs commandos et de leurs apprendre les techniques appartenant à une des quatre compagnies.

Ce n’est qu’après toutes c’est épreuves soit 12 mois et trois semaines que les candidats restants sont incorporés au sein du 1er RPIMa et deviennent opérationnels.

Quelques corrections sur le recrutement externe :

Suite au CSO, il n'y a pas de convocation à Bayonne avec une semaine de stage. En revanche il y a bien un entretien avec des membres du régiment, qui se déroule généralement dans le CSO où l'on a passé ses tests.

Ce qu'il est possible de faire par contre, c'est une PMP FS, c'est une PM encadrée par des membres de la BFST, une semaine axée sur la découverte des FS et une à l'ETAP pour faire quelques sauts. L'avantage est que ca permet de rencontrer des gens du métier et de pouvoir discuter avec eux pour avoir plus d'infos, et également de se faire remarquer s'il on a de bons résultats. Mais cette PM n'a rien d'obligatoire, la plupart de ceux qui sont pris ne l'ont pas faite.

Pour la formation ce n'est pas FS1 RAPAS de 6 mois + stage co + CTE RAPAS. Il y a d'abord une FGI propre aux FS, en commun avec les nouveaux intégrés du 13e RDP. Elle a lieu soit à Bayonne soit à Martignas, vu que la BFST n'a pas de CFIM. Puis s'en suit la FA, Formation d'Adaptation, formation de 9 semaines que suivent également ceux qui vont dans le soutien. Ensuite, le CTE de quasi 6 mois : une première partie axée sur le renseignement, une seconde sur l'action spéciale. C'est un tronc commun à tous les EVAT opérationnels, donc on n'y apprend pas encore les spécialités des compagnies. Et pour terminer, le stage co de 3 semaines.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Est-ce que quelqu'un connait les dates d'incorporation pour le 1er RPIMa? Je compte déposer mon dossier cet été et si c'est en septembre ça m'enuirait d'attendre plus d'un an. Donc je choisirais un autre régiment en attandant.

Merci :)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour.

En MDR je suppose, donc là, les recrutements se font sur plusieurs sessions. Sachant que cela dépend des besoins du Régiment, difficile à savoir, à part votre CIRFA personne ne sait.

Par contre, si ton rêve est vraiment d'accéder au 1er RPIMA, ne soit pas trop presser, mieux vaut patienter 6 mois et rentrer dans le régiment que tu souhaitais vraiment que de te montrer impatient et rentrer dans un régiment, où finalement tu ne te plairas pas car tu regretteras de ne pas être aller là où tu voulais. Car même si les mutations sont possibles, ça n'est pas toujours évident et tu peux être bloqué, notamment si la spé pour laquelle tu as été recruté est déficitaire.

Sauf si tu fais un contrat de VDAT pour un an.

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que quelqu'un connait les dates d'incorporation pour le 1er RPIMa? Je compte déposer mon dossier cet été et si c'est en septembre ça m'enuirait d'attendre plus d'un an. Donc je choisirais un autre régiment en attandant.

Merci :)

D'hab*tude il y a des incorpo en septembre et en mars, donc à priori tu devrais pouvoir tenter pour mars 2013

A verifier auprès de ton CIRFA

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
  • 5 months later...
  • Spécialiste

Le 1er RPIMa est l'une des unités du COS en effet.

C'est même une unité plutôt connue et reconnue dans le monde des FS international. Un peu moins connue internationalement que les commando marines peut être ....

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • Moderator

Le document partiel sur la sélection des nouvelles recrues au 1°RPIMa est passé ce midi sur FR3 mais il repasse en entier ce soir au Grand Soir3 de 22h40.

voici celui du 12/13

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-3/12-13/jt-de-12-13-du-jeudi-14-mai-2015_897219.html  à 7 mn.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 5 months later...


  • Posts

    Fred689

    Posted

    Il a pleins de posts qui traitent de cà. Fouille un peu dans le forum avec "Rechercher".

    SergeP

    Posted

    Bonjour ou bonsoir !  J'ai pour ambition de rentrer dans l'armée de terre et plus particulièrement poser mes bagages dans le régiment de cavalerie des Hautes Alpes, cependant je porte des lunettes et j'ai prévu de faire une opération de corrections laser, je voulais savoir si cette dite opération pouvait me fermer cette porte ou si elle ne me portait pas préjudice pour ce métier? Si l opération n est pas un problème, j ai le choix entre le lasik et le pkr et je voudrais aussi savoir si y en a une meilleur que l autre? Puisque j ai entendu dire qu avec l une des deux, les coups aux visages étaient a éviter pour prémunir le décollement de la rétine... J ignore si c est vrai pour le coup  Merci a vous pour vos réponses!

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous vous annoncer le décès de Henri BAUDINA, à l'âge de 95 ans. Il était Chevalier de la Légion d'Honneur depuis 2019, et faisait partie du Comité de la Drôme des Collines et du Vercors. Le 26 août 1944, âgé de 17 ans, alors qu'il avait rejoint les FTPF des FFI et participait aux violents combats contre les troupes nazies au-dessus de Nice, il est grièvement blessé par l'explosion d'un obus de mortier et laissé pour mort sur le champ de bataille à LEVENS. Récupéré par les troupes US, il est soigné dans un hôpital de campagne à GRASSE . Il est réformé en septembre 1946 et rejoint sa famille comme commerçant. Médaillé militaire, Croix de guerre avec étoile de bronze, Croix du combattant volontaire 39/45, il était Grand invalide de guerre. (Source : Gal. Christian Van Duynslager - Président de la SMLH, section de la Drôme)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Toi, je ne dis pas, mais ton conseillé, c'est un peu dommage... Je te mets un lien, je pense que tu y découvriras les avantages et les éventuels inconvénients, suivant tes attentes et demandes : https://www.defense-mobilite.fr/candidats/offre-de-service/travailler-dans-le-public/le-dispositif-derogatoire-de-reconversion-4139

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Oui, mais attention pour certaines spé, il faut attendre un an, pour retenter. Mon avis (qui reste qu'un avis), fini ton master, ça ne te seras que positif pour la suite et en parallèle prépare toi pour les tests et épreuves. Et comme disait Monsieur de La Fontaine "un tient vaut mieux que deux tu l'auras"   
×
×
  • Create New...