Jump to content

Pubs pour l'Armée ?


Guest Systema

Recommended Posts

Guest Systema

Bonjour,

 

Ayant voyagé en France il y a quelques temps, je fus surpris de constater que l'on diffuse des publicités pour le recrutement. Tant au niveau des "pubs" télévisées que des affiches ici et là. Un peu comme aux USA, en Russie, etc.

 

Chez nous (Belgique) ça n'existe pas. Alors que nos deux pays (concernant la composante terre) peinent à recruter sur base de critères qualitatifs en baisse.

 

Pourquoi cette différence ? J'ai posé la question à certains collègues, eux aussi relativement perplexes face à un sujet qui n'est même pas abordé chez nous.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Je ne sais ce qu'il en est en Belgique, mais en France, la nécessité de recruter en masse, en raison de la politique de maintien d'une certaine jeunesse dans les effectifs et en raison des contrats courts, fait qu'il faut chaque année, organiser une turn over important. Il faut donc recruter fort auprès des jeunes pour pouvoir maintenir un choix dans la sélection des profils et donc communiquer largement autour du fait que l'armée est un employeur potentiel autant qu'un autre.

D'où ces cmampagnes de recrutement renouvellées chaque année tant à la télé que par voie d'affichage.

Link to comment
Share on other sites

Guest Systema

Je ne sais ce qu'il en est en Belgique, mais en France, la nécessité de recruter en masse, en raison de la politique de maintien d'une certaine jeunesse dans les effectifs et en raison des contrats courts, fait qu'il faut chaque année, organiser une turn over important. Il faut donc recruter fort auprès des jeunes pour pouvoir maintenir un choix dans la sélection des profils et donc communiquer largement autour du fait que l'armée est un employeur potentiel autant qu'un autre.

D'où ces cmampagnes de recrutement renouvellées chaque année tant à la télé que par voie d'affichage.

 

Bonjour Bero. Merci de cette information.

 

Je comprends mieux pourquoi certains pays font de la publicité "militaire".

 

Chez nous (BE), il est très rare (voire quasiment inexistant) de tomber sur des pubs (télé, affiches). Les seuls "pubs" sont les dépliants, mil.be et les journées portes-ouvertes, ainsi que des stands d'infos lors du défilé national.

 

En revanche, je comprends parfaitement pourquoi sur nos brochures/dépliants il y a toujours des femmes. En rapport avec l'article de Jacques Trappler sur missionreconversion.fr.

 

En même temps, il faut aussi être réaliste : le Belgique a à peine la taille de l'un de vos départements !

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Je trouve les pubs pas mal faites en France. La génération cible est tournée vers les communications impalpables et immédiates. Les vidéos montrent un boulot dans la boue et la sueur. C'est pas mal.

 

Mais (il en faut toujours un...) elles ne plaisent pas aux militaires en général qui les trouvent assez loin de la réalité du quotidien des militaires.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Mais (il en faut toujours un...) elles ne plaisent pas aux militaires en général qui les trouvent assez loin de la réalité du quotidien des militaires.

 

Certes, mais les campagnes de recrutement doivent avoir un côté attractif, presque "clinquant". On va mettre de côté toute la dimension "routinière" du métier.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

C'est sur Tobo que lorsqu'on te présente des baskets, on te montre le sportif de haut niveau qui finit son ascension sur une montagne au coucher du soleil, pas l'asiatique probablement mineur qui les fabrique pour presque rien ou les ampoules que tu te feras aux pieds lorsque tu les mettra au début ;)

 

Et ensuite ça dépend beaucoup du régiment que tu intégrera, de la fonction que tu occuperas. Il y a une différence de rêve à promouvoir entre un fantassin parachutiste et le militaire chauffeur poids lourd d'un régiment de logistique. Là on touche plus aux CIRFA qui doivent faire du chiffre tout en diffusant une image réaliste de ce qu'il propose à un postulant.

 

Le dernier soucis, c'est que le MinDef n'a pas finit d'appliquer une refonte de son système et de l'évaluer qu'on lui demande encore de se réorganiser avec les réductions d'effectif que nous connaissons. Pas facile de donner une image précise du militaire au jeune civil qui pourrait s'engager....

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

 Il y a une différence de rêve à promouvoir entre un fantassin parachutiste et le militaire chauffeur poids lourd d'un régiment de logistique.

 

Pendé, tu sais bien (et Tobo aussi) qu'on n'a jamais fait mieux que le parachutiste. :lol: :Diantre, je me gausse!!:

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Un soldat c'est un patriote, qui aime la discipline, l'effort, le don de soi, ... Il cherche à montrer et se montrer qu'il peut dépasser certaines limites...

 

Le jeunes viennent chercher quelque chose, leur vendre du rêve ce n'est pas la meilleure des choses. C'est occulter la réalité, certaines peuvent le prendre comme un mensonge.

Link to comment
Share on other sites

Guest Systema

Pour en revenir à la publicité militaire : effectivement nous vendons du rêve. La sueur, la boue, ça, tout le monde de plus ou moins logique s'y attend.

 

Mais un jeune civil désireux de s'engager et servir n'est certainement pas confronté à la perspective d'ouvrir le feu, d'être touché par une balle, de donner la mort ou la recevoir. Ainsi que la routine. Les jeux vidéo font suffisamment de pubs pour les fameux futurs "Rambos" qui déchantent bien vite en s'apercevant, une fois intégrés, que le quotidien militaire n'est pas ce que nous montrons dans nos brochures/dépliants/pubs.

 

Par exemple au sujet des femmes, omniprésentes sur les dépliants et en parfait accord avec ce que nous venons de dire, je paraphrase l'article de Jacques Trappler sur missionreconversion.fr "La place de la femme dans l'armée, une difficile équation" :

 

 

C’est une ouverture légitime qui fait d’elles des guerrières à part entière. Car l’armée c’est la guerre, c’est le tir, c’est le feu, c’est donner la mort et la recevoir. Mais, habitués que nous sommes aux missions humanitaires conduites par des militaires et autres casques bleus, ce n’est pas la guerre que nous projetons sur les écrans pour promouvoir l’égalité des sexes dans l’armée et la carrière, mais bien souvent la mise en scène d’un mode de vie trépidant, exaltant... Et on y court pour donner un sens à sa vie.

 

Nous avons créé, pour gonfler les rangs, des motivations en parfaite contradiction avec la réalité du métier des armes ; et à la question « pourquoi vous engagez-vous ? » bon nombre de voix féminines invoquent l’humanitaire, les voyages et autres aspirations dont la guerre est exclue.

 

Ici évidemment le sujet n'est pas "La place de la femme", mais les vérités qui découlent de ce que je viens de citer souligner/mettre en gras.

Link to comment
Share on other sites

Guest Systema

Un soldat c'est un patriote, qui aime la discipline, l'effort, le don de soi, ... Il cherche à montrer et se montrer qu'il peut dépasser certaines limites...

 

Le jeunes viennent chercher quelque chose, leur vendre du rêve ce n'est pas la meilleure des choses. C'est occulter la réalité, certaines peuvent le prendre comme un mensonge.

 

D'accord à 99% tobo.

 

Un soldat n'est pas forcément un patriote (mais OK pour le reste).

 

Je suis devenu soldat parce que j'aime la nature, le sport, les grands espaces, l'action, l'aventure, la discipline, l'effort, le don de soi, l'envie de servir une cause (que je crois) juste, ainsi qu'un cadre me permettant d'évoluer au sein d'une organisation hiérarchique - j'aime l'histoire et les armes. De plus, je marche dans le sentier de mes aïeux français de souche (et sers l'Armée belge).

 

Il y a 5 types de militaires :

 

Ceux qui s'engagent par tradition familiale.

Ceux qui sont patriotes, désireux de servir.

Ceux qui sont là parce qu'ils ont besoin d'un job.

Ceux qui cherchent l'aventure, le sport, les armes, la nature, les grands espaces.

Et puis ceux qui cherchent un moyen légal de tuer d'autres personnes.

 

Je ne fais partie ni des patriotes ni des psychopathes mais bien des 3 autres catégories.

 

Et je n'ai pas eu besoin de pub pour m'engager. Je savais à quoi m'en tenir de par l'expérience racontée des anciens et en signant je savais que la guerre faisait partie de l'équation. Ainsi que la mort. Donnée ou reçue.

 

Réalité qui n'est pas présente dans nos publicités - au risque de faire peur aux jeunes civils intéressés évidemment !

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

D'accord à 99% tobo.

 

Un soldat n'est pas forcément un patriote (mais OK pour le reste).

 

Je suis devenu soldat parce que j'aime la nature, le sport, les grands espaces, l'action, l'aventure, la discipline, l'effort, le don de soi, l'envie de servir une cause (que je crois) juste, ainsi qu'un cadre me permettant d'évoluer au sein d'une organisation hiérarchique - j'aime l'histoire et les armes. De plus, je marche dans le sentier de mes aïeux français de souche (et sers l'Armée belge).

 

Pour moi ce sont des choses (en gras) qui montrent un certain patriotisme, si tu n'est pas patriote tu peux à tout moment aller servir les gars d'en face. Non? Alors pourquoi tu n'irais pas en face? Quelles en sont les raisons? Grosso modo c'est une volonté de défendre la famille, les amis, un mode de vie, ... En gros la défense d'une volonté collective => "Attachement sentimental à sa patrie se manifestant par la volonté de la défendre, de la promouvoir." Larousse

 

 

Il y a 5 types de militaires : c'est toi qui le dit

 

Ceux qui s'engagent par tradition familiale. Ne tien pas le choc des formations engageantes, explose si il n'y a pas quelque chose de profond de personnel.

Ceux qui sont patriotes, désireux de servir. Si tu n'en a pas tu fais parti des derniers. Car c'est le seul ciment des armées, la seule chose commune aux gars, le socle pour créer une cohésion.

Ceux qui sont là parce qu'ils ont besoin d'un job. Contrats courts demandent à servir en soutien rapidement la plus part du temps lorsqu'ils découvrent les contraintes du métier.

Ceux qui cherchent l'aventure, le sport, les armes, la nature, les grands espaces. Là je vois pas trop le rapport avec l'armée, garde forestier, rangers dans un parc naturel en Afrique,...

Et puis ceux qui cherchent un moyen légal de tuer d'autres personnes. Mercenaires

Link to comment
Share on other sites

Guest Systema

Si le patriotisme est vraiment le ciment des armées, je m'interroge sur la Légion. Moi qui pensais me reconvertir, parce que je suis français de souche, désireux de servir la France, parce que ce sont mes origines, etc. L'armée belge m'a appris énormément mais à la base ce n'est pas vraiment mon pays.

 

Pour le non-patriotisme risquant de mener à "servir les gars d'en face" : tu as raison.

 

Toutefois, si l'on raisonne en terme de trahison à sa propre Armée. Dans un sens, c'est déserter pour s'allier à l'ennemi.

Link to comment
Share on other sites

Guest Systema

Une dernière question concernant le patriotisme : si quelqu'un comme moi (simple soldat) décide de rejoindre les FS (et non pas les fesses :P) d'un pays en particulier - ici Belgique en l'occurrence - est-ce le même sens donné au mot "patriotisme" ?

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Aller au test de sélection avec tous ces documents serait une sage décision au cas où les recruteurs seraient tatillons.

    frmepervine

    Posted

    Je vais regarder ça, j'ai cru comprendre qu'il n'en faisait plus mais que la demarche était à faire en ligne via un site de gouvernement 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour,   Tu peux également emmener la déclaration de vol faite à la Gendarmerie ou à la Police.

    frmepervine

    Posted

    J'ai bien conscience que vous n'êtes pas un recruteur du CIRFA et que la réponse dépendra d'eux, mais cela reste tout de même rassurant, merci pour votre réponse.

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour. A mon avis aucun souci à ce moment là de votre démarche.
×
×
  • Create New...