Jump to content

Les Brigades de l'Armée de Terre


Recommended Posts

Les Brigades de l’armée de terre :

--> 2ème Brigade Blindée (Illkirch):

On ne présente plus la 2ème Brigade blindée, héritière de la 2ème Division blindée du général Leclerc. La division du serment de Koufra, de la libération de Paris et de Strasbourg.

Brigade blindée composée de deux régiments de chars de combat, deux régiments d’infanterie mécanisée, un régiment de canons automoteurs et un régiment du génie. Elle partage avec la seconde brigade un régiment d’artillerie sol-air et un régiment d’artillerie lance-roquette unitaire.

  • 2ème compagnie CT (Illkirch).
  • 12ème régiment de cuirassiers (Olivet).
  • 501ème régiment de chars de combat (Mourmelon).
  • Régiment de marche du Tchad (Meyenheim).
  • 16ème bataillon de chasseurs (Bitche).
  • 40ème régiment d’artillerie (Suippes).
  • 1er régiment d’artillerie (Belfort).
  • 54ème régiment d’artillerie (Hyères).
  • 13ème régiment du génie (Valdahon).

--> 7ème Brigade Blindée (Besançon):

Créée au cours de la guerre froide, la 7ème Brigade blindée est l’héritière de la 7ème Division blindée. Grande unité blindée et mécanisée, elle est depuis plusieurs décennies basée dans l’est de la France.

Brigade blindée composée de deux régiments de chars de combat, deux régiments d’infanterie mécanisée, un régiment de canons automoteurs et un régiment du génie. Elle partage avec la seconde brigade un régiment d’artillerie sol-air et un régiment d’artillerie lance-roquette unitaire.

  • 7ème compagnie CT (Besançon).
  • 1er régiment de chasseurs (Verdun).
  • 4ème régiment de Dragons (Carpiagne).
  • 35ème régiment d’infanterie (Belfort)
  • 152ème régiment d’infanterie (Colmar).
  • 40ème régiment d’artillerie (Suippes).
  • 1er régiment d’artillerie (Belfort).
  • 54ème régiment d’artillerie (Hyères).
  • 19ème régiment du génie (Besançon).

--> 1ère Brigade Mécanisée (Chalons en Champagne) :

La 1ère Brigade mécanisée est l’héritière de la 1ère Division blindée créée en 1943 pour s’opposer à l’Afrikakorps. Cette unité combattit en Afrique, Provence, Alsace et termina sa brillante campagne sur le Danube !

La brigade motorisée comprend un régiment de chars roues-canon, deux régiments d’infanterie, un régiment d’artillerie et un régiment du génie.

  • 1ère compagnie CT (Chalons Champ.).
  • 1er régiment de spahis (Valence).
  • 1er régiment de tirailleurs (Epinal).
  • 1er régiment d’infanterie (Sarrebourg).
  • 1er régiment d’artillerie de marine (Laon).
  • 3ème régiment du génie (Charleville).

--> 3ème Brigade Mécanisée (Clermont-Ferrand) :

La 3ème brigade mécanisée est l’héritière de la 3ème division d’infanterie algérienne qui s’illustra au cours du second conflit mondial, notamment au Belvédère et sur le Garigliano sous les ordres du général de Monsabert.

La brigade motorisée comprend un régiment de chars roues-canon, deux régiments d’infanterie, un régiment d’artillerie et un régiment du génie.

  • 3ème compagnie CT (Clermont).
  • 1er régiment d’infanterie de marine (Angoulême).
  • 92ème régiment d’infanterie (Clermont-Ferrand).
  • 126ème régiment d’infanterie (Brive).
  • 68ème régiment d’artillerie d’Afrique (La Valbonne).
  • 31ème régiment du génie (Castelsarrasin).

--> 6ème Brigade Légère Blindée (Nîmes) :

La 6ème brigade légère blindée a formé le corps principal de la division Daguet lors de la première guerre du Golf en 1990-1991. A forte dominance légion, cette brigade comprend également des troupes de marine.

La brigade motorisée comprend un régiment de chars roues-canon, deux régiments d’infanterie, un régiment d’artillerie et un régiment du génie.

  • 6ème CT (Nîmes).
  • 1er régiment étranger de cavalerie (Orange).
  • 2ème régiment étranger d’infanterie (Nîmes).
  • 21ème régiment d’infanterie de marine (Fréjus).
  • 3ème régiment d’artillerie de marine (Canjuers).
  • 1er régiment étranger du génie (Laudun).

--> 9ème Brigade Légère Blindée de marine (Poitiers) :

Héritière de la division bleue de Bazeilles et de la 9ème division d’infanterie coloniale, la 9ème brigade légère blindée est la brigade des troupes de marine.

La brigade motorisée comprend un régiment de chars roues-canon, deux régiments d’infanterie, un régiment d’artillerie et un régiment du génie.

  • 9ème compagnie CT (Poitiers).
  • Régiment d’infanterie chars de marine (Poitiers).
  • 2ème régiment d’infanterie de marine (Vannes).
  • 3ème régiment d’infanterie de marine (Le Mans).
  • 11ème régiment d’artillerie de marine (Saint Aubin).
  • 6ème régiment du génie (Angers).

--> 11ème Brigade Parachutiste (Toulouse) :

Née de la restructuration des 10ème et 25ème divisions parachutistes s’étant illustrées en Algérie, la 11ème brigade parachutiste est la dernière grande unité parachutiste française.

La brigade parachutiste comprend un régiment de cavalerie, quatre régiments d’infanterie, un régiment d’artillerie, un régiment du génie et un régiment de soutien.

  • 11ème CT (Toulouse).
  • 1er régiment de hussards parachutistes (Tarbes).
  • 1er régiment de chasseurs parachutistes (Pamiers).
  • 2ème régiment étranger parachutiste (Calvi).
  • 3ème régiment parachutiste d’infanterie de marine (Carcassonne).
  • 8ème régiment parachutiste d’infanterie de marine (Castres).
  • 35ème régiment d’artillerie parachutiste (Tarbes).
  • 17ème régiment du génie parachutiste (Montauban).
  • 1er régiment du train parachutiste (Toulouse).

--> 27ème Brigade d'Infanterie de Montagne (Varces) :

La 27ème brigade d’infanterie de montagne est l’héritière de la 27ème division alpine qui s’est battue à la libération dans le sud de la France libérant les Alpes et le nord de l’Italie des troupes allemandes.

La brigade comprend un régiment de cavalerie roues-canon, trois régiments d’infanterie, un régiment d’artillerie et un régiment du génie.

  • 27ème CT (Varces).
  • 4ème régiment de chasseurs (Gap).
  • 7ème bataillon de chasseurs alpins (bourg Saint Maurice).
  • 13ème bataillon de chasseurs alpins (Chambéry).
  • 27ème bataillon de chasseurs alpins (Annecy).
  • 93ème régiment d’artillerie de montagne (Varces).
  • 2ème régiment étranger du génie (Saint-Christol).


    --> Brigade des Forces Spéciales Terre (Pau) :

  • Compagnie CT BFST.
  • 1er régiment parachutiste d’infanterie de marine (Bayonne).
  • 13ème régiment de dragons parachutistes (Souge).
  • 4ème régiment d’hélicoptères des forces spéciales (Pau).


    --> Brigade de renseignement (Haguenau) :

  • 2ème régiment de hussards (Haguenau).
  • 44ème régiment de transmission (Mutzig).
  • 54ème régiment de transmission (Haguenau).
  • 61ème régiment d’artillerie (Chaumont).
  • 28ème groupe géographique (Haguenau).


    --> Brigade de transmission et d’appui au commandement (Douai) :

  • 6ème régiment de commandement et de soutien (Douai).
  • 28ème régiment de transmission (Issoire).
  • 40ème régiment de transmission (Thionville).
  • 48ème régiment de transmission (Agen).
  • 53ème régiment de transmission (Lunéville).


    -->1ère brigade logistique (Montlhéry) :

  • 121ème régiment du train (Montlhéry).
  • 503ème régiment du train (Nîmes).
  • 511ème régiment du train (Auxonne).
  • 515ème régiment du train (La Braconne).
  • 516ème régiment du Train (Toul).
  • 517ème régiment du train (Brie).
  • 519ème groupe de transit maritime (Toulon).
  • Régiment médical (La Valbonne).
  • Régiment de soutien du combattant (Toulouse).


    -->Brigade Franco-allemande (Müllheim) :

  • Bataillon de commandement et de soutien (Müllheim).
  • 3ème régiment de hussards (Metz).
  • 110ème régiment d’infanterie (Donaueschingen).
  • 291ème Jagerbataillon (Illkirch/Graffenstaden).
  • 292ème Jagerbataillon (Donaueschingen).
  • 295ème Artilleriebataillon (Immendingen).
  • Panzerpionerkompagnie (Immendingen).

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

A noter que la 9eme BLBMa est spécialisée dans les opérations amphibies (débarquement, assaut, etc.).

En tous cas merci Volontaire pour ce regroupement des différentes brigades, ça permet de mieux voir tout ça ;) Mais au niveau de l'Etat major, comment choisissent-ils quelle brigade employer et quelle régiment employer au sein de chaque brigade?

Link to comment
Share on other sites

Mais au niveau de l'Etat major, comment choisissent-ils quelle brigade employer et quelle régiment employer au sein de chaque brigade?

Ca fait bien longtemps qu'on ne compte plus les déploiements par brigade :vertsourire:

Plus sérieusement, les déploiements actuels ne justifient pas pour chacun le déploiement d'une brigade complète, du coup on déploie plus des régiments, voire des compagnies ou escadrons. Le CFT puise ainsi dans les unités disponibles, si possibles adaptées à la mission, et sinon on s'adapte.

La dernière fois qu'un "gros" déploiement a eu lieu c'était la division Daguet de la guerre du golf : en gros la 6ème brigade légère blindée (à l'époque division) à laquelle on a rajouté des régiments (notamment de cavalerie et d'hélicotpère). Le tout comprenait environ 12 000 hommes. Beaucoup plus qu'en Afghanistan actuellement par exemple.

En l'espace de 20 ans on est passé de la manoeuvre du Corps d'armée -> à celle de la Division -> à celle de la Brigade -> à celle du Régiment -> et aujourd'hui à celle du Groupement Tactique InterArme...

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...