Jump to content

Test Alat


Allem

Recommended Posts

Bonjour à tous !!   :vertrire:

 

Comme indique le titre du sujet, je compte passer les test pour devenir OSC Pilote..... (je devrai passer en février les tests de recrutement de l'armée et qq mois plus tard, les tests à Vincennes ....)

 

Y a t'il parmi vous des Pilotes ou des gens qui ont passer les test de l'Alat ? et si oui, pourriez vous me donner des informations, des conseils, qui pourront mettre utile, aussi bien pour me préparer, que lors des tests..... 

 

Merci d'avance !

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Bonjour,

 

Concernant les tests de Vincennes, rien de neuf. S'entraîner aux tests psychotechniques et aux tests de mémorisation ainsi qu'aux calculs de tête. C'est ce qui fait à mon avis toute la différence.

 

Concernant la partie plateforme dans le "simu", cela n'est pas inné et il m'est je pense très compliqué de se préparer pour ce genre d'épreuves. C'est soit on s'y fait, soit non. Pour ma part ma progression n'a pas été aussi bonne que ce qu'ils auraient souhaiter pour le second jour. Point positif qui avait fait que j'avais été retenu pour le second jour : je rectifiais sans arrêts toutes les commandes en même temps. A défaut de faire une chose après l'autre je réussissais à cumuler plusieurs tâches.

 

Après, avoir un peu de culture aéro et savoir différencier une gazelle hot d'une mistral permet d'engranger quelques points par exemple. Il en est de même pour les zingues, qu'ils soient français ou non.

 

Apprendre sa lettre de motivation par coeur aussi. Je ne sais pas si c'est encore les mêmes tests qu'il y a deux ans, mais on avait 15 min pile pour restituer une vraie lettre de motiv'. Pour ma part, les 15 minutes m'ont permis de restituer ma lettre que j'avais apprise par coeur et j'ai quasiment fini de la rédiger sur le gong.

 

Concernant les tests TTA au CSO, il n'y a pas de conseils à donner. Rien de compliqué, si tu es bien câblé il n'y a aucunes raisons que ça ne passe pas, à part en sport si tu n'en fais pas.

 

Pour finir je dirai surtout de rester humble, car bon nombre de candidats qui passaient les sélections avec moi venant de milieux scientifiques se voyaient déjà le cul dans l'EC120 en formation à Dax. Manque de bol, ils n'ont même pas fini la première journée...

 

Bon courage.

Link to comment
Share on other sites

bonsoir!

je viens de lire le sujet, moi je suis cch et je dois me rendre a Vincennes ce vendredi pour les tests psychotechniques justement.

pourriez vous me dire comment se déroulera la journée svp

merci d'avance

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Le seul test d'anglais que j'ai passé a été celui du CSO, lors des tests TTA que tu passes avec les autres candidats (EVAT, S-OF, OSC) avant d'être envoyé à Vincennes. Il faut avoir une note minimale afin de ne pas être recalé pour la Spé OSC/P.

 

Pour ma part pas plus compliqué que cela, il faut dire que je sors d'une filière Littéraire...

 

Non je n'ai pas été retenu à la suite des tests. J'ai fais un autre choix de carrière, et je ne le regrette pas en fin de compte, au contraire.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Non je ne me souviens pas des questions.

 

Ce sont des questions de grammaire en général, pourquoi "have" et pas "had" et j'en passe. Il y a également un peu d'orthographe. 

 

Pour quelqu'un qui sort des études et qui continue l'anglais il n'y a aucun soucis pour décrocher la note minimale. Après le travail fera la différence pour monter en points.

Link to comment
Share on other sites

Qu'est ce que j'entends par "tes impressions" ?

Par exemple, est ce que le test était plutôt "très" stressant, si tu as trouvé ça insurmontable.... Bref, ton avis personnel sur le simu ! :)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Allem ,

Le but du simulateur est aussi de te mettre dans le "stress" pour voir comment tu réagis face a une situation que tu ne peux "que" subir et donc tu dois avoir des actes reflexes !!

Donc oui c'est stressant et quand tu ressors de là tu as (très) chaud ....Mais c'est qu'au moins tu t'es battu c'est bon signe .

Link to comment
Share on other sites

La théorie OUI !! Beaucoup de choses a assimiler très rapidement et passer le CPL un peu plus tranquillement ...

Le vol pour moi est un peu biaisé du fait de ma license ...mais en général ce n'est pas trop une partie de plaisir quand on sait que sur deux vols "raté" on peut être éjecté de la formation...

Mis a part ça , le reste du temps ( week-end ,sorties etc) sont vraiment très simpa et on en profite.

Link to comment
Share on other sites

Oula ,Très vaste sujet et très compliqué !!

C'est actuellement la "guerre" pour les heures de vol et en fonction des régiments...

A savoir la plus part du temps on fait 8h 17h15 avec environ une heure de pause le midi .

La journée se répartie en fonction des activites des vols ( missions , excercice en patrouille , navigation etc) et la partie terrestre ( et oui nous faisons partie de l'armée de terre ) avec le tir , les marches , le sport etc...

Link to comment
Share on other sites

En fonction des régiments , la différence d'heure de vol est énorme ...

En fonction des stages (qualifications) , et des "alertes " les vols se font rares ... ou les tests annuels prennent beaucoup de ressources aussi.

Mais c'est sur que nous ne volons pas "autant" que nous le voudrions.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    ArmandT

    Posted

    Bonjour, La semaine prochaine je me rends au CSO de Lyon dans la spécialité Officier Sous-Contrat Pilote et je suis en train de réfléchir si je reporterai où non la date des sélections  en raison de mon niveau physique. En effet je réalise 14 tractions complète et 54 squats en 60 secondes, le bémol est pour le luc-leger où je n'arrive pas à dépasser le palier 8. Je me dis que sur le moment ma motivation et mon dépassement de soi sera extrême donc je pourrai surement arriver au palier 9. Que pensez-vous de mes statistiques sachant je me présente en tant que futur OSC-P. Cordialement.

    Thierry7402

    Posted

    Un officier du 91e RI de Charleville   Un autre des troupes coloniales Bonne soirée et encore merci pour votre aide       

    Thierry7402

    Posted

    Merci beaucoup pour ces premières identifications. Pour le soldat allemand ça confirme mon appréciation. Il s'agit pourtant de la photo utilisée et communément admise pour illustrer le père d'Arthur Rimbaud, Frédéric Rimbaud dont j'ai écris justement la biographie (l'Honneur du Capitaine Rimbaud). Les raisons du choix de cette photo sont toujours un mystère même si ce personnage a un visage très particulier.  Bonne soirée 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je lis Rimbaud père sur le descriptif de la photo. Hors : Frédéric Rimbaud entre dans l'infanterie, comme simple recrue, en 1832. Il est alors âgé de 18 ans. Doté d'une bonne instruction et d'une intelligence certaine, il est presque aussitôt promu sergent-major. En 1841, il obtient le grade de lieutenant et est envoyé à Oran, en Algérie, où il participe à la conquête du pays, ainsi qu'à l'expédition du Maroc, en 1844, contre les troupes d'Abd el-Kader, soutenant les Algériens dans leur lutte contre la domination française. En 1850, Frédéric Rimbaud est rapatrié, promu capitaine en 1852, et affecté à la garnison de Mézières, dans les Ardennes. En 1854, il reçoit, pour les postes occupés en Algérie, la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur. Jusqu'en 1856, il participe épisodiquement à la guerre de Crimée, opposant le Royaume-Uni et la France à la Russie, et pour laquelle il reçoit la médaille de Crimée. De retour de Crimée, le capitaine est affecté à Grenoble. En 1859, il participe à la campagne d'Italie, guerre d'indépendance opposant la France et le royaume de Piémont-Sardaigne à l'empire d'Autriche, pour laquelle il reçoit la médaille de la valeur militaire sarde. En 1864, Frédéric Rimbaud quitte l'armée pour se retirer près des racines paternelles, à Dijon, en Côte-d'Or. (Source : Wikipédia) Le personnage en photo porte un uniforme de style allemand, en tout cas pas français. Sergent chef (à l'époque ; un chevron = sergent, deux chevrons = sergent chef, trois chevrons = sergent major) du 91ème régiment d'infanterie dans les années 1880 (entre 1870 et 1910) Ce militaire du 71 -ème régiment d'infanterie (empreinte de la grenade sur les bouton en laiton) porte une épaulette à franges et contre épaulette en canetille (broderie d'or) qui nous indique un lieutenant ou sous-lieutenant, malheureusement les galons en bas de ses manches ne sont pas visible. Période 1870-1890. Cavalier du 15ème régiment de Hussards, reconnaissable à son dolman bleu azur.   Sur la photo on aperçoit également sur la gauche de la photo, les plumes de casoar que l'on voit en entier ci dessus. Photo de conscription IIIème République (1870-1910).   Pour les autres, je regarderai demain.  

    berogeitabi

    Posted

    Sujet déverrouillé suite à la présentation de l’intéressé.
×
×
  • Create New...