Jump to content

Mon futur lycée


fortox

Recommended Posts

Bonjour à tous,

J’aimerais plus tard devenir chasseur alpin plus précisément groupement commando montagne en passant par st Cyr pour être officier, cependant je me demandais si ce n’était pas mieux si j’allais  à un lycée militaire (si possible celui de st Cyr ).Une de mes connaissances  m’a dit que c’était mieux .Et c’est maintenant que j’ai besoin de vous pour que vous me donniez vos avis.

Merci d’avance !

FORTOX

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Le fait d'avoir fait un lycée militaire donne les codes pour bien communiquer (à l'écrit comme à l'oral) dans le milieux de la défense.

C'est un plus pour les concours. Une foi le concours en poche les lycées militaires permettent d'avoir déjà vécu dans un monde proche des armées (vie en collectivité, discipline, ...)

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

 

 

 Le fait d'avoir fait un lycée militaire donne les codes pour bien communiquer (à l'écrit comme à l'oral) dans le milieux de la défense.

"C'est un plus pour les concours."

 

Pourquoi "avoir les codes pour bien communiquer dans le milieu "serait-il un plus pour le concours en lui-même ?

Loin de moi l'idée de critiquer les lycées militaires, qui apportent un avantage en sport, notamment, mais pour la voie scientifique, par exemple, les épreuves académiques se déroulent dans un cadre civil (Banque de concours CCP). Il n'y a guère que pour l'épreuve de sport que les candidats sont en contact avec quelques militaires, et ceux-ci sont censés noter les candidats en fonction de leur performance, et non de leurs lycées d'origines ou de leur capacité à se conduire comme des militaires ...

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Je crois que tu n'as pas compris ce que disait mon collègue, le fait d'avoir un lycée militaire dans son CV inclut une part de la doctrine militaire acquise dés l'adolescence.

La définition du ministère de la défense : un Lycée comme les autres dans un cadre militaire. La discipline y est beaucoup plus présente avec les déplacements au pas et chantant, port de l'uniforme, activités physique spécifique (course à pied, montée de corde, traction etc...)

 

Maintenant beaucoup font un lycée militaire, mais ne deviennent pas militaire.

Link to comment
Share on other sites

Aucune spécificité en tant que tel. Mais il n'empêche que le contexte des Lycée Militaire aide à la préparation du concours. L'internat, les études obligatoires, l'esprit de cohésion et d'entraide qui y règne sont des éléments qui permettent de préparer au mieux les candidats.

 

Enfin ça l'est pour peu qu'on ne passe pas tout son temps libre en "activité Cornichonnes". ;)

 

Ce n'est pas pour rien qu'une bonne partie de chaque promo de St Cyr/Air/Navale vienne des Lycée Militaire (je me garderais de donner un pourcentage, mais ça doit bien dépasser le tiers)

 

Enfin, pour ceux qui ne réussiront pas les concours, mais rêvent malgrès tout de servir en partant de Ss-Off par exemple, auront un très net avantage dans leur dossier: Connaissance du milieu militaire, PM voir PMS pour certains (Un élève de LM à des facilités à prétendre à une PM), préparation physique aux exercices militaire, acceptation de la discipline, notion de commandement. (chaque élève étant tour à tour Élève de jour, de service, etc...)

 

Bref, rien pour le concours CCP en tant que tel. Mais de bons atouts pour le futur en Ecole, qu'elle soit d'Officier ou Sous-Officer, où les armes telles que l'Infanterie/Génie/Cavalerie sont très demandées, et donc destinées aux meilleurs

Link to comment
Share on other sites

Je ne partage pas forcément ton avis.

Le "formatage" des lycées de la Défense (car tel est leur nom depuis 8 ans) a des vices et des vertues. Je n'épiloguerai pas, mais il ne convient pas forcément à tous, ni ne rend forcément meilleur.

Sur le taux, vu que les CPGE en lycée de la Défense sont là pour préparer aux concours des grandes écoles militaires, et uniquement (avec des interdictions notamment d'incorporer d'autres écoles sauf dérogation), donc nécessairement, on les retrouve nombreux dans les grandes écoles militaires.

 

Si je pense que le "formatage" est souhaitable pour Saint Cyr, je ne le trouve pas nécessaire pour air ou navale, et encore moins pour les autres grandes écoles militaires.

 

Et les lycées de la défense, ce n'est pas le milieu militaire mais "para militaire", les élèves sont civils, et sans formation militaire, seul l'encadrement l'est (et non les enseignants).

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord qu'il ne conviennent pas forcément à tous, et je sais bien que tous les élèves qui y passent ne font pas forcément de bons élèves officiers, et inversement, que les élèves qui n'y passent pas en fassent de mauvais.

Je pense par contre que le cadre est plutôt propice à la réussite de ces Ecoles, bien qu'elles appartiennent à une banque de concours intégrant moult écoles, majoritairement civiles.

 

Concernant Air et Navale, serait-il possible d'avoir des précisions ? Car les élèves que j'ai connu n'avaient pas l'air de se plaindre d'un "formatage" plutôt propice à Cyr. (où là oui en effet, l'esprit de Tradition très fort qui y règne rend par exemple les Corniches un moyen de découvrir ce milieu... particulier.)

 

Enfin, à propos des concours. Lors de mon passage en Lycée Militaire (j'y suis passé au moment de la transition avec l'appellation  Lycée de la Défense ;) ), les candidats pouvaient partir en Ecole civile, mais celui impliquait le remboursement complet des frais de scolarité. (Pour rappel, la CPGE dans ces établissement est rémunérée)

De même pour un candidat passant à l'issue de sa scolarité un temps inférieur à 5 ans au sein des forces armées.

 

Et le redoublement de la 3/2 (5/2) nécessitait d'avoir eu l'admissibilité à l'une des Grandes Ecoles Militaire.

Link to comment
Share on other sites

Alors, en général, mais ça mériterait confirmation, aller en école civile n'est permis qu'aux 5/2, les 3/2 ne réussissant pas sont "tenus" de repasser les concours.

 

 

 

Article R425-14 du code de l'education En savoir plus sur cet article...

Les élèves sont tenus de se présenter aux examens et concours qui sanctionnent l'enseignement reçu.

Lorsqu'ils y ont été autorisés par le chef d'établissement, les élèves des classes préparatoires aux études supérieures admis au titre de l'aide au recrutement sont tenus de continuer leur scolarité au sein des classes préparatoires aux grandes écoles de l'un des lycées de la défense.

Les élèves des classes préparatoires aux grandes écoles admis au titre de l'aide au recrutement sont tenus de se présenter au concours militaire correspondant à leur classe particulière de préparation. Ils peuvent, en outre, se présenter à d'autres concours d'admission dans les écoles de formation d'officiers des armées et des formations rattachées du ministère de la défense.

Ils peuvent également être autorisés par le commandant du lycée de la défense à se présenter, à titre individuel et à leurs frais, à un ou plusieurs concours d'admission ne relevant pas du ministère de la défense :

1° Soit à la fin de la deuxième année du cycle préparatoire et à titre exceptionnel, après avis favorable du proviseur du lycée ;

2° Soit lorsqu'ils redoublent leur deuxième année, ou se présentent pour la dernière fois en raison de leur âge à un concours d'accès aux écoles de formation d'officiers des armées et des formations rattachées.

Link to comment
Share on other sites

 

 

Si je pense que le "formatage" est souhaitable pour Saint Cyr, je ne le trouve pas nécessaire pour air ou navale, et encore moins pour les autres grandes écoles militaires.

L'esprit à Navale serait donc très différent de celui qui règne à Coëtquidan ? S'agit-il des élèves, de l'encadrement ? J'avoue que j'aimerais bien que tu nous en dise un plus .

 

Il me semblait d'ailleurs qu'une part conséquente des élèves intégrant Saint-Cyr demandaient souvent aussi Navale, plus hauts dans leur voeux, mais ne l'obtenaient pas  du fait de leurs classements. 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 3 years later...
Le 02/09/2013 à 22:02, tobonarine a dit :

Le fait d'avoir fait un lycée militaire donne les codes pour bien communiquer (à l'écrit comme à l'oral) dans le milieux de la défense.

C'est un plus pour les concours meubles design pas cher. Une foi le concours en poche les lycées militaires permettent d'avoir déjà vécu dans un monde proche des armées (vie en collectivité, discipline, ...)

Merci pour cette info. En tout cas, je demanderai à mon fils de bien réfléchir avant de décider quoi que ce soit.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Non,

voici un extrait du site d'Autun

http://lyc71-militaire.ac-dijon.fr/

"

Notion d’ayant-droit :

Ne peuvent postuler que des enfants ayant-droit à partir de deux catégories :

- Groupe 1 : 70 % des places vacantes

  • Pupilles de la nation.
  • Orphelins de père ou de mère dont le parent, militaire d’active, est décédé.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge de militaires d’active, quelle que soit la position statutaire du militaire.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge d’anciens militaires d’active radiés des cadres ou rayés des contrôles pour raisons de santé, suite à une maladie ou une blessure reconnue imputable au service.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge d’anciens militaires radiés des cadres ou rayés des contrôles :
    - soit en ayant acquis des droits à pension militaire de retraite ;
    - soit à l’issue d’un engagement minimal de huit ans dans les armées en tant que militaire du rang.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge de réservistes totalisant un minimum de dix années d’engagement dans la réserve opérationnelle au 1er janvier de l’année d’admission dans le lycée.

- groupe 2 : 30 % des places vacantes

  • Enfants et enfants fiscalement à charge d’agents du ministère de la défense ou de fonctionnaires titulaires de la fonction publique, ou de magistrats de l’ordre judiciaire :
    - quelle que soit leur position statutaire ;
    - retraités ;
    - décédés."
  •  
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 21/4/2017 à 12:02, Fred689 a dit :

Non,

voici un extrait du site d'Autun

http://lyc71-militaire.ac-dijon.fr/

"

Notion d’ayant-droit :

Ne peuvent postuler que des enfants ayant-droit à partir de deux catégories :

- Groupe 1 : 70 % des places vacantes

  • Pupilles de la nation.
  • Orphelins de père ou de mère dont le parent, militaire d’active, est décédé.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge de militaires d’active, quelle que soit la position statutaire du militaire.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge d’anciens militaires d’active radiés des cadres ou rayés des contrôles pour raisons de santé, suite à une maladie ou une blessure reconnue imputable au service.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge d’anciens militaires radiés des cadres ou rayés des contrôles :
    - soit en ayant acquis des droits à pension militaire de retraite ;
    - soit à l’issue d’un engagement minimal de huit ans dans les armées en tant que militaire du rang.
  • Enfants et enfants fiscalement à charge de réservistes totalisant un minimum de dix années d’engagement dans la réserve opérationnelle au 1er janvier de l’année d’admission dans le lycée.

- groupe 2 : 30 % des places vacantes

  • Enfants et enfants fiscalement à charge d’agents du ministère de la défense ou de fonctionnaires titulaires de la fonction publique, ou de magistrats de l’ordre judiciaire :
    - quelle que soit leur position statutaire ;
    - retraités ;
    - décédés."
  •  

Bonjour,

 

  Petite rectification, il me semble qu'il manque une catégorie:

cat 1 : 70% comme vous le mentionnez

cat 2: 15% comme vous le mentionnez

cat 3: 15% enfants boursiers

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...
Le 11/02/2014 à 21:02, Morny a dit :

Ce n'est pas pour rien qu'une bonne partie de chaque promo de St Cyr/Air/Navale vienne des Lycée Militaire (je me garderais de donner un pourcentage, mais ça doit bien dépasser le tiers)

A verifier... J'ai fait les portes ouvertes de st-cyr cette année (étant une candidate du lycée militaire) et ils ont bien insister sur le fait qu'ils ne formaient pas des militaires. Ils ont donnée d'ailleurs un pourcentage sur ceux qui empruntaient ces voies... Etant d'approximativement de 10%...

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Janmary

    Posted

    L’actualité est au ballon Chinois traversant haut dans le ciel l’Alaska, le Canada et les Etats-Unis d’Amérique. Il n’y a pas de surprise. Un peu d’Histoire sur les ballons. Quelques idées sur les projets et les réalités.   Un Français, Camille Rougeron, polytechnicien et ingénieur naval, ayant participé aux conceptions de notre flotte de guerre entre les deux conflits mondiaux fut par la suite nommé au Ministère de l’Air toujours avant le second conflit mondial. Il fut un théoricien avertit de nombres de conceptions d’armes par la suite et auteur de nombreux ouvrages avant et après guerre (1939-1945). Par exemple on lui doit, la formulation du chasseur-bombardier qui affiche un poids de bombe équivalent à un bombardier lourds à puissance égale rapportée au cheval avec la vitesse d’un chasseur après lancement. Les bombes, bombes planantes pour l’attaque à grande distance et torpilles assistés par fusées qui donnèrent la roquette anti-char par la suite durant le second conflit mondial. Les obus d’artillerie avec une puissance additionnelle après le tir qu’il appelé obus –fusée et qui donna lieu au mortier de 120 mm de l’Armée par la suite. Etc.Etc.   Un ouvrage doit être retenu pour une innovation entre autre, à savoir = La guerre nucléaire. Armes et parades. – 1962 – Chez Calmann-Levy   Le but proposé par l’auteur étant l’attaque par ballon de sites agricoles et industriels. Il s’agissait d’un ballon d’un diamètre de 30 mètres, possible de fabrication à l’époque puisque utilisé par des ballons du type « Echo 1 » pesant moins d’une centaine de kilos. Il aurait eu un volume de 10.000 mètres cubes (pi.R au cube) avec un mélange gazeux Sachant qu’un kilo d’explosif TNT dégage 10 Kilocalories et un hydrocarbure 10.000 à 11.500 Kilocalories par kg, et qu’un kg de gaz représente 1 mètre cube, c’est environ 10 tonnes de gaz  qu’aurait comporté ce ballon.  Or, le gaz est énergiquement plus puissant qu’un explosif puisque le rapport calorifique des gaz est supérieur à la tolite par exemple dans le rapport précité soit  10 tonnes de gaz représente 100 tonnes de tolite.     Nous pouvons donc voir qu’un « ballon inoffensif  de 30 mètres de diamètre » peut provoquer des dégâts non négligeables si l’on peut l’amener sur un objectif. Certains ballons ont pu être contrôlés par radio pour acquérir des vents favorable à des altitudes assez élevés (Test d’un ballon en 1954, lâché de Vernalis en Californie, il monta à 11300 mètres. Il fut contrôlé pendant 52 heures pendant un trajet de 10.080 km. Il atterrit à Badajoz en Estrémadure, Espagne).   En 1955, Explorer II, avec un poids de 2950 kg pour 105.000  mètres cubes améliora encore les caractéristiques et purent avoir épaisseurs d’enveloppe de 0,01 à 0,06 mm.   La détection de ces ballons peut poser des problèmes. Pourquoi ce Ballon Chinois a-t-il pu survoler l’Alaska puis le Canada avant le survol des USA ? Ballons (gonflé à l’hélium) météo ou de surveillance avec transmission d’informations électroniques (fréquences RADAR, photos aérienne de sites sensibles, etc.).   C’était l’objet des réflexions de ce sujet. Mais un innocent ballon peut-être éventuellement une arme.   Notes = L’aviation de bombardement – 1936 - en deux volumes – Chez Lavauzelle Les enseignements aériens de la guerre d’Espagne – 1940 – Chez Lavauzelle Les enseignements de la guerre de Corée – 1952 – Chez Berger-Levrault Les applications de l’explosion thermonucléaire – 1956 – Chez Berger-Levrault Le pétrole thermonucléaire - 1959 -  Chez Berger-Levrault Ainsi que de très nombreux écrits dans plusieurs ouvrages scientifiques et militaires.  

    Fred689

    Posted

    Tireur d'élite ou de précision? https://www.defense.gouv.fr/terre/actualites/etre-tireur-delite-tireur-precision

    HernanF

    Posted

    Un Rafale monoplace de la Force aérienne de l'Émir du Qatar (QEAF). 📷 Dassault Aviation

    berogeitabi

    Posted

    N’oublions pas que les renseignements américains avaient averti l’Europe de la menace russe aux frontières de l’Ukraine et que l’Europe n’ya pas cru.  Donc, sur ce que prévoit les américains sur la non reprise par l’Ukraine des territoires occupés, nous avons peut-être intérêt à les écouter.    D’autant que dans le même temps, ces américains viennent de signer un accord de coopération militaire avec les Philippines (jusque-là plutôt tournée vers la chine)  justifiant d’une présence militaire accrue sur des bases philippines, ceci pour contrecarrer la volonté Chinoise de contrôler la majeure partie des eaux asiatiques tout en étant plus à même d’intervenir en cas de conflit chinois avec Taiwan. 

    Janmary

    Posted

    Il semble qu'il y a des soucis pour l'administration Américaine. Ces derniers en effet n'envisage vraiment pas la reprise des territoires occupés par la Russie du fait de l'augmentation en ligne des Forces de la Fédération Russe dû a la mobilisation de l'ordre de 500.000 hommes, de changement de tactique, de la prise en compte de leurs échecs passés, de la suppression des relais de télécommunications pour éviter le réparage des téléphones portable des appelés, Etc.Eetc. En effet l'Administration Américaine voudrait régler le problème Russo-Ukrainiens dans les 6 mois. En effet, les USA pensent que le conflit Chine Continentale et Taïwan sera à l'ordre du jour. Depuis 1949 ou les Nationalistes Chinois du général Tchang Kai-Chek ayant perdu la guerre contre les Forces Communistes de Mao Tsé Toung en Chine Continentale, se sont réfugiés à Formose, appelé Taïwan désormais. Décidemment, notre planète est bien malade.
×
×
  • Create New...