Jump to content

Missions "Aigle" et "Lynx"


Recommended Posts

  • Administrateur

Suite à l'invasion russe en Ukraine, l'OTAN renforce ses position à l'est, par la misse en place de la mission "Aigle" et "Lynx.

- Lynx en Estonie.

- Aigle en Roumanie.

L’accélération du déploiement de 500 soldats, dans le cadre de l’OTAN, en Europe de l’Est et dans les pays baltes.

Un départ aux côtés des chasseurs alpins du 27e bataillon d’Annecy (Haute-Savoie), du 93e régiment d’artillerie de montagne de Varces-Allières-et-Risset (Isère) et du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse).

Cet escadron va être équipé de 25 véhicules : des véhicules blindés légers chargés de faire de la reconnaissance, et des AM10RC soit de gros engins blindés d’artillerie qui s’apparentent à des chars d’assaut (mais qui n’en sont pas).

un détachement de 300 militaires et de 12 chars Leclerc, 8 blindés VBCI et 8 blindés VAB était déjà déployé, alternativement en Estonie au sein d'un bataillon britannique, et en Lituanie, au sein d’un bataillon allemand. L'armée de l'air et de l'espace déploie régulièrement des avions de chasse pour assurer la police du ciel dans les Etats baltes, ainsi que des avions de chasse, des avions de guet aérien AWACS, des avions de surveillance maritime Atlantique 2 pour des missions de surveillance et de renseignement.

275295274_498532568302715_8084521351935051440_n.jpg

Arrivée du chef d'état major des armée françaises en Roumanie avec Florence Parly ministre des armées à la rencontre des soldats du bataillon déployé à Constanta dans le cadre de la Mission Aigle.

275304439_498532584969380_6381573166108960083_n.jpg

275224889_498384674984171_8633437570754435334_n.jpg

275255991_498532624969376_1876550530865459083_n.jpg

Rencontre avec son homologue le général Petrescu. Échanges sur la situation sécuritaire et le renforcement sur le flanc Est de l’OTAN.

275242365_498384688317503_4071780461516886299_n.jpg

 

275279772_498384731650832_4471767602308247205_n.jpg

Déploiement en urgence du bataillon d’alerte de la force de réaction rapide de l’OTAN  témoigne de notre détermination et de notre fierté collectives à protéger le flanc Est de l’Europe.

275245071_498532654969373_2383420352984632340_n.jpg

 

(Source : Chef d'état major des armées)

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Bonjour
Merci pour cette info interessante

Sait on si la Roumanie récompense déjà les troupes OTAN qui étaient présentes sur place depuis quelques temps, par une décoration ?
En effet, pour les opérations Lynx et AIr Policing il existe déjà des médailles commémoratives de l'Estonie, la Lituanie , ainsi qu'une commune aux 3 pays baltes.

Je n'arrive pas à trouver l'information. Peut être que l'opération Aigle possède un autre nom pour les nations déjà présentes

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
il y a 15 minutes, 2R2N a dit :

Sait on si la Roumanie récompense déjà les troupes OTAN qui étaient présentes sur place depuis quelques temps, par une décoration ?
En effet, pour les opérations Lynx et AIr Policing il existe déjà des médailles commémoratives de l'Estonie, la Lituanie , ainsi qu'une commune aux 3 pays baltes.

Ce serait plutôt une médaille OTAN, sinon décorations étrangères soumis à l'autorisation de port par la grande chancellerie de la légion d'honneur.

Pas d'info sur ce sujet.

Une présence dissuasive en Roumanie

La base de Constanta est, depuis le début de la semaine, le théâtre d’une intense activité. Les rotations d’avions s’enchaînent, convoyant du matériel français et des militaires. Parmi eux, Pierre-Louis ou encore les jeunes première classe Adrien ou Clément.

Ces soldats font partie des tout premiers français déployés dans ce secteur depuis le début de la guerre en Ukraine. Ils sont chargés d’assurer une présence dissuasive en Roumanie, et de se préparer à défendre ce pays frontalier de l’Ukraine, avec les autres alliés, en cas d’attaque de l’armée russe…

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-samedi-5-mars-2022_4964043.html?fbclid=IwAR12VcnXILlTNuSSSEuLVooRkoShaECm90JaGxDFvdl5PCQsBjxhlA_TfFY

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Le 7 mars, déplacement en Roumanie, à la base militaire de Constanta, où 500 soldats français sont déployés dans le cadre de l’OTAN.

La semaine dernière, alors qu’ils étaient partis de cette même base, 8 militaires roumains sont morts dans l’exercice de leur devoir. Je m’associe à la douleur de leurs familles et de leurs proches. La force de leur engagement honore ces 8 soldats. Ils partageaient notre détermination pour assurer la sécurité de notre continent.

En tant qu’alliés et en tant qu’Européens, nous éprouvons la même fierté d’appartenir à un vieux continent de culture et d’histoire ; une histoire trop violente au cours du siècle dernier pour ne pas réagir à un instant comme aujourd’hui.

Dans le cadre d’efforts collectifs de défense, nous montrons à la Russie notre unité sans faille. La France prend sa part en déployant :

⁃ des militaires en Roumanie

⁃ des militaires en Estonie

⁃ des avions dans les ciels roumain, polonais et des Etats baltes.

275075418_494133212289633_4559742573204385762_n.jpg

275133660_494133458956275_6344121561900203443_n.jpg

274812695_494133638956257_473657542436107522_n.jpg

275194523_494133442289610_8312372200541730941_n.jpg

275062260_494133635622924_1289190583717153460_n.jpg

(Source : Florence Parly)

 

 Le 7e Bataillon de chasseurs alpins déployé en Estonie.

De nouveaux effectifs de l'Armée de terre vont quitter l'Isère pour renforcer les troupes de l'Otan déployées en Europe de l'Est, et cette fois, dans les pays baltes.

L'Armée de terre annonce un nouveau déploiement des chasseurs alpins de la base de Varces. Après déjà des effectifs déployés en Roumanie, ceux du 93e Régiment d'artillerie, cette fois, le 7e bataillon des chasseurs alpins va envoyer plus d'une centaine de soldats, en Estonie, et cela, dans le cadre du renforcement des moyens de l'Otan déployés dans les pays baltes.

Départ pour l'Estonie le jeudi 17 mars

Estonie, Lituanie et Lettonie font partie des pays inquiets des velléités russes depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine  Ces chasseurs alpins quitteront l'Isère la semaine prochaine, jeudi 17 mars. Une cérémonie pour saluer leur départ aura lieu le mardi 15 mars.

(Source : Benjamin Bourgine, France Bleu Isère)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

En immersion avec les chasseurs alpins français en Roumanie

Le 27e bataillon des chasseurs alpins d'Annecy s'entraîne depuis trois semaines sur une base de l'OTAN située à Constanta, en Roumanie, à une centaine de kilomètres de la frontière ukrainienne. Reportage en images.

https://www.dna.fr/defense-guerre-conflit/2022/03/19/en-immersion-avec-les-chasseurs-alpins-francais-en-roumanie?fbclid=IwAR3neshuOqNEkBvBzPoiy5rVBKTcmR7C4qyeYn_3vPIJa-_1S2tBwK9aMCQ

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

130 chasseurs alpins de Varces déployés en Estonie pour renforcer les troupes de l’OTAN

Une centaine de chasseurs alpins se rendront en Estonie auprès des forces de l’OTAN déjà déployées en Europe de l’Est. Basés à Varces, ces militaires du 7ème BCA préparent leur départ prévu ce jeudi 17 mars.

"Soyez prêts et convaincus de votre force". Voici les dernières recommandations du chef de corps du 7ème bataillon des chasseurs alpins à ses troupes.

Au total, 130 hommes seront projetés dès jeudi à Tapa, la plus grande base militaire d’Estonie, sous commandement britannique. "Un dispositif qui ne vise aucune escalade à venir" avait déclaré Emmanuel Macron mais à "renforcer" la présence de l’Otan.

"Il s’agit d’être dissuasifs sur le front de l’est, dans les pays Baltes, confirme le Colonel Le Calvez, chef de corps du 7ème BCA. Dans un premier temps, ils vont prendre leurs consignes puis ils vont continuer à s’entraîner pour maintenir cette posture dissuasive".

623198307465e_whatsapp-image-2022-03-15-at-14-17-09.jpeg

Le colonel Le Calvez, chef de corps du 7ème BCA de Varces. • © A. Massait / F3 Alpes

Ce nouveau déploiement portera à près de 700 le nombre de soldats français mobilisés à l’est de l’Europe. Parmi eux, 250 chasseurs alpins d’Annecy déjà présents avec des blindés en Roumanie.

Pour ceux du 7ème BCA de Varces, plusieurs tonnes de matériels ont déjà été acheminées à Tapa comme des fusils, des armes anti-char et des moyens de communication.

Spécialistes des combats urbains et terrestres, l’unité sera opérationnelle vendredi dans un univers qu’elle maîtrise parfaitement. "C’est un milieu assez exigeant, comme celui qu’on peut rencontrer nous chasseurs alpins en montagne, reconnait le lieutenant Arthur. Là ce sera surtout le grand froid mais on a l’habitude de s’entraîner là-dedans et on aura un bon partage avec nos amis estoniens là-bas".

623198b2f04a3_whatsapp-image-2022-03-15-at-14-05-51.jpeg

Au total, 130 hommes du 7ème BCA de Varces sont déployés en Estonie. • © A. Massait / F3 Alpes

"On est très content de partir, fiers de servir la France, le bataillon et la compagnie. Pour nous c’est une grande fierté de pouvoir partir faire ce pourquoi on s’entraîne tous les jours" se félicite le caporal Loris.

Après avoir été engagé en Côte d’Ivoire et au Mali, le 7ème BCA débutera ce 17 mars sa nouvelle mission pour une durée inconnue. Sur place en Estonie, une police du ciel composée de 4 mirages complètera cette présence des forces françaises aux pays Baltes.

(Source : Écrit par MCP avec A.Massait - France 3)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...

Il y a des aviateurs aussi en Roumanie. Pas loin de Constanta. On en parle moins ...

Le 06/03/2022 à 14:56, Bouchon-Gras 49 a dit :

Suite à l'invasion russe en Ukraine, l'OTAN renforce ses position à l'est, par la misse en place de la mission "Aigle" et "Lynx.

- Lynx en Estonie.

- Aigle en Roumanie.

L’accélération du déploiement de 500 soldats, dans le cadre de l’OTAN, en Europe de l’Est et dans les pays baltes.

Un départ aux côtés des chasseurs alpins du 27e bataillon d’Annecy (Haute-Savoie), du 93e régiment d’artillerie de montagne de Varces-Allières-et-Risset (Isère) et du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse).

Cet escadron va être équipé de 25 véhicules : des véhicules blindés légers chargés de faire de la reconnaissance, et des AM10RC soit de gros engins blindés d’artillerie qui s’apparentent à des chars d’assaut (mais qui n’en sont pas).

un détachement de 300 militaires et de 12 chars Leclerc, 8 blindés VBCI et 8 blindés VAB était déjà déployé, alternativement en Estonie au sein d'un bataillon britannique, et en Lituanie, au sein d’un bataillon allemand. L'armée de l'air et de l'espace déploie régulièrement des avions de chasse pour assurer la police du ciel dans les Etats baltes, ainsi que des avions de chasse, des avions de guet aérien AWACS, des avions de surveillance maritime Atlantique 2 pour des missions de surveillance et de renseignement.

275295274_498532568302715_8084521351935051440_n.jpg

Arrivée du chef d'état major des armée françaises en Roumanie avec Florence Parly ministre des armées à la rencontre des soldats du bataillon déployé à Constanta dans le cadre de la Mission Aigle.

275304439_498532584969380_6381573166108960083_n.jpg

275224889_498384674984171_8633437570754435334_n.jpg

275255991_498532624969376_1876550530865459083_n.jpg

Rencontre avec son homologue le général Petrescu. Échanges sur la situation sécuritaire et le renforcement sur le flanc Est de l’OTAN.

275242365_498384688317503_4071780461516886299_n.jpg

 

275279772_498384731650832_4471767602308247205_n.jpg

Déploiement en urgence du bataillon d’alerte de la force de réaction rapide de l’OTAN  témoigne de notre détermination et de notre fierté collectives à protéger le flanc Est de l’Europe.

275245071_498532654969373_2383420352984632340_n.jpg

 

(Source : Chef d'état major des armées)

Je sais pas vous ... mais moi il m'impresionne notre CEMA. Le beret peut-être 🙂

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
il y a une heure, Artaban a dit :

Il y a des aviateurs aussi en Roumanie. Pas loin de Constanta. On en parle moins ...

C'est exacte.

Je pense que pour l'opinion publique, avoir des "troupes" (des soldats, des hommes...) et plus marquant.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • Administrateur

L'armée française a commencé ce mardi à Mourmelon-le-Grand (Marne) le chargement sur des trains de 13 chars Leclerc qui doivent rejoindre la base militaire de Cincu, en Roumanie, pour renforcer la défense du flanc oriental de l'Otan

41829036.jpg

(photo François NASCIMBENI, AFP).

Les premiers convois, transportant des véhicules blindés de combat d'infanterie (VBCI), étaient partis le 18 octobre du camp militaire de Mourmelon-le-Grand, avec le concours du 516e régiment du train de Toul (Meurthe-et-Moselle). Ce chargement est "le dernier acte d'une opération logistique complexe, qui a consisté à acheminer par voie routière et par voie ferrée un bataillon blindé en direction de la Roumanie", a déclaré le colonel Samuel, responsable de la logistique au sein du poste de commandement Terre Europe-Continentale de Lille.

Les 13 chars et "deux engins de dépannage de la même gamme" --avoisinant chacun, avec leur porte-engin blindé, les 100 tonnes-- vont parcourir "un peu plus de 2 000 km", soit "une semaine de trajet, par voie ferrée, à travers cinq pays différents d'Europe", a-t-il détaillé.

Au total, "on est en train d'acheminer de l'ordre de 150 véhicules de combat, avec tout leur environnement", soit leurs "armements, munitions, et équipements", ce qui "montre bien la place de la France au côté de ses alliés de l'Otan" à l'est de l'Europe, a observé le colonel Samuel.

Interrogé sur les informations du quotidien Le Monde, selon lesquelles l'Allemagne aurait refusé le transport de ces chars par la route, contraignant la France a affréter des trains, le colonel Samuel a répondu que "d'emblée", l'armée avait "prévu d'utiliser la voie ferrée et la voie routière (...) de façon à éviter la saturation", en Roumanie, "des différentes plateformes logistiques". Les chars traversent "cinq pays souverains, avec leur réglementation qu'il convient d'appliquer (...) on demande des autorisations de passage de frontière", obtenues "sans difficultés particulières", a-t-il assuré.

"Il y avait une option voie routière et une option voie ferrée. C'est l'option voie ferrée qui a été retenue pour répondre aux normes techniques, notamment de l'Allemagne, de poids par essieu. La manoeuvre logistique globale se fait dans le même temps que prévu", avait indiqué plus tôt  le colonel Pierre Gaudillière, porte-parole de l'état-major des Armées.

(Source : Ligne de Défense / AFP)

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 12 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Les 13 chars et "deux engins de dépannage de la même gamme" --avoisinant chacun, avec leur porte-engin blindé, les 100 tonnes-- vont parcourir "un peu plus de 2 000 km", soit "une semaine de trajet, par voie ferrée, à travers cinq pays différents d'Europe", a-t-il détaillé.

Les accompagnateurs en wagon voyageurs vont avoir le temps de jouer à la belote ! Souvenirs de looooongs voyages en train pour partir en manœuvre.  Blindés sur les wagons, personnels tassés dans de vieux wagons à compartiment. 

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Je me rappelle du chargement des VTT AMX 13 à la gare de Brétigny sur Orge pour aller en manœuvre à Mailly ou Mourmelon, les choses n'ont pas trop changé si ce n'est le tonnage qui est autrement plus impressionnant.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...


  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Cette photo représente un cadre durant la guerre 14-18, il porte une vareuse de type réservé aux cadres (adjudant/adjudant chef/officiers) facilement reconnaissable à sa fausse ceinture en tissus. l'ensemble est en drap de teinte "bleu horizon". Sur sa manche gauche (cerclé en rouge) on distingue deux chevrons ou brisque (d'où l'expression "vieux briscard") qui symbolise la présence au front, le premier pour un an, les suivant pour six mois, il a donc, au moment de la photographie un an et six mois de présence au front. Sur sa manche droite (cerclé en bleu) distinguer trois brisques, celles-ci symbolisant des blessures de guerre, il a donc été reconnut pour trois blessures. Ces blessures lui ont certainement values citations, d'où la croix de guerre qu'il porte fièrement avec une étoile.  Les boutons en cuivre comportent l'empreinte de l'infanterie, soit une grenade enflammée. Sur son col se trouve les chiffre indiquant son  régiment, différent de la troupe, on le trouve ici sous forme de cannetille (brodé en fil d'or) ou métallique imitant la cannetille. Cannetille : Extrait optimisé sur le Web Une cannetille est par définition un fil creux que l'on fabrique en enroulant un fil de métal autour d'une aiguille pour faire une spirale très serrée. Ça se présente sous la forme d'un ressort. On se sert essentiellement de la cannetille pour la broderie d'or. Il est coiffé d'un képi "polo" d'infanterie, jugulaire doré (à partir du grade de sergent), sur le devant les chiffres de son régiment en cannetille et au dessus, en haut du turban, on aperçoit deux fils, qui indiquerait le grade de lieutenant, cependant sous réserve, car on distingue mal. Ce qui avec son niveau d'étude validerai sa position d'officier. Pour connaitre exactement son parcours, je vous invite a consulter au archives départementales de son lieu de résidence (à ses vingt ans) sa fiche matriculaire, celle-ci vous donneras l'essentiel de son parcours. Là, je ne vais pas être d'une grande aide, la photo est prise sur un bateau, mais ces deux personnages ne portent pas un uniforme de la Marine Nationale (il n'y a pas de veston croisée à double rangées de boutons pour les tenues blanches. Peut être des marins de commerces ou des intendants coloniaux...Ingénieur.  

    berogeitabi

    Posted

    La Chine ne se cache plus pour affirmer haut et fort son intention d’annexer Taiwan. Les Chinois savent pertinemment que personne ne s’y opposera. Du moins militairement. Alors pourquoi se priver puisqu’ils n’ont que faire des «  jérémiades » occidentales et /ou américaines. Quant à l’ONU et ses communiqués désapprobateurs, Xi Jinping s’en moque bien. C’est inéluctable, Taiwan sera chinois à plus ou moins long terme. Comme Hong Kong.  Xi Jinping est bien à mon avis l’un des plus grands dictateurs de la planète, si ce n’est le plus grand. Même Poutine ou Kim Jong Un sont des petits à côté de lui. 

    Fred689

    Posted

    Merci de passer par la case "Présentation".

    sosoppp

    Posted

    Bonjour à tous, je suis solène et j'ai posé une candidature pour entrer dans l'armée de terre, j'ai une interrogation concernant la visite médicale ! J'ai de nombreux bijoux à l'oreille, peut on me demander de les enlever définitivement? Merci.

    Janmary

    Posted

    En effet Bero. Je souscris. D'autant après avoir entendu l'Ambassadeur de Chine sur la chaine de Télévision  LCI hier soir. Taïwan, c'est la Chine (C'est vrai. Puisque après la guerre civile de 1945 à 1949 , les forces Nationalistes Chinoise se sont repliées sur Formose devenus Taïwan). Donc, à dit l'Ambassadeur, si nous réunifions Taïwan en négociant (ou par tout les moyens à t-il rajouté) , nous sommes en droit de le faire car nous sommes la même Patrie et aucun pays ne peut s'y opposer. Si les USA interviennent c'est que se sont des fauteurs de guerre ! Rien à redire à cette façon de voir les choses !!!! Tout est justifié d'avance !!!! On oublie l'occupation du Tibet en son temps par la Chine  et le départ du Dalaï Lama. Les deux systèmes (Chine continentale et Taïwan) ne peuvent cohabiter comme Hong Kong l'a démontré malgré les promesses de la Chine.
×
×
  • Create New...