Jump to content

L'escadron de Gendarmerie mobile (EGM)


Torrens

Recommended Posts

  • Moderator

Unité élémentaire de la Gendarmerie mobile, un escadron compte environ 120 officiers, sous-officiers et gendarmes-adjoints. On dénombre 123 escadrons en France, tous implantés en métropole.

Organisation:

L'escadron de Gendarmerie mobile est articulé en 5 pelotons depuis 2000:

- Un Peloton Hors-Rang (PHR): il comprend les différents services de l'unité: secrétariat, service auto, transmissions, vaguemestre, matériel, etc...

- Un Peloton d'Intervention (PI): composé de militaires sélectionnés pour leurs capacités physiques et techniques, il est chargé des missions les plus délicates confiées à l'unité.

- Trois pelotons de marche

Missions:

La principale mission d'un escadron est le maintien de l'ordre public. Il est néanmoins employé en renfort à la Gendarmerie départementale (sécurité publique générale, transfèrements judiciaires, enquêtes judiciaires, etc...) en métropole comme en outre-mer.

Les EGM sont employés en service de garde en région parisienne (Ambassades, Palais de Justice, etc...) et peuvent également être projetés en opérations extérieures (OPEX).

Un escadron effectue environ 220 jours de déplacement par an.

Particularités:

Certains escadrons effectuent des missions quelque peu différentes des autres, au vu de leur spécialité: c'est le cas des escadrons "montagne".

Ces unités sont implantées dans les Pyrénées (Escadrons de Tarbes, Saint-Gaudens, Pamiers), les Alpes (Chambéry, Grenoble, Pontcharra, etc...) et dans les Vosges (Saint-Etienne les Remiremont). Ces escadrons arment les postes provisoires des stations de ski en période hivernale et peuvent effectuer des secours en montagne.

Les escadrons armant des pelotons PSS (Pelotons de Sécurité et de Surveillance) sont implantés à proximité de sites sensibles et ont pour mission d'en effectuer la garde. C'est par exemple le cas de l'escadron de Brest, dont le PSS garde le site de l'Ile Longue.

Miniature(s) jointe(s)

  • post-22864-1237875766_thumb.jpg

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Le peloton d'intervention fait partie intégrante de l'escadron de Gendarmerie mobile à quatre pelotons. Ses missions diffèrent quelque peu de celles des autres pelotons de l'escadron.

Evolution:

En structure tertiaire (trois pelotons), certains militaires étaient sélectionnés pour former l'Equipe Légère d'Intervention (ELI). Ses membes étaient affectés dans chacun des trois pelotons, et constituaient l'ELI sur ordre du commandant d'unité. L'ELI est devenue Peloton Léger d'Intervention (PLI), puis Peloton d'Intervention en 2000.

Organisation et sélection:

Engagé à un effectif de 16 à 20 militaires, le PI est obligatoirement commandé par un officier du grade de lieutenant ou de capitaine. Il est divisé en deux groupes, commandés chacun par un gradé.

Des tests d'entrée au PI sont régulièremnt organisés dans les escadrons. Ils comprennent des tests physiques (natation, grimper de corde, course à pieds, agrès), des tests techniques (franchissement opérationnel, intervention professionnelle), du tir, un tests 'agressivité (boxe anglaise)... Au vu des résultats des tests, le commandant d'escadron choisit les militaires qui seront affectés au PI.

Missions:

Au maintien de l'ordre, le PI est engagé dans des missions nécessitant un savoir-faire technique: réduction de barricades, interpellation de meneurs au milieu de la foule, évacuation de locaux occupés...

Dans le domaine du renfort à la Gendarmerie départementale, le PI est employé en renfort lors d'opérations de police judiciaire (interpellations domiciliaires, reconstitutions...) ou lors de transfèrements de détenus signalés comme dangereux.

Il est à noter que chaque compagnie des deux Régiments d'Infanterie de la Garde républicaine dispose d'un PI. Ceux-ci sont principalement employés lors d'opérations de police judiciaire en région parisienne.

th_97190_8504_122_792lo.jpg

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.


  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Accident mortel sur la RN4 à Ligny-en-Barrois : un gendarme tué en service et un autre gravement blessé. Un accident de la circulation s’est produit ce jeudi matin, un peu avant 7 h 30, dans la montée de Ligny-en-Barrois, en Meuse. Il implique une voiture de gendarmerie et un poids lourd. Les circonstances de la collision sont encore indéterminées, a indiqué le procureur de la République de Bar-le-Duc, Sofian Saboulard. Le passager avant droit de la voiture, un militaire de la brigade des flux de Ligny-en-Barrois, est décédé. Les pompiers ont procédé à des opérations de désincarcération pour extraire le passager arrière droit, gravement blessé. Quatre militaires se trouvaient à bord du véhicule. Le conducteur et le passager arrière gauche sont indemnes. Les gendarmes se rendaient en formation à Etain. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire par le procureur de la République, qui se trouvait sur place. (source : est républicain)     L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à sa conjointe, sa famille et aux proches. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.  

    Commando Anonyme

    Posted

    Bonjour j’aurais voulu rentrer à l’école des mousses et j’aurais 16ans le 2juin puis-je prendre rendez-vous dans un Cirfa de Marine pour faire mon dossier de candidature et mon entretien de motivation à 15 ans ? Puis le 2juin j’aurais 16ans   

    Commando Anonyme

    Posted

    Bonjour je veut rentrer à l’école des mousses et j’espère que quelqu’un réussiras à me répondre j’aurais 16ans en juin es que  à 15ans je peut prendre rendez-vous dans un cirfa pour faire ma candidature et mon entretien de motivation ? Pour que à 16ans je rentre à l’école des mousses 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Tous militaires et réservistes est éligible à cette décoration, cependant il doit  justifier de 60 jours d'activités PROTEC, ces jours doivent être effectuées au cours de l'ESR (activités saisies par les BARH / SAP dans RH@psodie au vu de l'état nominatif des activités du réserviste opérationnel) suite a un compte rendu d'activité. https://www.info-reglement.terre.defense.gouv.fr/index.php/fr/decorations/205-medaille-de-la-protection-militaire-du-territoire Voir également les textes de ton armée, dans la Marine, il faut faire de la PROTEC et être armé, ce qui désigne spécifiquement les fusiliers marins et écarte un certain nombre de personnes qui participe à cette mission mais sans arme.  

    CorentVal

    Posted

    Bonjour à tous,   Je profite de l'existence de ce sujet pour poser une question simple : est-ce que ORSEM basés par exemple en état-major de zone de défense sont-ils éligibles pour la médaille de la protection militaire du territoire, agrafe "Egide" ? Merci.
×
×
  • Create New...