Jump to content

11 janvier 1952 : mort de de Lattre de Tassigny


Bouchon-Gras 49

Recommended Posts

  • Administrateur

Affectueusement surnommé le roi Jean par ses hommes, le général d'armée Jean de Lattre de Tassigny meurt à 62 ans.

271736833_2840578816240022_5045549693115861557_n.jpg

Il a choisi la cavalerie à la sortie de Saint-Cyr (de la promotion qui précède celle des Juin, de Gaulle ou Bethouard) et sera d'ailleurs blessé par la lance d'un uhlan dans les premières semaines de la Grande Guerre en 1914 (voilà donc un homme qui aura combattu à cheval comme officier subalterne et qui connaîtra l'entrée dans l'ère atomique comme général d'armée). Mais, lorsque commencera la guerre des tranchées où la cavalerie n'avait plus sa place, il demandera à passer dans l'infanterie.

C'est ainsi que, peu avant la Deuxième Guerre mondiale, il commandera le 151e régiment d’infanterie à Metz, laissant dès cette époque le souvenir d'un chef au comportement atypique.

Dans l'armée d'armistice, il commande la Région dont le siège est alors à Montpellier et galvanise ses troupes pour la préparation de la revanche, tout en s'intéressant de très près à la jeunesse des camps de jeunesse.

Ses tentatives pour s'opposer à l'invasion de la zone sud en novembre 42 lui valent d'être emprisonné par le gouvernement de Vichy... Il s'évade de la prison de Riom avec le concours de sa femme et de son jeune fils Bernard. Il gagne Londres puis Alger.

Pour les combats de la Libération et la période qui suit, il prend des décisions et donne des impulsions qui réorientent puissamment l'armée de terre : amalgame des troupes venues d'Afrique du Nord et des unités FFI ; Création de l'école des cadres de Rouffach, dont l'esprit orienté vers une vie rustique en plein air et la pratique intensive du sport anticipe le style qu'il impulsera à Saint-Cyr dont il obtient l'installation à Coëtquidan, en lieu et place de la banlieue parisienne ; amalgame à Saint-Cyr - Coëtquidan des recrutements directs et semi-directs au sein de l'École spéciale militaire interarmes, qui allait exister jusqu'en 1960.

271743174_2840578812906689_5297551078332523006_n.jpg

Le commandement en chef en Indochine lui échoit sur sa demande alors qu'il était inspecteur général de l'armée de terre (Juin avait décliné la proposition). Le témoignage de son fils Bernard, alors lieutenant sur ce théâtre d'opérations et qui devait y laisser la vie, a incontestablement joué un rôle dans cette décision.

Nommé maréchal de France sur son lit de mort, il est inhumé dans son village vendéen de Mouilleron-en-Pareds, où il est le concitoyen de Clemenceau.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Cette photo représente un cadre durant la guerre 14-18, il porte une vareuse de type réservé aux cadres (adjudant/adjudant chef/officiers) facilement reconnaissable à sa fausse ceinture en tissus. l'ensemble est en drap de teinte "bleu horizon". Sur sa manche gauche (cerclé en rouge) on distingue deux chevrons ou brisque (d'où l'expression "vieux briscard") qui symbolise la présence au front, le premier pour un an, les suivant pour six mois, il a donc, au moment de la photographie un an et six mois de présence au front. Sur sa manche droite (cerclé en bleu) distinguer trois brisques, celles-ci symbolisant des blessures de guerre, il a donc été reconnut pour trois blessures. Ces blessures lui ont certainement values citations, d'où la croix de guerre qu'il porte fièrement avec une étoile.  Les boutons en cuivre comportent l'empreinte de l'infanterie, soit une grenade enflammée. Sur son col se trouve les chiffre indiquant son  régiment, différent de la troupe, on le trouve ici sous forme de cannetille (brodé en fil d'or) ou métallique imitant la cannetille. Cannetille : Extrait optimisé sur le Web Une cannetille est par définition un fil creux que l'on fabrique en enroulant un fil de métal autour d'une aiguille pour faire une spirale très serrée. Ça se présente sous la forme d'un ressort. On se sert essentiellement de la cannetille pour la broderie d'or. Il est coiffé d'un képi "polo" d'infanterie, jugulaire doré (à partir du grade de sergent), sur le devant les chiffres de son régiment en cannetille et au dessus, en haut du turban, on aperçoit deux fils, qui indiquerait le grade de lieutenant, cependant sous réserve, car on distingue mal. Ce qui avec son niveau d'étude validerai sa position d'officier. Pour connaitre exactement son parcours, je vous invite a consulter au archives départementales de son lieu de résidence (à ses vingt ans) sa fiche matriculaire, celle-ci vous donneras l'essentiel de son parcours. Là, je ne vais pas être d'une grande aide, la photo est prise sur un bateau, mais ces deux personnages ne portent pas un uniforme de la Marine Nationale (il n'y a pas de veston croisée à double rangées de boutons pour les tenues blanches. Peut être des marins de commerces ou des intendants coloniaux...Ingénieur.  

    berogeitabi

    Posted

    La Chine ne se cache plus pour affirmer haut et fort son intention d’annexer Taiwan. Les Chinois savent pertinemment que personne ne s’y opposera. Du moins militairement. Alors pourquoi se priver puisqu’ils n’ont que faire des «  jérémiades » occidentales et /ou américaines. Quant à l’ONU et ses communiqués désapprobateurs, Xi Jinping s’en moque bien. C’est inéluctable, Taiwan sera chinois à plus ou moins long terme. Comme Hong Kong.  Xi Jinping est bien à mon avis l’un des plus grands dictateurs de la planète, si ce n’est le plus grand. Même Poutine ou Kim Jong Un sont des petits à côté de lui. 

    Fred689

    Posted

    Merci de passer par la case "Présentation".

    sosoppp

    Posted

    Bonjour à tous, je suis solène et j'ai posé une candidature pour entrer dans l'armée de terre, j'ai une interrogation concernant la visite médicale ! J'ai de nombreux bijoux à l'oreille, peut on me demander de les enlever définitivement? Merci.

    Janmary

    Posted

    En effet Bero. Je souscris. D'autant après avoir entendu l'Ambassadeur de Chine sur la chaine de Télévision  LCI hier soir. Taïwan, c'est la Chine (C'est vrai. Puisque après la guerre civile de 1945 à 1949 , les forces Nationalistes Chinoise se sont repliées sur Formose devenus Taïwan). Donc, à dit l'Ambassadeur, si nous réunifions Taïwan en négociant (ou par tout les moyens à t-il rajouté) , nous sommes en droit de le faire car nous sommes la même Patrie et aucun pays ne peut s'y opposer. Si les USA interviennent c'est que se sont des fauteurs de guerre ! Rien à redire à cette façon de voir les choses !!!! Tout est justifié d'avance !!!! On oublie l'occupation du Tibet en son temps par la Chine  et le départ du Dalaï Lama. Les deux systèmes (Chine continentale et Taïwan) ne peuvent cohabiter comme Hong Kong l'a démontré malgré les promesses de la Chine.
×
×
  • Create New...