Jump to content

Est-ce que j'ai une chance d'être admis en prépa militaire avec de telles moyennes?


Aurélien Koala

Prepa mili  

1 member has voted

  1. 1. Est-ce que j'ai une chance ? (honnêtement)

    • Oui
      1
    • Non
      0


Recommended Posts

Bonjour, je m'appelle Aurélien, j'ai actuellement 17 ans, je suis en Terminale avec les spécialités maths et Physique-Chimie et option maths expertes.

J'avais pour projet d'intégrer une prépa militaire l'année prochaine mais au vu de mes résultats je ne suis pas du tout sûr d'être pris:

7éme de la classe en Maths/physique sur une classe de 35 élèves, 3éme en Maths experte. Sachant que je ne viens pas d'un grand lycée parisien...

Est-ce que ça vaut le coup que je continue à travailler mes cours, ou je devrais plutôt me concentrer maintenant sur les concours pour école de sous-officier et commencer à apprendre le morse et faire plus de sport ?

Voilà, merci d'avance pour vos réponses 🙂

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour. 
personnellement et au vu de votre jeune âge, je pousserai  jusqu’au bout de votre premier choix. Il sera toujours temps d’imaginer vous orienter vers une école de sous officier si vous n’êtes pas pris en prepa. 
dans tous les cas, passer et votre bac est un élément indispensable. 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Salut,

il y a une heure, Aurélien Koala a dit :

je vais faire du mieux possible pour le deuxième trimestre même si je pense qu'il y a peu de chance que je sois pris

Tu pars déjà avec un esprit de défaite.

Tu es jeune, la vie devant toi, remonte tes manches, tire toi les doigts des fesses (pour ne pas dire autre chose) bosse, donne ce que tu as, bats toi et ne reste surtout pas à te lamenter sur ton sort, sinon tu seras un éternel perdant.

Et si tu rate, eh bien tu pourras tout de même être fier de toi et envisager une autre solution.

Le 13/12/2021 à 19:14, Aurélien Koala a dit :

7éme de la classe en Maths/physique sur une classe de 35 élèves, 3éme en Maths experte. Sachant que je ne viens pas d'un grand lycée parisien...

Après, je ne trouve pas tes résultats mauvais, donc vise plus haut, tu peux le faire !

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Les classes préparatoires sont des outils d'aide à l'engagement , notamment d'officiers via le concours des grandes écoles. L'admission dans ces classes se font certes sur dossier mais ne pas le tenter serait une regrettable erreur.

Fournir des très bons résultats sur le dernier semestre me semble un prérequis favorable à l'admission.

Bonne chance.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Le 16/12/2021 à 20:31, Aurélien Koala a dit :

Au fait est-ce que vous auriez les dates des journées portes ouvertes des prépas Saint-Cyr et Prytanée s'il vous plait ?

Non, le mieux étant de prendre contact directement avec ces écoles qui te fourniront leurs dates si c'est déjà programmé.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour Aurélien,

les notes brutes ne font pas tout : effectivement le classement au sein de la classe est un élément, mais il y a aussi l'avis sur la classe donné par le conseil de classe (classe de très bon niveau à niveau moyen), les commentaires de tes profs (arrive péniblement à ces résultats ou a du potentiel ... ), les notes dans les matières littéraires (les concours d'officiers privilégient aussi les épreuves de LV et Français/philo  : exemple coeff écrit saint cyr filière PSI : Francais/philo : 8, LV 6, math 8, phys/chimie 8...). La note en math seule ne peut en aucun cas présager de ton intégration en prépa mili.

Ne lâche rien, ce que tu as montré de tes résultats n'est pas mauvais et peut t'emmener en prépa si le reste des éléments est correct également.

Si vraiment tu doutes, il existe aussi au sein des lycées militaires les classes de CPES, qui peuvent être une passerelle vers la CPGE.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 10/02/2022 à 10:34, Bayard a dit :

Bonjour Aurélien,

les notes brutes ne font pas tout : effectivement le classement au sein de la classe est un élément, mais il y a aussi l'avis sur la classe donné par le conseil de classe (classe de très bon niveau à niveau moyen), les commentaires de tes profs (arrive péniblement à ces résultats ou a du potentiel ... ), les notes dans les matières littéraires (les concours d'officiers privilégient aussi les épreuves de LV et Français/philo  : exemple coeff écrit saint cyr filière PSI : Francais/philo : 8, LV 6, math 8, phys/chimie 8...). La note en math seule ne peut en aucun cas présager de ton intégration en prépa mili.

Ne lâche rien, ce que tu as montré de tes résultats n'est pas mauvais et peut t'emmener en prépa si le reste des éléments est correct également.

Si vraiment tu doutes, il existe aussi au sein des lycées militaires les classes de CPES, qui peuvent être une passerelle vers la CPGE.

 

Bonsoir Bayard,

Pour ce qui est du littéraire, au niveau de la philosophie c'était un peu compliqué au premier trimestre, j'étais 24éme. Mais au deuxième trimestre je suis passé 2éme, donc j'espère que le premier trimestre n'est pas trop pris en compte en philosophie sachant que c'était une nouvelle matière.

Ensuite je me suis un peu améliorer en matières scientifiques : je suis passé 6éme en maths, 3éme en physique et 1er en maths expertes. J'aimerais effectivement postulé pour les CPES comme je ne suis pas sûr d'être admis en prépa, mais j'ai vu que c'était des formations plutôt réservés aux élèves boursiers, ce qui n'est pas mon cas.

Et je vais aux portes ouvertes de Saint-Cyr et effectuer une préparation militaire, donc j'espère que cela augmentera mes chance d'être admis.

En tout cas merci pour votre réponse.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    L’ancien combattant et résistant déporté de Trouville-sur-Mer (Calvados), Pierre Mallez, est décédé le lundi 1er août 2022, dans sa 103e année. Pierre Mallez est né en 1920, à Denain (Nord), et s’est installé à Trouville-sur-Mer à la retraite. L’ancien résistant déporté est décédé le lundi 1er août 2022. | ARCHIVES OUEST-FRANCE « Ancien combattant de la France Libre, chef de la centrale de renseignements du réseau Turma, déporté résistant à Auschwitz-Birkenau et à Buchenwald, officier liquidateur du réseau Turma-Vengeance », la liste est longue dans l’avis d’obsèques de Pierre Mallez. Il est décédé le lundi 1er août 2022, à Trouville-sur-Mer (Calvados) alors qu’il était dans sa 103e année. « Le grand gaillard a les épaules qui tombent, mais le regard vif et la parole limpide. Pierre Mallez, né en 1920, est fier, soixante-quatorze ans après, de montrer l’insigne de la France libre n° 38130, plus symbolique que la Légion d’honneur qu’il recevra aussi, bien plus tard. La France libre, celle de de Gaulle,... (Source : Ouest-France) ____________________________________________________________________________________________________ C'est avec tristesse que nous apprenons la disparition du dernier SAS belge ayant combattu durant la Seconde Guerre mondiale, Jaak Daemen. Engagé en 1944, recevant la formation SAS (forces spéciales de l'armée britannique), il avait combattu aux Pays-Bas, en Allemagne et au Danemark. Il avait notamment participé à l'opération Larkswood, qui avait précipité la libération des Pays-Bas. Il avait 97 ans Né le 13 décembre 1924 à Leopolsburg, en région flamande, frère aîné de quatre jeunes sœurs, Jaak n'est pas majeur lorsque l'Allemagne s'empare de l'Europe occidentale, en mai/juin 1940. En 1942, via les Scouts belges, il rejoint la résistance au sein du Groupe G mais entre très vite en clandestinité après l'arrestation de trois de ses camarades. Il décide, en septembre 1944, de s'engager comme volontaire auprès des parachutistes. Il est envoyé au sein de l'armée britannique, qui commande plusieurs unités de pays occupés, dont la Belgique. Il va être versé au sein de la formation Special Air Service (SAS), en Angleterre. Après avoir obtenu sa licence le 9 mars 1945 (#9163), il rejoint cette unité de forces spéciales qui compte également des groupes français et belges. Il va combattre aux Pays-Bas, en Allemagne et au Danemark. C'est au sein de sa section (van Daemen), qu'il va participer à l'audacieuse opération Larkswood, à savoir la libération du nord des Pays-Bas alors encore sous contrôle allemand. Survivant à la guerre, il s'est éteint le 6 août dernier, à l'âge de 97 ans. (Source : Leopold Tilmant & SAS / Passionmilitaria)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Etonnant, il y a pas mal de bases aériennes et elles utilisent des réservistes. https://air.defense.gouv.fr/node/57 C'est indiqué centre d'instruction, donc je suppose (n'étant pas de l'armée de l'air) qu'une fois ta formation de base effectuée tu rejoindra la Base aérienne la plus proche de ton domicile.  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Si c'est un engagement QMF : Tu débuteras matelot (second classe puis 1er) ayant le BE (Brevet élémentaire) tu feras tous (bon travail, bonne notations...) pour être sélectionné pour le BAT (brevet d'aptitude technique), durant ce temps tu passeras quartier maitre de second classe puis quartier maitre chef qui te permettrons de pouvoir évoluer dans le premier grade d'officier marinier, second maitre (si tu n'obtiens pas le BAT, ta carrière n'ira pas loin...). Une fois second maitre ton but sera de passer maitre et surtout d'être sélectionné pour le BS (brevet supérieur) qui est le sésame pour obtenir le "cadre de maistrance" soit être de carrière puis passer officier marinier supérieur (premier maitre, maitre principal) ensuite il te faudra te préparer pour le BM (brevet de maitrise qui donne un niveau ingénieur) et éventuellement passer major. Si tu postule à l'école de maistrance, tu auras le même parcours mais quasi directement second maitre. En cours de parcours, si tu as le niveau tu pourras présenter le concours d'officier et t'orienter vers cette voix.

    Yoan

    Posted

    Bonjour à tous,  Voilà, j'aimerais entamer une procédure pour être réserviste de l'armée de l'air. J'ai donc créé mon espace candidat sur le site reserviste.defense.gouv.fr. Arrivé à l'étape du choix d'unité je me rend compte qu'il "n'y a que" 2 unités : (cf image) CENTRE D'INSTRUCTION ET D'INFORMATION DE RESERVE DE L'ARMEE DE L'AIR ET DE L'ESPACE- CREIL CENTRE D'INSTRUCTION ET D'INFORMATION DE RESERVE DE L'ARMEE DE L'AIR ET DE L'ESPACE- SOLENZARA (EN CORSE) Or, j'habiterais dans la région de Clermont en septembre, donc le choix est vite fait : Creil. Mais ça fait un peu loin, donc mes questions sont les suivantes : Le choix de cet unité est-il décisif et fixe dans la durée ? Est-ce un choix d'unité fait "spécifiquement" pour les formations et sera amené à évoluer à l'issu de cette formation ? Et alors, à l'issu des formations initiales, sera-t-il possible de choisir une BA un peu plus proche de mon secteur ? Merci pour vos réponses ça m'aiderait beaucoup pour constituer mon dossier.  Y.C

    MaxenceL

    Posted

    Bonjour,  Afin de préparer au mieux mon engagement et mon entretient psychologie lors du processus de recrutement, j'aurais souhaité avoir des précisions quant aux évolutions de carrière possible d'un mearm embarqué, et enfin des postes d'officiers via les concours internes sous t'il à pourvoir ?  Cordialement 
×
×
  • Create New...