Jump to content

 Officier expert cybersécurité demande d'informations


Recommended Posts

Bonjour, j'ai réussi une licence en science eco puis j'ai travaillé et enfin j'ai voulu faire une reconversion en informatique. J'ai passé un titre pro bac +2 Technicien système et réseau.

Je suis intéressé par  Officier expert cybersécurité | Sengager.fr , je voulais savoir si j'étais éligible à cette "offre" dans la mesure où il parle de bac + 3.

Mais devons nous avoir une licence en informatique ou bien l'armée nous forme ? Dans tous les cas mon cas est particulier j'ai une licence hors de l'informatique mais un titre pro informatique justement dans le volet système et réseau(qui est le fondamental de la cyber sécurité).

 

Enfin à la sortie dans le civil, est ce que ce sera une plus value dans le domaines de la cyber sécurité pour devenir consultant par exemple bien que les technologies ne soient pas forcément les mêmes ?

 

 

Merci

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

J'ai connu un gars qui après avoir effectué une PMM (marine) puis fait reconnaitre ses diplômes c'est retrouvé aspirant puis enseigne de vaisseau de 2ème classe(sous-lieutenant) de réserve. Il a postulé en Gendarmerie en cyberdéfense, recruté directe en tant que capitaine puis chef d'escadron (hors parcours classique). Au bout de plusieurs années il a quitté, il est revenu en réserve marine, reprenant son grade d'enseigne de vaisseau de 2ème classe.

Je pense que tu peux postuler en directe et si tu possède les compétences qu'ils recherchent, ils te recruteront directement, sans effectuer de passage en école d'officier.

Le 28/04/2022 à 00:49, lildicky a dit :

dans le civil

C'est toujours un gage d'avoir été dans la cyber de la Défense. Preuve de sérieux et d'habilitations particulières.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Petite info :

 

La Marine nationale accorde des bourses d’études aux étudiants dans le domaine informatique !

La Marine nationale propose depuis plusieurs années un dispositif à destination des étudiants souhaitant se spécialiser dans le domaine informatique (cybersécurité et/ou systèmes d’information) et ainsi mettre à profit leurs compétences dans un environnement militaire et maritime. En effet, la Bourse d’études offre l’opportunité aux étudiants ayant été admis à suivre une formation pour un Bac+4 ou un Bac+5 (informatique/cyber), de recevoir un montant de 15 000 € par année scolaire tout en bénéficiant à l’issue des études, d’un emploi en tant qu’officier sous contrat Etat-Major dans la Marine.

Le recrutement des boursiers 2022/2023 est ouvert depuis février 2022. Les offres sont accessibles sur www.lamarinerecrute.fr et réparties en fonction de votre spécialité (candidatures jusqu’au 17 juin 2022) :

Bourse d’études cyber H/F - https://www.lamarinerecrute.fr/.../bourses-cyber-h/f-0

Bourse d’études Systèmes d’information et de communication H/F - https://www.lamarinerecrute.fr/.../bourses-systemes-d.../f-0

Pourquoi la Marine nationale propose-t-elle des bourses ?

La Marine nationale accompagne financièrement des étudiants tout au long de leurs dernières années de formation en les sensibilisant aux missions de la Marine et en leur donnant la possibilité d’effectuer leur stage de fin d’études au sein de l’institution. Cet accompagnement permet aux jeunes d’appréhender au mieux leurs futurs métiers, choisis en fonction de leurs compétences et aspirations. L’étudiant bénéficiant de ce dispositif se voit offrir à l’issue de sa formation un contrat sous statut militaire pour une durée de 4 ans renouvelable (OSC EM), pour lequel il s’engage à servir au sein de la Marine nationale.

Depuis sa création, plus d’une vingtaine d’étudiants boursiers en informatique/cyber sont devenus officier sous contrat au sein des unités spécialisées de la Marine nationale ou du ministère des armées (Etat-major, unités de soutien ou unités opérationnelles).

Quels sont les critères d’obtention et le processus de recrutement ?

Cette bourse n’est pas soumise aux critères de ressources financières. Tous les étudiants admis à suivre une formation de niveau Master 1 ou Master 2 peuvent postuler (formation universitaire, écoles d’ingénieurs, écoles d’informatiques, écoles spécialisées). Tous les candidats doivent être âgés au minimum de 21 et avoir moins de 30 ans au 1er janvier de l’année d’engagement d’officier sous contrat. Ils devront également réaliser différents tests comprenant un entretien de motivation avec un recruteur, une visite médicale et un entretien avec un psychologue.

Quel est le montant de la bourse étudiante ?

Le montant de l’allocation financière est de 15 000€ par année scolaire pour chaque boursier.

Quelles sont les postes occupés par les boursiers en fin d’études ?

Les futurs marins pourront intégrer à l’issue de leurs études de nombreuses unités partout en France comme le Centre Support Cyberdéfense (CSC) à Brest et Toulon, le Commandement de la cyberdéfense (COMCYBER) essentiellement à Rennes ou Paris, la direction du renseignement militaire (DRM) ainsi que diverses unités SIC/Cyber axées sur l’audit ou l’investigation numérique (Etat-major des forces opérationnelles, le Centre d’analyse en lutte informatique défensive (CALID), etc.).

Les boursiers pourront ainsi évoluer en tant que spécialiste cyberdéfense, cyber-analyste, responsable SSI, développeur de projet informatique, chef de projet SIC ou de la sécurité des réseaux, etc…

Et ensuite, est-il possible de rester dans la Marine ?

Bien évidemment les anciens boursiers peuvent rester dans la Marine après ce premier contrat de 4 ans. Un renouvellement de contrat est possible et ce deuxième contrat pourra permettre d’évoluer vers d’autres postes avec plus de responsabilités et nécessitant des compétences SIC/CYBER approfondies notamment auprès des unités de renseignement (DGSE). Les renouvellements de contrats courts permettent de servir pendant jusqu’à 10 ans dans l’institution. Pour ceux qui souhaitent se projeter à plus long terme, il est également envisageable de basculer vers des contrats plus longs (8 ans). Ces contrats longs sont également renouvelables. Il est donc tout à fait possible de se projeter à moyen voire à long terme dans la Marine nationale.

Julien et Louis étaient tous deux étudiant il y a de cela quelques années, dans des filières comme la cybersécurité ou les systèmes d’information, ils sont désormais des officiers à part entière de la Marine nationale. Voici leurs témoignages :

EV Julien R. – Officier de cellule Techcyber de l’état-major ALAVIA.

« A l'INSA de Bourges, durant ma formation d'ingénieur spécialisé en sécurité informatique, j'ai découvert la Bourse d'études SIC/CYBER de la Marine Nationale. C'est l'envie de disposer de mes compétences au service de la défense et de l'intérêt commun qui m’a poussé à saisir cette opportunité.

Aujourd'hui, je suis correspondant en sécurité des systèmes d'information et je participe au développement d'une plateforme de maintien en condition de sécurité au profit de l'ensemble des forces de l'aéronautique navale. Ce projet innovant répond aux exigences, plus que jamais nécessaires, de cybersécurité pour la Marine Nationale.

Si je devais donner quelques conseils aux étudiants souhaitant postuler à cette bourse, ils seraient au nombre de trois : bien préparer les entretiens, avoir de solides connaissances sur la Marine et présenter un projet cohérent. »

EV Louis J. - Analyste en forensique au Centre d’Analyse en Lutte Informatique Défensive (CALID).

« Manifestant depuis très jeune un vif intérêt pour les métiers de la défense, sensible aux valeurs militaires, mon objectif était de découvrir un mode de travail dans lequel les rapports humains comptent autant que l'expertise technique.

L'obtention de la bourse m'a permis de financer mon master dans une école d'informatique. Je suis aujourd'hui affecté au Centre d’Analyse en Lutte Informatique Défensive, au sein d'une équipe de forensique. La bourse cyber de la Marine nationale est une excellente opportunité pour mettre ses compétences techniques au service de la Défense dans l'environnement complexe de la cybersécurité.

#cirfamarinelyon #cirfamarinegrenoble #LaMarineRecrute

Source : Ministère des Armées - www.defense.gouv.fr

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Salut à tous,

Merci beaucoup pour vos réponses! J'ai un peu regardé. Pour la marine c'était vraiment pas mal mais au sortir des études bac +5 il faut avoir moins de 30 ans...

Je vais répondre de manière plus détaillé à vos posts où vous avez pris le temps de me répondre.

 

Pour l'armée de terre, j'ai vu quelqu'un au cirfa qui me disait qu'en réalité sur cette offre https://www.sengager.fr/emplois/informatique-telecoms/officier-expert-cybersecurite ils prenaient des bac + 5 lors de la sélection AVEC de l'experience pro. Et pour sous officier il me dit que c'était jusqu'à 29 ans...

 

 

 

Dernière chose, l'offre Technicien administrateur réseaux : devenir technicien administrateur réseaux dans l’armée de l’Air et de l'Espace (devenir-aviateur.fr) me faisait du pied étant donné que je suis vraiment spécialisé + en réseau qu'en système. Par ailleurs, en appelant l'école de rennes télétransmission et le cirfa de rennes, ils me disaient qu'il était possible par la suite d'évoluer en interne en tant qu'officier en cyber réseau.

 

Mais en appelant le cirfa proche de chez moi, ils me disent qu'à 30 ans en septembre 2022, je ne peux pas candidater car le commission se déroule justement en septembre. Je voulais savoir si à ENCORE 29 ans je pouvais demander une dérogation ?

 

 

Merci

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

salut.

Au final, la demande de dérogation a été acceptée. Je dois passer sous peu les tests de sélection  qcm logique et sport...

On m'a confirmé via e site myjobglass que l'informatique était le meme dans le civil qu'à l'armée avec de bonne reconversion chez thales.

Par ailleurs, j'ai cru comprendre qu' au bout de deux ans de sous officier en plein dans le technique, il était possible de passer via concours interne en officier, ce qui (au vu de mon parcours académique assez diversifiée) serait intéressant. Cependant, j'ai oublié de demander à combien d'année le contrat d'officier nous engageait t'il ?

 

Enfin pour terminer, une chose "m'intéressait" également c'étaient es possibilités en interne de tenter (un jour si la technique me gave vraiment) d'accéder en interne au concours d'entrée à l'ENA INSP. Je sais que dans la fonction publique, il faut attendre 4ans pour avoir la possibilité. Qu'en est il dans l'armée ? J'ai lu qu'il faudra avant tout devenir officier  et qu'ils en prenaient seulement 4 chaque année ? Cela me semble peu et j'ai l'impression qu'il n'y a pas de concours ce qui m'étonne un peu. Cycle d'intégration des officiers - Ecole Nationale d'Administration (ENA)

33 élèves internationaux et 9 officiers supérieurs de la gendarmerie et de l’Armée de terre intègrent la promotion 2019/2020 - Ecole Nationale d'Administration (ENA)

 

 

Merci

Devenir Gendarme SIC 2022 missions, salaire, recrutement (police-nationale.net)

APrès j'ai également vu que la gendarmerie proposait des postes formations de ce type, mais j'ai l'impression que ce n'est pas assez axée administration réseau comme ce que je cherche pour aller vers de la cyber sécurité à terme si je n'ai pas les possibilités dont je parlais plus haut(ENA etc...)

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    enolafoaxley

    Posted

    Merciiii beaucoup 😺

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Félicitations !

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, source.. http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/09/29/les-forces-speciales-c-est-aussi-au-musee-de-l-armee-a-partir-23349.html

    CorentVal

    Posted

    Merci beaucoup pour cette réponse !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Accident mortel sur la RN4 à Ligny-en-Barrois : un gendarme tué en service et un autre gravement blessé. Un accident de la circulation s’est produit ce jeudi matin, un peu avant 7 h 30, dans la montée de Ligny-en-Barrois, en Meuse. Il implique une voiture de gendarmerie et un poids lourd. Les circonstances de la collision sont encore indéterminées, a indiqué le procureur de la République de Bar-le-Duc, Sofian Saboulard. Le passager avant droit de la voiture, un militaire de la brigade des flux de Ligny-en-Barrois, est décédé. Les pompiers ont procédé à des opérations de désincarcération pour extraire le passager arrière droit, gravement blessé. Quatre militaires se trouvaient à bord du véhicule. Le conducteur et le passager arrière gauche sont indemnes. Les gendarmes se rendaient en formation à Etain. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire par le procureur de la République, qui se trouvait sur place. (source : est républicain)     L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à sa conjointe, sa famille et aux proches. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.  
×
×
  • Create New...