Jump to content

Recommended Posts

Bonjour,

Je suis de la Charente et je suis passionné de généalogie.
Mes grands-parents ont perdu de nombreuses personnes de leurs familles en tant que militaires durant la première guerre mondiale.
J'essaie de retrouver des traces de leurs courtes vies (photographies, documents) afin qu'ils ne tombent pas définitivement dans l'oubli.

Pour exemple, la photographie de mon arrière-grand-oncle, militaire engagé, mort le 8 février 1916 à bord de l'Amiral Charner où il était quartier maître canonnier pointeur.

Cordialement

1915-10ca-00-001-JF-SU.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour Christian, bienvenu parmi nous.

il y a 43 minutes, cchristian16 a dit :

je suis passionné de généalogie.
 

Passion partagée !

il y a 44 minutes, cchristian16 a dit :

Mes grands-parents ont perdu de nombreuses personnes de leurs familles en tant que militaires durant la première guerre mondiale.

Comme bon nombre de familles, dont la mienne.

il y a 44 minutes, cchristian16 a dit :

Pour exemple, la photographie de mon arrière-grand-oncle, militaire engagé, mort le 8 février 1916 à bord de l'Amiral Charner où il était quartier maître canonnier pointeur.

Magnifique photo, qui m'interpelle par l'insigne hors du commun ce trouvant sur le haut de l'épaule droite.

Si vous m'autorisez, j'aimerai la présenter à des camarades afin d'avoir leurs avis.

 

Sinon je vous invite à poser vos questions dans les sujets correspondants.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

Vous pouvez bien sûr diffuser cette photo si cela vous permet d'en savoir plus...
Je pensais que cette étoile était le fait qu'il soit quartier maître.
Ce qui me turlupinait plus, c'est le fait que les bandes présentes sur ses manches paraissent n'être pas d'une couleur homogène.
Mon arrière-grand-oncle s'appelait Stéphane René Granier.

Voilà ce que je sais de sa carrière militaire :

En 1910, le 14 janvier, Stéphane René s’engage pour cinq ans dans la marine à la mairie de Rochefort. Il incorpore immédiatement le 4e dépôt des équipages de la flotte de Rochefort. Quinze jours plus tard, le 31 janvier 1910, il embarque sur le cuirassé Masséna jusqu’au 1er juillet 1910. Dès le lendemain, il embarque sur le Tourville qui est un ancien navire de transport transformé en école de canonnage afin de compléter sa formation. Il en ressort matelot de 2e classe le 25 décembre 1910 et embarque sur le croiseur cuirassé Victor Hugo jusqu’au 4 février 1911. Il enchaîne ensuite les campagnes sur différents croiseurs cuirassés ainsi, il part sur le Jules Ferry du 5 février 1911 au 5 avril 1911 puis sur le Ernest Renan du 6 avril 1911 au 29 septembre 1911 puis sur l’Edgar Quinet du 30 septembre 1911 au 23 octobre 1913 sur lequel il devient quartier-maître canonnier le 1er juillet 1913. Le 24 octobre, il repart sur le Tourville jusqu’au 1er août 1914. Dès le début de la guerre, Stéphane René qui est militaire, prend poste en tant que quartier-maître canonnier sur l’Amiral Charner, un croiseur cuirassé à tourelles de 1ère classe. C’est un bateau qui a été fabriqué au chantier naval de Rochefort et qui a été mis en service en 1894. Il mesure cent dix mètres de longueur et pèse 4700 tonnes. Il a une puissance de 8800 chevaux. Il part alors en méditerranée rejoindre la division navale du Maroc. En novembre 2014, le croiseur est affecté à la surveillance du canal de Suez. En janvier 1915, le premier engagement de Stéphane René arrive à terme, il se réengage pour trois ans le 25 janvier 1915. Le 9 septembre 1915, le croiseur participe à l’évacuation de trois milles chrétiens arméniens réfugiés à Antioche, survivants affamés du génocide arménien réalisé par l’armée turque. Le 28 décembre 1915, la marine française grâce à l’Amiral Charner et au croiseur cuirassé Jeanne d’Arc reprend l’île grecque de Castellorizo aux Turcs et y installe un centre de renseignement. Enfin le 8 février, alors que le croiseur est en route de l’île Rouad - située au large de la Syrie et tenue par la marine française - à Port-Saïd en Egypte, il est torpillé par le sous-marin allemand U-21 commandé par le lieutenant-capitaine Otto Hersing. Il coule en deux minutes avec tout son équipage, un seul homme survit : le quartier-maître Cariou.

Cordialement

Bonjour Bouchon-Gras49,

J'ai vu que vous aviez verrouillé mon premier post "Lettres PG sur col d'un uniforme" avec raison.
Maintenant que je me suis présenté, pouvez-vous le déverrouiller ou dois-je le reposter ?

Cordialement

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonsoir,

Le 11/05/2021 à 19:22, cchristian16 a dit :

Je pensais que cette étoile était le fait qu'il soit quartier maître.
Ce qui me turlupinait plus, c'est le fait que les bandes présentes sur ses manches paraissent n'être pas d'une couleur homogène.

Le grade est identifiable par les galons en diagonal sur le bas des manches.

Les galons (deux rouge séparé par une raie noir sur chaque manche) ont une teinte non homogène pour une raison très simple, les photographes avaient pour technique de passer à la craie, les galons, insignes...afin de les faire ressortir sur les photos (en noir et blanc)

num-47-AR-61-9-b.jpg

Voici une vareuse de quartier maitre (quartier maitre de 2e classe pour être exact, appellation "crabe").

L'insigne de spécialité, canonnier ici est sur le haut de la manche gauche, deux canons croisés.

Sur la manche droite on aperçoit flou, les deux ancres croisées qui signifie que c'est un marin du corps de la flotte. Reste l'étoile qui m'interpelle, je vais donc me renseigner et revenir vers vous suivant les résultats.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

J'ai appris quelque chose grâce à vous, merci.

Donc voici l'explication de cette fameuse étoile,

L'étoile, existant en 3 échelons, et se portant au dessus des ancres croisées, est l'insigne de meilleur tireur au canon
- brodé or : tous les coups au but
- brodé argent : 2/3 des coups au but
- laine rouge : performance au moins égale à la moyenne des tireurs du bâtiment.

Le port de l'insigne est remis en cause tous les ans.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Il y a 11 heures, cchristian16 a dit :

Dommage qu'on n'ait pas la couleur de l'étoile !

Elle n'est pas en laine rouge, si on compare les nuances des galons et de l'insigne de spécialité qui eux sont rouge, l'étoile ressort bien plus claire, maintenant dire si elle est or ou argent.

Cordialement.

Link to comment
Share on other sites

Le 13/05/2021 à 14:58, Bouchon-Gras 49 a dit :

L'étoile, existant en 3 échelons, et se portant au dessus des ancres croisées, est l'insigne de meilleur tireur au canon
- brodé or : tous les coups au but
- brodé argent : 2/3 des coups au but
- laine rouge : performance au moins égale à la moyenne des tireurs du bâtiment.

Le port de l'insigne est remis en cause tous les ans.

donc elle est toujours d'actualité dans les forces ? obtenue pour le service du canon de 20 ou des veilles tourelles de 100 mm ( les 76mm étant 100% piloté par le CO) ?

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 2 heures, Alsur a dit :

elle est toujours d'actualité dans les forces ?

Non, sinon j'aurais su immédiatement ce qu'elle représentait.

Etoile, à l'image du cor de chasse pour l'armée de terre sur l'épaule qui était un prix de tir, disparut avec la Grande guerre.

Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, Bouchon-Gras 49 a dit :

Non, sinon j'aurais su immédiatement ce qu'elle représentait.

Etoile, à l'image du cor de chasse pour l'armée de terre sur l'épaule qui était un prix de tir, disparut avec la Grande guerre.

d'accord ( je me disais aussi mais la phrase "Le port de l'insigne est remis en cause tous les ans. " m'a mis le doute )

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Vétéran du jour J et ambassadeur du Memorial Trust Britannique, Frank Baugh, titulaire de la Légion d'Honneur est décédé à l'âge de 98 ans, lundi 20 juin. Engagé auprès de l'Association des Vétérans de Normandie, il avait participé à la campagne de dons pour l'édification du Memorial. Frank Baugh, photographié lors de sa visite au Memorial, avait déclaré "qu'il était honoré de pouvoir aider "d'une certaine manière" à se souvenir des hommes et des femmes qui ne sont jamais rentrés chez eux". - Memorial trust Il avait assisté à son ouverture officielle, le 6 juin 2021 au National Memorial Arboretum, puis avait pu le visiter en octobre avec un petit groupe d'anciens combattants. Julie Verne, directrice du développement du Memorial Trust, le décrit comme "un homme chaleureux, calme et digne avec un beau sens de l'humour". En mémoire de Frank, le site du Memorial diffuse un film où il raconte son D-Day. Il y explique notamment, qu'ayant débarqué sur Sword Beach parmi les premiers de son unité, ils ont "été touchés par un obus assez lourd qui est arrivé à bâbord". Sept à huit d'entre eux furent grièvement blessés. (Source : La Manche Libre)

    Semmerade

    Posted

    Bonjour, je recherche d’où vient l’insigne sur le col de cette photo avec le numéro 3 ? Je ne retrouve pas cette forme de feuille avec la barre ailleurs. Normalement il y a une grenade ou une étoile  merci ! Photo

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous apprenons avec tristesse le décès soudain en service d’un Gendarme mobile de l’escadron 32/3 de Luçon en Guyane. Cet adjudant-chef de 50 ans, a succombé à une embolie pulmonaire le 19 juin alors qu’il était détaché en Guyane avec son unité. Mickaël Desbois était marié et père de trois enfants. (Source : la voix du gendarme)   L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

    HernanF

    Posted

    L’escadron Normandie-Niemen fête ses 80 ans avec un Rafale C aux couleurs uniques pour marquer l’occasion.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Oui, et l'intérêt c'est que les militaires ou anciens militaires souffrants de stress post-traumatique sachent vers qui ce tourner et ne surtout pas rester seul face à ces blessures.
×
×
  • Create New...