Jump to content
×
×
  • Create New...

Lettre de motivation Prytannée


Recommended Posts

Bonjour, j'aimerai intégrer le prytannée l'année prochaine et j'aimerai avoir votre avis sur le premier jet de ma lettre de motivation. Je n'ai pas fait la fin mais je ne pense pas que ca va être un problème. J'aimerai juste savoir si ce que je viens de faire est complètement nul ou des parties nulles à enlever ou grandement modifier.

 

Monsieur le colonel,

 J'ai l'honneur de vous faire parvenir ma candidature en Classe Préparatoire scientifique MPSI au Prytanée National Militaire. Élève de terminale au lycée jules verne à nantes et ayant pour objectif de passer les concours de saint cyr pour devenir ingénieur militaire ou encore l’école navale.

J' aimerai intégrer votre établissement car je souhaite étudier les mathématiques et la physique dans un cadre militaire.

J’ai toujours aimé les mathématiques et la physique-chimie c’est pourquoi j’ai suivi l’option math experte en plus des deux enseignements de spécialités en première et terminale.J’aime également beaucoup la philosophie car la manière de penser est la même que celle des mathématiques.

Mes 8 années de scoutisme dans l’association des scouts de Doran m’ont beaucoup appris le sens des responsabilités,des priorités et le travail d’équipe, notamment par le fait que j’ai été second pendant 4 ans et chef de patrouille pendant un an.Je pratique également l'escalade et l'athlétisme ce qui m’a permi de me forger une volonté de fer.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 6 heures, Tirterra a dit :

j'aimerai avoir votre avis sur le premier jet de ma lettre de motivation. Je n'ai pas fait la fin mais je ne pense pas que ca va être un problème.

 

Objet : Candidature au Prytanée National Militaire.

                                                         

                                                             Monsieur le colonel, ( si tu es certain que c'est un colonel et dans ce cas ne pas oublier de reciter le grade dans la phrase de politesse finale, sinon Madame, Monsieur est passe partout.)

                              J'ai l'honneur de vous faire parvenir ma candidature en Classe Préparatoire scientifique MPSI au Prytanée National Militaire. Élève de terminale au lycée jules verne à Nantes et ayant pour objectif de passer les concours de l'école militaire de saint Cyr ou encore l’école Navale.  pour devenir ingénieur militaire ou encore l’école Navale. (peut être développer le coté militaire autre que le fait de devenir ingénieur...)

J' aimerai intégrer votre établissement car je souhaite étudier les mathématiques et la physique dans un cadre militaire. (pas top comme tournure et ça n'apporte rien)

J’ai toujours aimé les mathématiques et la physique-chimie c’est pourquoi j’ai suivi l’option math experte en plus des deux enseignements de spécialités en première et terminale. J’aime également beaucoup la philosophie car la manière de penser est la même que celle des mathématiques.

Mes 8  huit années de scoutisme dans l’association  chez les scouts de Doran m’ont beaucoup appris, notamment le sens des responsabilités, des priorités et le travail d’équipe et la cohésion, notamment par le fait que j’ai été second pendant 4 quatre ans et chef de patrouille pendant un an.

Sportif(ve), Je pratique également l'escalade et l'athlétisme ce qui m’a permis de me forger une volonté de fer.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

 

Objet : Candidature au Prytanée National Militaire.

                                                         

                                                             Monsieur le colonel, ( si tu es certain que c'est un colonel et dans ce cas ne pas oublier de reciter le grade dans la phrase de politesse finale, sinon Madame, Monsieur est passe partout.)

                              J'ai l'honneur de vous faire parvenir ma candidature en Classe Préparatoire scientifique MPSI au Prytanée National Militaire. Élève de terminale au lycée jules verne à Nantes et ayant pour objectif de passer les concours de l'école militaire de saint Cyr ou encore l’école Navale.  pour devenir ingénieur militaire ou encore l’école Navale. (peut être développer le coté militaire autre que le fait de devenir ingénieur...)

J' aimerai intégrer votre établissement car je souhaite étudier les mathématiques et la physique dans un cadre militaire. (pas top comme tournure et ça n'apporte rien)

J’ai toujours aimé les mathématiques et la physique-chimie c’est pourquoi j’ai suivi l’option math experte en plus des deux enseignements de spécialités en première et terminale. J’aime également beaucoup la philosophie car la manière de penser est la même que celle des mathématiques.

Mes 8  huit années de scoutisme dans l’association  chez les scouts de Doran m’ont beaucoup appris, notamment le sens des responsabilités, des priorités et le travail d’équipe et la cohésion, notamment par le fait que j’ai été second pendant 4 quatre ans et chef de patrouille pendant un an.

Sportif(ve), Je pratique également l'escalade et l'athlétisme ce qui m’a permis de me forger une volonté de fer.

Merci pour votre réponse, en regardant je me rend compte que mon travail était vrm nul, je vous remercie vraiment pour le temps que vous avez consacré à m'aider pour ma candidature.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Ne t'en fais pas, c'est le problème des lettres de motivation : l'émotion et l'envie de dire ce qu'il faut prennent souvent le pas sur la syntaxe !

Je reprends à mon tour des bricoles :

 

 

>J'ai l'honneur de vous faire parvenir ma candidature en Classe Préparatoire scientifique MPSI au Prytanée National Militaire. Élève de terminale au lycée jules verne à Nantes et ayant pour objectif de passer les concours de Saint Cyr pour devenir ingénieur militaire ou encore l’Ecole Navale. => la deuxième phrase n'est pas correcte : il n'y a pas de verbe conjugué ! La fin est aussi bancale : déjà il faut ajouter "de" devant l'Ecole Navale et peut-être inverser les deux concours parce que "pour devenir ingénieur militaire ou encore l'EN", c'est étrange. N'oublie pas les majuscules aux villes et aux Ecoles !

 

>J'aimeraiS intégrer votre établissement car je souhaite étudier les mathématiques et la physique dans un cadre militaire. => Attention, tu confonds le futur et le conditionnel. Remplace "je" par "nous" dans ta phrase. Si tu dis "nous aimerons", c'est du futur (ai), si tu dis "nous aimerIons", c'est du conditionnel (ais). Je rejoins Bouchon Gras sur la formulation.

 

>J’ai toujours aimé les mathématiques et la physique-chimie c’est pourquoi j’ai suivi l’option math experte en plus des deux enseignements de spécialité en première et EN terminale. => Je ne mettrais pas de s à enseignement de spécialité.

 

>J’aime également beaucoup la philosophie car la manière de penser est la même que celle des mathématiques. => Ca, ça va intéresser je crois, et je pense que tu devrais développer car les Ecoles militaires mettent de plus en plus l'accent sur les Humanités, c'est-à-dire français, philo, histoire etc., surtout Cyr.

 

>Mes huit années de scoutisme dans l’association des scouts de Doran m’ont beaucoup appris le sens des responsabilités,des priorités et le travail d’équipe, notamment par le fait que j’ai été second pendant 4 ans et chef de patrouille pendant un an. => A réécrire, en deux phrases sans doute. Je suggère: m'ont beaucoup appris, notamment parce que j'ai été .... J'ai pu développer ....

 

>Je pratique également l'escalade et l'athlétisme, ce qui m’a permis de me forger une volonté de fer. => une virgule et un petit s que tu avais sucrés !

 

Voilà. N'hésite pas à revenir avec ton nouveau jet.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 20 heures, Tirterra a dit :

je me rend compte que mon travail était vrm nul

Ca c'est une expression défaitiste, aucun travail n'est nul, tu as des idées, c'est l'essentiel, après il faut mettre ça en place, lui donner du volume, des fioritures ...

Ensuite tu es jeune et je doute que tu fasse des lettres tous les jours.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Ca c'est une expression défaitiste, aucun travail n'est nul, tu as des idées, c'est l'essentiel, après il faut mettre ça en place, lui donner du volume, des fioritures ...

Ensuite tu es jeune et je doute que tu fasse des lettres tous les jours.

Merci en tout cas de ton aide, j'ai encore améliorer la lettre en gardant le même style d'écriture. aussi, est-ce que ca aide si je met que mon grand frere est chasseur alpin? 

Le 05/03/2021 à 09:17, Alouette a dit :

Bonjour,

Ne t'en fais pas, c'est le problème des lettres de motivation : l'émotion et l'envie de dire ce qu'il faut prennent souvent le pas sur la syntaxe !

Je reprends à mon tour des bricoles :

 

 

>J'ai l'honneur de vous faire parvenir ma candidature en Classe Préparatoire scientifique MPSI au Prytanée National Militaire. Élève de terminale au lycée jules verne à Nantes et ayant pour objectif de passer les concours de Saint Cyr pour devenir ingénieur militaire ou encore l’Ecole Navale. => la deuxième phrase n'est pas correcte : il n'y a pas de verbe conjugué ! La fin est aussi bancale : déjà il faut ajouter "de" devant l'Ecole Navale et peut-être inverser les deux concours parce que "pour devenir ingénieur militaire ou encore l'EN", c'est étrange. N'oublie pas les majuscules aux villes et aux Ecoles !

 

>J'aimeraiS intégrer votre établissement car je souhaite étudier les mathématiques et la physique dans un cadre militaire. => Attention, tu confonds le futur et le conditionnel. Remplace "je" par "nous" dans ta phrase. Si tu dis "nous aimerons", c'est du futur (ai), si tu dis "nous aimerIons", c'est du conditionnel (ais). Je rejoins Bouchon Gras sur la formulation.

 

>J’ai toujours aimé les mathématiques et la physique-chimie c’est pourquoi j’ai suivi l’option math experte en plus des deux enseignements de spécialité en première et EN terminale. => Je ne mettrais pas de s à enseignement de spécialité.

 

>J’aime également beaucoup la philosophie car la manière de penser est la même que celle des mathématiques. => Ca, ça va intéresser je crois, et je pense que tu devrais développer car les Ecoles militaires mettent de plus en plus l'accent sur les Humanités, c'est-à-dire français, philo, histoire etc., surtout Cyr.

 

>Mes huit années de scoutisme dans l’association des scouts de Doran m’ont beaucoup appris le sens des responsabilités,des priorités et le travail d’équipe, notamment par le fait que j’ai été second pendant 4 ans et chef de patrouille pendant un an. => A réécrire, en deux phrases sans doute. Je suggère: m'ont beaucoup appris, notamment parce que j'ai été .... J'ai pu développer ....

 

>Je pratique également l'escalade et l'athlétisme, ce qui m’a permis de me forger une volonté de fer. => une virgule et un petit s que tu avais sucrés !

 

Voilà. N'hésite pas à revenir avec ton nouveau jet.

merci beaucoup à vous aussi, je viens de lire. je ne comprend pas pourquoi il faut mettre "nous". Je sais qu'il faut le mettre parce que les gens n'aiment pas les "je" mais j'ai toujours trouvé ca bizarre.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
il y a 27 minutes, Tirterra a dit :

est-ce que ca aide si je met que mon grand frere est chasseur alpin?

Pas du tout.

Ca c'est ce que croit tous les gens qui ont un membre de leurs famille dans les armées, mais ce n'est pas un critère de recrutement et en sois ça n'apporte rien. Et si tu vas plus loin nous avons tous dans nos famille à un moment ou a un autre, dés fois éloigner une personne qui a été militaire, la France ayant subit plusieurs guerre.

il y a 27 minutes, Tirterra a dit :

j'ai encore améliorer la lettre en gardant le même style d'écriture.

Ca c'est bien il faut que ta lettre reste la tienne, à travers tes idées et tes expressions.

Par contre je t'invite a réécrire ta nouvelle lettre car avec les divers corrections je ne vois plus rien, ça sera plus clair, merci.

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Bouchon-Gras 49 a dit :

Pas du tout.

Ca c'est ce que croit tous les gens qui ont un membre de leurs famille dans les armées, mais ce n'est pas un critère de recrutement et en sois ça n'apporte rien. Et si tu vas plus loin nous avons tous dans nos famille à un moment ou a un autre, dés fois éloigner une personne qui a été militaire, la France ayant subit plusieurs guerre.

Ca c'est bien il faut que ta lettre reste la tienne, à travers tes idées et tes expressions.

Par contre je t'invite a réécrire ta nouvelle lettre car avec les divers corrections je ne vois plus rien, ça sera plus clair, merci.

je l'ai déjà réécrite.

Link to post
Share on other sites

ah vous voulez que je vous la réenvoie.

Madame, Monsieur,
   
     J'ai l'honneur de vous faire parvenir ma candidature en Classe Préparatoire scientifique MPSI au Prytanée National Militaire. Élève de terminale au lycée Jules Verne à Nantes et ayant pour objectif de passer les concours de l'école militaire de saint Cyr ou encore de l’école Navale pour devenir officier j'aspire à intégrer votre classe préparatoire MPSI.
      
     Passionné de mathématiques et de physique-chimie, j'ai suivi l’option maths expertes en plus des deux enseignements de spécialités en première et terminale ce qui m’a permis de développer mon esprit logique et mon goût pour le travail. J’aime également beaucoup la philosophie car la manière de penser est la même que celle des mathématiques et mon niveau d’anglais est B2, ce qui est un atout pour les écoles d’officiers.
      
      Mes 5 années en tant que chef et second de patrouille au scout m’ont beaucoup appris. J’ai pu développer mon sens des responsabilités, le travail d’équipe et la cohésion. Le travail de groupe dans vos classes préparatoires doit être un prolongement de cette dimension collective que j’ai expérimenté.
     
     Sportif, je pratique également l'escalade et l'athlétisme ce qui m’a permis de m’améliorer physiquement et surtout mentalement.
     Le choix de votre établissement s’explique par le fait qu’il m’offre le cadre de rigueur et de travail qui compléteront ma réelle détermination et me permettront de m’améliorer sur le plan intellectuel et physique dans le but de réussir les différents concours.

En espérant que ma candidature retiendra votre attention, veuillez agréer, Madame, Monsieur, ma considération distinguée.

 

Il faut que je réduise de 200 caractères

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

C'est beaucoup mieux pour le style, bravo !

Il y a juste la formule "complèteront ma détermination" qui ne veut pas dire grand-chose !

Quant à l'utilisation du nous, surtout pas dans une lettre de motivation ! C'est simplement un bon moyen pour savoir s'il faut écrire "j'aimerai" ou "j'aimerais" ! A seulement faire dans sa tête, donc.

Tiens-nous au courant. Bonne chance !

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    • Longue vidéo sur un exercice majeur de projection de force, l'exercice Skyros 2021    
    • Encore une autre capacité validée pour l'A 400M Source  actu aéro https://actu-aero.fr/2021/04/19/video-la400m-poursuit-ses-essais-de-ravitaillement-dhelicopteres/
    • Avec le nouveau service du SCA qui est censé améliorer la distribution, j'ai commandé des effets et demandé qu'ils me soient livrés sur Toulouse , comme les fois d'avant, eh bien ils sont dispos à l'Ecole militaire et à retirer avant fin avril. Comment faire? Cela va toujours aussi "bien".... Pour enfoncer le clou: source opex 360 http://www.opex360.com/2021/04/18/la-crise-de-lhabillement-au-sein-des-armees-est-en-train-de-se-resorber-selon-le-sca/
    • Rien ne change depuis des.... siècles !  car si j’évoque pelé mêle les rangers, les duvets, les sacs à dos, les bottes «grands froids», les moufles «grands froids», les parkas etc etc, on sait très bien que depuis des décennies nous sommes équipés par des administratifs ronds de cuir qui n’ont jamais mis un pied sur le terrain. Ah j’oublie dans ma liste le super poncho.  mais tout ça, ce n’est que du bonheur, n’est ce pas ? 
    • Souvent inconnu du grand publique et même de certains militaires, des militaires de toutes armées et toutes armes sont intégré à la Présidence de la République mais également aux service de certains anciens Président, aux service de ministère et ministres... Le médecin chef Jean Christophe Perrochon est de ceux là, portrait :   Ancien urgentiste dans l'armée, le médecin-chef de la présidence de la République est à la tête de l'équipe médicale chargée du suivi de la santé d'Emmanuel Macron. © Fournis par Franceinfo Son visage est inconnu du grand public mais c'est pourtant lui qui veille au quotidien sur la santé d'Emmanuel Macron. Ancien urgentiste de l'armée, le colonel Jean-Christophe Perrochon est à la tête de la petite équipe qui assure le suivi médical du président de la République, alors que ce dernier a été testé positif au Covid-19, jeudi 17 décembre. Dans un communiqué publié par l'Elysée samedi 19 décembre, le médecin-chef a indiqué que le président, confiné au pavillon de La Lanterne à Versailles (Yvelines), était dans un état "stable". "Des examens cliniques et paracliniques sont réalisés régulièrement par le service médical de la présidence. Leurs résultats se sont révélés rassurants", écrit Jean-Christophe Perrochon. Une situation exceptionnelle, qui fait sortir de l'ombre ce discret médecin. En poste depuis 2014 Ancien médecin urgentiste au service de santé des armées, Jean-Christophe Perrochon a passé vingt ans sur le terrain. "Il a notamment eu à sa charge les militaires blessés sur des théâtres de guerre", rapporte Le Parisien (article payant). En 2014, François Hollande le nomme médecin-chef de la présidence de la République. Trois ans plus tard, Emmanuel Macron choisit de garder le médecin, qui "lui inspire confiance", selon le quotidien francilien. La protection médicale du président est confiée au service de santé des armées depuis 1983. Placés sous l'autorité du chef d'état-major particulier, le médecin-chef et quatre médecins adjoints veillent sur le locataire de l'Elysée au quotidien. "Cette équipe de médecins suit le président de la République de manière permanente, soit au palais, soit dans les déplacements", détaille auprès de France 2 Pierre-René Lemas, ancien secrétaire général de l'Elysée. C'est par exemple Jean-Christophe Perrochon qui a réalisé le test PCR d'Emmanuel Macron, jeudi, après l'apparition des premiers symptômes, rapporte Le Parisien. Dans les couloirs de l'Elysée, il se distingue par son "énorme sac à dos qu'il se trimballe en permanence", rempli du nécessaire pour prodiguer les premiers soins, ajoute le quotidien. Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, la place occupée par le colonel auprès d'Emmanuel Macron s'est renforcée. En mars dernier, le Journal du dimanche (abonnés) rapportait que Jean-Christophe Perrochon était désormais présent lors des réunions de cabinet, au côté du président. "Un homme d'une grande discrétion, une tombe" Malgré l'ampleur de la tâche qui lui incombe, le médecin-chef préfère rester à l'abri des projecteurs. C'est "un homme d'une grande discrétion, il est même comme une tombe comme on dit dans l'expression", se souvient auprès de France 2 Gaspard Gantzer, ancien conseiller en communication de François Hollande. "[C'est] quelqu'un de discret, fiable, qui sait conserver des informations, qu'on entend peu, mais qui agit plutôt qu'il ne commente."   L'équipe médicale a également la charge de préparer "le soutien logistique-santé des déplacements officiels du président de la République" et de "l'accompagne[r] lors de ses voyages", peut-on lire sur le site de l'Elysée. Le médecin a notamment préparé la visite d'Emmanuel Macron à Didier Raoult en avril, rappelle ainsi Le Parisien. Jean-Christophe Perrochon s'était alors rendu à l'IHU de Marseille (Bouches-du-Rhône) en amont. Le jour du déplacement, le médecin-chef n'avait pas hésité à demander au professeur marseillais de se tenir à bonne distance du chef de l'Etat. (Source : France info)