Jump to content
×
×
  • Create New...

Test et entretient de motivation avec psychologue


Recommended Posts

Bonjour,

 

Je souhaite intégrer l'école de maistrance en tant que fusiliers marins et j'aimerais savoir les attendus pour les entretient de motivation et psychologique.

 

Merci pour vos réponse

 

Antoine

Link to post
Share on other sites

Bonjour Amerlet,

Globalement, on peut imaginer que l'on recherche quelqu'un qui sait pourquoi il est là, qui connaît l'école qu'il veut intégrer, le statut auquel il prétend, la spécialité souhaitée et les avantages et inconvénients du métier, en prenant bien en compte que la personne peut gérer les inconvénients. Exemple : si tu veux être marin mais que tu ne supportes pas l'éloignement avec ta famille, et la promiscuité, ton projet parait compromis. 

Pour te préparer, tu peux commencer par faire une introspection : qui tu es / tes qualités et défauts, savoir te présenter efficacement...

Ensuite tu peux travailler sur ton projet : connaître la formation à l'école de Maistrance (dans les grandes lignes), celle à l'école des fusiliers marins, les parcours en interne (BAT, BS, le stage commando, les GFM, les CIFUSIL, les unités commandos, les qualifications éventuelles...), le métier (quel est le rôle du fusilier marin, que fait-il de ses journées...), connaissance générale de la Marine nationale (missions, quelques noms de bateaux, aéronefs, sous-marins, noms de quelques opérations en cours...). Tu trouveras les infos sur être-marin.fr ou sur le site defense.gouv, quelques sujets sur ce forum traitent du stage commando.

Pour les tests psy en eux-mêmes, tu auras un entretien psy qui est aussi un entretien de motivation, fait par un psychologue de la Marine. Tu auras également un test de personnalité où savoir qui tu es et comment tu réagis dans certaines situations t'aidera, et un enchaînement de petits tests de logique. Je te renvois aux sujets décrivant ces tests pour t'y préparer.

Bon courage !

Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...
Le 27/07/2020 à 12:41, Kermoco a dit :

Bonjour Amerlet,

Globalement, on peut imaginer que l'on recherche quelqu'un qui sait pourquoi il est là, qui connaît l'école qu'il veut intégrer, le statut auquel il prétend, la spécialité souhaitée et les avantages et inconvénients du métier, en prenant bien en compte que la personne peut gérer les inconvénients. Exemple : si tu veux être marin mais que tu ne supportes pas l'éloignement avec ta famille, et la promiscuité, ton projet parait compromis. 

Pour te préparer, tu peux commencer par faire une introspection : qui tu es / tes qualités et défauts, savoir te présenter efficacement...

Ensuite tu peux travailler sur ton projet : connaître la formation à l'école de Maistrance (dans les grandes lignes), celle à l'école des fusiliers marins, les parcours en interne (BAT, BS, le stage commando, les GFM, les CIFUSIL, les unités commandos, les qualifications éventuelles...), le métier (quel est le rôle du fusilier marin, que fait-il de ses journées...), connaissance générale de la Marine nationale (missions, quelques noms de bateaux, aéronefs, sous-marins, noms de quelques opérations en cours...). Tu trouveras les infos sur être-marin.fr ou sur le site defense.gouv, quelques sujets sur ce forum traitent du stage commando.

Pour les tests psy en eux-mêmes, tu auras un entretien psy qui est aussi un entretien de motivation, fait par un psychologue de la Marine. Tu auras également un test de personnalité où savoir qui tu es et comment tu réagis dans certaines situations t'aidera, et un enchaînement de petits tests de logique. Je te renvois aux sujets décrivant ces tests pour t'y préparer.

Bon courage !

Bonjour, 

Voilà je suis très intéressé par le métier de fusiller marin et je souhaiterai passer par l'école de Maistrance. Peux-tu m'envoyer le sujet qui traite des épreuves lors des tests stp 😀

Merci d'avance ! 

Link to post
Share on other sites
  • Similar Content

    • By sam5
      Bonjour 
      je souhaite me présenter a l EMHM (j'ai 19 ans et le bac S donc pour cela je sais que c'est bon ) et les information que j'ai trouver ne sont pas très complète ainsi j'espère que vous pourrez répondre a certaine de mes question merci . (je sais que je doit aller au CIRFA mais c plus conviviale ici non?   )
      tout d'abord j'ai lue que les testes physique ne sont pas les même que pour l 'ENSOA mais je n'ai pas trouver a quoi il ressemble.
      ensuite y a t il des qualification prérequis comme un certain diplôme de ski ou autre ?
      merci d'avance de vos réponse !! 
       
    • By Bouchon-Gras 49
      L'enseigne de vaisseau Justine, psychologue de la Marine nationale

          Forces armées aux Antilles    Préparation et accompagnement psychologiques : quelle contribution à la réussite de la mission ?  On en parle peu, et pourtant, des officiers psychologues travaillent au sein de l’Armée française. Rencontre avec l’Enseigne de Vaisseau Justine, psychologue de la Marine Nationale, au sein des forces armées aux Antilles.   Votre parcours ? Après l’obtention d’un Master 2 en psychologie clinique et d’un Master 2 pouvant s’apparenter à de la psychologie du travail, je suis entrée dans la Marine nationale en tant que Volontaire Officier Aspirant pour un contrat d’un an. Cette première expérience professionnelle m’a permis de faire mes premiers pas dans l’institution et de découvrir la #Marine au sein des unités opérationnelles. Je me suis également, par la suite, formée au #psychotrauma, pour pouvoir répondre au mieux aux attentes institutionnelles. Aujourd’hui, je mets à profit mes compétences en tant qu’Officier sous contrat. Je travaille au sein du Service Local de Psychologie Appliquée (SLPA) des forces armées aux Antilles.   Pourquoi avoir choisi de vous engager dans l’armée ? Je suis née à Toulon et j’ai grandi dans cette ville qui accueille le plus grand port militaire français. La Marine a donc toujours fait partie de mon paysage. Aujourd’hui, j’ai la chance d’exercer un métier passionnant, qui a du sens pour moi, avec des missions très intéressantes et au sein d’une institution qui me correspond.   Comment êtes-vous perçue par les militaires  ? Les psychologues sont bien identifiés dans la Marine. C’est très probablement lié au fait que le facteur psychologique soit intégré par la Marine dès son recrutement et pour suivi de son personnel tout au long de sa carrière. En quelque sorte, on fait partie du décor. Présent à leurs côtés, le psychologue institutionnel contribue aussi à un départ en mission serein : il offre son soutien aux familles.   Au-delà de l’expertise qu’il met à disposition, le psychologue participe à renforcer le lien entre les deux familles institutionnelle et personnelle.   Qu’est-ce qui vous motive au quotidien ? Tout simplement, j’aime mon métier ! Au-delà du fait que mes missions soient très diversifiées, j’exerce un métier qui a du sens. Pour bien exercer son métier, il est essentiel de connaître le milieu dans lequel vous évoluez et, les formations militaires suivies m’ont permis de mieux l’appréhender.   Justement, en quoi consistent vos missions ? Elles sont très diversifiées, je ne connais pas la routine. Lorsqu’un marin est amené à embarquer, le navire  devient un lieu de travail, de vie et de combat. Embarquer dans un espace restreint, en équipage, pendant de longues périodes tout en étant exposé aux risques de la navigation  en mer nécessite une préparation et un accompagnement. En tant que psychologue, je participe à l’évaluation psychologique des candidats dans le cadre des recrutements, j’assure le suivi de nos marins pendant l’ensemble de leur carrière  professionnelle, je peux également user de mon expertise et du recul spécifique qui lui est inhérent afin d’apporter de nouveaux éclairages au Commandement et aux médecins, j’assure un soutien psychologique personnel pour les marins et leur famille et enfin, il m’arrive d’intervenir dans des situations d’urgence. Dans ce sens, la proximité des forces, la connaissance du milieu et de ses contraintes sollicitent notre identité de marin. Dans les outremer, le SLPA a une petite particularité qui est d’apporter un soutien psychologique également aux autres militaires (Armée de terre, Armée de l'air et de l'Espace), mais également aux gendarmes, civiles de la défense ainsi qu’à leur famille. Une dimension humaine supplémentaire que nous devons être en mesure d’apporter à chacun.   Comment le SLPA Antilles s’est-il adapté pendant les périodes de confinement ?  Lors du premier confinement, nous avons connu, comme tous les secteurs, une vraie perturbation et réorganisation totale de nos activités. Demain n’a jamais été aussi inquiétant pour beaucoup d’entre nous, faute de certitudes. D’un point de vue psychologique, l’incertitude génère de l’anxiété et de l’angoisse. Nous nous sommes adaptés pour mettre en place rapidement un soutien téléphonique pour tous. Lorsque l’accompagnement téléphonique n’était pas suffisant, nous recevions au Centre Médical Inter Armées, dans le respect des mesures de distanciation sociale  et l’application des gestes barrières , ceux et celles qui étaient en grande difficulté psychologique. Quant à mes missions de conseil au Commandement et de consultations d’expertise, elles se sont poursuivies. Le second confinement n’a rien à voir avec le premier. Déjà, l’activité se poursuit de manière nominale. Ensuite, le protocole national pour assurer la santé et la sécurité de tous face à l’épidémie de Covid 19  a été mis en place : mesures d’hygiène et de distanciation physique, port du masque , mise en place de vitre en plexiglass dans les salles de consultation, etc. Nous sommes, au même titre que les personnes que nous recevons, en sécurité. Nous avons su nous adapter et tout mettre en place pour rester disponible, attentif et à l’écoute de tous.   Avez-vous un souvenir marquant à partager avec nous ? J’en ai beaucoup trop pour n’en partager qu’un ! Mais, il est toujours très intéressant de pouvoir embarquer et vivre diverses expérience.   CIRFA Marine Antilles service de santé des armées - SSA
    • By Valentine28240
      Bonjour, 
      J'ai eu ma convocation pour passer les tests de sélection pour m'engager à l'armée de terre. 
      Je me présenterai au fort neuf de Vincennes, ce 17, 18 et 19 août 2020.
      J'aimerai savoir si l'un d'entre vous, y passerai aussi leurs test ? Pour qu'on puisse faire un bout de chemin pour être sur ce lieu. 
    • By thomas1411
      Bonjour à tous,
      Alors voila je me poser une question je viens de candidater à nouveau en tant que réserviste au 17e RGP à Montauban en tant que combattant auprès d'une compagnie de combat en tant que MDR est j'aimerais savoir si une fois avoir fini ma FMIR est avoir eu un "Grade" en tant que MDR, je pourrait passer une formation pour devenir Sous-officier sachant que je n'ai pas encore le bac
      Merci d'avance pour vos réponse