Jump to content

Ordre de Tahiti Nui


2R2N

Recommended Posts

Bonjour,

Je suis actuellement à la recherche d'information concernant la préséance de l'ordre de Tahiti Nui.

Pour information, il s'agit d'une décoration de Polynésie française pouvant se décliner en : Grand-croix / Commandeur / Officier / Chevalier.
Cette décoration est géré et attribuée directement par le haut-commissariat de la république en Polynésie française (équivalent  +/- à la préfecture en d'autres termes).

Selon l'arrêté N°660 CM du 24/06/1996 portant statue sur l'ordre de Tahiti Nui, signé par Gaston FLOSSE, président du gouvernement polynésien à ce moment-là, l'article 32 stipule:
L'insigne de l'ordre de Tahiti Nui est porté après ceux des ordres nationaux .
Ce qui signifierait que l'ordre de Tahiti Nui se situerait après l'ordre national du mérite.
Or dans l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, cette décoration n'apparaît pas.
.
Ma question est donc:
Quel est son emplacement dans la préséance en métropole ? Comment cette décoration est à considérer ?
Pour un personne l'arborant en Polynésie, c'est assez clair avec l'arrêté 660 venant compléter l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, mais pour ce qui est de la porter hors Polynésie (en métropole donc), c'est assez flou.
Elle est à la fois française par son statut polynésien, mais ne l'apparaît pas pour la GCLH.
Peut-être avez-vous donc des informations et renseignements à ce sujet à m'apporter?

Merci de votre aide

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Je vais être franc, je ne connais pas cet ordre, que je découvre ici :

http://www.france-phaleristique.com/ordre_tahiti_nui.htm

Il y a 18 heures, 2R2N a dit :

l'article 32 stipule:
L'insigne de l'ordre de Tahiti Nui est porté après ceux des ordres nationaux .
Ce qui signifierait que l'ordre de Tahiti Nui se situerait après l'ordre national du mérite.
Or dans l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, cette décoration n'apparaît pas.

L'ordre de préséance actuel  :


 

- Légion d’Honneur

- Croix de la Libération

- Médaille Militaire

- Ordre National du Mérite

- La Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme

- Croix de Guerre (1939-1945, T.O.E.)

- Croix de la Valeur Militaire

- Médaille de la Gendarmerie Nationale

- Médaille des blessés de guerre

- Médaille de la Résistance Française

- Ordre des Palmes Académiques

- Ordre du Mérite Agricole

- Ordre du Mérite Maritime

- Ordre des Arts et des Lettres

- Médaille des Evadés

- Croix du Combattant Volontaire

- Médaille de l’Aéronautique

- Croix du Combattant

- Médaille de la Reconnaissance Française

- Médaille d’Outre-Mer (ex médaille Coloniale)

- Médailles de la Défense Nationale

- Médailles des Services Militaires Volontaires

- Médailles d’Honneur ressortissant des différents départements ministériels

- Médaille d’Afrique du Nord et de la Reconnaissance de la Nation

- Médailles Commémoratives diverses et assimilées

Puis viennent ensuite les médailles étrangères pour lesquelles vous devez avoir une autorisation de port donnée par la grande chancellerie justement.

 

Il y a 19 heures, 2R2N a dit :

Ma question est donc:
Quel est son emplacement dans la préséance en métropole ? Comment cette décoration est à considérer ?
Pour un personne l'arborant en Polynésie, c'est assez clair avec l'arrêté 660 venant compléter l'ordre de préséance de la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur, mais pour ce qui est de la porter hors Polynésie (en métropole donc), c'est assez flou.
Elle est à la fois française par son statut polynésien, mais ne l'apparaît pas pour la GCLH.
Peut-être avez-vous donc des informations et renseignements à ce sujet à m'apporter?

Oui, pas simple, je pense que le mieux, serait d'écrire à la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur (et être patient).

Si a l'occasion vous avez des photos de cet ordre, il serait intéressant de les voir.

Et merci de nous partager la réponse de la GCLH afin de compléter ce sujet.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses

Pour la GCLH, c'est déjà en cours, mais je pense que, comme d'habitude, ils resteront muets.

J'attends également une réponse du Haut-Commisariat de Polynésie française, mais là aussi je pense que je touche un sujet sensible dont ils n'ont pas non plus la réponse.

 

Pour des images, vous trouverez un récap ici:

http://amndvden.overblog.com/2021/02/ordre-de-tahiti-nui-decouvrir-la-legion-d-honneur-polynesienne.html

 

sinon voici un autre aperçu:

image.png.e71817fa489b3830bcd8048e706dcf01.png

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Très belle décoration !

il y a 12 minutes, 2R2N a dit :

Pour la GCLH, c'est déjà en cours, mais je pense que, comme d'habitude, ils resteront muets.

Je ne vois pas pourquoi, ce sont eux qui gèrent le port de toutes les décorations en France, donc ils doivent répondre.

Peut être s'adresser directement au grand chancelier.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Bonjour

voici une réponse reçue par ma hierarchie de la GCLH à ce sujet

Vous aviez appelé l’attention sur une question relative à la procédure d’acceptation des distinctions honorifiques décernées dans l’ordre de Tahiti Nui, ainsi que les modalités du port de ses insignes.

Consulté sur cette question de principe en matière de décorations, la grande chancellerie de la Légion d’honneur nous a récemment apporté son éclairage sur la doctrine relative à ces distinctions dont la teneur vous est communiquée ci-après.

 

Depuis le premier statut d’autonomie interne fixé par la loi n°84-820 du 6 septembre 1984 portant statut du territoire de la Polynésie française (abrogée), la Polynésie française dispose de l’autonomie interne et de la libre administration, dans le cadre défini par la loi, qui lui permet notamment de déterminer « librement les signes distinctifs permettant de marquer sa personnalité dans les manifestations publiques et officielles aux côtés des emblèmes de la République. »

Ces dispositions sont reprises et précisées dans le statut d’autonomie renforcée, en vigueur depuis 2004. En effet, aux termes du 5e alinéa de l’article 1er de la loi organique n° 2004-192 du 27 février 2004 portant statut d'autonomie de la Polynésie française, cette collectivité d’outre-mer « détermine librement les signes distinctifs permettant de marquer sa personnalité dans les manifestations publiques officielles aux côtés de l'emblème national et des signes de la République. Elle peut créer un ordre spécifique reconnaissant les mérites de ses habitants et de ses hôtes. »

 

C’est ainsi que l’ordre territorial de Tahiti Nui est une émanation officielle de la collectivité d’outre-mer de Polynésie française.

Institué par l’arrêté du président du gouvernement de la Polynésie française n°660 du 24 juin 1996 portant statut de l’ordre de Tahiti Nui, cet ordre territorial est destiné à récompenser « les mérites éminents acquis au service de la Polynésie française, soit dans une fonction publique, soit dans une activité privée.. » Il est placé, pour son administration, sous la gouvernance du secrétaire général du gouvernement de la Polynésie française qui en est le chancelier.

Aux termes de l’article 32 de l’arrêté du 24 juin 1996 précité, « l’insigne de l’ordre de Tahiti Nui est porté après ceux des ordres nationaux. »

Il est observé que ces dispositions ne visent pas à fixer la position de l’insigne de l’ordre de Tahiti Nui dans l’ordre protocolaire des décorations officielles françaises (« immédiatement après ») mais précisent seulement leur rang postérieur à celui des distinctions dans les ordres nationaux.

Ces observations sont d’ailleurs conformes à la doctrine de la grande chancellerie de l’ordre national de la Légion d’honneur qui observe que « l’ordre de Tahiti Nui est une distinction territoriale française, dont le rang protocolaire doit être fixée après les distinctions nationales », c’est-à-dire « après les décorations officielles françaises et avant les décorations étrangères. »

 

Espérant que ces éléments d’analyse répondent à votre requête. 

Bien cordialement,

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 2 heures, 2R2N a dit :

Donc après les décorations françaises et avant les organisations internationales.

C'est vraiment une position et un statut particulier unique.

Je dirais : après les décorations françaises et avant les décorations étrangères (ONU, OTAN comprit), ce qui est compréhensible, sans faire de dilemme ou de mauvaise comparaison, c'est un peu la place des anciens ordres coloniaux.

Enfin ça répond à votre question.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Merci de passer par la case "présentation".

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Si j'avais repris cette petite phrase mon propos aurait été plus clair en effet !! 👍! Nouvelle livraison de 12 CAESAR pour l'Ukraine et plus d'obus 155 mm Franco/Australien.

    Janmary

    Posted

    Je pense que nous pouvons nous faire des soucis concernant l’Ukraine.   Durant le second conflit mondial, l’URSS a réussi à mobiliser plus de 6 millions d’hommes (et de femmes, tireurs d’élites, aviatrices, etc.) durant à peu prés toute la durée de la guerre. Les pertes civiles et militaires furent de l’ordre de 20 millions de morts (j’ignore la population de l’époque). Bien que toutes ces pertes ne furent pas dues seulement aux forces Nazies. En effet, les services politiques (NKVD ou autre appellation) étaient derrière les forces de l’Armée Rouge et exécutaient à tout vent (recul des soldats, retraite, généraux ou officiers ayant perdus une position, etc.). Par la suite, à la fin de la guerre, les prisonniers de l’Armée Rouge récupérés des camps de prisonniers Nazis – pour ceux qui avaient survécus – furent envoyés au Goulag (y compris une célèbre aviatrice qui avait été décoré de « Héros de l’Union Soviétique) et que l’on retrouva incidemment 40 ans plus tard par hasard étant sorti des camps.   Aujourd’hui, si la Fédération Russe mobilise avec 140 millions d’habitants, elle aura une possibilité de mobiliser 6 millions d’hommes. Un rouleau compresseur dont l’utilisation sera identique à la période « de la Grande guerre patriotique » de 1941-1945. Je vois mal, l’Armée Ukrainienne percer doublement  le front, avec des Chars de combats lourd + infanterie motorisé, soutenus par l’artillerie et précédés par l’aviation afin de créer un « Chaudron » / ou encerclement de forces Russe.   Je crains donc, devant une telle masse de militaires  et d’unités, que l’sure des forces en présence soit favorable aux Ukrainiens (avec 40 millions de population et un grand territoire pouvant être agressées en plusieurs endroits dont la Biélorussie). Le temps joue en faveur de la Fédération Russe au détriment de l’Ukraine.   A moins que…des événements imprévus surgissent au Kremlin pour le locataire en titre !

    Max14

    Posted

    Merci beaucoup pour vos réponses qui ont bien aidé ma fille et qui vous en remercie.   Elle a eu sa date pour les 2 jours de test. Le 14 et 15 février, avec une arrivée la veille au soir.   Elle essaie au mieux de se préparer avec toutes les informations qu’elle a pu trouvé.   Je reviendra vous dire car peut être que ça peut aider d’autres candidats.   bonne journée 

    Fred689

    Posted

    Je ne pense pas que lors de sa 1ère année de service, il puisse être embarqué car la formation initiale et socialisée va prendre beaucoup de temps.
×
×
  • Create New...