Jump to content

s'engager dans la réserve


Recommended Posts

Bonjour,

Je suis actuellement dans les étapes d'engagement dans la réserve opérationnelle de l'armée de l'air (par leur site internet), et j'en suis actuellement à l'étape de l'entretient téléphonique, cependant cela fait 4 semaines que j'attend un appel mais rien... je me demandais si c'était normal ?

Ayant appelé le cirfa ils m'ont redirigé vers la base aérienne sur laquel j'ai candidaté à la PMIP-DN (Evreux), et la base aérienne m'a dit que c'était le cirfa qui devait m'appeler... 

Autre chose aussi, lorsque j'ai choisis mon unité (donc là c'état la PMIP-DN à Evreux) il n'y avait aucune date (c'était avant les vacances de février) et lorsque j'ai appelé la base aérienne ils m'ont dit qu'ils venaient de terminer une PMIP-DN et que la prochaine était en juillet mais il me semblait que durant les grandes vacances ils faisaient passer les FMIR, donc je ne sait pas trop si il y a eu une incompréhension de ma part, je me pose la question car il me semble qu'il n'est pas possible d'effectuer de FMIR sans PMIP-DN...

voilà pour résumé je suis un peu paumé, n'ayant pas particulièrement envie de tout rater et d'attendre un an avant de pouvoir recandidater, 'aurais voulus savoir si quelqu'un pouvait m'éclaircir sur ma situation, et si vous aviez des conseils ?

PS: j'ai aussi pensé à prendre directement rendez vous en cirfa pour que l'o me réponde clairement... je sais pas si c'est faisable quand on a commencé notre candidature sur le site...

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je suis actuellement dans les étapes d'engagement dans la réserve opérationnelle de l'armée de l'air (par leur site internet), et j'en suis actuellement à l'étape de l'entretient téléphonique, cependant cela fait 4 semaines que j'attend un appel mais rien... je me demandais si c'était normal ?

Ayant appelé le cirfa ils m'ont redirigé vers la base aérienne sur laquelle j'ai candidaté à la PMIP-DN (Evreux), et la base aérienne m'a dit que c'était le cirfa qui devait m'appeler... 

Autre chose aussi, lorsque j'ai choisis mon unité (donc là c'état la PMIP-DN à Evreux) il n'y avait aucune date (c'était avant les vacances de février) et lorsque j'ai appelé la base aérienne ils m'ont dit qu'ils venaient de terminer une PMIP-DN et que la prochaine était en juillet mais il me semblait que durant les grandes vacances ils faisaient passer les FMIR, donc je ne sait pas trop si il y a eu une incompréhension de ma part, je me pose la question car il me semble qu'il n'est pas possible d'effectuer de FMIR sans PMIP-DN...

voilà pour résumé je suis un peu paumé, n'ayant pas particulièrement envie de tout rater et d'attendre un an avant de pouvoir recandidater, 'aurais voulus savoir si quelqu'un pouvait m'éclaircir sur ma situation, et si vous aviez des conseils ?

PS: j'ai aussi pensé à prendre directement rendez vous en cirfa pour que l'o me réponde clairement... je sais pas si c'est faisable quand on a commencé notre candidature sur le site...

Link to comment
Share on other sites

  • Fred689 unlocked this topic
  • Moderator

-Cela ne sert à rien de multiplier les posts pour une même question. j'ai fusionné.

Si tu n'as pas d'appel, va au CIRFA en personne.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Effectivement un entretien au Cirfa ne sera que bénéfique, explique ce que tu as déjà fait, les réponses apportées.

Merci de nous tenir au courant.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je déterre le sujet car le titre me parait tout à fait approprié et évite ainsi d'en ouvrir un autre, bien que la problématique de base de lempiredefrance ne me concerne pas.

Alors voilà, je suis donc travailleur indépendant (TNS) associé gérant dans le civil d'une entreprise avec une petite dizaine de salariés.
Si pour les travailleurs salariés, la loi prévoit des dispositions spéciales pour leur permettre un engagement, rien ne semble prévu pour ceux qui n'ont pas de direction au sein de l'entreprise à qui demander des aménagements particuliers 😄

Je m'explique, co-gérant une petite structure, je ne peux m'absenter à certaine périodes de l'année car ayant des contraintes saisonnières. Les problématique liées à la difficulté de recruter du personnel aggravent la facilité avec laquelle je peux me libérer pour remplir des missions de réserviste.

Concernant la possibilité de rejoindre la réserve de gendarmerie, j'ai bien relevé que la formation est environ 15 à 25 jours selon le niveau visé (par période bloquée ou sur les weekends).
Sur cette partie, je pense qu'il n'y a pas de sujet particulier, il me faudra faire avec.

Sur la partie "mobilisation" en revanche (et hors urgence justifiée par la situation du pays), peut-on définir des périodes durant lesquelles nous sommes davantage disponibles pour être appelés ou est-ce que nous somme simplement convoqués à n'importe quel moment, selon les besoins ?

Egalement, j'ai vu que la mobilisation était passée de 30 jours maximum par an à 60 jours. En pratique, et hors mobilisation justifiée par la situation, pendant combien de jour en moyenne les gendarmes réservistes sont-ils mobilisés chaque année ?

J'ai également lu que nous étions rattaché à la caserne la plus proche. Est-ce systématique (ce qui m'arrangerait car je pourrai en parallèle des heures mobilisées poursuivre ma vie professionnelle) ou sommes nous affectés sur n'importe quelle caserne du département ?
la configuration du secteur sur lequel je vis (haute montagne) fait que les déplacements sont très linéaires et que temps de trajet augmente sensiblement selon l'affectation (10 minutes pour la caserne la plus proche jusqu'à 1h45 de route pour celle de la ville préfecture).
L'idéal serait de pouvoir intégrer la caserne du PGHM près de chez moi.

Enfin, plein de questions certainement déjà débattues au fil du temps mais pour lesquelles l'ami Gogole ne m'a pas fourni de réponses 😅

Merci pour vos conseils et renseignements.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

En tant  que réserviste, tu réponds à une convocation soit par l'affirmative ou par la négative.

Selon ton emploi du temps civil tu y vas ou n'y vas pas, théoriquement, c'est toi qui décide mais tu te doutes bien que la Gendarmerie t'appelle c'est qu'elle a besoin de renfort. Un refus à une convocation, justifié passera mais un second conduira certainement l'employeur à te rayer de ses effectifs. Je ne maitrise pas le sujet 3Réserves" gendarmerie, ais dans l'AdT où je sers, c'est comme çà.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

il y a une heure, Reverso a dit :

Alors voilà, je suis donc travailleur indépendant (TNS) associé gérant dans le civil d'une entreprise avec une petite dizaine de salariés.
Si pour les travailleurs salariés, la loi prévoit des dispositions spéciales pour leur permettre un engagement, rien ne semble prévu pour ceux qui n'ont pas de direction au sein de l'entreprise à qui demander des aménagements particuliers

Un tant que co-gérant, tu es une sorte de patron associé, on voit mal la loi prévoir quelque chose pour des gens qui sont relativement indépendant. Sauf erreur de ma part sur ton statut.

Encore une fois si je ne me trompe pas, tu peux aménager tes absences avec ton ou tes associés, suivant la charge de ton travail.

il y a une heure, Reverso a dit :

Concernant la possibilité de rejoindre la réserve de gendarmerie, j'ai bien relevé que la formation est environ 15 à 25 jours selon le niveau visé (par période bloquée ou sur les weekends).
Sur cette partie, je pense qu'il n'y a pas de sujet particulier, il me faudra faire avec.

Effectivement, il faut être formé comme partout d'ailleurs pour ensuite gérer à ta guise et suivant les besoins de ton unités les périodes.

il y a une heure, Reverso a dit :

Egalement, j'ai vu que la mobilisation était passée de 30 jours maximum par an à 60 jours. En pratique, et hors mobilisation justifiée par la situation, pendant combien de jour en moyenne les gendarmes réservistes sont-ils mobilisés chaque année ?

La mobilisation est un autre sujet.

Un réserviste sous ESR doit un jour par an (après soyons réaliste, un réserviste qui n'est pas ou jamais disponible sera écarté, ce qu'il fait de lui même d'ailleurs).

Les jours dépendent du poste, de la demande et du contrat. Il y a des poste qui nécessitent des gens très disponible, habitant dans les environs, qui effectuent beaucoup de jours (une centaine) mais souvent ces emplois sont tenues pas d'anciens militaires qui ne travaillent pas à temps plein, voir pas du tout. Il y a des étudiant qui font 90 jours ou 30 jours durant leurs congés scolaires.

Dans mon unités, les jeunes ont un contrat de 16 jours qui est augmenté suivant les besoins et la disponibilités des réservistes.

Pour la Gendarmerie c'est des fois un peu différents car il me semblent que les réservistes indiquent leurs disponibilités et sont appelés suivant les besoins, besoins qui sont plus ponctuels et suivant des fois certains activités locales, 

Il y a 1 heure, Reverso a dit :

J'ai également lu que nous étions rattaché à la caserne la plus proche. Est-ce systématique (ce qui m'arrangerait car je pourrai en parallèle des heures mobilisées poursuivre ma vie professionnelle) ou sommes nous affectés sur n'importe quelle caserne du département ?
la configuration du secteur sur lequel je vis (haute montagne) fait que les déplacements sont très linéaires et que temps de trajet augmente sensiblement selon l'affectation (10 minutes pour la caserne la plus proche jusqu'à 1h45 de route pour celle de la ville préfecture).
L'idéal serait de pouvoir intégrer la caserne du PGHM près de chez moi.

Il me semble que les gendarmes réservistes sont affectés à la caserne de gendarmerie départementale qui les dispatche ensuite suivant les besoins locaux.

Il y a 1 heure, Reverso a dit :

Enfin, plein de questions certainement déjà débattues au fil du temps mais pour lesquelles l'ami Gogole ne m'a pas fourni de réponses 😅

La discussion est ouverte. 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Merci beaucoup de ces éclairages.

Quand je parlais de dispositions spéciales prévues par l'état, c'était des indications concernant les possibilités d'aménagement des disponibilités pour les personnes qui ne sont pas salariées afin de n'être "disponible" qu'aux périodes où on est pas trop sollicités.

Quand on est salarié, pour simplifier, on indique juste à son patron qu'on sera pas là de telle date à telle date. Dans une certaine mesure, si l'employeur a respecté le deal au départ (embauche d'un réserviste), difficile de refuser. Dans les petites structures comme celle dans laquelle j'officie, lorsqu'un salarié pose un congé ou est absent pour maladie, les tâches sont réparties ou plus généralement le patron assure la relève en plus de son travail habituel (j'en sais quelque chose pour avoir supplée 3 mois ma collaboratrice qui était en congé maternité).

Quand on est patron et qu'on s'absente, les employés n'assurent que rarement ses missions 😁

Savez-vous s'il faut que je prenne attache avec le CIR le plus proche ou la caserne pour avoir plus de précisions sur ces points ?

Bon weekend

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
il y a 2 minutes, Reverso a dit :

Quand je parlais de dispositions spéciales prévues par l'état, c'était des indications concernant les possibilités d'aménagement des disponibilités pour les personnes qui ne sont pas salariées afin de n'être "disponible" qu'aux périodes où on est pas trop sollicités.

En général, le réserviste arrive sans soucis à s'arranger avec son rh d'emploi en unité, car c'est le soucis de tous les réservistes.

il y a 4 minutes, Reverso a dit :

Quand on est salarié, pour simplifier, on indique juste à son patron qu'on sera pas là de telle date à telle date.

Ca c'est dans la belle théorie du législateur et de la Garde nationale.

Tout le monde bénéficie d'un droit d'absence de cinq jours (passé à huit jour au-delà d'un certain nombre de salarié) avec ou sans maintient de salaire (à la complaisance de l'employeur). Dans la réalité, dans le privé, les salariés se garde de révéler leurs engagements et réalisent leurs périodes sur leurs temps de congés, de RTT, de récupération. Dans le publique c'est un peu plus souple (ceci dit il faut souvent négocier car la hiérarchie directe est souvent contre), l'agent peut bénéficier de droits d'absence avec maintient du salaire mais ça reste à la diligence du chef de service.

il y a 12 minutes, Reverso a dit :

Dans une certaine mesure, si l'employeur a respecté le deal au départ (embauche d'un réserviste), difficile de refuser.

C'est pour cela qu'ils font la grimace et que bien souvent cet engagement est tut.

il y a 13 minutes, Reverso a dit :

Dans les petites structures comme celle dans laquelle j'officie, lorsqu'un salarié pose un congé ou est absent pour maladie, les tâches sont réparties ou plus généralement le patron assure la relève en plus de son travail habituel (j'en sais quelque chose pour avoir supplée 3 mois ma collaboratrice qui était en congé maternité).

Eh oui, vous avez tout compris, un employeur embauche un salarier pour accomplir un travail, sinon il ne l'embaucherai pas si il n'avait rien à lui donner, donc forcément les employeurs sont rarement pour (pas que le salarier soit réserviste mais qu'il demande du temps). Quand aux collègues ils ne sont rarement heureux de se coltiner le travail du collègue qui semble parti "s'amuser".

il y a 17 minutes, Reverso a dit :

Quand on est patron et qu'on s'absente, les employés n'assurent que rarement ses missions

Là, ça dépend d'un tas de chose, dans les grosses et moyennes entreprise il y a une hiérarchie comme à l'armée, donc sa tourne, après dans l'artisanat tout dépend de la politique de l'entreprise et de la valorisation des salariers, mais là c'est un autre sujet, qui n'est pas militaire.

il y a 21 minutes, Reverso a dit :

Savez-vous s'il faut que je prenne attache avec le CIR le plus proche ou la caserne pour avoir plus de précisions sur ces points ?

Dans le cas de la gendarmerie, le mieux serait de prendre contact avec l'officier responsable de la réserve à la compagnie départementale.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Merci beaucoup.

En discutant avec une collaboratrice, j'ai appris que son mari qui a fait sa carrière en gendarmerie continuait en tant que réserviste.
Je vais me rapprocher de lui pour lui poser les premières questions.

Merci en tout cas de votre aide à tous !

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonsoir,

Il y a 9 heures, Reverso a dit :

j'ai appris que son mari qui a fait sa carrière en gendarmerie continuait en tant que réserviste.
Je vais me rapprocher de lui pour lui poser les premières questions.

Merci de nous tenir au courant.

Link to comment
Share on other sites

Bon,

Sauf heureuse rencontre ça va s'avérer compliquer : ma collaboratrice la plus proche vient de poser sa démission aujourd'hui... Vu où on habite et la difficulté pour recruter actuellement, je vais passer la date de péremption pour intégrer la formation de réserviste...

Pas de soucis, je vous tiens au courant si le ciel s'éclairci de ce côté là.

A bientôt !

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bon après quelques coups de téléphone j'ai finalement eu des réponse à mes questions, il fallait en fait contacter le ciiraa rattaché à la BA dont il était question. j'en ai contacté 3 dont 2 qui m'on expliqué que comme il ne s'agissait pas de ma région je n'était pas prioritaire (ce qui est normal) et le 3ème ciiraa (Creil), après quelques explications a récupéré mes coordonnées me disant que je serais recontacté d'ici à la fin du mois (je suppose pour me dire si il veulent bien me prendre pour la PMIP-DN d'Avril) (j'ai expliqué qu'étant passé sur les site ROC, je n'avait pas vu leur annonce pour la PMI). Mais une autre question me trotte dans la tête à ce sujet, étant donné que pour devenir réserviste il faut avoir fait la PMI puis une FMIR, je me demandais si je fait le PMI d'Avril, est ce que j'aurais toujours moyens de devenir réserviste dans l'année actuelle ? Et dans le cas ou il ne pourrait pas me prendre en Avril (sachant qu'il y a des PMI en Juillet) est ce que le temps ne va pas manquer pour effectuer un FMIR par la suite ? (pour un engagement cette année).

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 3 heures, lempiredefrance a dit :

est ce que le temps ne va pas manquer pour effectuer un FMIR par la suite ? (pour un engagement cette année).

La FMIR se fait sous engagement.

Link to comment
Share on other sites

Désolé mais je n'ais pas du comprendre votre dernier message (je sais qu'il faut signer un engagement d'entre 1 à 5 ans). Mais comme j'ai cru voir des annonces de FMIR sur le site ROC je me demandais si j'avais des chances d'en effectuer une pour devenir réserviste cette année ?

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 18 heures, lempiredefrance a dit :

Désolé mais je n'ais pas du comprendre votre dernier message

Lorsque l'on signe pour effectuer une FMIR, on signe un engagement afin d'être sous statut militaire.

Une fois celle-ci effectuée, c'est partie pour les périodes.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Il a pleins de posts qui traitent de cà. Fouille un peu dans le forum avec "Rechercher".

    SergeP

    Posted

    Bonjour ou bonsoir !  J'ai pour ambition de rentrer dans l'armée de terre et plus particulièrement poser mes bagages dans le régiment de cavalerie des Hautes Alpes, cependant je porte des lunettes et j'ai prévu de faire une opération de corrections laser, je voulais savoir si cette dite opération pouvait me fermer cette porte ou si elle ne me portait pas préjudice pour ce métier? Si l opération n est pas un problème, j ai le choix entre le lasik et le pkr et je voudrais aussi savoir si y en a une meilleur que l autre? Puisque j ai entendu dire qu avec l une des deux, les coups aux visages étaient a éviter pour prémunir le décollement de la rétine... J ignore si c est vrai pour le coup  Merci a vous pour vos réponses!

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous vous annoncer le décès de Henri BAUDINA, à l'âge de 95 ans. Il était Chevalier de la Légion d'Honneur depuis 2019, et faisait partie du Comité de la Drôme des Collines et du Vercors. Le 26 août 1944, âgé de 17 ans, alors qu'il avait rejoint les FTPF des FFI et participait aux violents combats contre les troupes nazies au-dessus de Nice, il est grièvement blessé par l'explosion d'un obus de mortier et laissé pour mort sur le champ de bataille à LEVENS. Récupéré par les troupes US, il est soigné dans un hôpital de campagne à GRASSE . Il est réformé en septembre 1946 et rejoint sa famille comme commerçant. Médaillé militaire, Croix de guerre avec étoile de bronze, Croix du combattant volontaire 39/45, il était Grand invalide de guerre. (Source : Gal. Christian Van Duynslager - Président de la SMLH, section de la Drôme)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Toi, je ne dis pas, mais ton conseillé, c'est un peu dommage... Je te mets un lien, je pense que tu y découvriras les avantages et les éventuels inconvénients, suivant tes attentes et demandes : https://www.defense-mobilite.fr/candidats/offre-de-service/travailler-dans-le-public/le-dispositif-derogatoire-de-reconversion-4139

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Oui, mais attention pour certaines spé, il faut attendre un an, pour retenter. Mon avis (qui reste qu'un avis), fini ton master, ça ne te seras que positif pour la suite et en parallèle prépare toi pour les tests et épreuves. Et comme disait Monsieur de La Fontaine "un tient vaut mieux que deux tu l'auras"   
×
×
  • Create New...