Jump to content
×
×
  • Create New...

Vareuse adjudant chef armée de l'air


Recommended Posts

Bonjour 

Je suis un civil. 

J'ai craquée littéralement sur une veste dans une recyclerie (fripe).

On m'a renseigné sur le fait qu'il s'agit d'une vareuse adjudant chef SOC de l'armée de l'air. 

Auriez-vous une idée approximative de la date ?? Une personne a mentionné 1940 ? 

D'autre part, je l'ai acheté pour la porter, je pensais qu'il s'agissait d'une veste de stewart aviation civil 😅 elle me va comme un gant

Hors mon entourage me met en garde, il serait à priori impératif de retirer les galons. Pouvez vous me confirmer ? Je ne souhaite pas me retrouver en situation indélicate

Merci !

 

20201007_181845.jpg

20201007_181931.jpg

Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Le port non autorisé d'un uniforme est réprimé par la loi.

Pour la porter, il faudra effectivement enlever les galons de manche, voire même les épaulettes.

J'ai supprimé le mail en doublon.

 

 

 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Merci pour le mail en doublon 🙂

"Même les épaulettes " c'est à dire qu'elles composent également le terme galon ? Désolée je suis novice. 

Je suis partagée

**soit la revendre à un collectionneur, un commissaire priseur m'a indiqué une fourchette de prix... je ferai une plus-value mais ce n'était pas le but. Je l'ai acheté 25 €, il m'indique 80 € 120 €

**soit la customiser pour pourvoir la porter mais je sacrifie et retire les galons...et les efforts de la personne qui les a gagnés... 

en qualité de militaire, vous êtes vous déjà projetés dans le devenir de vos tenues ? Ou peut-être sans avis ??😁

Dernière question : les ailes font elles egalement parties du galon ? 

Merci

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

Je doute que ce veston date des années 40 ( au vu des ailes ), comment est la doublure à l'intérieur des manches, noir ou blanche à fines rayures de couleurs ?

Il n'y a aucune étiquette à l'intérieur ( col, dans la poche intérieur... ) ?

Pour que cette veste soit "portable, il faut effectivement ôter les galons ( qui sont pris dans les coutures des manches, très gros travail ) ôter les ailes et les "attentes" ou brides d'épaulettes.

Il y a 3 heures, Stefy84 a dit :

soit la customiser pour pourvoir la porter mais je sacrifie et retire les galons...et les efforts de la personne qui les a gagnés... 

en qualité de militaire, vous êtes vous déjà projetés dans le devenir de vos tenues ? Ou peut-être sans avis ??😁

Pourquoi ne pas la garder dans l'état tout simplement et la conserver comme un "objet".

Personnellement je ne voudrais pas que l'on saccage mon uniforme.

Link to post
Share on other sites

Merci de votre réponse Effectivement c'est énormément de travail pour retirer avec soin les galons et je comprends bien évidemment votre point de vue. J'aurais également le sentiment de saccager cet uniforme si je le customise en ajoutant des écussons ou broches...

Voilà la photo de l'intérieur, absence d'étiquette. La doublure est également en parfait état.

Sur le web, je retrouve des vestes similaires mais elles ont 4 poches, celle-ci n'en a que 2.

20201010_194438.jpg

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
il y a 56 minutes, Stefy84 a dit :

Sur le web, je retrouve des vestes similaires mais elles ont 4 poches, celle-ci n'en a que 2.

 

C'est normal c'est un veston pour femme, regardez bien le sens du boutonnage et du coté poitrine ça doit être un peu plus "large".

actualite20150901_creation_61e_escadre.jpg

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    • Malheureusement juste un bac ES
    • malheureusement personne de peut répondre a cette question....mais cela a l'air pas mal avec un profil S/off....Vous avez quoi comme diplôme civil?
    • yo , déjà théoriquement si y a pas de plainte , ba y a pas de trace écrite donc rien dans la casier . après même si y avait quelques chose , ne t’inquiète pas , c'est pas ça qui va empêcher l'habilitation !
    • C'est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès à 96 ans d'une femme remarquable : Florence McCann a été, en 1943, l'une des premières femmes volontaires pour la guerre, rejoignant l'US Navy comme officier commissionnée. Elle avait toujours été fière de son engagement, participant à la victoire alliée en 1945    Après la terrible attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Florence Chromulak, née en 1924, désire s'engager dans l'armée américaine. Mais les femmes ne sont pas appelées à des postes d'importance. Il lui faut attendre plusieurs mois et ses 18 ans, avant de pouvoir finalement s'engager : l'US Navy va autoriser les postes d'officiers sous contrat pour les femmes, au sein de l'US Naval Reserve (Women's Reserve), mieux connue sous le nom de WAVES (Women Accepted for Volunteer Emergency Service)   Véritable branche féminine de l'US Navy Reserve pendant la Seconde Guerre mondiale, elle voit le jour le 30 juillet 1942 après sa promulgation par le Président des États-Unis Franklin Delano Roosevelt : désormais, les femmes peuvent rejoindre la réserve navale en tant qu'officiers commissionnés et enrôlées, pour la durée de la guerre + six mois.   Florence rejoint la Navy le 19 juin 1943 et est immédiatement envoyée au Hunter College, dans le Bronx, à New York. L'US Navy a installé toutes les recrues féminines dans les bâtiments de cette école réservée aux femmes : près de 100.000 volontaires seront ainsi formées.   Après plusieurs semaines de formation et d'entrainements, elle est transférée à la Navy Secretarial School, installée au Oklahoma A&M College, dans la ville de Stillwater, en Oklahoma. C'est dans cette école qu'elle apprend son futur métier et reçoit son grade, celui de Yeoman Third Class, à savoir d'une officier enrôlée pour des tâches administratives, traitant aussi bien des appels téléphoniques, des questions de protocole, des rapports de tout genre, des messages de la Navy que de l'accueil des visiteurs. Elles sont placées sous les ordres d'officiers masculins sur le terrain, devenant l'équivalent d'assistantes de direction ou de secrétaires qualifiées.    En novembre 1943, Florence est assignée au Navy Bureau of Ships, centre névralgique de l'US Navy chargé de superviser la conception, la construction, la reconversion, l'approvisionnement et la réparation des navires et des autres engins de l'US Navy. Elle s'installe alors dans la capitale, Washington D.C., d'abord dans la Anacostia Navy Base, puis au New Colonial Hotel. En complément de son travail, elle rencontre de très nombreux officiers présents à Washington : elle y rencontre d'ailleurs Bob McCann, officier sur le porte-avions USS Block Island qui sera finalement coulé quelques mois plus tard. L'homme survit et les deux officiers échangent de nombreux courriers.   Finalement, Florence est libérée avec les honneurs de ses fonctions militaires en février 1946, 6 mois après la fin de la guerre, comme convenu dans son contrat avec l'US Navy. Elle retrouve Bob aux Etats-Unis et l'épouse. Elle a vécu jusqu'en octobre 2020, où nous pleurons sa mort. Adieu Florence. Source : Central Florida's World War II Veterans
    • Bonsoir, Pour ma part, même si ce n’est pas la même spe ça a été long, dossier posé en Janvier 2020, entretien de motivation février 2020. Convocation pour les évaluations, septembre 2020, réponse octobre 2020 pour une intégration en Janvier 2021  Comme dit plus haut, arme toi de patience, ça vaut le coup 👍