Jump to content
×
×
  • Create New...

Préparation Militaire Marine


Recommended Posts

Bonjour,

 

J'ai reçu de la part de mes instructeurs la feuille de service de mon premier jour de Préparation Militaire Marine (PMM). Je ne sais ce qu'est une feuille de service, à quoi sert-elle, qu'est ce qu'elle nous apporte comme informations, etc. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer s'il vous plaît ? Merci !

 

Cordialement,

 

Adam

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

il y a 40 minutes, Bloopy73 a dit :

Je ne sais ce qu'est une feuille de service, à quoi sert-elle, qu'est ce qu'elle nous apporte comme informations, etc.

A l'armée, dans la Marine ;

Chaque unité publie chaque jour de l'année une feuille de service, sur laquelle figure ( ça peut varier suivant les unités ) :

- la date

- la fête du jour si il y a lieu.

- l'heure de la levée des couleurs

- l'heure de la descente des couleurs

- le noms des différents officiers et gradés de service suivant leurs fonctions ( officier de garde, gradé sécurité, chauffeur, électricien de service...) et bien sur les numéros de téléphone pour les joindre.

- les mouvements ou activités prévues ce jour ( embarquement de munitions, chargement de carburant, corvée de vivres, piquage, meulage, peinture du pont avant, coupure d'électricité...

- Activités sportives ( cross du commandant, réservation de la piscine...)

Suivant les unité on peu rajouter les tours de service de certains personnels ...

il y a 41 minutes, Bloopy73 a dit :

Bonjour,

 

J'ai reçu de la part de mes instructeurs la feuille de service de mon premier jour de Préparation Militaire Marine (PMM).

Dans le cas de la PMM, elle t'informe ( certainement puisque je ne l'ai pas vu ) de l'heure où tu dois etre présent le matin, les différentes activités de la matinée ( accueil, administratif, perception de la tenue, changement de tenue, déjeuner/pose, reprise des activités... heure du dégagé.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Merci pour les informations. J'ai une autre question, qu'est ce qu'une "Bordée", il y a de noté dans ma feuille de service "1ère Bordée" (ou 2e) ?

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 1 heure, Bloopy73 a dit :

qu'est ce qu'une "Bordée"

C'est un terme typiquement "marine" mais que l'on retrouve ailleurs.

Au sens propre du terme c'est le coté d'un navire, donc en développant il y a un groupe sur la bordée de bâbord et un groupe sur la bordée de tribord.

Donc en gros c'est une équipe, visiblement tu es dans la 1er.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Pas d'affolement !

Les instructeurs PMM ont l'habitude, ils vont vous prendre en main, ne t'en fait pas à l'avance.

C'est un peu comme lorsque que tu change d'école, la première journée, tu es un peu perdu...le soir tu rentre t'es content et prêts à y retourner.

Fais nous un petit RETEX ( retour d'expérience ) de ta première journée, je suis sur que ça ce sera bien passé.

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas.

Link to post
Share on other sites


  • Posts

    • L’histoire regorge plus d’illustrations relatives à la manière dont, des grands pays de la région s’ingèrent dans les processus politiques d’autres pays afin d’étendre leur influence et leur contrôle sur leurs ressources naturelles.  Les principales conséquences de telles interventions sont les coups d’État militaires avec prise du pouvoir politique par force et changement du régime.  Malheureusement, les pays de la région africaine, tels que, le Libéria, le Nigéria, la RCA, l’Ouganda, la Guinée et le Zimbabwe, n’ont pas échappé à de telles réalités historiques.  Des exemples plus récents incluent le Soudan et le Mali.  Tous les coups d’État militaires dans les pays de la région africaine ont des facteurs internes et externes.  Sans aucun doute, les facteurs internes sont plus définis par l’instabilité socio-économique, qui engendre de multiples rassemblements et manifestations publics. Tous ceux- là, avec l’implication manifeste de pays étrangers, qui installent les présidents marionnettes qui travaillent pour leur compte. Ce serait là, le contexte réel de la politique occidentale en Afrique. Ces occidentaux  expansionnistes en politiques aident de manière insignifiante leurs partenaires politiquement, financièrement  en les soutenant également avec des moyens militaires.  La Russie s’ingère dans les politiques internes et externe des pays africains depuis 2018, après avoir mené des coups d’État militaires comme en Ukraine et tenté de les exécuter aujourd’hui en République de Biélorussie.  En août de l’année en cours, le président de la République de Biélorussie, Alexander LUKASHENKO, a accusé la Russie pour non seulement d’interférer dans l’élection présidentielle du pays, mais aussi d’avoir envoyé illégalement des militaires russes de la société militaire privée Wagner, qui font partie des troupes hybrides de la Russie. Des mercenaires des forces spéciales et le renseignement russes.  Selon le président de la République du Bélarus, les mercenaires de Wagner ont été envoyés pour déstabiliser la situation dans le pays avant et pendant les élections.  Les actions agressives de la Russie ont également été condamnées par les hauts dirigeants américains. L’ ingérence active de la Russie dans les événements au Soudan et au Mali est également notoire.  En 2019, le président ad intérim du Soudan Omar Al-BASHIR, qui est activement soutenu par le président russe Vladimir PUTIN, avait été limogé lors d’un coup d’État militaire.  Les médias mondiaux ont affirmé que les mêmes mercenaires de la société militaire privée russe Wagner, que la Russie utilise désormais comme élément d’une guerre hybride dans les pays africains, ont pris une part active à la suppression du sentiment anti-gouvernemental du côté du président soudanais.  Certains faits indiquent également que l’armée, qui a pris le pouvoir au Soudan, avait été formée en Russie dans le passé.  C’est pourquoi on soupçonne que le coup d’État militaire au Soudan s’est déroulé exactement selon le scénario russe.  En août 2020, un coup d’État militaire a également eu lieu en République du Mali.  Après avoir contraint le président ad intérim KEITA à démissionner, le pays est désormais dirigé par le soi-disant «Comité national pour le salut du peuple» (CNSP).  Il est bien connu que, les dirigeants du CNSP, qui ont mené un coup d’État militaire en République du Mali, ont été récemment formés dans des instituts militaires des forces armées russes.  Une preuve supplémentaire, qui pourrait indiquer l’implication de la Russie dans le coup d’État en République du Mali, est la rencontre de l’ambassadeur de Russie au Mali GROMYKO avec les rebelles le 21 août 2020 à Kati.  Au cours de la réunion, ils ont discuté de l’aide de la Russie aux rebelles, ainsi que des perspectives de renforcement des relations bilatérales.  Des faits incontestables indiquent que, l’impact de la Russie sur les coups d’État militaires au Soudan et en République du Mali vise à consolider le statut de principal et unique partenaire militaire et économique des pays africains, suivi d’un accès sans restriction à leurs ressources naturelles.  Y a-t-il une certitude aujourd’hui que la vague de coups d’État militaires en Afrique n’affectera pas notre pays, qui est riche en ressources naturelles ? Source: http://echodopinions.net/votre-editeur-pense-de-quelles-manieres-naissent-des-coups-detat-militaires/
    • Salut, avez-vous dû garder le masque pendant les épreuves sportives ?
    • Hier le premier Saab Gripen NG pour la force aérienne brésilienne est arrivé à la terre de Neymar. Un contrat pour 36 appareils.
    • Voici mon instagram  avec plaisir d'être ajouté : gaelhennings  Avec plaisir !  
    • C'est avec tristesse que nous apprenons le décès à 98 ans de Jean Billaud, jeune ouvrier dans les chantiers navals de La Rochelle au début de la Seconde Guerre mondiale, compagnon de De Gaulle au Maroc et pilote au sein du Bomber Command de la Royal Air Force pour les Forces Françaises Libres.    En 1939, lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale, Jean n'a que 18 ans. Il a réalisé son apprentissage de pilote à l’aéro-club de Niort puis, après s’être engagé dans l’armée, parfait son métier à l’École de pilotage de Rochefort. Après la défaite de 1940, il devient ouvrier au chantier naval Delmas-Vieljeux de La Rochelle : à 20 ans, il est marié et père d’un enfant. Mais que cela ne tienne : Jean veut quitter la France et rejoindre le général De Gaulle   Avec l’appui d’un ami médecin, il part en 1942 accompagné de son ami André Gréard. Direction l'Espagne par le train : les deux amis rallient le Pays basque, arrivent à Saint-Jean-de-Luz et passent les Pyrénées par un col, les pieds dans la neige, le 7 janvier 1943. En Espagne, ils sont finalement internés au camp de Miranda de Ebro, une ville au sud de Bilbao, après avoir été capturés par les militaires espagnols. Libérés le 29 Juin 1943 dans le cadre d’un échange entre l’Espagne et le Portugal, ce qui leur permet par la suite de gagner le Maroc, ils s'engagent dans les forces françaises libres : à Casablanca, Jean choisit de partir à Londres, en passant par Alger, afin de suivre son héros, le général de Gaulle, qu'il a finalement rencontré. Son ami André rencontre lui l'autre grand général français de l'époque, le général Henri Giraud. Jean arrive finalement à Liverpool en 1943 et entre au centre de formation de la Royal Air Force.   Dans un premier temps, il reçoit une formation de mitrailleur sur bombardier, avant de demander son transfert dans une unité d'entrainement au pilotage. Il participe alors à de nombreux vols sur Handley Page Halifax, un bombardier lourd quadrimoteur britannique, soit comme pilote, soit comme artilleur de queue. Son unité est systématiquement engagée au-dessus de l’Allemagne : Jean participe notamment aux bombardements sur Hambourg, Kiel, Stuttgart, Cologne. Sa dernière mission a lieu en avril 1945 !   En qualité d’officier pilote d’hélicoptère, il sert après la guerre en Allemagne occupée, puis au Laos. Détaché par l’ONU pour contrôler les accords de cessez-le-feu, il sera abattu deux fois par les Pathet-Lao et touché à plusieurs reprises au cours de ses missions. Jean est ensuite affecté au Cambodge, puis au Burundi et aux Comores, en qualité de conseiller et pilote des chefs d’État. Il est alors considéré comme un barbouze, un mercenaire affilié à l'État français.   Jean Billaud sera récipiendaire de nombreuses décorations, médailles et titres durant sa carrière : Commandeur de la Légion d’honneur, Médaillé militaire et des Forces Françaises libres, titulaire de la Croix de guerre et de la Croix de la valeur militaire avec neuf citations dont quatre palmes et une signée par le général de Gaulle, médaillé des évadés, de l’Aéronautique ou encore décoré de la croix du combattant    Source : Le Figaro & France 3     Nous apprenons avec tristesse la disparition à 95 ans de Irwin N. Kingsbury, vétéran de l'US Navy déployé sur l'USS Florence Nightingale pendant la Seconde Guerre mondiale en Algérie, en Sicile, dans le sud de la France, puis dans le Pacifique et notamment lors de la Bataille d'Okinawa Né en aout 1925 à Baltimore, le jeune Irwin n'a que 17 ans lorsqu'il décide, en 1942, de rejoindre l'armée américaine. Suite à l'attaque de Pearl Harbor du 7 décembre 1941, il s'engage dans l'US Navy ! Il sera donc marin    Il est alors envoyé à la Great Lakes Naval Training Station de Great Lakes, dans l'Illinois, puis dans la Navy’s Signal and Radio School installée à Chicago. Il est finalement affecté à bord de l’USS Florence Nightingale, un cargo militarisé qui va se rendre célèbre pour sa participation aux convois de l'Atlantique et à plusieurs opérations militaires d'envergure. À son bord, Irwin occupe le poste de signaleur    À partir de 1943, le navire effectue de nombreuses traversées des ports de la côte Est des États-Unis, vers les îles britanniques et vers l'Afrique, ainsi que dans toute la Méditerranée. Il fait escale à Oran en Algérie, transportant des renforts et des équipements pour les forces militaires américaines. Il embarque pour le retour des prisonniers de guerre allemands, qu'il ramène à New York. Le navire fait partie des forces d'invasions en Sicile (opération Husky, à partir du 10 juillet 1943), en Italie et à Marseille, dans le sud de la France    Dès le début de l'année 1945, l'US Navy envoie l'USS Florence Nightingale dans le Pacifique : embarquant des Marines depuis Norfolk, s'arrêtant à Pearl Harbor, le navire rejoint finalement les îles Mariannes. Par la suite, Irwin et le navire sont déployés pour plusieurs voyages entre Pearl Harbor et le Pacifique. Le 7 avril, de nouveau chargé de troupes, l'USS Florence Nightingale est envoyé vers Okinawa, amenant des renforts du 3 au 8 mai, subissant de nombreux raids aériens mais sans aucun dommage. Le navire est utilisé les semaines suivantes pour amener à plusieurs reprises des renforts et du matériel, la bataille ne s'achevant qu'en juin    Finalement, le navire est renvoyé à Pearl Harbor en aout 1945, avant de rejoindre le Japon, qui vient de se rendre, afin d'y débarquer des troupes d'occupation. Enfin, le 15 novembre 1945, le cargo est de retour aux États-Unis, même si la semaine suivante, il est réquisitionné pour transporter entre le Havre et New York plusieurs scientifiques allemands, dont Hans Lindenberg, collègue de Wernher von Braun, dans le cadre du projet Paperclip V-2.    Libéré avec les honneurs, Irwin N. Kingsbury a rejoint les services d'incendies de la ville de Baltimore, connaissant une seconde carrière trop prolifique.   ( Source : Passion Militaria )