Jump to content
×
×
  • Create New...

Syrie quel Bazar: Iran-Hezbollah, AlNosra, Frères musulmans, Jihadistes, Israel


Recommended Posts

  • Moderator

Intervenir c'est bien gentil, mais faudrais penser à renouveller le matériel, nous équipés et augmenter notre capacité de transport aérien. Quand on voit que pour le mali, j'ai pris un C17 Américain, que mon matos à pris un Antonov Russe... le A400m doit être ops...

La syrie serez quoi ? le nouveau théâtre de démonstration de force pour nos nouveaux Tigre HAD ? Avant de nous engager dans un tel combat... faudrait peu-être éviter de nous retirer 74000 postes...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 100
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Le problème c'est que notre outil militaire est sorti quasi exsangue du Mali: matériel à bout de souffle (par exemple, quasi aucun avion de transport en France durant cette période), personnel fatigué

Un petit Up!   Les américains, français, anglais et turques parlent d'intervenir...                                 Irak II, le retour?            En bonus: Le "harlem shake" avec les iraniens,

Mouais! Intervenir, pour ce qui nous concerne ce sera juste dans les paroles, avec peut-être un ou deux missiles tirés pour montrer notre engagement. Pour le reste, pas sûr que l'on puisse faire plus

Posted Images

Ce coin là me fait penser à la blague de potache du paquet de M... déposé dans un papier en feu sur un paillasson.. On sait que c'est de la m mais on y met quand même le pied....

 

sauf que là il y a des vies en jeu et qu'on nous prend pour des c*ns sur l'histoire...

 

http://imranhoseinfr.wordpress.com/2013/05/31/des-djihadistes-syriens-arretes-en-turquie-avec-du-gaz-sarin/

 

Comment ça?? Je croyais que c'était le gouvernement en place qui...... Colin Powel aurait il fait des petits???

Link to post
Share on other sites
  • Staff

dernières infos:

 

http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-une-intervention-militaire-semble-imminente-27-08-2013-3083745.php

 

La position de la France est très claire depuis l'intervention télévisée de F Hollande qui déclare qu'il s'agit de punir ceux qui utilisent l'arme chimique.

 

Le but de l'intervention déclaré à la tv est donc de réduire les capacités d'action de l'adversaire.

 

Seules à ce jour restent à discuter au sein de la coaltion les cibles à atteindre.

 

La France apporte sa force d'intervention aérienne. Il faut se rappeler que l'intervention au Mali a démontré la puissance militaire française et le maintien de son rang au plus haut niveau.

 

Il faut se souvenir aussi que cette intervention au Mali a embelli l'image du chef des armées, et augmenté sa côte de popularité alors pourquoi se priver!

 

Et par ailleurs,  la question de l'engagement des troupes ne nécessite pas une autorisation du Parlement.

 

Je me pose une autre question:, le porte avion Charles de gaulle, à quai, en rade de Toulon,  ne peut pas approcher la Syrie en 3 jours??

Link to post
Share on other sites

Déclaration de B. Al Assad aux Isveztia (c.à.d avec la bénédiction de la Russie !)

 

La machine à "containment" de l'Iran est en marche. Peu importe pour les US le motif. On rejoue le coup des armes de destruction massives en Irak, bis repetitas placent !!!

Mais cette fois, ça va être plus dur à faire avaler aux peuples, car même une partie de l'opposition (laïque) au régime syrien n'y croit pas !

 

Que se passera-t-il si un tomahawk touche "par mégarde" un batîment "civil" russe dans le port de Tartous ?

La Syrie n'est ni la Libye, ni le Mali au plan du droit international. Et jusqu'à présent les déclarations des membres de la mission de l'ONU ont plutôt pointé du doigt les rebelles quant à l'utilisation des ANC.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • Moderator

La France apporte sa force d'intervention aérienne. Il faut se rappeler que l'intervention au Mali a démontré la puissance militaire française et le maintien de son rang au plus haut niveau.

(...)

Je me pose une autre question:, le porte avion Charles de gaulle, à quai, en rade de Toulon,  ne peut pas approcher la Syrie en 3 jours??

Le problème c'est que notre outil militaire est sorti quasi exsangue du Mali: matériel à bout de souffle (par exemple, quasi aucun avion de transport en France durant cette période), personnel fatigué (on a vu des unités à peine rentrées d'Afghanistan partir au Mali)...

 

Le PA est peut-être cloué à quai pour des motifs techniques (visite périodique ou autre), je laisse répondre les marins.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
  • Spécialiste

Je ne peux m'empêcher au courage de l'ex président Chirac d'avoir dit non aux américains en 2003 pour l'Irak suite à la décision de l'ONU. L'histoire lui a donné raison. En ce moment, il n'y a pas un jours sans qu'une bombe pète là bas et fasse des dizaines de morts 10 ans après l'invasion américaine. Et on cherche toujours ces ADM.

Je ne comprend pas, voir ne partage pas, toutes les décisions de l'ONU. Mais il faut respecter cette institution au risque qu'elle finisse comme la SDN: baffouée par des nations comme le IIIeme Reich.

 

Coté pratique :

La Libye  a tiré sur l'ensemble du potentiel aérien et naval, le Mali sur le terrien et l'aérien.....la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a.

Faut savoir changer de ring quand on ne se donne plus les moyens de boxer dans la même catégorie que les poids lourds.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Je souscris aux propos précédents.

 

Telle que l'éventuelle intervention est décrite, celle-ci me laisse dubitative quant à ses tenants et aboutissants...

Une action à titre punitif ? Certes, des sanctions semblent nécessaires et le reste du monde ne peut fermer les yeux face à ce qui se passe en Syrie et surtout face aux violences perpétrées envers la population civile. Cependant, le conflit qui agite la Syrie est bien plus complexe que cela :

http://geopolitiqueconflits.blog.lemonde.fr/2013/03/25/conflit-syrien-iii-de-la-revolution-arabe-a-la-guerre-civile/

 

D'où ma perplexité face au mode d'action évoqué : en quoi quelques missiles envoyées sur une cible X changeront-ils le cour des choses de façon favorable ?

 

Et plus encore, je déplore l'absence de vision à long terme de la part des Etats-Unis et autres alliés, dont la France, qui entendent mener une action « coup de poing » et foncent ainsi tête baissée sans, semble-t-il, réellement mesurer tous les impacts de leur éventuelle action.

Inutile de rappeler combien, le Moyen et Proche Orient sont des zones particulièrement instables et prêtes à s'embraser, où le jeu des alliances plongerait inévitablement celles-ci dans un nouveau conflit (pour ne pas dire « bourbier »). Les politiques ont-ils déjà oublié ce qui s'est produit au Liban, ou encore en Irak ?

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Avec l'opération au Mali en cours est il bien sage de s'engager sur un autre théâtre d'opération? Par ailleurs quels sont les moyens de défense syrien? Seraient ils capables avec tout l'armement russe obtenu de tenir en échec une force d'intervention internationale ?

Link to post
Share on other sites
  • Staff

Les moyens militaires et de surcroit de défense aérienne de la Syrie sont considérables en témoigne pour les pires sourds le F4 "Phantom" Turque abattu récemment dans l'espace du littoral aérien Syrien, ce qui est contesté par la Turquie !

 

Certes, les Américains doivent connaitre, avec les satellites, la géographie militaire du terrain et les fréquences d'émissions des RADAR et certainement des RADARS de bords embarqués des aéronefs.

 

Il n'en reste pas moins, au vue des frappes sur l'Irak, qu'ils s’agissent d'actions en "boule de neige", c'est à dire que si les sites de gaz sarin (encore doivent-ils être connus) doivent être frappés, il faut "cogner" sur les les aéroports, les centres de transmissions, les RADAR de veille et de conduite de tirs, les centres de commandement, etc.

 

Il peu probable que les Syriens (avec l'Iran et le Hezbollah) reste dans une situation statique sans réagir !

Le Liban devant en faire les frais en premier lieu, déstabilisant un peu plus la région avec la possibilité d'attentats dans la région et en Europe.

 

Quand on voit l'état désormais de l'Irak, de la Libye (donnant naissance au corolaire du Mali), il n'était peut-être pas utile de se précipiter dans ce genre de guêpier.

 

Les interventions militaires au Moyen Orient desservent les occidentaux !

 

Vu l'état de l'Armée Française et des finances de notre pays, ce n'est pas le moment de s'engager dans une action dont les débouchés proches et lointains sont obscurs et inconnus, mais de repenser l'amélioration et  la "reconstruction" de nos forces dans la mesure - qui plus est -  ou l'intervention ne va pas éclaircir la situation mais la compliquer encore d'avantage !

Link to post
Share on other sites

D'après plusieurs sources concordantes, la Frégate de Défense Aérienne (FDA) Chevalier Paul aurait quitter la rade Toulonnaise pour le large de la Syrie dans l'optique de rejoindre les forces britanniques et américaines déjà sur place.

 

Le bâtiment Français doit protéger l'ensemble de la flotte alliée contre toute attaque aérienne.

 

Quelques caractéristiques sur cette FDA :

 

195 marins - Vitesses 30 Noeuds - 2 trourelles de 76mm - 2 cannons de 20mm - 2 mitrailleuses 12.7mm - 8 missiles exocet + systeme de défense Surface/air

 

A noté également la présence d'un groupe embarqué avec un Caiman Marine Nh90

 

http://www.varmatin.com/toulon/la-fregate-chevalier-paul-a-quitte-toulon-pour-le-large-de-la-syrie.1385542.html

Link to post
Share on other sites
  • Staff

Merci Captain2B

 

D’après Varmatin "Sans tirer contre Damas, elle pourrait protéger des bombardiers français et alliés".

 

Je pense à une expression de journalistes. Une frégate anti-aérienne à pour vocation d'assumer la défense d'un porte-avions, d'une escadre ou de bâtiments sur une zone déterminée.

Assurer la défense d'appareils engagés au dessus d'un territoire hostile est assez problématique alors que ces bâtiments se trouvent en haute mer.

Elle peut, par contre, assumer le contact propre à la mission avec les chasseurs-bombardiers engagés dans l'opération.

 

Pour informations supplémentaire =

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chevalier_Paul_%28fr%C3%A9gate%29

Link to post
Share on other sites
  • Spécialiste

1- La syrie est un cauchemar anti aérien:

Sans risquer de dévoiler des secrets d'Etat, si la mission du chevalier Paul est de se prépositionner au large de la Syrie, la frégate sera utile pour aider à positionner les radars adverses notamment ceux du système S-300.

 

Ce système est la clé de la défense anti-aérienne de la Syrie. Les batteries du système sont protégés par le système pantsir (S-22) qui a été conçu pour détruire les missiles de croisière.

Il permet aussi de conduire les tirs de canons anti-aériens.

 

De plus, les russes ont développé des brouilleurs de signaux gps (y compris signal militaire): cela implique que le missile de croisière

 

Donc, un tir de salves de missiles de croisières n'est AUCUN cas assuré d'obtenir un effet.

Imaginons que la salve soit arrêtée par la DCA à 10 ou 15%, c'est le concept même du missile de croisière qu'il faut changer notamment en développant des systèmes hypersoniques. A ma connaissance, il n'y a pas de système de ce type dans les forces de l'OTAN pour des engagements tactiques.

Le seul que je connais est le Brahmos indien d'abord développé pour des frappes nucléaires mais qui est en cours de "conventionnalisation". Il est fabriqué par une Joint Venture indo-russe. De plus, les mêmes russes indiquent avoir développé un tel système.....

 

2- Le ciblage est un cauchemar

La logique voudrait que les occidentaux frappent les dépôts d'armes chimiques. Or, nous n'avons pas d'armes qui puissent vaporiser les produits et éviter les retombées.

Quant à cibler les lanceurs, les charges chimiques peuvent tirées par des obus de 100 mm donc par n'importe quel canon.

 

3- la géopolitique est un cauchemar

Les flux de réfugiés prévisibles alaouites et chrétiens destabiliseraient le Liban et/ou la Jordanie. Les Kurdes demanderaient un statut autonome provoquant une réaction turque....

 

4- Je veux bien rejouer la crise de Cuba mais je veux qu'on change les joueurs .... ;-)

Je comprends bien les enjeux à savoir la capacité ou non à faire respecter les traités internationaux avec le programme iranien en arrière plan (à qui les russes ont aussi livrer le S-300).

 

PS: le problème avec le système S-300 est son architecture fondée sur la saturation plutôt que la précision. En gros, il est conçu pour doubler voire tripler les coups sur une cible alors que nos missiles sont conçus pour être peu nombreux mais efficaces. 

De plus, il ne faut pas surestimer la capacité du Tomahawk. Si on avait pas étaler le Barracuda et le déploiement du MdCN, on aurait pu frapper sans l'appui US....

Link to post
Share on other sites
  • Staff

Le problème c'est que notre outil militaire est sorti quasi exsangue du Mali: matériel à bout de souffle (par exemple, quasi aucun avion de transport en France durant cette période), personnel fatigué (on a vu des unités à peine rentrées d'Afghanistan partir au Mali)...

 

Le PA est peut-être cloué à quai pour des motifs techniques (visite périodique ou autre), je laisse répondre les marins.

 

effectivement ce sont des informations importantes que les médias ne relaient pas...

 

merci Torrens, ces précisions aident à la compréhension! :)

Link to post
Share on other sites
  • Staff

Merci Pierre74

 

Visiblement et malgré le veto du Parlement Britannique, le régime Syrien est prêt à recevoir des frappes d’après les dernières informations !

La Grande-Bretagne est un pays démocratique Parlementaire, et ce dernier doit donner son aval à une intervention militaire !

 

> Le cabinet militaire et l'Etat-Major situés à Damas ont déménagés dans les montagnes prêt du Liban.

>Les casernements de la Garde évacuent les lieux pour se positionner ailleurs à moindre risque..

 

> Il semble que seuls des tirs de missiles de croisières auront lieux, tirés de bâtiments de surface ou sous-marins et également  par des avions sous forme de longue portée (Rafale et Mirage 2000 pour les Français). afin d'éviter le survol de la Syrie et de sa défense anti-aérienne.

 

> Les frappes n'auraient pas pour objectif les lieux de stockage (même si le gaz sarin est en état de deux composés "inoffensif" (dit binaire) avant d’être mélangé pour être actif, évitant les erreurs de manipulation pouvant donner lieu à de graves accidents) pour deux raisons essentielles =

 

§ La destruction entrainant un mélange des deux éléments et le gaz sarin ainsi constitué pourrait faire des ravages,

§ Certains combattants pourraient se servir des stocks résiduels non détruits.

 

Politiquement, il s'agit d’adresser un message de ne pas récidiver dans l'utilisation "des gaz de combat dans une guerre civile contre la population".

Ce sera donc des tirs sur des objectifs ponctuels et limités dans le temps.

 

Source = "C dans l'Air" sur la Cinq  d'Yves Calvi cet après midi.

Link to post
Share on other sites

C'est du grand n'importe quoi!

 

De qui se moque t-on? Alors qu'il n' y a aucunes preuves de réelles utilisations de gaz contre ces populations, que la propagande est chose courante et une arme très puissante dans de telles situations, Paris et Washington se permettent, une fois de plus, de jouer les grands justiciers de la planète!!

Intervenir en Syrie serait une grande erreur, laissons les régler leur problème comme des grands.

 

Faudrait dire à l'autre tartuffe de s'occuper des problèmes des Français un peu, au lieu de lécher les bottes de ces fumiers du gouvernement américain!

Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Beletti, merci de modérer vos propos. Vous pouvez défendre votre opinion, mais il ne sera pas toléré de le faire avec des termes trop vindicatifs, voire grossiers comme c'est le cas dans votre message.

 

En conséquence, vos droits d'écriture sont suspendus pour 24 heures.

Link to post
Share on other sites
  • Staff

Malheureusement - et nous le somme tous à un degré divers - même pour les incrédules qui n'acceptent pas les réalités dramatiques et l'horreur, force est de constater le brusque mouvement de panique d'une population d'une zone vers les hôpitaux avec les mêmes symptômes !

 

A moins d'être trafiqué - et c'est toujours possible - les photographies et les filmographies prises par des journalistes indépendant sont la pour démontrer les mêmes symptômes des admis hospitaliers et confirmés par les médecins et chirurgiens étrangers en poste dans ce pays !

 

Il ne s'agit pas de vagues informations journalistiques comme en Roumanie avec le soit disant massacre resté célèbre de Timochoara (orthographe approximative), mais du refus de voir une certaine réalité comme les camps de concentration d'abord, puis d'exterminations ensuite par les nazis et refusé par les médias et les politiques internationaux pour cause "d'impossibilité".

 

Note = La différence - donné par les Alliés -sont que dans le premier cas, le monde concentrationnaire traitait comme des bêtes les internés avec des mortalités importantes, alors que dans le second cas, 80% des internés étaient exécutés le jour même de leurs arrivés. Les autres 20% assistant les nazis dans le massacre organisé.

 

Une action doit être entreprise en Syrie, mais elle doit être politique, économique comme l'Iran aujourd'hui dont l'économie est à bout de souffle par la rigueur des sanctions.

 

Comment a t-on laisser les Syriens fabriquer autant de gaz sarin ?

Là est le problème !

Voila plus de 15 années que les occidentaux commettent erreur sur erreur au Moyen-Orient avec un sommet de stupidité chronique et patenté de la part de nos amis américains cette dernière décennie !

 

Je rappellerais, brièvement et sans m’appesantir quelques actions de certains services secrets concertant la livraison d'armes au FLN (Forces de Libération Nationale) pendant "l'opération de police en Algérie" autrement de la guerre.

Des avions percutaient des montagnes, des bateaux coulaient mystérieusement, des navires étaient interceptés avec leurs cargaisons d'armes et une opération aéronavale avait même eu lieu en Égypte mené par La France, la Grande-Bretagne et Israël, immédiatement stoppé par les Présidents américain (Eisenhower) et soviétique (Khrouchtchev) !

 

Le souci est que la Syrie est dans le "giron" Russe et que cette dernière n'est plus engagée sur un théâtre d'opération extérieure comme l'Afghanistan, ce qui était facile pour les américains et occidentaux de leur créer des misères en rétorsion ce qu'eux même avait fait en Corée (1950 - 1953) et au Vietnam !

 

Il est quand même curieux de constater que ce sont des militaires lorsque qu'ils sont premier magistrat de leur pays, qui cessent et qui se retire des combats comme =

> Le général de Gaulle avec l'Algérie,

> Le général Eisenhower avec la Corée,

> En Israël avec ce général qui pensait la Paix possible avec les Palestiniens et qui fut assassiné, etc.

 

Par contre, nous avons par deux fois, des Présidents qui se sont engagés ou qui sont partie prenante dans des interventions extérieurs (sauf le Mali et l'opération Serval justifiée) avec la Libye et maintenant la Syrie.

Il faut reconnaitre que des interventions extérieures - que ce soit aux Malouines ou Falkland, Tempête du désert en Irak - et donnent une notoriété et une haute opinion au Président ou au Premier Ministre qui entreprend cette intervention ...pour un temps !

 

Janmary

Link to post
Share on other sites
  • Spécialiste

Sur les photos et les témoignages, les symptômes ressemblent plus à ceux suite à un gaz CS ou CN qu'un neuro toxique. Le Sarin en lieu confiné laissé malheureusement peu de chances d'accéder à un hôpital ...

Cependant, il y a des traces de contamination par Sarin.

C'est bien le terme de contamination qui pose problème :

- soit cela provient d'un tir mais vu l'imbrication des combat, il sera très difficile de déterminer l'origine ( souvenez vous du marché de Sarajevo);

- soit cela provient d'un contact avec des stocks d'armes chimiques: comment expliquer que des rebelles s'approchent d'aussi près d'armes chimiques et survivent ...

Dans les 2 cas, la preuve au sens juridique est impossible.

Reste ensuite l'utilisation du Renseignement par les gouvernements où chacun voit ce qui veut voir.

Link to post
Share on other sites

bonsoir,

le sujet m'intéresse car cela concerne tous les citoyens de notre pays et en tant

que simple civil laic et républicain je souhaite donner mon opinion

il m'apparait ,mais cela n'est pas d'aujourd'hui, que le monde islamique radical n'attend

que d'allumer la méche pour faire sauter le proche orient

si mes connaissances sont bonnes ,le président syrien est un chiite alaouite,minorité

religieuse dans son pays ,4000000 de chiites ,15000000 de sunites mais celui-ci soutenu par l'iran

en rapport à la religion,je ne parlerais ni de russes ni des chinois

je rappelle que l'iran a pour intention de détruire israel et de faire régner sur le monde entier la

parole de leur dieux via le coran

le soulevement du peuple syrien ,à mon avis ,fait parti au méme titre que celui du printemps

arabe d'une manipulation islamique radicale visant à remplacer la laicité par un pouvoir coranique,

les contres révolutions ,notamment en égypte nous le prouve.

Les fréres musulmans (soutenu par l'iran)sous couvert de leurs actions populaires sont un élément clé

de ce qui se passe aujourd'hui et si l'égypte en a compris le danger cela n'est pas encore le cas pour

d'autres

néanmoins cette mouvance anti occident et anti démocratique est maintenant affaiblie,du moins je le pense

dans cette compléxité islamique que vient faire la france dans ce conflit religieux

a t'elle des intérets économiques à défendre?

veut-elle éviter le massacre des minorités catholiques?

il faudrait comprendre sa géopolitique dans ce sujet !!!!!!

dans tous les cas cela reléve d'une mauvaise approche diplomatique française et cet isolement n'est pas le fait du hasard

notre président est bien dans la muise et je lui souhaite d'avoir une bonne cote dans les sondages aprés les frappes moles

je suis contre cette intervention qui ne fera qu'attiser la haine de ces fous de dieux car ils ne toucheront pas l'élysée mais nos concitoyens

A+

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Joel, la situation au Proche-Orient en général ou en Syrie en particulier ne se limite pas à un problème religieux. je vous demande de modérer vos propos tout comme Beletti.

 

Les critiques stériles ou des considérations politico-philosophico-religieuses ne permettent en rien d'élever le débat. Par exemple, l'Iran ne se limite pas à l'obscurantisme.

 

A la prochaine incartade, ce sujet sera verrouillé.

Link to post
Share on other sites

Joel, la situation au Proche-Orient en général ou en Syrie en particulier ne se limite pas à un problème religieux. je vous demande de modérer vos propos tout comme Beletti.

 

Les critiques stériles ou des considérations politico-philosophico-religieuses ne permettent en rien d'élever le débat. Par exemple, l'Iran ne se limite pas à l'obscurantisme.

 

A la prochaine incartade, ce sujet sera verrouillé.

 

je ne pensais pas  que mon propos pouvait

exprimer un quelquonque malentendu ,n'y attiser les flammes

je n'ai rien contre les peuples quelque soit leurs religions

mais je deteste toutes les formes d'extrémisme

car je suis plutot une personne modéré et tolérente et ce n'est pas à mon age

que l'on devient belliqueux 

ENTENDU,JE NE M'EXPRIME PLUS SUR LE SUJET

A+

Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Joël vous faites l'autruche. Notre liberté d'expression vaut mieux que cela.

 

Il est vrai que vu d'ici le problèmes de la région seraient réglés sans les religions. Raccourcis bien trop rapide. Quelques infos

 

Moi je vois deux gros soucis avec la Syrie :

  • Interne à notre nation : Ces histoires de vote affaiblissent notre État. Les armées n'ont qu'un seul chef ; le Président de la République. Pas les différentes chambres et autres assemblées. La constitution est là pour que 39 ne se reproduise pas. La volonté d'exister de certains va à l'encontre de la protection de notre nation. Le jour où une nation décide d'envahir une portion du territoire national, ce que pense les députés ont s'en fout vu qu'ils ne peuvent pas être contre le fait de libérer la nation. EN gros ils nous font perdre du temps et ce qui nous fait perdre du temps à quand même tendance à disparaître. Ils ne jouent pas comme il faut à mon avis. Chacun sa place.
  • Externe : La Russie n'a pas l'air chaude, l'Europe fait l'autruche, le Japon vide ses piscines, ... Bref hormis les USA (qui se réveillent au bout de deux ans) et la France (qui est pas mal occupée quand même. Mali...) Il y a un très gros soucis diplomatique sur terre en ce moment! Deux ans pour claquer un missile, et il n'est pas encore sorti du tube! Deux ans pour construire une alliance qui regroupe deux États! Deux ans pour expliquer aux populations! Aux USA un mouvement est en train de naitre. ce sont des soldats US qui ne veulent pas  se battre aux cotés de la rébellion syrienne car elle est composée pour partie d'islamistes.
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • Staff

je rajouterais deux points sur ce sujet.

 

L'un est l'attitude des USA et de son Président dans leurs comportements récents vis à vis des Islamistes en Égypte notamment, en demandant à l'actuel pouvoir dans ce pays et à l'armée qui est le bras séculier, de remettre en liberté l'Ancien Président élu des Frères Musulmans. Démocratie oblige ou nouvel alignement du Président et de son secrétariat d’état ?

 

J'ai reçu des mails que je qualifie de troublant d'amis Américains qui m'informent que la politique de Washington tend à désamorcer l'état de belligérance avec les Talibans. Pour quelles raisons ? Négociations et sécurisation par ce biais de leurs intérêts ?

J'ai "l'impression" qu'il en est de même en Syrie ou le gant de velours serait de mise avec les fractions de Talibans opérant en Syrie ?

 

Le second point est l'attitude des Russes qui ont sur les bras une mosaïque d’états et de régions de toutes langues avec un pourrissement pouvant être rapide donnant lieu à des conflits et des cesserions de territoires interethnique.

Le Moyen-Orient dont la Syrie est le point d'ancrage de la politique Russe dans la région avec une économie basée sur la vente d'armes et une base Navale même logistique pour leur présence en Méditerranée et même en Atlantique.

Avant tout, c'est ce que les Russes veulent conserver et ils se moquent - a en juger les propos du Président Russe - du dictateur Syrien qui est considéré comme un pion qui sert leurs intérêts du moment !

 

Ce que demande le Président Russe - d’après ce que j'ai compris - c'est un dialogue donnant-donnant avec les Occidentaux - semble t-il - concernant leurs intérêts stratégique dans la région.

 

Alors le G 20? Grosse fâcherie ou réunion du style Yalta comme les Occidentaux et les Soviétiques l'ont pratiqués avec la guerre froide. Les exemples ne manquent pas avec la crise de Cuba (je retire mes missiles de Cuba et vous retirez les votre de Turquie et de la Grèce ce qui à donné lieu au "téléphone rouge" en fait une liaison par télétype au départ), de Berlin, du Vietnam, etc. qui ont parfois tournés aux bras de fer presque direct (cas de l'Afghanistan du temps des Soviétiques avec une aide forte des Occidentaux a l'opposition, etc.).

 

Quand à l'engagement des forces sol américaine  les citoyens d'outre Atlantique "vomissent cette solution" après le Vietnam, l'Irak et l'Afghanistan. Trop heureux de s'être - a peu prés - dégagés de ces interventions longues, couteuses à tout point de vus, ils ne veulent plus entendre parler de ces engagements de forces au Moyen-Orient avec ces implications multiples.

 

Comme l'a rappelé un intervenant lors d'une émission de télévision (C dans l'Air) sur ce sujet, les Américains en 1939 trouvaient complétement fou que des Européens s'engagent dans une guerre en 1914 pour un assassinat à Sarajevo ou un couloir de Dantzig en 1939 ! En fait, les problèmes étaient beaucoup plus profond et tout à chacun le sait fort bien mais l'opinion publique réagit sur des événements qui lui paraissent simples à priori.

 

Au vue de la décision du Parlement Britannique, le Président  américain demande l'aval du congrès et quand à la France, la Constitution permet au seul Président de la République et Chef des Armées de prendre la décision sans consultation des Parlements comme l'indique Tobonarine dans son post.

Le Parlement n'intervenant avec un débat que lorsque l'intervention va dépasser 3 mois.

 

A suivre le G 20 bien que nous ne soyons pas informés des réelles décisions !

Link to post
Share on other sites



  • Posts

    • Malheureusement juste un bac ES
    • malheureusement personne de peut répondre a cette question....mais cela a l'air pas mal avec un profil S/off....Vous avez quoi comme diplôme civil?
    • yo , déjà théoriquement si y a pas de plainte , ba y a pas de trace écrite donc rien dans la casier . après même si y avait quelques chose , ne t’inquiète pas , c'est pas ça qui va empêcher l'habilitation !
    • C'est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès à 96 ans d'une femme remarquable : Florence McCann a été, en 1943, l'une des premières femmes volontaires pour la guerre, rejoignant l'US Navy comme officier commissionnée. Elle avait toujours été fière de son engagement, participant à la victoire alliée en 1945    Après la terrible attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Florence Chromulak, née en 1924, désire s'engager dans l'armée américaine. Mais les femmes ne sont pas appelées à des postes d'importance. Il lui faut attendre plusieurs mois et ses 18 ans, avant de pouvoir finalement s'engager : l'US Navy va autoriser les postes d'officiers sous contrat pour les femmes, au sein de l'US Naval Reserve (Women's Reserve), mieux connue sous le nom de WAVES (Women Accepted for Volunteer Emergency Service)   Véritable branche féminine de l'US Navy Reserve pendant la Seconde Guerre mondiale, elle voit le jour le 30 juillet 1942 après sa promulgation par le Président des États-Unis Franklin Delano Roosevelt : désormais, les femmes peuvent rejoindre la réserve navale en tant qu'officiers commissionnés et enrôlées, pour la durée de la guerre + six mois.   Florence rejoint la Navy le 19 juin 1943 et est immédiatement envoyée au Hunter College, dans le Bronx, à New York. L'US Navy a installé toutes les recrues féminines dans les bâtiments de cette école réservée aux femmes : près de 100.000 volontaires seront ainsi formées.   Après plusieurs semaines de formation et d'entrainements, elle est transférée à la Navy Secretarial School, installée au Oklahoma A&M College, dans la ville de Stillwater, en Oklahoma. C'est dans cette école qu'elle apprend son futur métier et reçoit son grade, celui de Yeoman Third Class, à savoir d'une officier enrôlée pour des tâches administratives, traitant aussi bien des appels téléphoniques, des questions de protocole, des rapports de tout genre, des messages de la Navy que de l'accueil des visiteurs. Elles sont placées sous les ordres d'officiers masculins sur le terrain, devenant l'équivalent d'assistantes de direction ou de secrétaires qualifiées.    En novembre 1943, Florence est assignée au Navy Bureau of Ships, centre névralgique de l'US Navy chargé de superviser la conception, la construction, la reconversion, l'approvisionnement et la réparation des navires et des autres engins de l'US Navy. Elle s'installe alors dans la capitale, Washington D.C., d'abord dans la Anacostia Navy Base, puis au New Colonial Hotel. En complément de son travail, elle rencontre de très nombreux officiers présents à Washington : elle y rencontre d'ailleurs Bob McCann, officier sur le porte-avions USS Block Island qui sera finalement coulé quelques mois plus tard. L'homme survit et les deux officiers échangent de nombreux courriers.   Finalement, Florence est libérée avec les honneurs de ses fonctions militaires en février 1946, 6 mois après la fin de la guerre, comme convenu dans son contrat avec l'US Navy. Elle retrouve Bob aux Etats-Unis et l'épouse. Elle a vécu jusqu'en octobre 2020, où nous pleurons sa mort. Adieu Florence. Source : Central Florida's World War II Veterans
    • Bonsoir, Pour ma part, même si ce n’est pas la même spe ça a été long, dossier posé en Janvier 2020, entretien de motivation février 2020. Convocation pour les évaluations, septembre 2020, réponse octobre 2020 pour une intégration en Janvier 2021  Comme dit plus haut, arme toi de patience, ça vaut le coup 👍