Jump to content

Appel à témoignages


Recommended Posts

Bonjour à tous,

Comme je l'ai expliqué dans ma présentation, je suis étudiant en master de sociologie à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et je m'intéresse à la dimension professionnelle de la condition militaire, aux questions relatives à l'emploi du personnel des armées etc. Je mène actuellement un travail de recherche sur les reconversions professionnelles des militaires. L’idée est de comprendre ce que la reconversion représente pour les militaires, je m'intéresse donc à toutes ses facettes :  les motivations, l'adaptation au civil, le transfert de compétences, les secteurs de reconversion, les formations, le vécu de la reconversion en tant que tel... 

Je viens sur le forum pour pouvoir échanger avec des militaires reconvertis ou en reconversion. J'aimerais en savoir plus sur vos parcours professionnels, à la fois militaire et civil, la manière dont s'est déroulée votre reconversion ou la manière dont vous l'envisagez. C'est un appel à témoignages. 

Si vous êtes reconvertis, pouvez-vous m'exposez brièvement votre parcours professionnel militaire et civil ? Les raisons de votre engagement, votre parcours dans l'institution, les raisons de votre reconversion, la manière dont elle s'est passée, l'accompagnement que vous avez reçu ou non, votre nouveau secteur de métier etc... 

Si vous êtes en cours de reconversion ou que vous êtes encore en service et pensez à la reconversion, pouvez-vous également me décrire votre parcours pro, vos motivations d'engagement, les raisons de votre reconversion, la manière dont vous vous projetez professionnellement dans le civil, ou tout simplement ce que vous pensez de la reconversion.

Je suis encore à un stade de défrichage et je suis donc ouvert à tout type de témoignage ou d’information : que vous soyez reconvertis, en reconversion, ou encore en service, votre expérience et vos observations sur le sujet m’intéressent et me seraient d’une grande aide. 

Vous pouvez répondre directement sur le sujet, ou me contacter par mail si vous préférez. Ça sera un plaisir de pouvoir échanger avec vous. 

Il s’agit d’un travail d’école, qui ne sera pas diffusé hors de celle-ci, et toute contribution sera anonyme. 

Avis aux volontaires, en vous remerciant par avance. 

 

 
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour. 
j’ai œuvre comme accompagnateur en reconversion en fin de carrière. Je me suis ensuite reconverti moi même.

 Je vais essayer de préparer un témoignage en prenant en considération les deux côtés du dispositif. 
accordez moi un peu de temps pour cela. 

Link to comment
Share on other sites

Le 15/08/2021 à 19:10, berogeitabi a dit :

Bonjour. 
j’ai œuvre comme accompagnateur en reconversion en fin de carrière. Je me suis ensuite reconverti moi même.

 Je vais essayer de préparer un témoignage en prenant en considération les deux côtés du dispositif. 
accordez moi un peu de temps pour cela. 

 

Le 15/08/2021 à 10:03, Corsica a dit :

Salut ..ok...je prépare mon petit témoignage de reconvertis a la vie civil....qu'est ce qu'on se marre

Bonjour, 

Je vous avoue qu'en fait mon timing est un peu serré, j'ai encore un an devant moi pour mon travail, mais j'ai une première échéance qui arrive très rapidement. Un témoignage écrit serait très intéressant, mais à court terme, seriez-vous d'accord et disponible pour une petite discussion téléphonique lundi ou mardi ? 

Cordialement 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Le 13/08/2021 à 11:57, LoïsCP a dit :

 J'aimerais en savoir plus sur vos parcours professionnels, à la fois militaire et civil, la manière dont s'est déroulée votre reconversion ou la manière dont vous l'envisagez. C'est un appel à témoignages. 

Si vous êtes reconvertis, pouvez-vous m'exposez brièvement votre parcours professionnel militaire et civil ? Les raisons de votre engagement, votre parcours dans l'institution, les raisons de votre reconversion, la manière dont elle s'est passée, l'accompagnement que vous avez reçu ou non, votre nouveau secteur de métier etc...

Eh bien j'ai été militaire six ans, une "rempouille (engagé suite au service nationale) menuisier/ébéniste (hautement qualifié dans le civil) je me suis engagé comme mécanicien diéséliste (j'aurais voulu être charpentier de marine) bref période politique difficile, avec un gros épurement (non renouvellement de contrat, prime de départ pour les anciens...) j'ai donc décidé de ne pas perdre mon temps et j'ai décidé de quitter l'institution.

J'ai suivi tout d'abord un bilan de compétences avec "marine mobilité" (défense mobilité aujourd'hui) qui a établi que je pouvais être menuisier dans le civil (non comment). Marine mobilité, par le major qui tenait la permanence m'avait trouvé une place comme agent de maintenance à la CCI de Rouen, à la dernière minute la présidence a changé et le poste a été supprimé. J'avais dans l'interface passé le concours des emplois réservés pour être douanier mais je n'ai pas réussi. 

J'ai rencontrer un réserviste qui été le président des HLM, il m'a fait renter comme gardien remplaçant en vu de d'obtenir un poste d'agent de maintenance... au vu que ça trainait et de la pauvreté de l'emploi, j'ai cherché ailleurs (en même temps je recevais des offres par marine mobilité) et j'ai trouvé une place de menuisier en agencement à plus de trois cent kilomètres de chez moi. Puis au bout de trois ans j'ai pris une place de menuisier poseur (en cuisine, salle de bain, dressing) j'y ai fait deux ans, en parallèle j'ai passé mon brevet de maitrise en cours du samedi.

j'ai postulé dans la fonction publique hospitalière où j'ai été sélectionné, stagiairisé puis titularisé, cela fait seize ans que j'y suis.

J'ai eu et j'ai encore beaucoup de mal a me faire à la vie civile, qui manque de rigueur pour moi, en parallèle je suis réserviste opérationnel depuis dix sept ans.

Si vous avez des questions, je vous répondrai avec plaisir.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 22/08/2021 à 19:14, Bouchon-Gras 49 a dit :

Bonjour,

Eh bien j'ai été militaire six ans, une "rempouille (engagé suite au service nationale) menuisier/ébéniste (hautement qualifié dans le civil) je me suis engagé comme mécanicien diéséliste (j'aurais voulu être charpentier de marine) bref période politique difficile, avec un gros épurement (non renouvellement de contrat, prime de départ pour les anciens...) j'ai donc décidé de ne pas perdre mon temps et j'ai décidé de quitter l'institution.

J'ai suivi tout d'abord un bilan de compétences avec "marine mobilité" (défense mobilité aujourd'hui) qui a établi que je pouvais être menuisier dans le civil (non comment). Marine mobilité, par le major qui tenait la permanence m'avait trouvé une place comme agent de maintenance à la CCI de Rouen, à la dernière minute la présidence a changé et le poste a été supprimé. J'avais dans l'interface passé le concours des emplois réservés pour être douanier mais je n'ai pas réussi. 

J'ai rencontrer un réserviste qui été le président des HLM, il m'a fait renter comme gardien remplaçant en vu de d'obtenir un poste d'agent de maintenance... au vu que ça trainait et de la pauvreté de l'emploi, j'ai cherché ailleurs (en même temps je recevais des offres par marine mobilité) et j'ai trouvé une place de menuisier en agencement à plus de trois cent kilomètres de chez moi. Puis au bout de trois ans j'ai pris une place de menuisier poseur (en cuisine, salle de bain, dressing) j'y ai fait deux ans, en parallèle j'ai passé mon brevet de maitrise en cours du samedi.

j'ai postulé dans la fonction publique hospitalière où j'ai été sélectionné, stagiairisé puis titularisé, cela fait seize ans que j'y suis.

J'ai eu et j'ai encore beaucoup de mal a me faire à la vie civile, qui manque de rigueur pour moi, en parallèle je suis réserviste opérationnel depuis dix sept ans.

Si vous avez des questions, je vous répondrai avec plaisir.

Bonjour, 

Merci beaucoup pour votre témoignage, cela m'est d'une grande aide pour mon travail. J'aurais effectivement quelques questions su vous acceptez d'y répondre :

Tout d'abord, qu'est-ce qui vous a motivé à vous engager après le service ? Surtout si vous aviez déjà une qualification de menuisier/ébéniste ? Vous auriez pu directement exercer dans le civil je suppose ? Pourquoi avoir fait le choix de l'armée ?

Concernant votre départ de l'institution, vous dites que Marine Mobilité vous a aiguillé vers la menuiserie mais ne vous a pas expliqué comment vous y prendre. Vous trouvez qu'ils auraient pu mieux vous accompagner ? 

Vous êtes passé par un certain nombre de métiers différents, pourquoi être finalement allé vers le milieu hospitalier ? C'était un secteur que vous aviez en tête depuis un moment ? 

Vous êtes également réserviste opérationnel, quel place cela prend-il vis-à-vis de votre emploi civil ? Quel fonction occupez-vous dans la réserve ? 

Enfin, vous dites que le civil manque de rigueur à vos yeux, pouvez-vous m'en dire plus sur ce point ? Et vos années dans l'armée vous ont-elles apportés des choses qui vous sont utiles dans le civil ? 

En vous remerciant encore. 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonsoir. Je vous ai renvoyé un mail sur votre boîte perso.

 N’hésitez pas à reposer des questions si vous pensez que des réponses peuvent être incomplètes ou manquent de précision.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Il y a 9 heures, LoïsCP a dit :

qu'est-ce qui vous a motivé à vous engager après le service ? Surtout si vous aviez déjà une qualification de menuisier/ébéniste ? Vous auriez pu directement exercer dans le civil je suppose ? Pourquoi avoir fait le choix de l'armée ?

Alors tout d'abord j'ai travaillé comme ébéniste restaurateur avant d'effectuer mon service national.

C'est l'ambiance, le contexte de la Marine Nationale, le monde de la sous marinade qui m'a plus, une découverte et puis la rigueur, j'aime les choses clair, classé, carré.

J'ai donc eu envi d'y rester en tentent en premier d'intégrer la spécialité de charpentier de marine, spé en voie d'extinction. L'orientation ne fut pas un moment qui me marquât positivement, j'alla accompagné de mon adjudant de compagnie, voir le conseillé du sirpa (ancêtre du cirfa) nous furent accueillis par un gros maitre principal, avachi sur sa chaise derrière son petit bureau, sa réponse fut rapide : commis ou fusilier.

Commis la spé était bloquée sans de réel possibilité d'évolution, fusilier, mon "Bidel" (le capitaine d'arme, fusilier marin commando) me le déconseilla vivement. Il faut dire qu'à l'époque, je n'étais pas très sportif, plus timide et introverti voir complexé. Je postula donc comme manœuvrier et je reçu la réponse de Paris : "accepté au concours de mécanicien".

Il y a 10 heures, LoïsCP a dit :

Concernant votre départ de l'institution, vous dites que Marine Mobilité vous a aiguillé vers la menuiserie mais ne vous a pas expliqué comment vous y prendre. Vous trouvez qu'ils auraient pu mieux vous accompagner ? 

Tout d'abord j'ai effectué un bilan de compétence, dont je ne voyais pas l'intérêt.

Me dire que je pouvais être menuisier... forcément avec un CAP de menuisier, un CAP d'ébéniste et un brevet des métiers d'art en ébénisterie, on se doute que l'on allait pas me dire de faire de la plomberie.

Puis on m'a éguillé vers le poste d'agent de maintenance à la CCI de Rouen, cet emploi me plaisais mais suite aux élections de président, l'emploi fut supprimé et je fut "lâché" par Marine mobilité.

Par la suite, ils m'ont envoyé des offres d'emplois, toutes en rapport avec le métier de mécanicien, car dans la Marine la spécialité suit (encore aujourd'hui dans la réserve).

Il y a 10 heures, LoïsCP a dit :

Vous êtes passé par un certain nombre de métiers différents, pourquoi être finalement allé vers le milieu hospitalier ? C'était un secteur que vous aviez en tête depuis un moment ? 

Pas tant que ça, j'ai été gardien remplaçant au HLM (dans la perspective d'être embauché comme agent de maintenance) puis j'ai été menuisier poseur, menuisier responsable de la quincailleries et en charges des chargements, puis menuisier poseur avant de rejoindre la fonction publique hospitalière.

Fonction publique où je suis agent technique de spécialité menuisier.

Effectivement je visais ce secteur, j'y espérais un fonctionnement proche de celui des armées, une rigueur (je fut rapidement déçus car si la trame est la même, le fonctionnement est tout autre. Je cherchais également un emploi où je ne serai surtout pas indispensable.

Il y a 10 heures, LoïsCP a dit :

Vous êtes également réserviste opérationnel, quel place cela prend-il vis-à-vis de votre emploi civil ? Quel fonction occupez-vous dans la réserve ?

Ca me prends environ quarante jours sur l'année, pris pour parti sur le temps de travail, sur mes RTT, voir mes congés ou des heures de récupération. C'est ma "bouée de sauvetage" mon "poumon", c'est jusque là ce qui me permet de tenir.

Dans la réserve j'encadre une section, avec des responsabilités le tout accès sur la sureté.

Il y a 10 heures, LoïsCP a dit :

Enfin, vous dites que le civil manque de rigueur à vos yeux, pouvez-vous m'en dire plus sur ce point ?

Des exemples :

Le personnel fume devant des accès, avachie, voir assis parterre (en tenue de soin), personne ne dit rien, car l'encadrement en fait de même Alors on place des affiches "ici on soigne les gens, on ne fume pas..." eh bien les collègues fument devant sans gêne et sans aucun rappel à l'ordre.

Les gens qui arrivent en retard, c'est comme ça, ils perdent du temps mais c'est tout !

Si il y a un coup dur, tout le monde se débine, la cohésion, l'esprit de groupe est inexistant.

Chacun se bat pour sa petite promotion ("moi j'ai, les autres on s'en fou"), pas pour l'équipe.

Un autre exemple, les médecins, les directeurs garent leurs véhicules sur les places réservés à la logistique ou aux ambulances, normal visiblement, ça ne choque que moi !

Il y a 10 heures, LoïsCP a dit :

Et vos années dans l'armée vous ont-elles apportés des choses qui vous sont utiles dans le civil ? 

L'armée m'a tout d'abord "dégrossi" comme on disait, m'a appris à vivre en communauté, à me lever le matin, respecter les horaires, me raser le matin (c'est aussi le respect envers les gens que je côtois), à regarder quelqu'un dans les yeux lorsque je lui sert la main ou si je m'adresse à lui (je connais un ingénieur, chef de service, lorsqu'il s'adresse à quelqu'un, il regarde ses pieds), la rigueur au travail, lorsque l'on me demande quelque chose si je dit oui, je le fait et on sait que je le ferai et à contrario, si je dit non, on sait que je ne le ferais pas car j'ai le courage de ma parole. Bref je suis fiable (je fais court).

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis journaliste en formation et, dans le cadre d'un article, je m'intéresse moi aussi au sujet de la reconversion militaire. Je suis à la recherche de militaires qui pourraient partager avec moi leurs parcours de reconversion (réussi ou non). Ce serait également l'occasion de partager vos expériences avec Défense Mobilité ou tout autre cabinet de recrutement spécialisé. 

Si certains ou certains parmi vous sont intéressés, n'hésitez pas à me faire signe ! 

@LoïsCP je serais également intéressée pour discuter avec vous de votre sujet de recherche ! 

Merci et bonne journée ! 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Mes principales questions seraient

- êtes- vous reconvertis ou en cours de reconversion ? 

- Si vous être reconvertis, dans quel domaine ? êtes-vous satisfait de cette reconversion ?

- Êtes-vous passé par Défense Mobilité, un cabinet de recrutement privé ou vous êtes vous débrouillé seul ? 

- Comment avez-vous vécu cette expérience de reconversion ? 

- Connaissez-vous d'autres anciens militaires en cours de reconversion ou reconverti, qui ont connu des difficultés ou pour qui tout s'est bien passé ? 

 

Bien sûr si vous préférez échanger à ce sujet en privé, ou avoir plus d'informations, n'hésitez pas. 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonsoir.

Absent de mon domicile actuellement, je vous propose de vous recontacter en MP, lorsque je serais rentré en fin de semaine prochaine. 
pas pratique de répondre avec un smartphone. 

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Dans le droit international le statut de " co-belligérant " n'existe pas et nous ne sommes pas non plus des belligérants. Pour l'être, il faut que par exemple des militaires français en uniforme français soient sur le sol ukrainien avec blindés, chars, avions ...etc !! D'ailleurs dés le début de la guerre, Joe Biden a dit qu'il n'y aurait aucun soldat US en Ukraine. Par contre la livraison d'armes est légale. L'ONU a reconnu que l'Ukraine est un pays souverain. Il est agressé et a le droit de se défendre. Il a le droit d'acheter des armes ou d'en recevoir. Pour rappel, le droit international de reconnaît pas l'annexion de la Crimée. C'est la Russie qui n'arrête pas d'utiliser les mots " belligérant and Co ", c'est politique et en direction du peuple russe et des " amis " de la Russie en France et dans le monde !  

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Airbus va fournir à la Défense Belge des communications par satellite. source... https://defencebelgium.com/2023/01/25/airbus-fournira-des-communications-par-satellite-a-la-defense-belge/

    Janmary

    Posted

    Quelles sont les frappes stratégiques contre la Fédération Russe qui peuvent être utilisées par l’Ukraine?   Les 3 objectifs stratégiques contre l’Allemagne Nazie durant le second conflit mondial auraient dû être =   1° - Les raffineries de pétrole (Les usines de production d’essence synthétique en Allemagne et les raffineries de Ploesti en Roumanie). Nous comprenons pourquoi puisque c’était l’élément faible des Allemands et Hitler tenait à prendre dans le Caucase les formidables productions pétrolière de l’Astrakan sur la Volga (Voir les ouvrages et films sur la question).   2° - Les réseaux ferrés de l’Allemagne extrêmement dense et efficace (sans parler des réseaux ferrés Français en Normandie et en Italie pour « encager » les champs de bataille).   3° - Ce qui ne fut pas entrepris, ce furent les réseaux électriques dispersés sur le territoire et alimenté au charbon. Néanmoins, un Britannique, Barnes Wallis, du bureau d’étude de chez l’avionneur Vickers, homme aux idées fécondes réalisa des bombes sismiques (les ondes de choc se propagent 10 fois plus vite dans le sol que dans l’air) et surtout des bombes sphériques rotatives lancés de bombardiers Lancaster qui détruisirent les barrages de la Ruhr dont les barrages de la Moehne (Voir l’ouvrage « Les briseurs de barrage »  de Paul Brickhill et le film réalisé à partir des photos et film d’entrainement).   4° - Les raffineries synthétiques et de Ploesti furent bombardés par les Allies avec des pertes très lourdes pour leurs aviation (Voir les livres correspondants ainsi que les films).    Mais le bombardement aérien du réseau ferré Allemand fut tardif et fut entrepris qu’en 1945 lors de l’offensive « Clairon » qui amena 10.000 avions sur les objectifs. Tout fut bombardé, les gares de triages, les ateliers, les ponts, les dispatching, les convois et locomotives. Si bien que lorsque les Allies entrèrent en Allemagne, des convois ferroviaire entiers étaient immobilisés avec des chars de combats, avions, matériels divers, etc. sortant d’usines.   5° - Dans les années 30, Staline avait dit pendant et après la construction d’immense barrages hydroélectrique en URSS que cette dernière c’était le socialisme plus l’électrification du pays. C’est cette électrification qui sauva l’URSS pendant l’avance Nazie dans le pays par la Force Motrice Electrique fournissant l’Energie aux usines ramenés de l’Ouest vers l’Oural. Les Alternateurs et Turbines  avaient été achetés aux méchants capitalistes Américains. La carte que j’avais vue sur la revue « La science et la Vie » de cette époque était édifiante.   6° - Aujourd’hui, les Ukrainiens ont des cibles statiques, sans aucun dissimulation possible à leurs portées, sous réserve d’avoir les missiles à forte charge d’explosifs et grande autonomie. Soit le bombardement des accès Turbines et Alternateurs, soit la pénétration de la voute du barrage lui-même à l’endroit approprié.   Je préfère de pas entendre les commentaires si quelques personnes parlent à haute voie de cette « éventualité ».
×
×
  • Create New...