Jump to content

Portrait : le MP François quitte le bord !


Bouchon-Gras 49

Recommended Posts

  • Administrateur

Le 6 février 2022, après 41 ans de service le maître principal (MP) François quitte la Marine avec le sentiment du devoir accompli.

mp_francois_3_bd.jpg

Lorsque l’on évoque la nécessaire adaptation de la dissuasion, on pense avant tout à un nouveau porteur comme le SNLE 3G ou à l’évolution de son missile balistique.  On évoque rarement l’acquisition des compétences qui sont nécessaires à leur mise en œuvre. Avec près de 45 ans au service de la Marine nationale et de la force océanique stratégique (dont 4 dans la réserve), le MP de spécialité transfiliste (TRAFI) François quitte le bord, non sans avoir connu quelques évolutions des systèmes d’information.

A l’heure des réseaux de communication et des systèmes numériques, celui qui s’est engagé en qualité de matelot avec un BEPC en poche était chargé des liaisons internes du chiffre et plus particulièrement de la maintenance des équipements, capable d’en dépanner le moindre composant. Il quitte l’institution comme maitre principal brevet de maitrise Technocom. L’intitulé en dit long sur l’évolution du métier ainsi que sur le parcours vécu.

Originaire de la Haute Marne, le MP François a toujours voulu être marin. Il rejoint les forces sous-marines en 1976 et choisit « L’Indomptable » au terme de ses formations initiales. Un sous-marin nucléaire pour éviter la bannette chaude, ce qui ne l’empêchera pas d’effectuer quelques missions à bord de sous-marins classiques. Cette capacité d’adaptation est sûrement l’une des qualités de ce MP qui aura connu plus d’une vingtaine d’affectations et passé 25 ans dans son dernier grade sans pour autant perdre le sourire et la motivation quotidienne. Du bâtiment d’essais et de mesures (BEM) Monge dont il participe à l’armement, au centre de transmissions marine (CTM) Sainte-Assise où il sert en qualité de commandant en second, en passant par le projet SYCOM dans les années 80, le TRAM (Transmission à destinataires multiples), le SNTI en étoile, le TSDS ou l’UTT (unité de traitement de TRAM) en Martinique comme au COFOST, le MP François n’a eu de cesse de se remettre en question et de s’adapter à l’évolution des nouvelles technologies. Seul ou en équipe, il s’est évertué en permanence à suivre l’évolution des matériels, à comprendre chaque système tout en incitant ses adjoints à se former perpétuellement « quitte à se gourer » comme il aime à le dire.

S’il exprime le regret de ne pas avoir pu postuler au cours « Son » pour apprendre le morse ou n’avoir pas su se mettre à l’anglais pour devenir major, ce maitre principal s’est attaché avec ténacité et bienveillance à transmettre les connaissances et les savoir-faire acquis durant toutes ces décennies.

 

La carrière du MP François est à la fois riche et exceptionnelle. Riche, car elle est ponctuée par de multiples affectations embarquées au-dessous et sur le dioptre mais également de passages à terre en métropole et outre-mer, signe d’une adaptabilité et d’une motivation qui ne se sont jamais estompées au fil des années. Exceptionnelle car il a fortement contribué à la bonne continuité du fonctionnement des transmissions de la FOST grâce à son investissement professionnel, sa rigueur permanente ainsi que ses compétences techniques hors du commun en systèmes d’information et de communication. Son ardeur au travail, la pugnacité dont il a fait preuve tout au long de sa carrière susciteront sans aucun doute l’admiration et le respect des marins de tous grades pendant encore de longues années.


(Sources : Marine nationale-Droits : Ministère des armées)

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Corsica

    Posted

    salut de retour....oui décidément notre capacité en artillerie se réduit...j espère que Nexter va pouvoir fournir rapidement de nouveau CAESAR a l'artillerie..

    Fred689

    Posted

    Attention à ton âge car il y a aussi des limites d'âge pour un engagement dans la régulière. Sur Intradef, tu devrais trouver les infos sur le 132 et avec Annudef, trouver le chef de RH du régiment et lui poser directement tes questions en lui expliquant ton parcours.

    Fred689

    Posted

    Voici quelques renseignements sur le 214 RI https://fr.wikipedia.org/wiki/214e_régiment_d'infanterie Il faut attendre les lumières de Bouchon Gras... Je pense que sa médaille est une croix de guerre avec 1 citation ( étoile) mais je ne distingue ni les rayures du ruban ni ses couleurs (bande orange sur fond vert).

    s.thomas

    Posted

    J'ai eu l'occasion d'expliquer dans ma présentation que je suis la maman d'un élève sous-officier à Rochefort, et d'un élève de terminale qui prépare le concours pour entrer en école de médecine militaire. N'ayant pas d'autres militaires actuellement dans la famille, je pense naturellement aux photos de mon arrière grand-père et grand-père, et je vous serais très reconnaissante de bien vouloir me dire si cela vous évoque quelque chose. Je suis une véritable inculte en la matière. Dans la vie civile, mon arrière grand-père était directeur d'école primaire. Et mon grand-père était ingénieur. Il avait fait l'école des Arts et Métiers. Il a travaillé dans l'ancienne Indochine au début de sa carrière. Il est à droite, sur la photo des 2 hommes en uniformes blancs. Je sais qu'il a été fait prisonnier par les japonais. À son décès, une veuve de militaire a contacté notre famille pour raconter que son mari lui avait dit avoir été sauvé par lui. Il avait été rendu aveugle par les tortures de leurs geôliers et mon grand-père se serait enfui avec lui sur son dos.  Encore une fois, merci de l'attention que vous portez à ces archives. Je lis vos réponses au sujet des photos qu'on vous soumet, et c'est passionnant et très émouvant.

    Dev.Pntac

    Posted

    D'accord, merci love
×
×
  • Create New...