Jump to content

Candidature rejetée autisme asperger


iazlur

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai effectué les 2 premiers rendez-vous au CIRFA, une réunion collective et une réunion d'ouverture.
Tout s'est excellement bien passé.
Oui, j'ai reçu un diagnostique d'autisme Asperger en 2015 au CRA, mais ça ne se voit pas du tout; Je m'exprime très bien, je n'ai pas de problème de stress ou d'anxiété, etc.
Du coup, par simple "procédure" j'imagine, mon conseiller a envoyé un mail à un médecin militaire pour avoir son avis et a, sans même me connaître, rejeté ma candidature.
Je ne trouve pas cela justifié, d'autant que c'est mon seul antécédent médical, qu'un engagement de recrutement de personnes asperger a été signé au sein de l'armée et que c'est contraire aux valeurs de notre pays (égalité notamment).
J'aimerais avoir vos avis et conseils; J'insiste sur le fait que ce "handicap" ne se voit pas, et qu'il est seulement, dans mon cas, prononcé dans la logique, l'honnêteté, et des difficultés à comprendre l'implicite dans les discussions.
J'ai écrit un courrier au Ministère des Armées. 
Non seulement le médecin ne m'a pas rappelé, mais j'ignore totalement son existence; J'ai l'impression d'être discriminé ou d'avoir lieu à une situation peu ordinaire.
Je n'ai pas de problème de santé à part ce syndrome, une excellente dentition, enfin bref je suis un candidat idéal dans les faits malgré que je ne sois pas un grand sportif.
J'ai une licence Chef de projet et donc j'ai postulé pour être sous-officier dans la cavalerie blindée.
J'ajoute aussi que j'ai travaillé 2 ans et demi dans le civil, et que cet univers ne me correspond pas, mais alors pas du tout (pas/manque de discipline, compétition d'égo malsaine, pas d'entraide, pas de sport, pas de sensation d'être utile et j'en passe).

Que me conseilleriez-vous de faire ?
Pensez-vous cela normal ?
Ai-je le droit de contester cet avis ?
Comment est-ce que je peux poursuivre ma candidature ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, iazlur a dit :

Bonjour,

J'ai effectué les 2 premiers rendez-vous au CIRFA, une réunion collective et une réunion d'ouverture.
Tout s'est excellement bien passé.
Oui, j'ai reçu un diagnostique d'autisme Asperger en 2015 au CRA, mais ça ne se voit pas du tout; Je m'exprime très bien, je n'ai pas de problème de stress ou d'anxiété, etc.
Du coup, par simple "procédure" j'imagine, mon conseiller a envoyé un mail à un médecin militaire pour avoir son avis et a, sans même me connaître, rejeté ma candidature.
Je ne trouve pas cela justifié, d'autant que c'est mon seul antécédent médical, qu'un engagement de recrutement de personnes asperger a été signé au sein de l'armée et que c'est contraire aux valeurs de notre pays (égalité notamment).
J'aimerais avoir vos avis et conseils; J'insiste sur le fait que ce "handicap" ne se voit pas, et qu'il est seulement, dans mon cas, prononcé dans la logique, l'honnêteté, et des difficultés à comprendre l'implicite dans les discussions.
J'ai écrit un courrier au Ministère des Armées. 
Non seulement le médecin ne m'a pas rappelé, mais j'ignore totalement son existence; J'ai l'impression d'être discriminé ou d'avoir lieu à une situation peu ordinaire.
Je n'ai pas de problème de santé à part ce syndrome, une excellente dentition, enfin bref je suis un candidat idéal dans les faits malgré que je ne sois pas un grand sportif.
J'ai une licence Chef de projet et donc j'ai postulé pour être sous-officier dans la cavalerie blindée.
J'ajoute aussi que j'ai travaillé 2 ans et demi dans le civil, et que cet univers ne me correspond pas, mais alors pas du tout (pas/manque de discipline, compétition d'égo malsaine, pas d'entraide, pas de sport, pas de sensation d'être utile et j'en passe).

Que me conseilleriez-vous de faire ?
Pensez-vous cela normal ?
Ai-je le droit de contester cet avis ?
Comment est-ce que je peux poursuivre ma candidature ?

Bonjour, 

Je trouve très dommage deja que le médecin ne te le dise pas en face de 1.

De 2 qu'il juge sans avoir vu.

De 3, dans les armées, ils sont médecins certes mais aussi quelques fois pas très réfléchis. Ils écoutent la direction au dessus pour ne pas perdre de temps. 

Je pense à un ami a moi qui a eu une crise bipolaire a 5 ans, il en a 22 et à été refusé à cause de cette crise...Au cas ou ca revienne...18 ans après quand même..

 

Je pense que tu devrais contester et leur prouver que tu es apte. De faire les tests et notamment l'entretien avec un psy qui verra que tu es apte.

 

Je trouve ça décevant de le dire par téléphone sans raison aboutie.

Courage a toi.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

Il y a 1 heure, MerEtMarine a dit :

Je trouve très dommage deja que le médecin ne te le dise pas en face de 1.

De 2 qu'il juge sans avoir vu.

De 3, dans les armées, ils sont médecins certes mais aussi quelques fois pas très réfléchis. Ils écoutent la direction au dessus pour ne pas perdre de temps.

Ils appliquent surtout la règle "ceinture, bretelles et parachute" c'est imagé mais en clair cela signifie que pour être sur de ne pas perdre ton pantalon, tu y mets une ceinture mais pour être certain tu y rajoute des bretelle et pour vraiment être garante tu rajoute une parachute.

En clair, le médecin n'a pas voulu prendre de risque, car le médecin militaire s'engage par sa simple signature a garantir l'aptitude d'un militaire, si il arrive quelque chose à ce militaire, on se retournera vers lui en disant "vous l'avez déclaré apte".

Il y a 11 heures, iazlur a dit :

Du coup, par simple "procédure" j'imagine, mon conseiller a envoyé un mail à un médecin militaire pour avoir son avis et a, sans même me connaître, rejeté ma candidature.

C'est pas "classe" effectivement, après il faudrait savoir si il y a des militaire avec cette pathologie, car si ça se trouve le simple fait d'avoir cette maladie est un fait d'inaptitude.

Ce qui est vraiment dommage c'est que le médecin n'est donné aucune explication ne serai ce à ton conseillé.

Il y a 11 heures, iazlur a dit :

Que me conseilleriez-vous de faire ?

D'essayé de prendre contacte avec un spécialiste, à l'hôpital des Armée Begin.

https://www.hopital.fr/annuaire-etablissement/hopital-d-instruction-des-armees-begin-saint-mande,8045

De là, sans agressivité et sans raconté ton histoire (notamment la réponse de ce médecin, du moins dans un premier temps), simplement en expliquant ta maladie et ton projet d'engagement, celui-ci te dira certainement si c'est réalisable ou pas. 

Tiens nous au courant, merci.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces précieux conseils.
Je vais de ce pas écrire une lettre à l'hôpital et essayer de demander un rendez-vous en visio avec un psychologue.
Je n'ai pas le choix étant donné que je vis dans le Gard qui est à l'opposé de Paris en France.
Je vous tiens au courant quand j'ai une réponse,

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

C'est le mieux, tu auras certainement une réponse plus exacte et précise, ce qui ne veux pas forcément dire que ce sera bon pour toi, mais au moins tu seras pourquoi.

Il y a 15 heures, iazlur a dit :

je vis dans le Gard qui est à l'opposé de Paris en France

Il se peut que l'on t'envoi à Marseille...

Mais attendons les réponses.

Il y a 15 heures, iazlur a dit :

Je vous tiens au courant quand j'ai une réponse,

Merci.

Link to comment
Share on other sites

Je vous informe que j'ai également écrit au Président de la République.
A ce que j'ai pu comprendre, le Palais de l'Élysée répond à toute demande écrite par voie postale (ou même électronique).
Donc ça fait une lettre au Ministère des Armées, une lettre à l'Hôpital d'Instructions et une lettre au Palais de l'Élysée.
Comme ça, toutes les chances sont de mon côté!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...


  • Posts

    ArmandT

    Posted

    Bonjour, La semaine prochaine je me rends au CSO de Lyon dans la spécialité Officier Sous-Contrat Pilote et je suis en train de réfléchir si je reporterai où non la date des sélections  en raison de mon niveau physique. En effet je réalise 14 tractions complète et 54 squats en 60 secondes, le bémol est pour le luc-leger où je n'arrive pas à dépasser le palier 8. Je me dis que sur le moment ma motivation et mon dépassement de soi sera extrême donc je pourrai surement arriver au palier 9. Que pensez-vous de mes statistiques sachant je me présente en tant que futur OSC-P. Cordialement.

    Thierry7402

    Posted

    Un officier du 91e RI de Charleville   Un autre des troupes coloniales Bonne soirée et encore merci pour votre aide       

    Thierry7402

    Posted

    Merci beaucoup pour ces premières identifications. Pour le soldat allemand ça confirme mon appréciation. Il s'agit pourtant de la photo utilisée et communément admise pour illustrer le père d'Arthur Rimbaud, Frédéric Rimbaud dont j'ai écris justement la biographie (l'Honneur du Capitaine Rimbaud). Les raisons du choix de cette photo sont toujours un mystère même si ce personnage a un visage très particulier.  Bonne soirée 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je lis Rimbaud père sur le descriptif de la photo. Hors : Frédéric Rimbaud entre dans l'infanterie, comme simple recrue, en 1832. Il est alors âgé de 18 ans. Doté d'une bonne instruction et d'une intelligence certaine, il est presque aussitôt promu sergent-major. En 1841, il obtient le grade de lieutenant et est envoyé à Oran, en Algérie, où il participe à la conquête du pays, ainsi qu'à l'expédition du Maroc, en 1844, contre les troupes d'Abd el-Kader, soutenant les Algériens dans leur lutte contre la domination française. En 1850, Frédéric Rimbaud est rapatrié, promu capitaine en 1852, et affecté à la garnison de Mézières, dans les Ardennes. En 1854, il reçoit, pour les postes occupés en Algérie, la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur. Jusqu'en 1856, il participe épisodiquement à la guerre de Crimée, opposant le Royaume-Uni et la France à la Russie, et pour laquelle il reçoit la médaille de Crimée. De retour de Crimée, le capitaine est affecté à Grenoble. En 1859, il participe à la campagne d'Italie, guerre d'indépendance opposant la France et le royaume de Piémont-Sardaigne à l'empire d'Autriche, pour laquelle il reçoit la médaille de la valeur militaire sarde. En 1864, Frédéric Rimbaud quitte l'armée pour se retirer près des racines paternelles, à Dijon, en Côte-d'Or. (Source : Wikipédia) Le personnage en photo porte un uniforme de style allemand, en tout cas pas français. Sergent chef (à l'époque ; un chevron = sergent, deux chevrons = sergent chef, trois chevrons = sergent major) du 91ème régiment d'infanterie dans les années 1880 (entre 1870 et 1910) Ce militaire du 71 -ème régiment d'infanterie (empreinte de la grenade sur les bouton en laiton) porte une épaulette à franges et contre épaulette en canetille (broderie d'or) qui nous indique un lieutenant ou sous-lieutenant, malheureusement les galons en bas de ses manches ne sont pas visible. Période 1870-1890. Cavalier du 15ème régiment de Hussards, reconnaissable à son dolman bleu azur.   Sur la photo on aperçoit également sur la gauche de la photo, les plumes de casoar que l'on voit en entier ci dessus. Photo de conscription IIIème République (1870-1910).   Pour les autres, je regarderai demain.  
×
×
  • Create New...