Jump to content

#Devoir de Mémoire


Alouette

Recommended Posts

En mémoire des soldats de 1914-1918.

 

W.D Cocker : « Souvenirs d'orage »

 

  Cette nuit la tempête se lève,

    Sous un ciel obscur et sans étoiles ;

  Et le vent prend l'océan d’assaut,

    Le force à déclarer la guerre.

  La pluie de toute sa fureur noire

    S'abat sur la côte encerclée de brisants,

  Les vagues courent en rangs serrés

    Telle une armée à la charge ;

  Assaillant le bastion des falaises,

    En éclats elles se perdent.

 

  Et moi, assis, dans ma demeure isolée,

    Où vibrent les carreaux presqu'à bout de force,

  Je reste immobile, mon âme en harmonie

    Avec le bruit des rafales.

  Assis près du feu, j'écoute ces volées,

    J'écoute et je repense aux jours du passé,

  Aux armes de Passchendaele.

 

  Le vent souffle en bourrasques soudaines,

    Gémit dans les sapins, les mélèzes ;

  De ses pleurs la musique se meurt

    Sur la lande et les marches écossaises.

  Il fait trembler mes murs de granite,

    Met à l'épreuve leur résistance,

  Il vocifère dans le foyer,

    Et secoue les ardoises qui dansent.

  Toujours la pluie torrentielle tombe

    Puis vient une rafale de grêle,

  Et je pense aux balles qui volaient

  Chant fatal de Passchendaele.

 

  La folie de l'orage se calme.

    Le dieu vent retient son souffle.

  Ses longues expirations rappellent

    La plainte d'un homme à l'agonie,

  Les soupires d'une femme accablée…

    Voilà que la pluie vient de cesser,

  Lente, elle goutte avec précision

    Depuis le toit, les pignons.

 

  Goutte. Goutte. Goutte.

    Nous comptons de la guerre les proies,

  Goutte. Goutte. Goutte.

    Nous comptons les croix de bois.

  Et le vent, les sapins, les mélèzes

    Reprennent ce champ glacial.

  Goutte. Goutte. Goutte.

    Espoirs perdus, jeunesse perdue,

  Goutte. Goutte. Goutte.

    Sang, larmes émues

  Aux abords de Passchendaele !

 

(In David GOLDIE et Roderick WATSON, From the line, Scottish War Poetry, 1914-1945, Glasgow, ASLS, 2014, p. 19-20, ma traduction).

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 1 heure, Alouette a dit :

Erratum : soupirs, sans e...

En cliquant sur les trois petits points en haut à droite de votre texte, vous faites «  éditer » et vous pouvez ainsi reouvrir votre texte afin de le corriger avant de le reposter. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Bakoua

    Posted

    Bonjour, Je m'interroge sur les modalités me permettant de devenir réserviste opérationnel ou citoyen. Concernant la réserve citoyenne, je découvre plusieurs liens sur votre forum ou ailleurs, mais les liens sont cassés ou obsolètes. A priori on me redirige sur ce site, mais je ne vois que des missions en réserve opérationnelle : https://www.reservistes.defense.gouv.fr/ La réserve citoyenne n'existe peut être plus ? Merci  

    Bakoua

    Posted

    Je suis également intéressé, ce n'est pas évident de prendre position ne connaissant pas l'envers du décors de ces différentes entités.

    Marie111222

    Posted

    Bonjours , jais dénoncer mon contrat car la spécialité me plaisait pas jais voulue contacter directement mon cirfa mais celui-ci m’a dit que ne peut pas me reprendre car jais une FGI donc ses a moi d’aller démarcher l’es régiment  mais jais que des refus et a coter de ça d’autre cirfa me dise que ses possible de re ouvrir un dossier en cirfa donc je suis un peut perdu 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Effectivement, mais bon c'est une histoire de temps et de passience. Bon attention, partir dans les DOM-TOM, se nomme partir en "campagne", l'OPEX ce sont des opérations extérieur, façon douce de dire partir dans une zone de combat et donc à risque et personne n'est prêt a envoyer des "enfants" dans une zone de combat avec ce que ça sous-entend. Son SIGYCOP indique un 2 dans la partie G, "état Général" c'est large, une scoliose, du surpoids... Dommage qu'elle ne sache pas la cause, afin de solutionner le soucis. Mécanicienne, elle partira forcément, le rôle d'un marin est d'embarquer et avec cette spécialité, peu de chance de rester à terre. Il faut qu'elle garde le morale, qu'elle s'accroche, qu'est ce que, quelques mois dans une vie... bon pour un jeune je sais la vision n'est pas la même mais cependant il lui faut savoir être patiente, s'accrocher, ça va venir !

    Tintinduweb

    Posted

    Elle dort dans une chambre isolée des autres filles majeures, elle a même interdiction de se rendre dans leur chambre pour "papoter" ! A Paris pour le 14 juillet, ça ne posait pas de problèmes, mineures et majeures étaient "ensemble"... Bon après, ce n'est pas bien grave mais du coup, ça la marginalise encore un peu... Et bien sûr, les garçons sont logés à l'étage en dessous ! Concernant sa période de probation prolongée de 6 mois, ses instructeurs se demandent si ce n'est pas lié avec son inaptitude de 11 mois aux opex, mais sans en être sûrs. Ce qui ne rassure pas, ou en tout cas ce qui contrarie, c'est que cette période a été prolongée pour "raison de santé", sans autre explication... 🤔 Pour en revenir au fait que les mineurs ne partent pas en opex, personne ne lui a dit, même pas à la PMM ! Et pourtant, la Marine recrute dès 17 ans (16 pour les mousses)... On a même signé en tant que parents une autorisation pour partir aux DOM-TOM !? Bon maintenant, ma fille l'accepte et va prendre son mal en patience. Elle l'aurait su avant n'aurait pas entamé sa détermination ! Et sinon, elle a choisi MOMACHINE !      
×
×
  • Create New...