Jump to content

Ordre de Tahiti Nui


2R2N

Recommended Posts

Bonjour,

Je suis actuellement à la recherche d'information concernant la préséance de l'ordre de Tahiti Nui.

Pour information, il s'agit d'une décoration de Polynésie française pouvant se décliner en : Grand-croix / Commandeur / Officier / Chevalier.
Cette décoration est géré et attribuée directement par le haut-commissariat de la république en Polynésie française (équivalent  +/- à la préfecture en d'autres termes).

Selon l'arrêté N°660 CM du 24/06/1996 portant statue sur l'ordre de Tahiti Nui, signé par Gaston FLOSSE, président du gouvernement polynésien à ce moment-là, l'article 32 stipule:
L'insigne de l'ordre de Tahiti Nui est porté après ceux des ordres nationaux .
Ce qui signifierait que l'ordre de Tahiti Nui se situerait après l'ordre national du mérite.
Or dans l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, cette décoration n'apparaît pas.
.
Ma question est donc:
Quel est son emplacement dans la préséance en métropole ? Comment cette décoration est à considérer ?
Pour un personne l'arborant en Polynésie, c'est assez clair avec l'arrêté 660 venant compléter l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, mais pour ce qui est de la porter hors Polynésie (en métropole donc), c'est assez flou.
Elle est à la fois française par son statut polynésien, mais ne l'apparaît pas pour la GCLH.
Peut-être avez-vous donc des informations et renseignements à ce sujet à m'apporter?

Merci de votre aide

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Je vais être franc, je ne connais pas cet ordre, que je découvre ici :

http://www.france-phaleristique.com/ordre_tahiti_nui.htm

Il y a 18 heures, 2R2N a dit :

l'article 32 stipule:
L'insigne de l'ordre de Tahiti Nui est porté après ceux des ordres nationaux .
Ce qui signifierait que l'ordre de Tahiti Nui se situerait après l'ordre national du mérite.
Or dans l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, cette décoration n'apparaît pas.

L'ordre de préséance actuel  :


 

- Légion d’Honneur

- Croix de la Libération

- Médaille Militaire

- Ordre National du Mérite

- La Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme

- Croix de Guerre (1939-1945, T.O.E.)

- Croix de la Valeur Militaire

- Médaille de la Gendarmerie Nationale

- Médaille des blessés de guerre

- Médaille de la Résistance Française

- Ordre des Palmes Académiques

- Ordre du Mérite Agricole

- Ordre du Mérite Maritime

- Ordre des Arts et des Lettres

- Médaille des Evadés

- Croix du Combattant Volontaire

- Médaille de l’Aéronautique

- Croix du Combattant

- Médaille de la Reconnaissance Française

- Médaille d’Outre-Mer (ex médaille Coloniale)

- Médailles de la Défense Nationale

- Médailles des Services Militaires Volontaires

- Médailles d’Honneur ressortissant des différents départements ministériels

- Médaille d’Afrique du Nord et de la Reconnaissance de la Nation

- Médailles Commémoratives diverses et assimilées

Puis viennent ensuite les médailles étrangères pour lesquelles vous devez avoir une autorisation de port donnée par la grande chancellerie justement.

 

Il y a 19 heures, 2R2N a dit :

Ma question est donc:
Quel est son emplacement dans la préséance en métropole ? Comment cette décoration est à considérer ?
Pour un personne l'arborant en Polynésie, c'est assez clair avec l'arrêté 660 venant compléter l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, mais pour ce qui est de la porter hors Polynésie (en métropole donc), c'est assez flou.
Elle est à la fois française par son statut polynésien, mais ne l'apparaît pas pour la GCLH.
Peut-être avez-vous donc des informations et renseignements à ce sujet à m'apporter?

Oui, pas simple, je pense que le mieux, serait d'écrire à la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur (et être patient).

Si a l'occasion vous avez des photos de cet ordre, il serait intéressant de les voir.

Et merci de nous partager la réponse de la GCLH afin de compléter ce sujet.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses

Pour la GCLH, c'est déjà en cours, mais je pense que, comme d'habitude, ils resteront muets.

J'attends également une réponse du Haut-Commisariat de Polynésie française, mais là aussi je pense que je touche un sujet sensible dont ils n'ont pas non plus la réponse.

 

Pour des images, vous trouverez un récap ici:

http://amndvden.overblog.com/2021/02/ordre-de-tahiti-nui-decouvrir-la-legion-d-honneur-polynesienne.html

 

sinon voici un autre aperçu:

image.png.e71817fa489b3830bcd8048e706dcf01.png

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Très belle décoration !

il y a 12 minutes, 2R2N a dit :

Pour la GCLH, c'est déjà en cours, mais je pense que, comme d'habitude, ils resteront muets.

Je ne vois pas pourquoi, ce sont eux qui gèrent le port de toutes les décorations en France, donc ils doivent répondre.

Peut être s'adresser directement au grand chancelier.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Bonjour

voici une réponse reçue par ma hierarchie de la GCLH à ce sujet

Vous aviez appelé l’attention sur une question relative à la procédure d’acceptation des distinctions honorifiques décernées dans l’ordre de Tahiti Nui, ainsi que les modalités du port de ses insignes.

Consulté sur cette question de principe en matière de décorations, la grande chancellerie de la Légion d’honneur nous a récemment apporté son éclairage sur la doctrine relative à ces distinctions dont la teneur vous est communiquée ci-après.

 

Depuis le premier statut d’autonomie interne fixé par la loi n°84-820 du 6 septembre 1984 portant statut du territoire de la Polynésie française (abrogée), la Polynésie française dispose de l’autonomie interne et de la libre administration, dans le cadre défini par la loi, qui lui permet notamment de déterminer « librement les signes distinctifs permettant de marquer sa personnalité dans les manifestations publiques et officielles aux côtés des emblèmes de la République. »

Ces dispositions sont reprises et précisées dans le statut d’autonomie renforcée, en vigueur depuis 2004. En effet, aux termes du 5e alinéa de l’article 1er de la loi organique n° 2004-192 du 27 février 2004 portant statut d'autonomie de la Polynésie française, cette collectivité d’outre-mer « détermine librement les signes distinctifs permettant de marquer sa personnalité dans les manifestations publiques officielles aux côtés de l'emblème national et des signes de la République. Elle peut créer un ordre spécifique reconnaissant les mérites de ses habitants et de ses hôtes. »

 

C’est ainsi que l’ordre territorial de Tahiti Nui est une émanation officielle de la collectivité d’outre-mer de Polynésie française.

Institué par l’arrêté du président du gouvernement de la Polynésie française n°660 du 24 juin 1996 portant statut de l’ordre de Tahiti Nui, cet ordre territorial est destiné à récompenser « les mérites éminents acquis au service de la Polynésie française, soit dans une fonction publique, soit dans une activité privée.. » Il est placé, pour son administration, sous la gouvernance du secrétaire général du gouvernement de la Polynésie française qui en est le chancelier.

Aux termes de l’article 32 de l’arrêté du 24 juin 1996 précité, « l’insigne de l’ordre de Tahiti Nui est porté après ceux des ordres nationaux. »

Il est observé que ces dispositions ne visent pas à fixer la position de l’insigne de l’ordre de Tahiti Nui dans l’ordre protocolaire des décorations officielles françaises (« immédiatement après ») mais précisent seulement leur rang postérieur à celui des distinctions dans les ordres nationaux.

Ces observations sont d’ailleurs conformes à la doctrine de la grande chancellerie de l’ordre national de la Légion d’honneur qui observe que « l’ordre de Tahiti Nui est une distinction territoriale française, dont le rang protocolaire doit être fixée après les distinctions nationales », c’est-à-dire « après les décorations officielles françaises et avant les décorations étrangères. »

 

Espérant que ces éléments d’analyse répondent à votre requête. 

Bien cordialement,

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 2 heures, 2R2N a dit :

Donc après les décorations françaises et avant les organisations internationales.

C'est vraiment une position et un statut particulier unique.

Je dirais : après les décorations françaises et avant les décorations étrangères (ONU, OTAN comprit), ce qui est compréhensible, sans faire de dilemme ou de mauvaise comparaison, c'est un peu la place des anciens ordres coloniaux.

Enfin ça répond à votre question.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, J'ai vu un collègue, lieutenant colonel de réserve de la Gendarmerie hier soir et je lui ai posé la question, une PMG c'est 15 jours. Une PMGA, ça ne lui parle pas, peut être le rajout de l'APJA, ce qui expliquerai ce rallongement de temps. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Une journée type "bureau" où tu arrive le matin et repart le soir, ça peut être une mise en place pour un événement type fête du village, où tu patrouilleras toute la journée, la fête terminée, tu rentre chez toi. 

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Connaissez vous l'opération "FRANKTON"?  Cette opération a eu lieu pendant la seconde guerre mondiale. Elle est plutôt méconnue. Des kayakistes d'un commando anglais, emmenés par un sous marin à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde on remonté cet estuaire pour aller miner et couler des bateaux allemands dans le port de Bordeaux, ceci entre le 7 et le 11  décembre 1942. Pour commémorer les 80 ans de cette formidable et périlleuse opération des kayakistes du club de Mérignac vont refaire l'itinéraire parcouru par ces commandos. 5 équipages de kayakistes du SAM (sport athlétique mérignacais) dont un équipage féminin tenteront cette folle aventure. Demain 8 décembre, ils partiront depuis l'océan pour quatre jours en autonomie, en bivouaquant aux mêmes endroits où les anglais ont bivouaqués.  Ils prévoient d'arriver à Bordeaux ce dimanche 11 décembre où une cérémonie commémorative sera organisée. Voici un lien à consulter pour comprendre cette tentative réalisée par ces kayakistes en mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour que l'on vive libre aujourd'hui. Des kayakistes refont le parcours de l'opération Frankton en Gironde.  Source: 20minutes.fr Puis un autre lien vers le récit de cette opération et le sacrifice des commandos anglais. L'opération Frankton.    Source: 20minutes.fr Ici la carte de l'opération.  Source: 20minutes.fr         A l'occasion d'un passage au Verdon, j'avais publié les photos du monument du souvenir lié à cette opération. Je vous les remets ici.  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Pour la plaque dans certain surplus, le bon coin, eBay... 05 pour le centre de recrutement de Toulon (seul et unique pour nous) les deux chiffres suivant correspondent à ton année d'incorporation puis les chiffres suivant aux nombre où tu te trouver dans la file. Ex : 05 92 48521 donc 05 pour Toulon, 92 pour incorporation à Hourtin ou Querqueville en 1992 et l'incorporé était le 48 521 -ème à passé.  

    Milites

    Posted

    Merci beaucoup bouchon gras, J’ai eu la chance de croiser une personne qui a travailler à saint mandrier, et qui a pus me préciser les périodes,  La semaine d’evaluation et soi en juin soi en septembre, pour septembre ont enchaîné directement le Plg de bord en temp Qmf jusqu’au début de l’année suivante pour faire maistrance en janvier/février et faire l’école de spécialisation derrière Merci à toi et bonne continuation   
×
×
  • Create New...