Jump to content

Gaspar Wallnöfer, le plus vieux soldat de la Première Guerre mondiale.


Bouchon-Gras 49

Recommended Posts

  • Administrateur

Histoire incroyable de ce soldat autrichien.

 

En 1917, un soldat autrichien est photographié par la propagande, alors qu'il est déployé sur le front italien. Gaspar Wallnöfer est un sous-officier bien particulier : engagé dès l'âge de 10 ans, il a combattu dans trois guerres et il est âgé, en 1917, de ... 79 ans ! Il est le plus vieux soldat de toute la Première Guerre mondiale !

242077648_6225194774220237_1337597130683541106_n.jpg

Né en 1838 dans le royaume d'Autriche-Hongrie, Gaspar Wallnöfer est un garçon dont on sait peu de choses. Ce qui est sûr, c'est qu'il s'engage très tôt dans l'armée. Alors qu'il n'a que 10 ans, il combat dans les révolutions de 1848 dans les États italiens sous les ordres du général autrichien Joseph Radetzky. En 1849, il reçoit la Tapferkeitsmedaille de bronze, la médaille de la bravoure au combat. C'est le début d'une folle histoire militaire pour Gaspar.

Il va rester dans l'armée pendant plusieurs décennies, toujours comme simple soldat. Il combat dans une seconde guerre, en 1866, lors de la troisième guerre d'indépendance italienne. Il est engagé, comme Gemeiner (soldat), dans la Bataille de Custoza, où il se distingue : alors qu'il sert dans une compagnie tyrolienne d'un régiment Kaiserjäger, il parvient à capturer un canon d'artillerie italien, sauvant de nombreuses vies, le 24 juin. Il est alors décoré de la Tapferkeitsmedaille d'or, l'une des distinctions les plus importantes pour homme de troupe.

Finalement, après avoir été retiré de l'active, il est placé en retraite. Mais Gaspar s'ennuie et il décide de rejoindre le Schützenstand, l'organisme qui est chargé de l'organisation de la milice de l'État du Tyrol, composés de volontaires. Inscrit à un club de tir (obligatoire pour être appelé sous les drapeaux en actif), Gaspar décide dès 1914 de se porter volontaire dans les combats qui débutent : c'est sa troisième guerre, la Première Guerre mondiale.

Alors qu'il âgé de 76 ans, Gaspar va dans un premier temps être déployé dans un bataillon de seconde ligne, le Standschützen-Bataillon Schlanders. Mais cette unité va finalement être envoyée au combat dès 1914, dans le nord de l'Italie, l'ennemi héréditaire de l'Autriche !

Et en 1917, lorsque la propagande prend une photographie de lui et la publie dans un quotidien autrichien en septembre de la même année, Gaspar est toujours un combattant, cette fois avec un grade de sous-officier, celui de Oberjäger. On ne sait pas grand chose de la fin de sa vie, si ce n'est qu'il aurait survécu à la Grande Guerre.

(Source : WikiMilitary & Archives autrichiennes / Passionmilitaria)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    cmoimumu

    Posted

    Bonjour   Je ne sais pas si j ai choisi le bon onglet mais voici mon souci Je suis sous officier depuis 2 ans J'ai intégré un PSPG en milieu d année 2022 Ma compagne (pacs) travaille à + de 4h de mon lieu de travail et ça devient compliqué de gérer les allers retours - son poste sera trés difficilement trouvable autour de mon affectation Je vais démarrer le DA (normalement) Mon souci  : comment faire pour me faire muter  là où elle travaille - quelles sont les solutions? je sais qu il y a des places dans un PSIG pas trop loin - soit stopper le DA mais fait être certain d'avoir le rapprochement familiale ? - soit le continuer mais ne pas être bloquer  suite à l'obtention de celui ci - soit ?????   Aidez moi SVP Merci  

    Fred689

    Posted

    Comme tu dis, la patience est une vertu. Donc patience. Bien souvent, ce sont eux-aussi des réservistes donc à mi-temps.

    FramboiseFrançaise

    Posted

    Bonjour et mes respects ! J ai commencé les démarches pour entrer dans la RO1 et intégrer le 35ème RI. J aimerais egalement passer la FMIR en fevrier. J ai posé mon certificat medical du medecin traitant et j attends l appel de l officier de réserve. Le délai est de normalement 10 jours pour le contact de l officier de réserve. J en arrive à 15. Je pense que la patience est la meilleure des solutions mais je n ai rien. Aucun renseignement ni aucune date. J ai ecrit un mail a mon officier de reserve mais aucune reponse. Y en a t il d autres qui sont dans le meme cas ? En vous remerciant de la lecture de ce post et en vous souhaitant un bon we

    Àngi

    Posted

    Bonjour  !! je voudrais obtenir des avis par apport à la situation de mon copain  il s’est présenté en 2020 à la légion étranger il a resté à paris 3 jours et après il est parti à Aubagne , après une semaine il était pas très sûr de sa décision et il a décidé de partir voluntariamente ( il a pas signé le contrat ) . maintenante il est très décidé à partir pour s’engage totalement dans la légion étranger , la question est : il est encore possible de se réintégrer ?  si la réponse est oui , comment il peut le faire ?    je vous remercie beaucoup pour votre réponses ☺️
×
×
  • Create New...