Jump to content

Pierre Dac, le chansonnier de la France Libre.


Recommended Posts

  • Administrateur

Pierre DAC, ce nom ne dit certainement rien aux plus jeunes d'entre nous.

Pierre Dac (1893-1975).

OIP (4).jpg

André Isaac, dit Pierre Dac, né le 15 août 1893 à Châlons-sur-Marne (Marne 51), aujourd'hui Châlons-en-Champagne), et mort le 9 février 1975 à Paris,inhumé à Paris 20e cimetière père lachaise div 87.

Le chansonnier de la France libre. Pierre Dac, le grand ami de Francis Blanche, le bretteur des mots au comique inénarrable, créateur du feuilleton radiophonique Signé Furax. 

R (11).jpg

(Après la guerre, il constitue un fameux duo humoristique avec Francis Blanche)

Il incorpore en août 1913 au lendemain de son vingtième anniversaire.

 1939, la défaite venue, Pierre Dac fera tout pour rejoindre Londres et offrir ses services.

R (13).jpg

Réfugié en 1940 au 42, boulevard de Strasbourg à Toulouse avec Fernand Lefèbvre, futur pilote de la France librenote , Pierre Dac décide de rejoindre Londres en novembre 1941, mais il est arrêté lors de sa tentative de traversée des Pyrénées et incarcéré le 16 novembre 1941 à la Carcel Modelo (prison modèle) de Barcelone pendant quatre mois. Il est ensuite remis aux autorités françaises de la zone libre, à sa demande, et il est transféré à la prison de Perpignan le 6 mars 1942, où il ne reste qu'un mois grâce à un jugement très bienveillant.

Au printemps 1943, Pierre Dac tente à nouveau sa chance en essayant de rejoindre en train le Portugal, via l'Espagne, sous une fausse identité canadienne. À nouveau arrêté le 18 mai, il est incarcéré à la prison de Valencia de Alcántara, au sud du pays. Un projet éventé d'évasion lui vaut un transfert le 4 juin à Cáceres, en Estrémadure.

Il finit par être échangé contre quelques sacs de blé et des fûts d'essence, grâce à des négociations entre Espagnols et Britanniques sous la houlette de la Croix-Rouge française. Il quitte ainsi l'Espagne pour le Portugal le 29 août 1943 et rejoint Alger puis Londres, où il est emmené en avion le 12 octobre, pour y rejoindre l'équipe « Les Français parlent aux Français » de Radio Londres.

R (12).jpg

Il intervient pour la première fois le 30 octobre 1943. À l'antenne, il parodie des chansons à la mode (Les Gars de la marine devenant « Les gars de la Vermine », Ça fait d'excellents Français, Horst-Wessel-Lied) pour brocarder le gouvernement de Vichy, les collaborationnistes et le régime nazi. Il a été, parmi d'autres, la voix du refrain célèbre de Jean Oberlé « Radio-Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand » sur l'air de La Cucaracha, les paroles de couplet étant l'œuvre de Maurice Van Moppès. Enthousiasmé par ce slogan efficace, Jacques Duchesne, le directeur de l'émission, décida de le placer en générique de l'émission.

Fait unique, Pierre Dac a été nommé, en tant que civil, membre d'honneur du Groupe Lorraine, alors que ce groupe n'était composé que de militaires des forces françaises aériennes stationnées au Royaume-Uni. Il a reçu cette nomination honorifique à la suite d'un déjeuner bien arrosé et qui lui fit oublier de participer à une émission de radio de la BBC prévue cet après-midi là, son seul manquement durant la guerre.

Lorsque, le 10 mai 1944, Philippe Henriot, sur Radio-Paris, s'en prend à Pierre Dac en évoquant ses origines juives et en mettant en doute son intérêt pour la France, demandant « La France, qu'est-ce que cela peut bien signifier pour lui ? », l'humoriste lui répond le lendemain sur Radio-Londres dans un discours lapidaire baptisé « Bagatelle sur un tombeau », dans lequel il déclare que son frère Marcel, mort au front lors de la Première Guerre mondiale, porte bien sur sa tombe l'inscription « Mort pour la France », alors que sur celle de Philippe Henriot on écrirait « Mort pour Hitler, fusillé par les Français ». Une réponse prémonitoire, puisque Henriot est abattu par la Résistance quarante-huit jours plus tard.

R (14).jpg

Après guerre Pierre Dac animera des galas pour récolter des fonds pour les rapatriés de la guerre.

R (15).jpg

Il forme avec Francis Blanche un duo mythique auquel on doit de nombreux sketches dont le fameux Le Sâr Rabindranath Duval (1957) qui sera créé au Théâtre des Trois Baudets, et un feuilleton radiophonique en 213 épisodes, Malheur aux barbus, diffusé de 1951 à 1952 sur Paris Inter, et publié en librairie cette même année ; personnages et aventures sont repris de 1956 à 1960 sur Europe 1, sous le titre Signé Furax (soit 1 034 épisodes). Ces émissions sont suivies par de nombreux auditeurs. Plus tard, entre 1965 et 1974, en compagnie de Louis Rognoni, Pierre Dac crée la série Bons baisers de partout, une parodie en 740 épisodes des séries d'espionnage des années 1960, diffusée sur France Inter.

Surnommé par certains le « Roi des Loufoques », pour son aptitude à traquer et créer l'absurde à partir du réel, orateur pince-sans-rire et persifleur hiératique, il manie aussi bien les calembours que les aphorismes.

Quelques extraits de sa prose :

Sur les ondes Pierre Dac disait souvent aux auditeurs : « Bonne année, mes chers copains, bonne victoire, et à bientôt »

« C’est pour moi une extraordinaire sensation que de pouvoir, ce soir, vous parler librement devant ce micro, alors qu’il y a environ deux mois j’étais encore à méditer, entre les quatre murs d’une cellule […], ce qui démontre d’une manière péremptoire, absolue et définitive, que la prison mène à tout à condition d’en sortir.

« La Révolution Nationale a commencé avec un bâton et sept étoiles : elle finira avec une trique et trente-six chandelles ! »

« Peut-être, Monsieur Henriot, me répondrez-vous que je m’occupe de ce qui ne me regarde pas. Et ce disant, vous serez logique et conséquent avec vous-même, puisque, dans le laïus que vous m’avez tout récemment consacré, vous vous écrivez notamment : “ Mais où nous atteignons les cimes du comique, c’est quand notre Dac prend la défense de la France ! La France qu’est-ce que cela peut bien signifier pour lui ? ”

Eh bien ! Monsieur Henriot, sans pour autant vouloir engager de vaine polémique, je vais vous le dire ce que cela signifie pour moi, la France.[...] C’est un beau pays la France, Monsieur Henriot, où depuis toujours, on sait ce que ça signifie, la France, et ce que ça signifie, l’Allemagne. Des campagnes napoléoniennes, en passant par celles de Crimée, d’Algérie, de 1870-71, de 14-18, jusqu’à ce jour, on a, dans ma famille, moi y compris – j’en porte personnellement les traces dans ma chair et les insignes à ma boutonnière – lourdement payé l’impôt de la souffrance, des larmes et du sang.

Voilà, Monsieur Henriot, ce que cela signifie pour moi, la France. Alors, pourquoi ne pas nous dire ce que cela signifie pour vous, l’Allemagne ? »

R.png

Malgré le succès, Pierre Dac est resté un homme modeste, presque effacé. Fumant depuis l'âge de 18 ans, il meurt en 1975 d'un cancer du poumon dans la plus grande discrétion.

 

Distinctions

(Source :  https://www.reseau-canope.fr/enseigner-la-resistance/D003?fbclid=IwAR3mtQFvIBSz6HBgJ7eLuDhquFpAFuAXeSCL591pv3gMxuTTWuWH9aTLQTs    et   https://www.notrecinema.com/communaute/stars/stars.php3?staridx=16577&fbclid=IwAR0EMxc7dT75m9HAta0KlkSNEUpIK8ee4PRnNWNzpqNAwI7nSDqMJLcgGKY  - Rudolph de Patureaux Ecrivain - Wikipédia )

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Bonjour,

J'arrive sur votre page parce que c'est une des sources de l'article Wikipédia consacré à Pierre Dac. Vous verrez d'ailleurs si vous y allez à nouveau qu'il y a eu des modifications dans le chapitre "Distinctions" que vous avez je pense recopié ici.

Je me suis intéressé au parcours de Pierre Dac pendant la guerre de 14-18 un peu par hasard et ce que j'ai découvert va totalement à l'encontre de ce que vous écrivez et que vous avez, je pense, aussi lu dans Wikipédia. Pour être bref, le futur Pierre Dac s'est blessé lui-même cinq semaines avant la guerre, il n'est jamais allé au front et n'a donc eu droit à aucune citation ni décoration. Une partie des preuves de ce que j'avance sont en ligne, entre autres sa fiche matricule. Ce serait bien qu'un site comme le vôtre rétablisse la réalité.

Je reste bien entendu à votre disposition.

Bien cordialement.

Pascal Mallet

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour Monsieur,

Le 15/11/2022 à 16:35, Kal78 a dit :

J'arrive sur votre page parce que c'est une des sources de l'article Wikipédia consacré à Pierre Dac. Vous verrez d'ailleurs si vous y allez à nouveau qu'il y a eu des modifications dans le chapitre "Distinctions" que vous avez je pense recopié ici.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le 15/11/2022 à 16:35, Kal78 a dit :

Pour être bref, le futur Pierre Dac s'est blessé lui-même cinq semaines avant la guerre, il n'est jamais allé au front et n'a donc eu droit à aucune citation ni décoration.

Désolé mais je n'y vois aucune modification :

Citation

Mobilisé en  au lendemain de son vingt-et-unième anniversaire, il revient du front quatre ans plus tard avec deux blessures : un éclat d'obus lui raccourcit de douze centimètres le bras gauche le , un autre le blesse à la cuisse en 1916

 

Le 15/11/2022 à 16:35, Kal78 a dit :

Une partie des preuves de ce que j'avance sont en ligne, entre autres sa fiche matricule. Ce serait bien qu'un site comme le vôtre rétablisse la réalité.

Je reste bien entendu à votre disposition.

Voici les liens de sources, le mieux étant de vous adresser directement auprès d'eux, merci.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Dac

et 

https://www.notrecinema.com/communaute/stars/stars.php3?staridx=16577&fbclid=IwAR0EMxc7dT75m9HAta0KlkSNEUpIK8ee4PRnNWNzpqNAwI7nSDqMJLcgGKY

 

Link to comment
Share on other sites

Le 16/11/2022 à 19:07, Bouchon-Gras 49 a dit :

Bonjour Monsieur,

Distinctions[modifier | modifier le code]

Désolé mais je n'y vois aucune modification :

 

Voici les liens de sources, le mieux étant de vous adresser directement auprès d'eux, merci.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Dac

et 

https://www.notrecinema.com/communaute/stars/stars.php3?staridx=16577&fbclid=IwAR0EMxc7dT75m9HAta0KlkSNEUpIK8ee4PRnNWNzpqNAwI7nSDqMJLcgGKY

 

Bonjour Monsieur,

D'abord, excusez-moi de ne pas m'être présenté, mais je ne vois pas à quel moment c'était suggéré.

Pour les distinctions, j'ai réussi à faire mettre une "réf. nécessaire" parce que cette palme et ces cinq étoiles n'étaient pas indiquées dans l'article de Monde en question. Par contre, la palme sur la Croix de guerre 1939-1945 est avérée.

Comme je vous l'ai dit, l'article sur Pierre Dac sur Wikipédia vous cite pour accréditer son passé glorieux pendant la Grande Guerre (source n°10). Et ils sont intraitables puisque leur charte interdit le lien vers un travail inédit. De plus, ils n'ont pas vocation militaire, mais il me semble qu'un faux poilu qui se baladait dans les années 1940 en veste militaire en arborant sa Croix de guerre 14-18 avec une palme et au moins trois étoiles, la Médaille de Verdun où il n'a jamais mis les pieds et la Médaille des Blessés de Guerre devrait vous parler. Je joins la case "Blessures, décorations, citations" totalement vierge sur sa fiche matricule, ainsi que les passages qui parlent d'une hospitalisation le 23 juin 1914 (5 semaines avant la guerre) et un article paru dans l'Est républicain qui nous donne les détails.

Pour vérification (attention, il y a trois images) : https://archives.paris.fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YTo2OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMjItMTEtMTgiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6MTc7czo0OiJyZWYyIjtpOjE2NTIzODk7czoxNjoidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbCI7YjoxO3M6MjE6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWxfbW9kZSI7czo0OiJwcm9kIjt9#uielem_move=0%2C0&uielem_islocked=0&uielem_zoom=31&uielem_brightness=0&uielem_contrast=0&uielem_isinverted=0&uielem_rotate=F

Restant à votre disposition, cordialement.

 

1914-Hôpitaux.jpg

1915-Hôpitaux.jpg

1916-Hôpitaux.jpg

1918-Hôpitaux.jpg

Accident_antérieur.jpg

Pas_de_pension.jpg

Pierre_DAC-RM-Blessures.JPG

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour Monsieur,

Il y a 18 heures, Kal78 a dit :

excusez-moi de ne pas m'être présenté, mais je ne vois pas à quel moment c'était suggéré.

Peut être ici http://www.forum-militaire.fr/topic/313-charte-de-forum-militairefr/

Notamment

Citation

2. Votre 1er post : Présentation

 

La première présentation est incontournable. Elle permet de poster dans le reste du forum. Elle permettra aux membres de vous accueillir, de vous connaître un peu et de vous guider dans les différentes rubriques. Une succincte présentation sur votre âge, ce que vous faîtes dans la vie et votre motivation à vous être inscrit sera la bienvenue.

Par soucis d'anonymat pour vous comme les autres, nous n'acceptons pas les messages publics contenant des noms propres, adresses mails, comptes ou liens vers des réseaux sociaux ou tout autres outils ou liens informatiques permettant votre identification ou celle d'un tiers, même avec son consentement. L'objectif est de préserver votre vie privée, surtout celle des futurs militaires.

Enfin, vous ne disposerez pas de messagerie privée. L’expérience nous a montré que des gens mal intentionnés se servaient de l’innocence ou de la naïveté de certains. N'ayant aucun contrôle là dessus et en présence de mineurs sur le forum, nous préférons jouer la carte de la sécurité.

 

Il y a 18 heures, Kal78 a dit :

Comme je vous l'ai dit, l'article sur Pierre Dac sur Wikipédia vous cite pour accréditer son passé glorieux pendant la Grande Guerre (source n°10).

C'est le "chat qui se mort la queue" puisque nous ne faisons pas de travail d'historien ou de recherche, notre principe étant juste de mettre en valeur ou sous la lumière des gens (grand inconnu ou célébrité d'aujourd'hui ou d'hier...) pour leurs participations, de ce fait nous partageons des informations que l'on trouve librement, accessible à tous, le principe étant de "pointer du doigt" ces personnes, par exemple Ben Hill, connu de notre génération, mais combien savait qu'il avait été militaire durant le second conflit mondiale, l'information n'est pas secrète mais il faut la chercher. Le cas Pierre Dac est du même principe.

Il y a 18 heures, Kal78 a dit :

Je joins la case "Blessures, décorations, citations" totalement vierge sur sa fiche matricule

Si vous faites régulièrement des recherches, vous devez savoir que les fiches matricules n'ont pas toujours été scrupuleusement remplisses, notamment la partie décorations. Pour en être certain il faut obtenir son extrait de dossier auprès des archives de la défense (Pau), consulter l'ONAC, questionner la GCLH...

J'ai pour exemple une personne s'étant engager en 1905, sa fiche matricule comporte juste la ligne d'incorporation, la quasi totalité de la fiche est vierge... et pourtant il a terminé la guerre au grade de capitaine, croix de guerre, Légion d'honneur.

Il y a 18 heures, Kal78 a dit :

ils sont intraitables puisque leur charte interdit le lien vers un travail inédit. De plus, ils n'ont pas vocation militaire

Je vous rejoint, leurs documents ne sont pas toujours fiable, mais leurs document servent juste de trame ici.

 

Comme votre travail semble sérieux et que notre "travail" ici n'est que le fait de mettre un coup de projeteur sur des personnes impliqué à un moment ou un autre dans les forces armées et aucunement d'effectuer des recherches, je vais donc effacer la partie guerre de 14 et la croix de guerre 14-18.

Pour le reste (les sources divers et variés), ce n'est pas de notre ressort.

1413892384_R(12).thumb.jpg.2932926c0853c1ce929b5156da9aadad.jpg

Reste cette photographie où l'on distingue bien la dite décoration, palme et étoiles, à voir avec ses ayants droit.

Espérant avoir répondu à votre attente et demande, je ne puis guère faire plus.

Cordialement.

Link to comment
Share on other sites

Le 19/11/2022 à 13:25, Bouchon-Gras 49 a dit :

Bonjour Monsieur,

Peut être ici http://www.forum-militaire.fr/topic/313-charte-de-forum-militairefr/

Notamment

 

C'est le "chat qui se mort la queue" puisque nous ne faisons pas de travail d'historien ou de recherche, notre principe étant juste de mettre en valeur ou sous la lumière des gens (grand inconnu ou célébrité d'aujourd'hui ou d'hier...) pour leurs participations, de ce fait nous partageons des informations que l'on trouve librement, accessible à tous, le principe étant de "pointer du doigt" ces personnes, par exemple Ben Hill, connu de notre génération, mais combien savait qu'il avait été militaire durant le second conflit mondiale, l'information n'est pas secrète mais il faut la chercher. Le cas Pierre Dac est du même principe.

Si vous faites régulièrement des recherches, vous devez savoir que les fiches matricules n'ont pas toujours été scrupuleusement remplisses, notamment la partie décorations. Pour en être certain il faut obtenir son extrait de dossier auprès des archives de la défense (Pau), consulter l'ONAC, questionner la GCLH...

J'ai pour exemple une personne s'étant engager en 1905, sa fiche matricule comporte juste la ligne d'incorporation, la quasi totalité de la fiche est vierge... et pourtant il a terminé la guerre au grade de capitaine, croix de guerre, Légion d'honneur.

Je vous rejoint, leurs documents ne sont pas toujours fiable, mais leurs document servent juste de trame ici.

 

Comme votre travail semble sérieux et que notre "travail" ici n'est que le fait de mettre un coup de projeteur sur des personnes impliqué à un moment ou un autre dans les forces armées et aucunement d'effectuer des recherches, je vais donc effacer la partie guerre de 14 et la croix de guerre 14-18.

Pour le reste (les sources divers et variés), ce n'est pas de notre ressort.

1413892384_R(12).thumb.jpg.2932926c0853c1ce929b5156da9aadad.jpg

Reste cette photographie où l'on distingue bien la dite décoration, palme et étoiles, à voir avec ses ayants droit.

Espérant avoir répondu à votre attente et demande, je ne puis guère faire plus.

Cordialement.

Bonjour,

Je me range à votre avis que votre site n'a pas vocation à ouvrir une polémique et je vus remercie déjà beaucoup d'avoir supprimé ce texte et la mention de sa Croix de guerre. Si je peux me permettre, la petite phrase qui reste n'a plus de sens, d'autant que, comme tous les gars de la classe 1913, c'est la même année qu'il a été incorporé (et non mobilisé)...

J'ai consulté beaucoup de fiches matricules et j'y ai trouvé des oublis par-ci par-là. Passe pour une citation... mais pas pour six ! (je parle quand la fiche est remplie, pas lorsqu'elle est totalement vide comme le cas dont vous parlez, je me souviens que le département du Gard ne montrait que des fiches vides à part le nom du militaire). Pour Pierre Dac, la différence entre ce que j'avais trouvé sur Wikipédia et sa fiche matricule était telle que je me suis bien sûr renseigné à Pau : ils n'ont aucune citation ni décoration au nom d'André Isaac ou de Pierre Dac ! J'ai aussi contacté le SAMHA de Limoges qui m'a envoyé son dossier qui colle parfaitement avec sa fiche matricule. À part six mois dans le service auxiliaire, Pierre Dac n'a pas participé à la guerre. Dans mon message précédent, j'ai oublié de vous transmettre l'article de presse qui relate son "accident" du 23 juin 1914, le voici. Quant aux décorations qu'il portait (la photo que vous reproduisez est une carte postale au dos de laquelle il signait ses autographes), c'est une parfaite imposture et un affront fait à ceux qui les ont méritées. Il y a d'ailleurs de nombreuses incohérences : absence bizarre de la Médaille militaire après six citations, médaille des blessés qui devrait avoir une étoile rouge puisqu'il disait avoir été blessé deux fois, médaille de Verdun qui n'était pas une décoration nationale et devrait donc se trouver après les deux autres. Visiblement, Pierre Dac ne connaissait pas grand-chose à la chose militaire.

Bien cordialement.

 

1914_06_24-L'Est_Républicain (mardi = 23 juin).JPG

1914_06_24-Le_Figaro-NB.JPG

Décorations-Veste.jpg

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Effectivement, belle et intéressante recherche de votre part, comme vous le reconnaissez notre but n'est pas de refaire l'histoire ou de chercher les éléments, nous laissons ça aux historiens ou aux amateurs comme vous, nous mettons juste en lumière la participation de personnes à la chose militaire.

Merci pour cet éclaircissement.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 21/11/2022 à 17:59, Bouchon-Gras 49 a dit :

Bonjour,

Effectivement, belle et intéressante recherche de votre part, comme vous le reconnaissez notre but n'est pas de refaire l'histoire ou de chercher les éléments, nous laissons ça aux historiens ou aux amateurs comme vous, nous mettons juste en lumière la participation de personnes à la chose militaire.

Merci pour cet éclaircissement.

Bonjour,

Tout à fait d'accord avec vous. Par contre, si vous pouviez légèrement reformuler le petit texte que vous avez laissé, car c'est en novembre 1913 et donc au lendemain de son 20e anniversaire qu'il a rejoint le 160e RI à Toul... Comme je vous le disais, la classe 1913 est partie l'année même de son recensement (et donc en même temps que la classe 1912) pour gonfler l'effectif sous les drapeaux.

Bien cordialement.

Pierre_DAC-RM-Incorporation.jpg

Link to comment
Share on other sites

Le 22/11/2022 à 18:08, Kal78 a dit :

Bonjour,

Tout à fait d'accord avec vous. Par contre, si vous pouviez légèrement reformuler le petit texte que vous avez laissé, car c'est en novembre 1913 et donc au lendemain de son 20e anniversaire qu'il a rejoint le 160e RI à Toul... Comme je vous le disais, la classe 1913 est partie l'année même de son recensement (et donc en même temps que la classe 1912) pour gonfler l'effectif sous les drapeaux.

Bien cordialement.

Pierre_DAC-RM-Incorporation.jpg

Bonjour,

Ce serait tout de même bien de rétablir la réalité historique d'une incorporation en 1913 et donc un peu après ses 20 ans...

Bien cordialement.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Guest
This topic is now closed to further replies.


  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, J'ai vu un collègue, lieutenant colonel de réserve de la Gendarmerie hier soir et je lui ai posé la question, une PMG c'est 15 jours. Une PMGA, ça ne lui parle pas, peut être le rajout de l'APJA, ce qui expliquerai ce rallongement de temps. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Une journée type "bureau" où tu arrive le matin et repart le soir, ça peut être une mise en place pour un événement type fête du village, où tu patrouilleras toute la journée, la fête terminée, tu rentre chez toi. 

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Connaissez vous l'opération "FRANKTON"?  Cette opération a eu lieu pendant la seconde guerre mondiale. Elle est plutôt méconnue. Des kayakistes d'un commando anglais, emmenés par un sous marin à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde on remonté cet estuaire pour aller miner et couler des bateaux allemands dans le port de Bordeaux, ceci entre le 7 et le 11  décembre 1942. Pour commémorer les 80 ans de cette formidable et périlleuse opération des kayakistes du club de Mérignac vont refaire l'itinéraire parcouru par ces commandos. 5 équipages de kayakistes du SAM (sport athlétique mérignacais) dont un équipage féminin tenteront cette folle aventure. Demain 8 décembre, ils partiront depuis l'océan pour quatre jours en autonomie, en bivouaquant aux mêmes endroits où les anglais ont bivouaqués.  Ils prévoient d'arriver à Bordeaux ce dimanche 11 décembre où une cérémonie commémorative sera organisée. Voici un lien à consulter pour comprendre cette tentative réalisée par ces kayakistes en mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour que l'on vive libre aujourd'hui. Des kayakistes refont le parcours de l'opération Frankton en Gironde.  Source: 20minutes.fr Puis un autre lien vers le récit de cette opération et le sacrifice des commandos anglais. L'opération Frankton.    Source: 20minutes.fr Ici la carte de l'opération.  Source: 20minutes.fr         A l'occasion d'un passage au Verdon, j'avais publié les photos du monument du souvenir lié à cette opération. Je vous les remets ici.  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Pour la plaque dans certain surplus, le bon coin, eBay... 05 pour le centre de recrutement de Toulon (seul et unique pour nous) les deux chiffres suivant correspondent à ton année d'incorporation puis les chiffres suivant aux nombre où tu te trouver dans la file. Ex : 05 92 48521 donc 05 pour Toulon, 92 pour incorporation à Hourtin ou Querqueville en 1992 et l'incorporé était le 48 521 -ème à passé.  

    Milites

    Posted

    Merci beaucoup bouchon gras, J’ai eu la chance de croiser une personne qui a travailler à saint mandrier, et qui a pus me préciser les périodes,  La semaine d’evaluation et soi en juin soi en septembre, pour septembre ont enchaîné directement le Plg de bord en temp Qmf jusqu’au début de l’année suivante pour faire maistrance en janvier/février et faire l’école de spécialisation derrière Merci à toi et bonne continuation   
×
×
  • Create New...