Jump to content

Création d'une Gendarmerie mexicaine


Torrens

Recommended Posts

  • Moderator

L'annonce faite en octobre 2012 commence à se concrétiser. Le Mexique est confronté à de graves problèmes d'insécurité, liés notamment au narcotrafic. Les forces armées régulières ne sont pas adaptées à cette situation et la police fédérale est touchée par la corruption.

 

Le chef de l'Etat mexicain, Enrique Peña Nieto, a donc décidé avec notre président de la République, la création d'une force de police calquée sur le modèle de la Gendarmerie française.

Une première mission devrait débuter tout prochainement, dans les domaines de la formation, de l'expertise et de l'entraînement.

 

Il est à noter que le tout premier modèle de Gendarmerie a été importé au Mexique entre 1861 et 1867, lors de l'expédition de Napoléon III.

Link to comment
Share on other sites

Guest Systema

Si la FedPol mexicaine est touchée par la corruption, il y a de fortes chances pour que les futurs gendarmes mexicains le soient également. C'est mon impression, j'espère vraiment me planter.

 

Mais quand on connaît la réputation du Mexique au sujet du narcotrafic... on peut se poser des questions.

 

Bref, pour le petit trait historique, au sujet de ce que tu soulignes Torrens, citation (source ici) :

 

L’emploi de la gendarmerie au Mexique (1861-1867), force prévôtale ou force de sécurité intérieure ?

Benoît Haberbusch

Entre décembre 1861 et mars 1867, la gendarmerie impériale de Napoléon III fournit une force publique attachée au corps expéditionnaire du Mexique. Ses activités ne se limitent pas à la prévôté mais s’étendent aux opérations militaires dans un contexte de conflit asymétrique. Certains gendarmes sont ainsi amenés à combattre l’ennemi. Grâce aux registres de la troupe, il est possible de dresser le portrait de ces hommes et de constater que le recrutement de la prévôté s’opère directement dans le corps expéditionnaire. Par ailleurs, cette force publique se voit confier la mission originale de mettre sur pied une gendarmerie impériale mexicaine au service de l’empereur Maximilien. Ce modèle d’exportation témoigne de l’intérêt du commandement pour la gendarmerie en matière de sécurisation de territoire dans la perspective d’une sortie de crise. Toutefois, cette formation ne survit pas au retrait du corps expéditionnaire français.

 

Pour ceux que ça intéresse :

 

- La force publique du corps expéditionnaire

- Portrait des gendarmes au Mexique

- Vie et mort de la gendarmerie mexicaine

 

Si vous vous intéressez à la gendarmerie, à la guerre, etc (ce qui est probablement le cas sur un forum militaire), je vous conseille l'auteur Benoît Haberbusch. Petit résumé (tiré de la même source que la première citation) :
 

Docteur en histoire, le capitaine Haberbusch est chargé d’études au département de la Gendarmerie nationale du Service historique de la Défense. Il participe au nouveau tome de l’ouvrage collectif, La guerre d’Algérie par les documents, consacré à l’année 1955. Il prépare, par ailleurs, un ouvrage sur les affaires criminelles de la gendarmerie durant l’entre-deux-guerres.

 

Voilà pour le complément d'infos.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

A ma connaissance, il existe les gendarmeries Françaises, Roumaine, Royale Canadienne, Argentine, Carabinier Italien, Guardia civile Espagnole et ex - Feldgendarme Prussien et ex Belge !

 

Et désormais Mexicaine qui devrait avoir du travail à revendre !

 

Désormais, 32 pays ont des institutions similaires à la Gendarmerie Française qui à exporté son modèle dans le monde entier.

 

Une force de Gendarmerie Européenne (FGE) à été créé le 17 septembre 2004 à Noordwijk (Pays-Bas) à l’initiative de la France pour répondre aux besoins de disposer d'une force de police à statut militaire capable d'intervenir dans les pays traversants des crises graves.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

A ma connaissance, il existe les gendarmeries Françaises, Roumaine, Royale Canadienne, Argentine, Carabinier Italien, Guardia civile Espagnole et ex - Feldgendarme Prussien et ex Belge !

 

 

Au sein d'EuroGendFor (FGE), on peut ajouter la Pologne, les Pays-Bas, le Portugal, la Turquie. Les forces de l'ordre irlandaise et britannique ont aussi participé à des exercices communs.

 

La FGE est toujours engagée dans des actions de formation en Afghanistan notamment.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste
Une première mission devrait débuter tout prochainement, dans les domaines de la formation, de l'expertise et de l'entraînement.

 

Ah, et tu sais en quoi ça consiste ? On va y envoyer un petit contingent pour les former chez eux ou ils viendront chez nous ?

 

On verra donc (peut être?) le drapeau mexicain flotté sur la place d'arme à St Astier d'ici quelques mois/années !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

J'ai cru, en voyant l'intitulé du post, que tu souhaitais faire une analogie avec l'expression "une armée mexicaine".

 

SIGNIFICATION:
1. Une situation où les donneurs d’ordres sont plus nombreux que les exécutants
2. Une organisation complètement désorganisée
 

 

Il n'en est rien. Au contraire.

 

 

Suite de l'info sur cette expression. (source expressio.fr)

 

ORIGINE:
Nous sommes aux débuts du XXe siècle. L'armée révolutionnaire mexicaine, qui a pour but de défendre les aspirations sociales des paysans, est menée au sud par Émiliano Zapata et au nord par Pancho Villa. Les deux hommes sont des amis.
On dit cette armée composée de beaucoup trop d'officiers par rapport au nombre d'hommes à commander, principalement des paysans sans formation militaire, ce qui induit une certaine désorganisation, liée à l'incompétence des exécutants et aux ordres contradictoires arrivant des uns et des autres, donc une efficacité diminuée, pour ne pas dire un foutoir certain.

C'est tout simplement par comparaison avec cette situation qu'est née notre expression pour désigner d'abord une organisation où, comme dans l'armée mexicaine, il y a pléthore de dirigeants au regard du nombre d'exécutants et, par extension, puisqu'une telle situation provoque des dysfonctionnements, une organisation où règne un certain désordre.

 

EXEMPLE
« Les effectifs de l'armée turque sont au total de 720.000 soit 4 fois l'armée britannique. C'est la deuxième armée de l'Otan, en nombre. Une véritable armée mexicaine avec 365 généraux (contre 41 aux Etats-Unis par exemple), même si une partie (10%) d'entre eux est aujourd'hui derrière les barreaux pour des tentatives présumées de complots (Ergenekon, Balyoz). »
Le Monde - Article du 11 décembre 2011

 

AILLEURS:

Angleterre Too many chiefs and not enough Indians Trop de chefs et pas assez d'indiens

Australie Too many chiefs and not enough indians Trop de chefs et pas assez d'indiens

Belgique (Flandre) Mexicaans leger Une armée mexicaine

Brésil Muito cacique para pouco índio! Trop de chefs pour peu d'indiens

Canada (Québec) Plus de chefs que d'Indiens  

Espagne El ejército de Pancho Vila. L'armée de Pancho Vila.

Italie L'Armata Brancaleone Une organisation complètement désorganisée

Pays-Bas Ongeregelde troep Une situation chaotique

Pays-Bas Een zootje ongeregeld Un mélange des irréguliers



A noter que nos amis belges (des Flandres) utilisent la même expression que nous.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Ah, et tu sais en quoi ça consiste ? On va y envoyer un petit contingent pour les former chez eux ou ils viendront chez nous ?

 

On verra donc (peut être?) le drapeau mexicain flotté sur la place d'arme à St Astier d'ici quelques mois/années !

Comme il s'agit de partir de néant, je ne pense pas voir des échanges internationaux immédiatement. Il s'agirait plutôt, de quelques spécialistes envoyés au Mexique (ou inversement) pour donner quelques pistes, des orientations générales, bref, des missions de conception dans un premier temps.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

En espérant que ce nouveau bras armée de l'état Méxicain ne suive pas la Police Fédérale...

 

Quand on voit le Brésil avec les scènes de guérillas qui s'y passent (et les opérations commandos de la BOPE), le Mexique a raison de s'inquiéter si ils veulent que ça ne se produise pas chez eux.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...


  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...