Jump to content

Femme militaire ? Vie de famille etc


Shaw54

Recommended Posts

Bonjour, 

 

Je suis à l'école d'infirmière et après mon diplôme je souhaiterai m'engager dans l'armée de terre. La chose qui me plairait le plus ça serait de partir en OPEX, représenter mon pays, aider les gens qui en ont le plus besoin etc ..

Mais j'aimerais également avoir une famille nombreuse (oui je sais j'ai le temps de m'inquiéter pour ça) mais je voulais vous demandez à vous, femmes militaires, est ce que c'est possible tout en étant à l'armée ? Et comment vous gérez le fait de partir en OPEX avec pleins d'enfants ? Niveau organisation etc ? Votre mari est militaire ? 

 

Je sais je m'y prends tôt mais je pensé à ça donc voilà  :vertrire:

 

En espérant avoir des réponses.

 

 

Charlotte 

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

bonsoir,

 

pour avoir une amie militaire, et maman d'un petit, lors des OPEX, la garde est assurée par les grands parents.

mais effectivement gérer une famille nécessite un grande réflexion et beaucoup d'anticipation, car la logistique à prévoir en ce cas, est importante.

 

bon courage

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

C' est vrais dans les deux sens ;

 

Mon cousin est militaire, infirmier de bloc ( 17 ans de carrière ), il est allé sur après tous les théâtres d' opérations, il a trois enfants, c' est sa femme qui gère la famille ( comme un adjudant :lol:) , c' est loin d' être facile et évidant mais c' est un choix de carrière et une passion !

Elle même travail mais ses parent ne sont pas très loin et l' aide beaucoup.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Salut Charlotte

 

Quand on sait que près de 60%  du personnel du SSA est féminin, tu peux te dire que ça se fait couramment.

J'ai envie de te dire: fais ce que tu as envie de faire ne tant que femme et puis viendra le temps d'être maman et d'organiser ta vie.

Entre le mari (évite un militaire, c'est plus simple ) les amis et la famille, ça se passe bien. Le plus dure est la séparation, l'éloignement pendant un moment, l'irrégularité des communications et aussi les retrouvailles lorsqu'il faut reprendre une vie tous ensemble après 4 ou 6 mois ou chacun a apprit à vivre sans l'aide de l'autre.

 

ça se fait couramment et bien. Lors de l'absence de sa femme militaire, un mari gère ça comme un père qui vivrait seul. Il y a pas mal de parents seuls qui s'occupent très bien de leurs enfants.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Guest Systema

Bonjour.

 

Beaucoup d'entre nous se sont posé la question pour la vie de famille.

 

En tant que femme dans le SSA c'est à l'aise, même pour les OPEX.

 

Maintenant... choisis bien ton homme. Tu veux un militaire ? Là ça se complique.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses, 

 

Moi j'ai pas la chance d'avoir de parents qui pourront m'aider donc sa seras compliqué .. 

 

Je pensais que le mieux aurais été d'avoir un mari qui soit militaire comme moi afin qu'il comprenne mon métier, qu'il connaisse le fait de partir en OPEX et être séparé de ces proches pendant quelques mois etc. Mais d'après vous ça serait pas le mieux, j'ai peur que quelqu'un qui soit dans le civil ne comprenne pas, et/ou ne m'attende pas et/ou soit infidèle etc. 

 

Après c'est sur je serais pas la seule à être passé par là, mais en ce moment je me demande vraiment quoi faire : Travailler dans un hôpital civil ou m'engager. J'ai encore le temps de réfléchir mais je n'aime pas ne pas savoir en avance, je prévois toujours tout avant et j'aimerais vite savoir quoi faire.

 

Je vais encore regarder des témoignages, forum et bien réfléchir. 

 

Merci beaucoup pour vos réponses.

 

Charlotte 

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Charlotte,

 

Une carrière militaire, impose souvent de nombreuses mutations (je ne sais pas exactement, ce qu'il en résulte pour le personnel du SSA, mais généralement c'est le cas)... Avoir un compagnon Militaire également, c'est autant de chances supplémentaires de devenir célibataire géographique, car la carrière de Monsieur aussi passera par d'autres casernes, bases, etc...

 

Je ne pense pas qu'un homme civil, ne puisse pas comprendre... Si tu tombes amoureuse d'un anti-militaire, pro green peace qui veut vivre dans la nature, évidemment ça s'annonce compliqué pour la compréhension, mais je pense que tu n'aura pas de mal pour trouver un homme qui a ne serait-ce qu'un petit peu la fibre patriotique et qui finalement y verra du bon dans ton côté militaire. L'infidélité masculine (ou féminine d'ailleurs) n'est pas réservé aux militaires et si amour il y a, j'ai la faiblesse de penser que les quelques mois d'Opex ne sont pas insurmontable...

Bon courage à toi, dans ta prise de décision et dans ta recherche de l'homme "idéal" (le débat sur son existence est lancé  :vertbeurk:) qu'il soit civil ou militaire  :vertsuper:

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

je suis d'accord avec CAPTAIN2B, mais l'avantage du SSA, c'est les lieux de mutation, peu importe la spécialité du conjoint, il y'a forcément un SMA/CMA.... par contre pour jouer le rapprochement familiale ! il faut être marié (ou pacsé de plus de 2ans.)

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

J'vais faire mon romantique parce que j'y crois encore: le jour ou tu tomberas amoureuse, tous tes choix de raisons bruleront aux braises de ta passion.

 

Ne te prend pas trop la tête car tu ne choisiras pas vraiment avec ton cerveau je pense. Du moins je l'espère ;)

 

Maintenant, si un seul membre reparle ou cite ce que je viens d'écrire, je le banni immédiatement :  j'ai une réputation à tenir. :doom:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

J'vais faire mon romantique parce que j'y crois encore: le jour ou tu tomberas amoureuse, tous tes choix de raisons bruleront aux braises de ta passion.

 

Ne te prend pas trop la tête car tu ne choisiras pas vraiment avec ton cerveau je pense. Du moins je l'espère ;)

 

Maintenant, si un seul membre reparle ou cite ce que je viens d'écrire, je le banni immédiatement :  j'ai une réputation à tenir. :doom:

 

 

OUPS   :panneaudehors: 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Pourtant Pendé, qu'est ce que tu parles bien...  :vertsiffle:

 

Ni romantique, ni trop porté sur une préparation de la vie future bordée de droite et de gauche, je dirais qu'il faut vivre le moment présent intensément.

Tu veux t'engager? Engages toi! Point.

Le reste, ce ne sont que des "si" qui peut-être ne se réaliseront pas comme tu l'imagines. Et s'ils se réalisent, nul doute que comme tout le monde tu trouveras la meilleure solution pour te partager entre enfants et conjoint. En bref, il sera temps d'y réfléchir quand tu y seras confrontée. Pourquoi réfléchir aujourd'hui à des choses qui n'existent pas? J'vous l'demande! 

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Je souscrit particulièrement à ce qu'écrit Berogeitabi!

Chaque chose en son temps, il faut savoir s'adapter!

 

Même si je reste à genoux devant les propos de Pendé...l'amour passionnel...tout un programme si convaincant! :wub:  :cestcelaoui:  

Link to comment
Share on other sites

Je rejoins les derniers messages du sujet.Je suis réserviste et j'attend seulement la commission pour m'engager. Mon copain a commencé ses classes il y a à peine 2 mois. Quand on s'est rencontré, on avait tous les 2 déjà posés des dossiers pour s'engager. Alors même si avant je me disais que ce serait plus simple de rencontrer un civil, on choisit pas le métier de la personne qu'on rencontre. Disons qu'après, il faut être conscient que ça ne va pas être évident. Tout dépend si tu es dans la même arme que lui ou pas (nous armée de terre, et armée de l'air, donc pas les mêmes lieux de boulot). ma formation va durer 1 an, et lui probablement 1 an aussi, donc si nos we de perms sont décalés au début, ils le seront jusqu'à la fin de nos formations respectives.

Enfin tout ça pour dire que la vie de couple entre militaires n'est pas facile, même si on comprend la motivation de l'autre pour le boulot qu'il va faire, et les exigences de l'armée. Tous les civils ne sont pas contre les militaires (et heureusement!!), donc ne fait pas de projets sur la comète. Si tu as réellement le désir de t'engager, engage-toi, sinon tu risques de regretter dans quelques années de ne pas avoir tenté d'incorporer l'armée. Et si jamais tu rencontres quelqu'un dans les prochains mois ou années, bah tu verras en temps et en lieu comment tu comptes gérer ta vie de famille et la vie de militaire. Et si au bout d'un moment tu trouvez ça trop difficile, tu ne renouvelleras pas ton contrat.

5 ou 10 ans dans l'institution militaire, c'est déjà bien, tu auras vécu pas mal d'expérience, et au moins tu auras fait une partie de ta carrière dans l'armée comme tu le voulais. Et si tu te sens de faire plus et de faire carrière dans l'armée, tu pourras.

 

Ne fais pas de projets sur ta carrière personnelle pour une probable future relation amoureuse, parce que tu risques de passer à côté de beaucoup de choses (du moins, c'est ce que je pense)

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjout à tous,

 

Je me posais les même questions que toi Shaw54, grâce à ce sujet, j'ai trouvé mon bonheur ! ^^

Vous donnez de très bons conseils :vertok: . ça m'a vrmt aidé. Merci Bcp :D

Merci surtout à Captain2B de m'avoir orienté en qlq sorte sur ce sujet ! :$

 

Je pense que je vais m'engager et si cela arrive que j'ai une vie de famille et bien je m'organiserai en fonction de ma vie militaire. De tout façon on n'a pas le choix. On veux une vie militaire et une vie de famille. J'aime pas choisir naturellement, donc je ferai tout pour concilier les deux ! SI de nbrx femmes y sont arrivées, pourquoi pas nous ? :hihi:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

La diversité et la pertinence des approches ont certainement donné quelques pistes de réflexion à Swan 54. 

 

Chaque situation est particulière, chaque couple détermine conjointement ses projets de vie, ses choix, ses préférences. Je conseillerais de bien communiquer entre vous, d'appréhender précisément les besoins et les attentes de chacun, surtout si vous avez des priorités professionnelles bien définies.  B)

 

Le sujet est complexe et pourtant si répandu ! La meilleure solution sera celle que vous allez construire ensemble, avec votre compagnon. Soyez lucide et courageux, pour savoir s'accrocher tant que c'est possible et décrocher au bon moment avant que tout l'édifice s'écroule...

 

Quelques éléments complémentaires sur un article que j'ai publié récemment sur un blog

 

Mes meilleures pensées vous accompagnent... :smiley_1155:

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Sophia42

    Posted

    Bonjour ! Ce sujet s'adresse surtout aux femmes, mais je prends toutes les réponses J'ai effectué une réduction mammaire de ma poitrine il y a quelques années car elle était handicapante.  Je me demandais si cela pouvait être un souci pendant la visite médicale, car je compte le préciser évidemment. Et aussi, est-ce que le médecin palpe / regarde la poitrine ? Merci beaucoup !

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour. Vos années de service débutent le jour où vous avez été incorporé. Donc pas forcément le jour de la signature du contrat. Mais vous avez forcément votre contrat avec vous, il suffit de le lire.

    Trydore

    Posted

    Bonjour, Je suis entrée à l'école de Maistrance il y a maintenant un an (j'ai signé mon contrat de 10 ans, à l'entrée, le 23 aout 2021), et j'ai une question concernant la comptabilisation des années de services au sein de l'armée : est-ce que l'année que j'ai passé (jusque mai 2022) en formation à Maistrance, puis à mon BAT, est comptabilisée comme année de service au sein de l'institution (c'est à dire : est-ce qu'officiellement, cela fait bien un an que je suis Marin), ou faut-il compter à partir du début de mon affectation, Mai 2022 donc (et donc que j'ai fais un an du contrat signé) ? En vous remerciant par avance pour vos réponses,

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 
×
×
  • Create New...