Jump to content

Aujourd'hui, peut-on appeler ça de l'asthme ?


Matrona

Recommended Posts

Salut à tous,

J'espère que vous pourrez m'aider, vous qui faites déjà partis du métier. En tout cas je vais essayer de tout détailler au mieux afin que ça soit le plus clair possible. Merci à ceux qui auront le temps de me lire séduis-moi
Au passage j'ai 16 ans et demi.

Donc quand j'avais 5-6 ans jusqu'à mes 10 ans à peu près, je faisais de l'asthme. C'est héréditaire, mon grand-père en faisait, mon oncle aussi et ma mère en fait un petit peu. 
'Fin quand j'étais petite, il m'arrivait de faire quelques crises soit parce que j'étais vraiment énervée, soit j'étais dans un environnement plein de poussières etc.. Je me souviens que j'étais suivi chez le pneumologue qui me disait que mon asthme était en grande partie du à la respiration de poils d'animaux (j'ai toujours vécu avec des chiens, des chats), de respiration de fumée (je vis avec des "petits" fumeurs ^^).. et que je devais me faire désensibiliser (pour le pbl avec les animaux) pbl -> ma mère m'a pas conduit au rdv.

Peu de temps après j'ai commencé à arrêter mon traitement, à plus me préoccuper de mon asthme. Mais vers mes 8 ans la passion du sport m'ai venu. Donc j'ai commencé à faire du judo, du catch, de la boxe.. mais tjr rien pour améliorer mon cardio' je vous l'accorde.
Et même que depuis l'arrêt de mon traitement je n'ai JA-MAIS refais de crises d'asthme.

Sauf que depuis 2 ans à peu près j'envisage d'entrer dans la gendarmerie. Mais j'ai commencé réellement à m'y préparer il y a que quelques mois parce que le 3 avril j'avais les tests sportifs du BAC PRO Sécurité prévention (qui sont les tests du concours de police/pompiers) à passer et de ce fait j'ai commencer à m'entraîner -pas vraiment je l'avoue- (notamment au cardio', là où j'ai le plus de mal ^^). 
Et voilà que le fameux 3 avril arrive. Là où j'ai pu faire le fameux test Luc Léger. Ca m'a permis de voir ce que je valais, où j'en étais quoi. Et bien à vrai dire, il y a encore du boulot ! 793610.gif On m'a interdit de continuer à partir du palier 4.5.. 

Depuis oui, j'en ai pris plein la g*eule sur moi-même, moi qui n'aime pas vraiment échouer, je me remet vite en question.. est-ce que je suis capable de faire ce métier ? Est-ce que ma santé en est capable ?
Ma mère me soutient que oui, car mon grand-père -qui avait les même soucis que moi voir pire encore- est entré lui aussi en gendarmerie et dans la police. Ca m'encourage dans un sens x)
J'ai tout de même pris rendez-vous chez le même pneumologue de mon enfance, j'ai rdv la semaine prochaine, pour reprendre mon asthme en main, voir où ça en est après toutes ces années. Depuis ces tests, j'ai repris mon traitement aussi.
Mais je suis de nature à pas baisser les bras donc avec beaucoup de motivation je cours 1 fois par semaine. Et ce matin vers 7h j'ai couru pas loin de 30 minutes. Avec deux-trois coups de ventoline entre deux certes, mais à la fin j'étais pas à la mort quoi. J'étais encore loin de faire une crise.

Aujourd'hui ce que j'aimerais savoir c'est si j'ai toutes mes chances ? Si j'en suis réellement capable ? C'est peut-être débile à dire mais, entrer dans la gendarmerie c'est comme un rêve pour moi (: Si il y a certains membres qui sont passés par là j'attends vos réponses avec impatience.

Voilà merci de m'avoir lue en tout cas ! icon_wink.gif

 

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Bonjour

 

Pourquoi avoir mis "Civil" et "Militaire" si vous souhaitez rentrer en Gendarmerie ? :)

 

Concernant votre soucis, l'asthme n'est pas éliminatoire pour entrer en Gendarmerie à ma connaissance, il faut cependant que ce soit suivit et que ça n'empêche pas de faire correctement son boulot. J'ai moi même connu un camarade de promo qui était asthmatique et pourtant ça ne l'empêchait pas de courir le 3km en moins de 11 minutes. 

 

Il faut habituer son corps à l'effort et trouver son rythme. Rien ne sert de faire trop de sport d'un coup quand on en fait quasiment jamais. Il faut que vous alliez voir un médecin afin qu'il puisse prendre en main vos soucis respiratoires. Parlez lui de votre souhait de rentrer en Gendarmerie, du sport que vous êtes amené à faire et celui que vous ferez plus tard afin que celui ci trouve la solution à vos maux.

 

Êtes vous sur que ce n'est que de l'asthme, n'y a t-il pas autre chose ? Thalassémie par exemple.

Pour ma part j'en ai une mineur (on est censé avoir des marqueurs à 15 minimum et je suis à 14.8 grosso modo) et j'ai physiologiquement plus de mal qu'une personne à récupérer et d'autant plus en altitude quand l'air se fait rare. Cela ne m'empêche pas d'être un grand sportif et de ne pas être mauvais même.

 

La thalassémie en gros c'est quand les globules rouges sont plus petits que la normale. Ils empêchent donc une bonne oxygénation.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Êtes vous sur que ce n'est que de l'asthme, n'y a t-il pas autre chose ? Thalassémie par exemple.

 

Bonsoir, il ne faut toutefois pas trop s'avancer sur ce sujet. Nous ne sommes pas médecins et nous n'avons aucune légitimité pour avancer de tels propos.

 

Comme il a été conseillé par Fahren, il est judicieux de consulter un médecin, notamment un médecin servant dans un hôpital militaire; il donnera un avis sûr et précis.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Bonjour,

La réponse à ta question est délicate car faisant internait plusieurs points:

- la branche dans laquelle tu t'engage ( GAV sous officier officier corps technique)

- la partie médicale : normes d'aptitude et pathologie réellement en cause

- les capacités physiques.

Pour faire simple, si tu a été limité dans tes tests par un manque d'entraînement physique, c'est simple tu n'a plus qu'à te mettre au sport d'endurance. Si tu présente un asthme ( effort, intermittent, avec un trouble obstructif permanent) il y a un risque très important que tu ne puisse pas t'engager dans la gendarmerie surtout comme GAV ou sous officier non administratif. Si c'est une autre pathologie, cela dépendra de celle-ci.

En pratique si tes problèmes respiratoires sont liés à de l'asthme ou à une autre pathologie il faudra demander lors de la constitution de ton dossier de recrutement de passer ta visite médicale dans un centre de sélection impérativement en y ramenant l'ensemble des résultats de ton pneumologue.

Bon courage et tiens nous au courant

Toubib

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    ArmandT

    Posted

    Bonjour, La semaine prochaine je me rends au CSO de Lyon dans la spécialité Officier Sous-Contrat Pilote et je suis en train de réfléchir si je reporterai où non la date des sélections  en raison de mon niveau physique. En effet je réalise 14 tractions complète et 54 squats en 60 secondes, le bémol est pour le luc-leger où je n'arrive pas à dépasser le palier 8. Je me dis que sur le moment ma motivation et mon dépassement de soi sera extrême donc je pourrai surement arriver au palier 9. Que pensez-vous de mes statistiques sachant je me présente en tant que futur OSC-P. Cordialement.

    Thierry7402

    Posted

    Un officier du 91e RI de Charleville   Un autre des troupes coloniales Bonne soirée et encore merci pour votre aide       

    Thierry7402

    Posted

    Merci beaucoup pour ces premières identifications. Pour le soldat allemand ça confirme mon appréciation. Il s'agit pourtant de la photo utilisée et communément admise pour illustrer le père d'Arthur Rimbaud, Frédéric Rimbaud dont j'ai écris justement la biographie (l'Honneur du Capitaine Rimbaud). Les raisons du choix de cette photo sont toujours un mystère même si ce personnage a un visage très particulier.  Bonne soirée 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je lis Rimbaud père sur le descriptif de la photo. Hors : Frédéric Rimbaud entre dans l'infanterie, comme simple recrue, en 1832. Il est alors âgé de 18 ans. Doté d'une bonne instruction et d'une intelligence certaine, il est presque aussitôt promu sergent-major. En 1841, il obtient le grade de lieutenant et est envoyé à Oran, en Algérie, où il participe à la conquête du pays, ainsi qu'à l'expédition du Maroc, en 1844, contre les troupes d'Abd el-Kader, soutenant les Algériens dans leur lutte contre la domination française. En 1850, Frédéric Rimbaud est rapatrié, promu capitaine en 1852, et affecté à la garnison de Mézières, dans les Ardennes. En 1854, il reçoit, pour les postes occupés en Algérie, la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur. Jusqu'en 1856, il participe épisodiquement à la guerre de Crimée, opposant le Royaume-Uni et la France à la Russie, et pour laquelle il reçoit la médaille de Crimée. De retour de Crimée, le capitaine est affecté à Grenoble. En 1859, il participe à la campagne d'Italie, guerre d'indépendance opposant la France et le royaume de Piémont-Sardaigne à l'empire d'Autriche, pour laquelle il reçoit la médaille de la valeur militaire sarde. En 1864, Frédéric Rimbaud quitte l'armée pour se retirer près des racines paternelles, à Dijon, en Côte-d'Or. (Source : Wikipédia) Le personnage en photo porte un uniforme de style allemand, en tout cas pas français. Sergent chef (à l'époque ; un chevron = sergent, deux chevrons = sergent chef, trois chevrons = sergent major) du 91ème régiment d'infanterie dans les années 1880 (entre 1870 et 1910) Ce militaire du 71 -ème régiment d'infanterie (empreinte de la grenade sur les bouton en laiton) porte une épaulette à franges et contre épaulette en canetille (broderie d'or) qui nous indique un lieutenant ou sous-lieutenant, malheureusement les galons en bas de ses manches ne sont pas visible. Période 1870-1890. Cavalier du 15ème régiment de Hussards, reconnaissable à son dolman bleu azur.   Sur la photo on aperçoit également sur la gauche de la photo, les plumes de casoar que l'on voit en entier ci dessus. Photo de conscription IIIème République (1870-1910).   Pour les autres, je regarderai demain.  
×
×
  • Create New...