Jump to content
×
×
  • Create New...

RETEX ESC Tours pour CONTA 321X


Recommended Posts

Bonjour à tous ! 

J'aimerai vous donner ici mon retour d'expérience concernant les tests complémentaires pour la spé contrôle aérien qui a lieu à Tours. 

D'abord vous êtes convoqués le soir, après le repas, on a rdv entre 20h et 20h30 devant la base. Nous on était mélangés avec des EOPN (Pilotes), du coup on commençait à être un peu nombreux. 

On entre dans la base, ils échangent nos cartes d'identités avec un badge qu'on doit toujours avoir sur soit, visible. 

On nous attribut nos chambres, et on part dormir. 

Le lendemain, après le petit déjeuner, on commence les épreuves : notre groupe est scindé en deux et les premiers partent faire les tests psychotechniques sur ordinateur. Armez vous de patience parce qu'étant dans le second groupe, on partait sur 3-4 heures d'attente dans la salle. Restez pro, ne faites pas trop de bruit, profitez de ce temps libre pour revoir votre entretien pro du lendemain. 

Du coup quand c'est mon tour on commence par des tests psychologiques, comme fait lors du CSO, on répond le plus sincèrement possible, dans tous les cas les questions sont reformulées différemment plus tard donc évitez toutes incohérences (les psys le voit, un des candidats en a fait les frais en ne comprenant pas une des questions donc bon).

Une fois cela fait on commence les tests plus en lien avec la spé

Le test de mémoire

- Vous avez plusieurs lettres entre "b p q d" avec sur chacun d'elles des variantes de points, c'est difficile à décrire mais vous devez retrouver les lettres qu'ils vous demandent parmi 250 caractères en 2 minutes, et ce sur 10 pages avec à chaque fois des caractères différents.

Vous avez un casque sur les oreilles qui envoient des bruits de klaxon, radio communication, travaux, marteau piqueur, bref plein de bruit qui déstabilisent. De plus autours de l'écran vont s'afficher des formes mouvantes pour vous distraire, n'en prenez pas compte. 

Ne vous inquiétez pas si vous ne finissez pas la "feuille", personne dans mon groupe n'a pu. Le but est de rester concentré sur sa tâche et ne pas se laisser distraire. Et conseil : vous allez forcément avoir des loupés et si vous vous en rendez compte, ne retournez pas en arrière vous perdrez beaucoup trop de temps, avancez !

 

Le test d'évitement

- Celui ci est très sympa : vous avez deux triangles sur une carte quadrillée, tous deux schématisant un aéronef. Vous avez plusieurs règles à suivre (qui doive être retenues) : si les aéronefs sont trop près, s'ils vont trop vite et si leur altitudes et trop proche. 

En prenant en compte ses informations vous devez choisir si un des triangles doit être déviés, si oui lequel et par où. C'est très ludique et encore une fois chronométré, mais c'est une des épreuves les plus amusantes j'ai trouvé. 

 

Le test de lecture de carte

- Alors déjà ce test n'est pas chronométré mais plus on va vite (et bien) plus notre note globale augmente alors bon. 30 questions pour celui ci. 

Vous avez un radar devant vous avec trois point : un carré, un point rond et un point rouge. Vous avez par exemple sur la première carte : le carré au milieu et le point rouge et le vert de dispersés sur la carte. Sur la seconde carte vous avez le point rouge qui a disparu : vous devrez vous mettre à la place du point vert au milieu et trouver ou se place le point rouge dans la nouvelle configuration, en vous aidant du carré.

J'ai conscience que c'est plutôt mal expliqué mais ne vous inquiétez pas sur tous les exercices vous avez des exemples et l'instructeur vous réexplique autant de fois que nécessaire. 

Une fois celui fait nous sommes partis mangé. 

Nos camarades de l'autre groupe ont avancé et ont pu commencé les tests d'anglais que j'ai fait le lendemain. 

 

Donc le lendemain, on petit déjeune et on repart au bâtiment d'évaluations. 

On commence le tests d'anglais, nous étions 5 pour 2 instructeurs donc ça allait plutôt vite. A l'appel de notre nom, on part dans une salle et l'instructeur nous donne un texte à décrire et sur lequel nous donnerons notre avis. 

Je suis tombée sur un texte sur Amazon, j'ai pu préparer l'oral en 15 minutes. L'épreuve commence avec une rapide introduction de mes motivations et ce à quoi je postule. Je parle du texte et ensuite l'instructeur me donne une image à décrire. Je m'y emploie donc : c'est assez simple parce que l'entretien est assez bien cadré, on va me poser des questions pour relancer l'analyse ou pour y mettre fin. Soyez à l'aise c'est assez sympa ! 

Ensuite vient l'entretien psy : on a une "conversation" disons, pendant une trentaine de minutes sur nos motivations, sur le devoir de militaire, il évalue notre répondant et finis de se faire une idée de notre profil en complément des tests. Le mien s'est très bien déroulé, je n'ai pas eu de questions pièges comme certains de mes camarades (la classique "êtes vous prêt à utiliser votre Famas si besoin est ?" "si un colonel vous dit de dérouter un A380 civil mais que ça provoque la mort de ces personnes que faites vous ?" bref ici ce qui est regardé ce n'est pas la réponse donnée mais le développement de celle ci). Faites attention la plupart du temps on perd contenance c'est exactement ce qui est cherché, soyez vous même, ne stressez pas sur ce qu'il peut vous dire, soyez sûrs de vos motivations. 

Et enfin l'entretien pro : là on épluche votre CV, vos expériences passées, vous pourrez avoir des questions sur l'AA (j'ai eu "quelles sont les OPEX actuelles" "quels sont les avions de l'AA?"), sur les contraintes liées au métier... Bref un éventail de questions ! Soyez encore une fois sûrs de vous, montrez ce que vous savez, soyez honnêtes. 

Enfin en bonus l'autre groupe a eu un entretien de groupe expérimental (que je n'ai pas eu) : on vous pose une problématique et vous devez y réfléchir en groupe, ça leur permet de faire ressortir les profils de leaders etc. Je ne sais pas quelles sont les questions, je ne sais pas quels profils sont préférés mais cette épreuve intervient sur un groupe sur deux donc peut être qu'elle ne vous concerne pas. 

Voila pour mon aventure à Tours, vous repartez quand vous avez fini les épreuves ! Si vous avez des questions n'hésitez pas ! 

 

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Merci pour ton Rétex qui profitera aux suivants.

Bonne chance pour la suite.

Link to post
Share on other sites


  • Posts

    • En 2020, le bagad, fier représentant de la Marine Nationale, n'est sorti qu'une fois hors des frontières du pays. C'était ces jours derniers en Egypte au pied des Pyramides.  
    • Je ne m'attendais pas à un tel niveau de détails dans votre réponse mais puisque nous y sommes, et en grand amoureux d'Histoire je me dois donc de répondre à mon tour à vos différents points. Je résumerai néanmoins mes propos par cette phrase du grand historien Marc Bloch: "Il y a deux catégories de français qui ne comprendront jamais l'histoire de France, ceux qui refusent de vibrer au souvenir du sacre de Reims, ceux qui lisent sans émotion le récit de la fête de la Fédération." Oui et alors? Vouloir nier que le catholicisme a façonné notre pays serait une aberration, nos clochers, nos jours fériés... tout ne fait que le rappeler mais je ne crois pas qu'il s'agisse ici d'un débat sur la religion qui n'aurait d'ailleurs sûrement pas sa place ici. Et pourtant cela n'a pas grand chose à voir avec la religion. Richelieu assiège la Rochelle parce que les protestants sont le parti de l'étranger, les anglais en l'occurrence qui soutiennent les assiégés afin de pouvoir diviser la France mais encore une fois je ne vous pas trop le rapport avec le fait qu'on occulte trop souvent le mot France. Vous parlez ici de la France et cette histoire dont vous parlez est la même qui est attaquée par ces individus. Ils n'ont pas attendu la république pour nous détester.  La république n'est laïque que depuis 1905, les congés payés, l'école universelle n'ont rien non plus à voir avec la république, même le droit de vote des femmes n'a rien à voir (il avait même été supprimé en 1791 par Sieyès et remis en place par un président se définissant monarchique)... ce sont plus des progrès techniques et sociaux totalement indépendants du régime politique qui en sont les causes. Ils sont d'ailleurs aussi survenus dans des monarchies et ne sont pas présents dans toutes les républiques, ni propres à la république française qui a parfois attendu longtemps pour les mettre en place. Bien cordialement
    • C'est avec grande tristesse que nous apprenons le décès à 99 ans de Marian Sebring Elcano, engagée comme infirmière pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle avait notamment été déployée en Normandie 10 jours après le D-DAY, sur Omaha Beach. Elle était récipiendaire de la Légion d'honneur. Adieu Marian, et merci d'avoir pris soin de nos libérateurs    La jeune Marian nait dans la petite ville de Brookville, en Pennsylvanie, lorsqu'elle décide de suivre des études d'infirmière, rejoignant la Oil City Hospital School of Nursing. En 1943, alors âgée de 20 ans, elle s'engage dans l'U.S. Army Nurse Corps avec l'un de ses amies infirmière. Si son engagement initial est d'un an, il est immédiatement reconduit avec l'entrée en guerre des États-Unis en Europe en 1943.   Les deux jeunes filles rejoignent alors la Géorgie et le 45th Evacuation Hospital, qui est créé au Camp Gordon. L'unité hospitalière partage le camp avec certaines des divisions les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale, dont les 4th Infantry Division et 10th Armored Division. Marian et le 45th Evacuation Hospital sont alors envoyés en Europe : leur navire, l'Aquitania, accoste en Écosse le 24 novembre 1943 et les troupes sont envoyées au camp de Wotton-under-Edge, dans le Gloucestershire, en Angleterre. L'unité restera sur place jusqu'au 13 juin 1944. Mis en alerte, le 45th est envoyé à Southampton et embarque sur le HMS Glenearn, direction la Normandie !   Le 45th Evacuation Hospital débarque sur Omaha Beach à 15 heures le D-DAY +10, soit le 16 juin 1944. Après avoir été transféré sur des péniches de débarquement, le personnel est amené jusqu'à la plage. Les membres de l'unité avancent au-delà de la plage et s'installent immédiatement pour fournir un soutien médical, au lieu exact où sera installé le cimetière américain de Colleville. Mais l'unité, qui dépend de la 1st Army, doit déménager et s'installe à La Cambe, où sera érigé après-guerre le cimetière allemand. L'unité suit le front et doit avancer, s'installant à Airel, Saint-Sever, Senonches et finalement La Capelle, dans l'Aisne, en septembre 1944.   Entre septembre et décembre 1944, le 45th Evacuation Hospital installe ses baraquements dans la province de Liège, lorsque le 16 décembre, la contre-attaque allemande dans les Ardennes prend tout le monde par surprise. L'unité est alors à Eupen et est touchée par l'offensive allemande : à 5h30, d'intenses tirs d'artillerie ennemie touchent la ville et un obus explose même contre le bâtiment médical où se tiennent les opérations, sans gros dommages. Marian, qui s'est spécialisée dans l'orthopédie depuis juin 1944, va traiter les soldats qui doivent être amputés ou qui ont des lésions cérébrales. Les médecins et infirmières sont installés au sous-sol, Marian rampant sur ses mains et ses genoux, distribuant des médicaments à partir d'un panier qu'elle tient serré dans sa bouche.   La contre-attaque maîtrisée par les Alliés, l'unité médicale repart et s'installe à Spa, puis en Allemagne, terminant la guerre dans la ville de Bretten, en Baden-Württemberg, jusqu'à ce que l'unité devienne en juillet 1945 la Station Hospital 1. En novembre 1945, alors Captain de l'US Army, Marian Sebring Elcano est libérée avec les honneurs. Elle rentre aux États-Unis et se marie avec Michael Phillip Elcano, un officier d'artillerie ayant débarqué en Normandie le ... 6 juillet, 20 jours après elle !   Elle avait été faite Chevalier de la Légion d'honneur cette année par le Gouvernement français, mettant fin à plus de 75 ans d'attente. Elle était également récipiendaire de la Meritorious Service Unit Plaque, de la World War II Victory Medal, de la European, African, Middle Easter Campaign Medal et de la American Campaign Medal. ( Source : Passion Militaria )
    • Effectivement nous sommes en France, pays qui autorise la libre expression et de ce fait, je vais vous donner mon avis. Avant la république laïque, la France était un royaume chrétien, le Roi étant le représentant de Dieu sur terre, ne permettant aucunes contestations de son pouvoir et donc de religion. Preuve il en faut des guerres de religion ( 1562 à 1598 ), contre l'autre religion ( minoritaire ) présente sur notre sol à cette époque, le protestantisme. Ces guerres qui se termina par la conversion au catholicisme de celui qui allait Régnier sous le nom de Henri IV et l'établissement de l'édit de Nantes. En 1620, Louis XIII et Richelieu combattirent les protestants, notamment à La Rochelle, dont le siège est resté gravé. Dans bon nombre de villes, Richelieu fit araser nombre de châteaux afin de contrer toutes places fortes protestante. (  https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerres_de_Religion_(France)  ) Souvenons nous de Charles Martel qui à Poitier menant à une importante et historiquement décisive victoire franque connue comme(que l'on nomme souvent Ma'arakat Balâṭ ash-Shuhadâ, bataille du Pavé des Martyrs, selon les sources arabes), mettant fin à la « dernière des grandes invasions arabes de France » (  https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Martel     ) La France laïque, c'est la République, parlementaire, celle dont le chef d'état est un représentant élu, la république démocratique des grandes lois sur l'instruction, le droit de grève, de réunion, la laïcité, la liberté des cultes qui permet à tous citoyens de croire ou de ne pas croire, de s'exprimé, c'est la république du Front populaire, des congés et de la culture accessible à tous... Effectivement ! Est de mettre la main sur le monde en y établissant leurs règles.
    • Bonjour a tous !  J'aimerais savoir si parmis vous il y aurais des militaire du 12e régiment de cuirassiers ?  Merci !