Jump to content

Jean Marais, cavalier à la 2e DB


Bouchon-Gras 49

Recommended Posts

  • Administrateur

Vous allez me dire Jean Marais cavalier, quoi d'étonnant pour un acteur de film de "capes et d'épées" oui, sauf que là ce n'est pas le scénario d'un film.

Tout le monde connait l'épopée de Jean Gabin à la 2ème DB. Mais qui connait celle du capitan, du bossu, de fantomas, alias Jean Marais.

129397264_3468488569940165_4485229851281438158_n.jpg

L'acteur Jean Marais, soldat de la 3e compagnie du 501e régiment de chars de combat.

 

Jean Marais ne connut pas de vraie action de résistance à part celle de mettre KO un journaliste collaborationniste (Alain Laubreaux, octobre 1943) de "Je suis partout" qui contestait le film éternel retour, allégorie (sans le dire) contre la France occupée. Jamais "l'éphèbe" de Jean Cocteau ne mangea le pain des Allemands.

A la libération de Paris, l'acteur décida d'agir (les résistants ne savaient pas trop quoi faire de lui) et fit le coup de feu, apprenant sur le tas. Il garda aussi l'Elysée. Marais faillit être tué à l'opéra. Puis il décida de s'engager dans la 2ème DB.

130144606_3468488703273485_1753088877625722475_n.jpg

partageant la vie de ses camarades, loin des projecteurs.

 

Simple cavalier- chauffeur de sa jeep Célimène (ou de camion), au 501 ème RCC (3ème cie), qui transportait un peu tout. Il y sert, accompagné de son célèbre chien Moulouk (qu'il a trouvé attaché en forêt de Compiègne en 1940 et adopté, et qui est apparu dans le film L'Éternel Retour).

Marais fut stoïque sous le feu et fit sa mission sans broncher, On salue sa bravoure, étant un des seuls conducteurs à rester au volant de son véhicule lors du bombardement de sa colonne à Marckolsheim en Alsace (modestement, il tiendra à relativiser dans ses interviews ultérieures cette attitude courageuse, l'expliquant par une volonté à ce moment d'être tranquille au chaud pour déguster des confitures de cerises).

130131405_3468488566606832_8882476662572503083_n.jpg

 

 Il fut décoré de La Croix de guerre.

( Source : Rudolph de Patureaux écrivain / Wikipédia )

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...