Jump to content

L'Œil directeur opposé est il un défaut rédhibitoire


ilianb

Recommended Posts

Bonjour à tous, je ne sais pas vraiment comment marche un forum et je m'excuse d'avance pour les éventuelles erreurs. Je voudrais savoir si avoir un œil directeur opposé avec sa main forte ( exemple : droitier œil directeur gauche) serait un défaut rédhibitoire pour intégrer une unité d'élite de l'armée ou un groupe d'intervention de la gendarmerie. Et si il y en a, pourriez-vous me dire les solution pour tirer avec une arme de poing. 

Je vous remercie d'avance d'avoir lu mon post. 

 

Link to comment
Share on other sites

Ca n'est absolument pas un défaut rédhibitoire ne t'en fais pas. Avec la pratique tu va te transformer en gaucher avec ton arme, c'est juste un peu plus dur au départ.

Et au contraire ça pourra même t'aider à un moment quand tu feras des ouvertures d'angles, etc d'être à l'aise des deux mains.

Link to comment
Share on other sites

Tibslb

Merci beaucoup pour ta réponse. 

J'ai compris par le biais de nombreux articles et vidéos sur le sujet qu'il fallait épauler à gauche mais par rapport aux armes de poing, les réponses sont vagues et très différentes. 

Les trois solutions les plus fréquentes sont celles-ci

- déplacer son arme pour la présenter devant son œil gauche

- incliner son arme vers la gauche

- pivoter sa tête vers la droite

Mais alors, faut il tenir et appuyer sur la queue de détente son arme de poing de la main gauche ou apprendre l'une des trois méthodes ci-dessus. 

Mais surtout est ce que une des ces méthodes est valable et apprise par les instructeurs à l'armée ou à la gendarmerie. 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 2 heures, ilianb a dit :

par rapport aux armes de poing, les réponses sont vagues et très différentes. 

Les trois solutions les plus fréquentes sont celles-ci

- déplacer son arme pour la présenter devant son œil gauche

- incliner son arme vers la gauche

- pivoter sa tête vers la droite

Mais alors, faut il tenir et appuyer sur la queue de détente son arme de poing de la main gauche ou apprendre l'une des trois méthodes ci-dessus. 

Mais surtout est ce que une des ces méthodes est valable et apprise par les instructeurs à l'armée ou à la gendarmerie. 

Bonjour,

Pour les armes de poing, je trouve ça plus facile, tu te sert de ta main forte et surtout du doigt pour appuyer sur la queue de détente et tu vise avec ton œil directeur.

Incliner l'arme n'est pas bon, ça fausse le tir et je ne vois pas la nécessité de pivoter la tête.

Avec une arme longue, c'est beaucoup plus difficile !

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Bouchon-Gras 49 a dit :

Bonjour,

Pour les armes de poing, je trouve ça plus facile, tu te sert de ta main forte et surtout du doigt pour appuyer sur la queue de détente et tu vise avec ton œil directeur.

Incliner l'arme n'est pas bon, ça fausse le tir et je ne vois pas la nécessité de pivoter la tête.

Avec une arme longue, c'est beaucoup plus difficile !

 

Bonjour. 

Je suis d'accord avec vous, je trouve qu'il suffit de décaler le pistolet devant son œil gauche pour viser avec une arme de poing et qu'il n'est pas nécessaire de pivoter la tête mais maintenant j'en ai la confirmation. 

Je ne sais pas si quelqu'un pourra me confirmer cela mais j'aimerais savoir si dans les forces spéciales ou les groupes d'intervention comme le GIGN ou le RAID, les opérationnels qui présenteraient la particularité d'avoir leur œil directeur opposé avec leur main forte ont le droit de tenir et de presser la queue de détente de leur main droite avec une arme de poing. 

Ci dans ce cas, il est possible de tirer de la main droite et de viser avec son œil gauche avec une arme de poing dans ce type d'unités, avoir un œil directeur opposé n'est certainement pas un défaut rédhibitoire pour rentrer dans les FS

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
il y a 28 minutes, ilianb a dit :

avoir un œil directeur opposé n'est certainement pas un défaut rédhibitoire pour rentrer dans les FS.

Je ne pense pas, mais je ne peux pas te le confirmer.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    cmoimumu

    Posted

    Bonjour   Je ne sais pas si j ai choisi le bon onglet mais voici mon souci Je suis sous officier depuis 2 ans J'ai intégré un PSPG en milieu d année 2022 Ma compagne (pacs) travaille à + de 4h de mon lieu de travail et ça devient compliqué de gérer les allers retours - son poste sera trés difficilement trouvable autour de mon affectation Je vais démarrer le DA (normalement) Mon souci  : comment faire pour me faire muter  là où elle travaille - quelles sont les solutions? je sais qu il y a des places dans un PSIG pas trop loin - soit stopper le DA mais fait être certain d'avoir le rapprochement familiale ? - soit le continuer mais ne pas être bloquer  suite à l'obtention de celui ci - soit ?????   Aidez moi SVP Merci  

    Fred689

    Posted

    Comme tu dis, la patience est une vertu. Donc patience. Bien souvent, ce sont eux-aussi des réservistes donc à mi-temps.

    FramboiseFrançaise

    Posted

    Bonjour et mes respects ! J ai commencé les démarches pour entrer dans la RO1 et intégrer le 35ème RI. J aimerais egalement passer la FMIR en fevrier. J ai posé mon certificat medical du medecin traitant et j attends l appel de l officier de réserve. Le délai est de normalement 10 jours pour le contact de l officier de réserve. J en arrive à 15. Je pense que la patience est la meilleure des solutions mais je n ai rien. Aucun renseignement ni aucune date. J ai ecrit un mail a mon officier de reserve mais aucune reponse. Y en a t il d autres qui sont dans le meme cas ? En vous remerciant de la lecture de ce post et en vous souhaitant un bon we

    Àngi

    Posted

    Bonjour  !! je voudrais obtenir des avis par apport à la situation de mon copain  il s’est présenté en 2020 à la légion étranger il a resté à paris 3 jours et après il est parti à Aubagne , après une semaine il était pas très sûr de sa décision et il a décidé de partir voluntariamente ( il a pas signé le contrat ) . maintenante il est très décidé à partir pour s’engage totalement dans la légion étranger , la question est : il est encore possible de se réintégrer ?  si la réponse est oui , comment il peut le faire ?    je vous remercie beaucoup pour votre réponses ☺️
×
×
  • Create New...