Jump to content

Honte et sacrilège, coup de gueule ...


Recommended Posts

  • Administrateur

J'ouvre ce sujet qui est réservé aux dégradations de monuments voués au devoir de mémoire.

(Tous dérapages, grossièretés, haines et vindications seront immédiatement retirés )

 

C'est avec colère que les habitants de la Grande Conque, au Cap d’Agde, ont découvert en début de semaine d'importantes dégradations sur la stèle de la Médaille Militaire. Instituée par Louis-Napoléon Bonaparte en 1852 et alors que la France commémore le bicentenaire de la disparition de l'Empereur Napoléon 1er, ce vandalisme est intolérable : la Médaille Militaire est la plus haute décoration militaire de l'armée française ! 
 
182815988_5562199013853153_5611865708826079660_n.jpg
 
La stèle de la Médaille Militaire, située à la Grande Conque, n'a pas fière allure : le médaillon, central, a été arraché du poteau et volé. Si la valeur pécuniaire ne semble pas importante, elle pourrait l'être pour un collectionneur ou un revendeur de métaux. L'inscription « Valeur et discipline » n'a pas été touchée, comme le reste du monument. Mais quelle tristesse.
 
La Médaille Militaire se situe protocolairement et de préséance entre la légion d'honneur et l'ordre national du mérite. Cette médaille est la plus haute distinction militaire française destinée aux sous-officiers et aux soldats (elle peut être concédée en récompense de services exceptionnels aux officiers généraux). Elle a été instituée en 1852 par Louis-Napoléon Bonaparte quelques semaines après son coup d’État honore les militaires et ne comporte aucun grade ou échelon : tous les médaillés militaires sont au même rang. Les soldats les plus anonymes et les plus grands chefs de guerre sont réunis sur un pied d’égalité sous une même devise « Valeur et Discipline ».
 
Souvent appelée « la Légion d’honneur du sous-officier », la Médaille militaire est la troisième décoration française dans l’ordre de préséance, après l’ordre de la Légion d’honneur et l’ordre de la Libération. Il convient de remplir certaines obligations pour se la voir décerner : être engagé sous les drapeaux depuis au moins huit ans, avoir été cité à l’ordre de l’armée, avoir été blessé au combat ou en service commandé et s’être signalé par un acte de courage et de dévouement
 
Chaque année, ce sont près de 3000 militaires qui vont recevoir cette médaille : plus d’un million de soldats et sous-officiers ont été décorés en un siècle et demi d’existence, tandis que près de 159.000 de ces militaires sont toujours vivants. À noter que plus de 10000 femmes ont reçu la Médaille militaire depuis 1859, ainsi que 10 emblèmes de régiments
 
Durant la 1ère Guerre mondiale, 950.000 soldats vont être médaillés, la plupart à titre posthume. Le nombre n'est que de 300 000 médaillés entre 1939 et 1945, et 12000 en Indochine. Enfin, en Algérie, 38000 soldats vont être récipiendaires de cette médaille.
Source : Le Magazine du Cap d'Agde & legiondhonneur.fr
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • Administrateur

Nous apprenons avec colère le vol d'une imposante statue de bronze, ce samedi 28 aout. Le Souvenir Français, qui gère le monument national de Noisseville, au nord de Metz, a confirmé sur Facebook le vol d'un piédestal en bronze. L'association a déposé plainte et soupçonne un vol de collectionneurs, un fléau en recrudescence sur les monuments historiques ces dernières années

240823344_6131953856877663_197118973174668304_n.jpg

Une statue de bronze représentant la Lorraine a été dérobée du monument du Souvenir Français sur lequel elle était fixée à Noisseville, au nord de Metz. Des collectionneurs pourraient être à l'origine du vol de ce piédestal emblématique de la mémoire locale et nationale.

C'est un membre de l'association qui a constaté ce vol la semaine dernière, qu'il soupçonne d'avoir eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi. Le piédestal en bronze, qui mesure 1,50 mètre de hauteur et près d'1,20 mètre de large pour un poids de près de 500 kilos, a disparu de l'imposant monument auquel il était fixé.

Ce dernier a été inauguré en 1908, alors que la Moselle se trouvait sous occupation allemande : « C'est une structure assez exceptionnelle, le premier monument de la France annexée qui rendait hommage aux combattants de 1870 » précise Serge Barcellini, président du Souvenir Français.

Le monument est situé à l'extérieur du village, au bord d'une départementale, ce qui a pu permettre un vol à l'abri des regards. « On n'aurait jamais pu imaginer qu'il puisse être volé » ajoute Serge Barcellini, qui dénonce un scandale mémoriel : « C'est un monument extraordinaire et excessivement imposant : il porte une mémoire de la Lorraine et de la France, ce n'est pas un monument banal » , ajoute-t-il.

L'association n'en est malheureusement pas à son premier constat pour ce genre de faits : « Aujourd'hui, tout se vend, donc tout se vole, même des cocardes du souvenir français volées sur les tombes, que l'on retrouve sur internet » commente son président. Selon lui, les récentes célébrations du centenaire de la guerre 14-18 ont d'autant plus mis en valeur des monuments de la Grande Guerre, provoquant une recrudescence de vols et d'accaparements.

C'est bien un profil de collectionneur qui est soupçonné dans le vol de Noisseville : « Quand on vole, c'est soit pour récupérer le bronze et le revendre, soit c'est un vol de collectionneurs. On a plutôt tendance à pencher pour la seconde option, car le coût du bronze n'est pas assez élevé pour faire ce genre de choses » explique Serge Barcellini.

« On est tous un peu anéantis, car le monument de Noisseville est emblématique de notre association. Ceux qui l'ont volé n'ont pas eu le respect de ce monument » témoigne Luc Peignois, délégué du Souvenir Français en Moselle.

Si le piédestal de bronze n'a pas été volé pour être fondu et revendu, son caractère unique pourrait permettre aux services compétents de la gendarmerie de le retrouver : « C'est l'espoir que l'on a car c'est une structure irremplaçable » partage Luc Peignois.

Le Souvenir Français a déposé plainte pour ce vol et espère retrouver la statue. Dans le cas contraire, l'association lancera un appel aux dons pour la reproduire.

Source : France Bleu

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • Administrateur

Une histoire qui se termine bien mais l'acte est inqualifiable !

Un vétéran de 96 ans se fait agresser et voler ses médailles de guerre en pleine rue ; un officier britannique lui en offre de nouvelles, des originales datant de la guerre !

Jim Marland est un vétéran britannique de 96 ans ayant combattu en France et Allemagne en 1944-1945. Il ne loupe jamais les commémorations de la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, en octobre, il est agressé par deux individus alors qu'il porte ses médailles, que les hommes lui volent. Touché par son histoire, un officier britannique lui offre les mêmes médailles d'époque en remplacement et ce sous les acclamations d'un stade de football !

Jim Marland décide de rejoindre la British Army fin 1943. Il est dirigé vers l'infanterie et intègre le Durham Light Infantry, un célèbre régiment d'infanterie britannique. Le Private Marland va combattre en France mais surtout en Allemagne, notamment à Ibbenbüren ou Hambourg. Il est notamment blessé au combat alors qu'il se trouve en Allemagne. Gravement touché par un éclat d'obus à la poitrine, il est hospitalisé pendant six semaines dans un hôpital de campagne avant de rejoindre le front

Pour son service héroïque, Jim reçoit plusieurs distinctions : la 1939/45 War Star, la France/Germany Star, la Defence Medal et la 1939/45 War Medal. Ce sont ces médailles qui vont être volées en octobre dernier alors que Jim se rend à une commémoration de la Seconde Guerre mondiale : il se trouve seul, à pieds, lorsque deux hommes s'approchent, l'empoignent et arrachent les médailles de sa veste. Jim est dévasté et ne va en parler que le 12 novembre à sa famille, qui s'étonne de ne pas voir l'ancien combattant porter ses médailles pour les commémorations du 11 novembre.

Sa famille décide d'alerter l'opinion publique via les réseaux sociaux. Touché par l'histoire de Jim, le Major Phil Linehan, un officier-réserviste du 103 Battalion Royal Electrical and Mechanical Engineers (REME), décide de remplacer les médailles volées en piochant dans sa propre collection ! Le Major, passionné de la Seconde Guerre mondiale, possède alors les 4 médailles. Il contacte la famille de Jim et ensemble, préparent une petite surprise au vétéran !

Le 23 novembre dernier, il prend sa voiture et va faire un voyage de plusieurs heures pour venir retrouver Jim : le vétéran pense venir assister à un match de l'équipe de la ville, le Rochdale Football Club. Mais à la mi-temps, il est appelé sur la pelouse ! Sa famille l'accompagne et au milieu d'une haie d'honneur, au centre du terrain, sous les applaudissements de la foule, Phil Linehan remet à Jim Marland ses nouvelles médailles, en tout point identiques aux précédentes.

261302486_6611687028904341_4982741167692147370_n.jpg

 Phil Linehan est à gauche et sert la main à Jim.

En plus des médailles, Phil Linehan lui remet deux pièces de sa collection : un béret de remplacement avec un insigne de la Seconde Guerre mondiale, porté par un parent de l'ex-caporal Buckley (Royal Engineers). Ainsi qu'un insigne de casquette original de la Première Guerre mondiale porté par un grand-oncle du Capitaine Martin, qui a servi avec Phil dans la British Army. Une bien belle histoire !

Source : itv.com & inyourarea-Passionmilitaria

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Administrateur

Dégradations du Mont-Valérien

« Honte aux auteurs de cette souillure »

Dans la nuit de dimanche à ce lundi 13 décembre, le mémorial du Mont-Valérien a été dégradé par un graffiti « Anti Pass », avec les deux « s » dessinés pour ressembler au sigle SS, ont annoncé les autorités. Selon la police, l’inscription sur le Mémorial de la France combattante fait 50 mètres de long.

OIF.jpg

La ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens Combattants Geneviève Darrieussecq a annoncé vouloir déposer une plainte. « Dégradations scandaleuses anti-pass du monument de la France combattante au Mont-Valérien cette nuit. Je suis révoltée. Aucune cause ne justifie que l’on touche à ce lieu unique de notre mémoire nationale. C’est impardonnable. Nous déposerons plainte », a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux.

(Source : L'Obs)

Bien sur, je ne me ferai pas l'échos des divers candidats à la présidentielle, de ce fait je n'ai pas mis leurs déclarations de stupéfactions, restons en aux faits et à la stupidités de certains, notamment des auteurs.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Je me sens particulièrement touché par ce geste ignoble.
J’ai travaillé pendant treize ans au Mont Valérien. J’ai assisté aux cérémonies au mémorial, visité la crypte, vu la clairière des fusillés, pénétré  dans la chapelle, vu les inscriptions gravées sur les murs par les  prisonniers condamnés à mort et à quelques minutes d’être fusillés. 
Cela prend aux tripes. 
alors, voir des espèces de ratés se comporter de la sorte, n’avoir aucun respect du sacrifice de nos anciens, ça me révolte.

 Ces gens sont des ignares, n’ayant aucune notion de l’histoire pourtant récente de notre pays ne voyant pas plus loin que leur petit confort personnel, ne comprenant absolument rien à la vie en collectivité. Bref, des minables. J’espère vraiment que l’on va les trouver très vite et les condamner sévèrement. 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • Administrateur

 

Comme vous allez le découvrir, tous est bon pour faire "du fric", on ne peut que soutenir ce dure travail :

 

Cet ancien militaire piège les pilleurs de tombes des soldats et les attaque en justice

MjAyMjAzNWM4NjkyZWI2YjdhYzZmNGVhYjc2MDlmOTk3MzAxZGQ.jpg

Jean-Pierre Mennessier identifie des « ventes malsaines et irrespectueuses » sur Internet grâce à un réseau de 250 « informateurs ». Photo d'illustration. | FACHDOZENT / PIXABAY

Jean-Pierre Mennessier, président du comité du Souvenir Français de Friville-Escarbotin (Somme), est sans pitié avec ceux et celles qui gagnent de l’argent en revendant des objets en lien avec les soldats. Chaque jour, cet homme de 66 ans les traque sur Internet et les dénonce à la justice.

Depuis quelques jours, Jean-Pierre Mennessier fulmine. Le président du comité du Souvenir français de Friville-Escarbotin (Somme) vient d’être alerté par un de ses « informateurs » qu’une tombe d’un soldat de la Première Guerre mondiale est mise aux enchères. Elle doit être vendue samedi 26 mars 2022 par un hôtel des ventes à Montpellier (Hérault) et estimée entre 30 000 et 50 000 €. « C’est la famille du soldat qui veut s’en séparer. C’est un monument exceptionnel de style art déco », glisse l’ancien militaire de 66 ans.

Le siège national du Souvenir Français a été mis au courant et doit se charger de « ce gros dossier ». Il demande l’annulation de l’événement et a communiqué sur les réseaux sociaux à ce sujet. Jean-Pierre Mennessier, lui, n’en revient toujours pas de « cette vente de la honte » comme il l’a baptisée. « Je suis choqué que la famille veuille vendre cette tombe qui se trouve au cimetière Montparnasse à Paris. Leur aïeul a donné son sang pour notre liberté ! Et l’hôtel de ventes ne pense qu’à faire de l’argent », déplore-t-il. Si les enchères se déroulent comme prévu, « la tombe sera sciée ».

37 plaintes déposées depuis deux ans

Depuis début 2020, Jean-Pierre Mennessier est chargé par le Souvenir Français de repérer ce type de commerces organisé par les professionnels ou par les particuliers. Il doit lutter contre « les ventes malsaines et irrespectueuses ».

« Je les traque tous les jours. J’ai un réseau de 250 informateurs », nous détaille-t-il. Il surfe sur Internet plusieurs heures quotidiennement et a installé des alertes sur son ordinateur pour se faciliter le travail. Et malheureusement, il trouve en permanence des objets ayant appartenu à des soldats. « J’en suis à 80 plaques sauvées. Les drapeaux, je ne les compte plus. J’ai déposé 37 plaintes. Un commissaire-priseur a déjà reçu un avertissement d’un Procureur de la République. » Pour le moment, aucun dossier n’est allé devant la justice.

Il lutte pour la restitution des objets

Lorsqu’il repère un objet sur Le Bon Coin ou encore Ebay, il entre en contact avec le vendeur, fait semblant de se porter acquéreur et lui demande son adresse. Ensuite, le président local du Souvenir Français le dénonce. Son objectif premier est d’obtenir la restitution de l’objet et de le rendre à la famille, a-t-il expliqué au Parisien qui lui a consacré un article. Lorsque la vente est organisée par un professionnel, Jean-Pierre Mennessier le contacte directement pour lui exposer la problématique. « Certains commissaires-priseurs sont compréhensifs et d’autres n’ont aucun scrupule. »

(Source : Florence MALLÉGOL/NG - Ouest-France)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Kamado

    Posted

    Bonjour,  Actuellement je m’intéresse à la réserve. Pour l’inscription, il y a deux partie, l’une qui regroupe les RO1 et RO2. Étant donné que les RO2 regroupe les anciens militaires de moins de 5 ans, je devrais allez de ce côté même si je n’ai fait qu’un mois et demis ? Ou je devrais faire mon inscription en tant que RO1 ? Merci pour votre aide aussi utile soit-elle !  Kamado.

    Manu56974

    Posted

    Bonjour, J’ai 21 ans et depuis peu je souhaite intégrer la légion étrangères. J’ai déjà postuler dans la Marine Nationale ou j’ai été retenu mais suite à différents problèmes personnels j’ai dénoncé mon contrat assez tôt pendant ma FI ( je précise que je n’ai pas eu de problèmes de discipline durant cette période ). Aujourd’hui comme dit précédemment je souhaite intégrer la légion étrangères je me suis déjà pas mal renseigné au sujet de ce corps d’armée mais j’aurais voulu avoir une information concernant le recrutement. En me renseignant j’ai pu apprendre que le légion faisait beaucoup de recherche sur le passé des candidats ( ce qui est tout à fait normal ) cependant je souhaiterais ne pas parler de ma courte expérience au seins de la Marine car j’ai peur que cela me porte préjudices et j’ai vraiment envie de repartir de zéro sur de bonnes bases. La légion ayant leur propre parcours de recrutement et n’étant pas relié aux CIRFA je voulais quand même savoir si elle vérifient auprès des CIRFA si un dossier a été ouvert pour le candidats Français. merci d’avance 

    Arthur67

    Posted

    Félicitation à vous deux, pour ma part j'attends encore les résultats définitifs : je suis passé sur le grill du CSO le 7 juin donc ça ne devrait pas tarder. Je croise très fortement les doigts.

    Christian028

    Posted

    Bonjour Heïdi , je vais regarder ça merci  Bonjour, merci du conseil. 

    Christian028

    Posted

    Bonjour merci beaucoup, j'ai déjà transmis ma lettre 
×
×
  • Create New...