Jump to content

CIRFA


camioneur25

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je suis CCH, je vais avoir 5 ans de service, et je pense de plus en plus à me reorienter pour aller dans un CIRFA. Questions :

Quels sont les postes à pourvoire pour les MDR ?

Choisit on la ville ou est ce qu'on prend ce qu'on peut ?

Aujourd'hui mon groupe d'echelon me dit de penser à mon avenir ( il me semble que 5 ans de service c'est une occasion de faire des choix d'orientation ) mais je suis sur un départ en juin 2014 et j'aimerai vraiment fair cette mission avant. Et ce que j'en parle quand meme à mes chefs ?

 

Si quelqu'un travail dans les service du recrutement ou de l'orientation, merci de me contacter.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Bonjour,

 

Je doute que le choix de la ville soit évident car les CIRFA ont peu d'effectifs, alors cela dépends des vacances de poste qu'il y a.

 

La mission à compter de juin 2014 est d'une durée de 6 mois?

Link to comment
Share on other sites

non, ma mission dure environ 4 moi c'est une MCD. Pour le choix de la ville je ne serai pas trop difficile tant que c'est pas dans le nord ou le centre de la france. Mais est ce qu'il est vrai qu'on a une opportunité de se reorienter à 5 ans de service ? Ce serait dommage de la manquer...

 

Sinon je ne suis pas du tout secretaire et c'est pas un boulot qui m'attire particulierement.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Pourtant dans un CIRFA c'est ce qui vous attends... Les "recruteurs" sont pour une grosse majorités des sous-officiers BSTAT, les CCH et autres MDR au sein des Centres de recrutement sont à l'accueil, et préparent les dossiers du candidat et assurent la permanence téléphonique.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
  Pour le choix de la ville je ne serai pas trop difficile tant que c'est pas dans le nord ou le centre de la france.          

Sinon je ne suis pas du tout secretaire et c'est pas un boulot qui m'attire particulierement. 

 

Voila me semble t'il, deux raisons qui font qu'imaginer une réorientation de carrière vers un CIRFA est au minimum prématurée voire même à reconsidérer.

Comme l'a précisé Origine, les CCH sont justement affectés à des postes on ne peut plus administratifs. Quant au choix de l'affectation, si vous excluez Centre et Nord, vous devenez trop restrictif. Je pense aussi, mais ca reste à vérifier, que dans une Fidemut on est toujours obligé de mettre un choix de garnison dans l'est ou dans le nord, voire en IDF?

Imaginons que vous alliez au bout de la démarche et que vous vous retrouviez à Lille (c'est un moindre mal, car c'est une grande et belle ville) dans un poste administratif pur et dur (accueil, permanence téléphone et remplissage de dossier) vous allez vite devenir aigri et peu enclin à vous lever pour aller au boulot.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

C'est justement ce qui fait le désarroi de notre armée, les jeunes arrivée dans un CIRFA tombe sur un CCH de 1er Classe bien aigri, car blessé, il a du être muté et placé ici car il fallait bien lui trouver une place, et envoie boulet tous les jeunes qui cherchent à s'engager... c'est du déjà vu et vécu ;)

Link to comment
Share on other sites

Pour faire simple, le CC1 aigri c'est exactement l'etat d'esprit que je cherche a fuire. J'en ai pas mal autour de moi et j'ai du mal a comprendre pourquoi ils changent pas de travail. Pour mon orientation en CIRFA je pense que je pourais y servir a quelque chose car j'ai été un peu en compagnie de combat, en casernement, j'ai une bonne faculté d'adaptation ( c'est ce qui ressort souvent dans mes notations intermediaires ) et j'aime parler de mon travail, du systeme, quand les gens sont curieux. Pour le choix de la ville, je suis deja dans l'est ( franche comté ) donc rester ici ca me genera pas. Quand a Lille, j'y ai des copains d'enfance. Choisir sa ville pour moi se sera juste l'occasion de m'installer dans le sud ou sur la cote.

 

Mais là on s'eloigne de ma preoccupation principale, car je veux le beure et l'argent du beure ( ma belle mission outre mer ET ma mutation dans un bureau, dans une grande ville ). Je ne pense pas etre un imposteur, je ne ferais pas fuir les jeunes ^^

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • Administrateur

Non les cirfa sont trop important !

 

Si les effectifs sont en diminution, il y a un roulement, afin de garder une moyenne d' age jeune, donc il faut du recrutement.

 

Je place cet intéressant article :

 


En 2013, le ministère de la Défense comptait 215.019 militaires Posté dans Politique de défense par Laurent Lagneau Le 18-07-2014

En 2013, 18.451 militaires ont quitté les armées alors que dans le même temps, 14.607 recrues ont fait le chemin inverse. Et cette tendance n’est pas prête de se « retourner » étant donné que la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 prévoit la suppression de 23.500 postes supplémentaires (en plus de ceux supprimés entre 2008 et 2014)au sein du ministère de la Défense.

 

De 2004 à 2013, le nombre de militaires (hors réservistes) est passé de 251.758 à seulement 215.019. Dans le détail, et selon le Bilan social 2013 de la Défense, l’armée de Terre représente 53,5% des effectifs avec 115.004 personnels. L’armée de l’Air compte pour 21,1% (45.489 pax) et la Marine nationale pour 17,1% (36.776). À noter que si les forces armées perdent des postes, d’autres services s’en tirent mieux que d’autres : la Direction générale de l’armement (DGA) en a gagné 20 depuis 2011.

 

Parmi ces 215.019 militaires, l’on trouve 16,6% d’officiers, 45,3% de sous-officiers, 37,1% de miliaires du rang et seulement 1% de volontaires. Mais cela masque des réalités différentes, dans la mesure où certains services et autres directions comptent davantage d’officiers que d’autres, en raison de leurs spécificités et de leur degré de technicité.

Ainsi, la DGA compte 3.450 officiers, soit 100% de ses effectifs (lesquels comprennent aussi les élèves de l’École polytechnique).  En revanche, 14.827 officiers (dont 20% environ sont sous contrat) servent au sein de l’armée de Terre. Cette dernière emploie le plus de militaires de rang et de volontaires que les autres (59.618, contre, par exemple, 7.087 pour la Marine nationale).

 

Globalement, la part d’officiers ramenée à leurs effectifs totaux est de 12,9% pour l’armée de Terre, de 12,8% pour la Marine nationale et de 15,1% pour l’armée de l’Air. Comme on l’a vu, la DGA (100%), mais aussi le Service du commissariat des armées (SCA) et le Service de santé des armées (45%) font grimper la moyenne du taux d’encadrement. Cela vaut donc aussi pour les sous-officiers, qui sont de plus en plus recrutés sous contrat (c’est le cas de la Royale, qui compte 10.209 officiers mariniers de carrière contre 14.031 sous contrat).

 

Le SSA se distingue par ailleurs par son taux de féminisation, qui est de 56,2%. Il est suivi par le SCA (23%), l’armée de l’Air (21,8%) et la Marine nationale (13,8%). L’armée de Terre compte seulement 9,8% de femmes parmi ses personnels, ce qui est en retrait par rapport à ce qui avait été constaté en 2004 (le taux était alors de 10,4%).

Plus généralement, la moyenne d’âge des militaires était de 33 ans en 2013 (47,2 ans pour les personnels civils du ministère), avec une temps de service moyen de 12,1 ans. Toujours l’an passé, 60.217 ont connu une mutation, dont 24.856 avec un changement de résidence.

 

S’agissant des volontaires titulaires d’un engagement à servir dans la réserve opérationnelle, on ne retrouve pas la même répartition par rapport aux effectifs de l’active. Sur les 27.680 réservistes recensés (hors gendarmerie), 55,7% dépendent de l’armée de Terre, 17,4% de la Marine nationale, 15,7% de l’armée de l’Air et 10,6% du SSA.

 

Au pire ils changerons de lieu mais il faudra toujours des recruteurs.


 
 
 
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...


  • Posts

    Fred689

    Posted

    Comme BG, j'aurais tendance à croire que ce sont là dans ces 2 centres que la formation initiale se fait puis affectation sur base, au choix selon classement ou bien selon le lieu du domicile, je ne le sais pas.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Dans un premier temps. Il me semble avoir lu que c'est une collègue qui t'a aiguillée vers la réserve, tu peux lui poser la question. Tiens nous au courant, merci.

    LITCHEEZIA

    Posted

    Bonjour avez-vous obtenu une réponse ? Je suis ds la même situation ? Merci beaucoup  Bonne soirée 

    Yoan

    Posted

    Justement j'ai été pas mal étonné 🤔 Je comprends que tu ne sois pas sûr, c'est gentil de m'avoir donné ton avis. En l'état, j'ai contacté le CIRFA en demandant le bureau Air et l'accueil ne me les a pas transmis sous prétexte qu'ils ne s'occupent que des personnels d'active... Il ne me reste plus qu'à y aller en personne je suppose ahah !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je répète ce que je t'ai expliqué dans le flux : L'enquête consiste a consulter ton casier, un œil peut être jeté sur internet et les réseaux sociaux. Puis ton entourage proche, tes amis et ta famille, le risque étant d'avoir un "mouton noir" un oncle, un neveu ayant ou ayant eu des soucis avec la loi.  
×
×
  • Create New...