Jump to content
×
×
  • Create New...

Recommended Posts

Bonjour à tous, 

Un petit point sur une spécificité peu connue : le volontariat en deux ans ou "QMF2"

Pour se situer dans les contrats QMF: le contrat QMF "classique" est de 4 ans (6 semaines de FEM + formation selon le métier choisi et affectation).

Depuis fin 2018, le volontariat d'un an qui existait a évolué en QMF2. Ces derniers suivent une FIE puis rejoignent leurs unités (seuls les MOPOMPI ont une formation spécifique). En l'absence de spécialité précise, ils sont de spé EQUIP, avec une mention (MORESTAU, MOMACHINE...) comme les QMF classique.

A la fin des 2 ans, le QMF2 pourra:

-> poursuivre jusqu'à 4 ans, rejoindre une FEM et avoir une spé;

-> ceux qui n'ont pas le potentiel mais avec de bons services pourront poursuivre, toutefois sans FEM;

-> Et, passé les 6 premiers mois dans l'institution, il existe une possibilité de se diriger vers QMF, ou Maistrance.

Les choses évoluant, n'hésitez pas à corriger. Si un QMF2 passe par ici et souhaite partager son expérience là dessus, ça sera avec plaisir !

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

J'ai quelques questions sur cette voie de QMF en 2 ans. 

Le grade et la solde reste la même qu'un qmf4 ou étant donné qu'il n'a pas de spécialité il a une solde moindre et un grade différent ? 

Dans le cas d'une candidature en fusilier marins, les 2 ans du contrats seront passés à regarder les autres faire ou on apprendra également le métier et pourront intervenir à la même échelle qu'un qmf4 par exemple ? 

Concernant la passerelle à partir de 6 mois vers maistrance ou qmf4, ça se fait réellement ou ce sont plus des '' on-dit '' pour pousser le recrutement ? 

 

Merci pour votre réponse, je ne trouves pas d'information ailleurs sur les qmf 2

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

Il y a 20 heures, EViperz a dit :

Le grade et la solde reste la même qu'un qmf4 ou étant donné qu'il n'a pas de spécialité il a une solde moindre et un grade différent ? 

La solde est basé par grade, échelle, échelon, la spécialité n'interfère en rien.

Il y a 20 heures, EViperz a dit :

Dans le cas d'une candidature en fusilier marins, les 2 ans du contrats seront passés à regarder les autres faire ou on apprendra également le métier et pourront intervenir à la même échelle qu'un qmf4 par exemple ?

Quelque soit le contrat, le marin est actif et opérationnel, simplement plus il est bas et moins grande sont ses responsabilités.

Il y a 20 heures, EViperz a dit :

Concernant la passerelle à partir de 6 mois vers maistrance ou qmf4, ça se fait réellement ou ce sont plus des '' on-dit '' pour pousser le recrutement ? 

Oui, bien sur c'est réel, par contre "ça ne se fait pas tout seul "il faut bosser, avoir un bon dossier, de bonnes notations...

Link to post
Share on other sites

Merci Bouchon-Gras pour ta réponse, 

Justes, quelques précisions si possible, 

Un qmf2 sortira donc de sa formation avfc le même grade qu'un qmf4 ? 

Avec un contrat de 2 ans ducoup on aura les mêmes choses à faire qu'un qmf4 au même niveau ? 

 

Merci encore 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 11 heures, EViperz a dit :

Un qmf2 sortira donc de sa formation avfc le même grade qu'un qmf4 ?

Dans le principe initial d'un contrat QMF, (le titre QMF signifiant Quartier Maitre de la Flotte, me semble un peu erroné puisque l'engagé commence matelot et termine quartier maitre) le jeune engagé effectue un BE (Brevet Elémentaire) il débute au de matelot breveté de 2e classe, au bout de quelques mois il passe 1er classe et au bout de deux/trois ans quartier maitre de 2eme classe pour arriver au terme quartier maitre de 1er classe, le but étant qu'il se sélectionne pour le BAT (Brevet d'Aptitude Technique) qui est le quidam pour accéder au 1er grade d'officier marinier (second maitre) et lui permettre de continuer dans la Marine, si échec, il n'est pas renouvelé ...

 

Le principe initial du contrat de volontaire (contrat qui a l'origine était censé se substituer aux appelés), donc des jeunes recrutés clairement sans réelle perspective de "carrière" employé sans spécialité, ce que l'on appelé avant du "service général" c'est à dire pour faire du soutient qui ne nécessite pas de qualifications particulière. Ce contrat d'une année pouvait être éventuellement renouvelé une ou deux fois et pour les meilleur basculer sur un contrat QMF avec toujours comme objectif la sélection et l'obtention du BAT pour pouvoir continuer.

 

Dans la nouvelle mouture ; deux contrats de QMF :

- QMF 4 ans avec l'objectif la sélection du BAT pour poursuivre...

- QMF 2 ans, spécialité EQUIP (équipage, donc ils ne sont pas sans spécialité comme l'était les volontaires) qui ont eux comme objectif de rejoindre la voie classique en effectuant une formation de spécialité et de ce retrouver dans la voie QMF "4 ans" en vivant toujours le BAT.

A tout moment le QMF "4 ans" ou "2ans" peuvent candidater pour maistrance si ils possèdent un diplôme de niveaux IV minimum.

Pour répondre à ta question qui est : "Un qmf2 sortira donc de sa formation avec le même grade qu'un qmf4" oui et non, dans la pratique il faut environ 6 ans pour être QM1, donc le QMF4 ans en sera plus proche que le QMF 2ans. Je dirai le QMF 4 ans sera à la fin un "vieux QM2" alors que le QMF 2 ans, sera lui un "jeune QM2". Pas sur que tu saisisse la subtilité des deux. 

Il y a 12 heures, EViperz a dit :

Avec un contrat de 2 ans ducoup on aura les mêmes choses à faire qu'un qmf4 au même niveau ? 

De toute façon les deux débutent matelot, vous ferez les même choses, à vous de vous démarquer par vos motivations et votre travail.

En bref, un QMF 2ans très motivé, bosseur, sachant se faire remarquer de sa hiérarchie (ça ne veut pas dire "cireur de pompes" et je reste poli mais je suis sur que tu comprends) toujours volontaire, possédant de réelle capacités qui sera donc bien noté pourra être "poussé".

A contrario, celui qui vivra ses deux années "pépère" aura vécu une période équivalant à celles que vivaient les appelés il y a vingt ans.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By Kermoco
      Bonjour à tous,
      Pour les candidats, futurs candidats qui se posent quelques questions sur la Marine nationale, qui veulent aborder au mieux la phase d'entretien de motivation, que ce soit au CIRFA ou au CSO, un livre vient de paraître dans la collection "être". Dispo bien évidement sur internet et dans les librairies. Ca me paraît être un beau et bon bouquin. Il aborde une brève histoire de la Marine et ce qu'elle est aujourd'hui, avec les chiffres. L'organisation de la Marine, le statut du militaire. Il présente comment devenir marin, comment s'organise en gros la phase de recrutement, la carrière du marin avec ses différentes étapes (BAT BS...). Et ce qui fait la richesse de ce livre, il y a côté partage d'expérience avec de nombreux témoignages de marins au sein des bâtiments de surface, dans les sous-marins, chez les fusiliers, dans l'aéronautique navale, ou encore sur le quotidien des marins à terre, pour nombre de candidats qui se demandent ce qu'ils feront lorsqu'ils ne sont pas en mer.
      Une bonne lecture pour découvrir et/ou se préparer pour la suite !

    • By MsMaverick34
      Bonjour à tous, 
      Actuellement QM2 MONAV, je suis pacsée à un SM du BMPM et affectée à 700km de notre domicile.
      Ma fin d'affectation est en septembre 2020, ce qui coïncide avec ma fin de contrat dans l'institution. N'ayant pas l'intention de renouveler, j'ai fait une demande de réduction d'affectation avec affectation préférentielle à la clé, histoire de choisir le poste le plus près de chez nous et ainsi être au PAM 2019. 
      Lors d'un entretien récemment avec ma GEST RH, celle-ci m'a informé que les réductions d'affectation ne se faisaient désormais plus chez nous. 
      Pas grave ! J'ai cherché par mes propres moyens une permutation et après quelques mois de recherches, 4 pistes sont venues à moi. Mais encore une fois impossible de permuter, car je l'ai déjà fait une fois et semble-t-il que nous ne pouvons le faire qu'à une seule reprise. Ravie de l'apprendre ! 
      Quelqu'un aurait-il une solution à m'apporter afin de m'aider à palier à ce soucis ? Par avance merci !
    • By JohnSmith
      Bonjour,
      J'ouvre ce sujet pour savoir si comme moi des personnes attendent les résultats de la commission pour QMF de décembre. 
      Merci d'avance.
    • By Kimberley-34
      Bonjour à tous,
      Je vous laisse un petit message ici en espérant que l'un d'entre vous, actuellement engagé ou ancien engagé dans la Marine (ou n'importe qui d'autre!), pourra me renseigner.
      Je suis actuellement Gendarme Adjoint Volontaire, depuis un peu plus de deux ans. C'est dans un premier temps un contrat de deux ans, renouvelable trois ans. Je souhaite depuis plusieurs années intégrer les rangs de la Marine, et pour cela mes gradés m'avaient conseillé d'effectuer un changement d'arme. Hors, il s'avère que le contrat de GAV correspont à celui de VLT dans la Marine, et que je souhaitais au minimum tomber sur un QMF. Le VLT ne m'intéressait pas...
      Je me suis donc rendue au CIRFA, qui m'a fait monter un dossier comme n'importe qui d'autre, avant de m'envoyer passer la sélection à Bordeaux pendant trois jours. Sur mes deux voeux, je n'ai pas été retenue à l'école de Maistrance. Après un coup de fil à mon recruteur il y a trois jours, il m'a dit que j'étais retenue en QMF...
      Voici mon véritable soucis : 
      L'incorporation doit se faire dans trois semaines environ (3 octobre), et je n'ai toujours aucun papier officiel de la Marine attestant que je suis bel et bien retenue dans leurs listes. Cela m'empêche donc d'entamer les démarches nécessaires pour démissionner.
      En sachant que le préavis pour quitter l'institution est d'un mois au minimum et que par conséquent je ne suis déjà plus dans les clous, est-ce que quelqu'un est en mesure de me dire si en faisant un peu de "forcing" au niveau de la Région, ils me laisseront partir sans préavis et à temps ...?
      Merci beaucoup !


  • Posts

    • Marcel Burgé est décédé le 02 novembre dernier.     Marcel Burgé. Un Français tranquille. Le 2 mars 1943, Marcel, âgé de 23 ans, ouvrier sidérurgiste, vivant à Pulligny, en Meurthe et Moselle, échappe de peu à une rafle avec de jeunes gens par la Gestapo. Direction l’Allemagne, le STO, ou pire, le camp de concentration Mauthausen. C’est un électrochoc pour ce jeune homme. Un jour, ce sera lui. Juste avant l’été, avec quelques autres, Marcel prend son sac pour se rendre en Espagne et se rallier à de Gaulle.   Au 1er juillet il est arrêté par les Espagnols et emprisonné dans la sinistre prison de Miranda qui accueille cinq fois plus de détenus qu’en temps de paix. Violences et privations. Ce n’est qu’à la veille de l’année 1944 que Marcel est libéré. Échange de prisonniers contre les marchandises américaines. Arrivé au Maroc, Marcel, qui n’a pu de temps à perdre, s’engage aux commandos de France.     Il veut être de la bataille. Mais ce sera un long temps de formation et il voit le 6 juin et le 15 aout se passer de ses services. Le jeune Lorrain bouillonne dans son coin. Enfin, après plusieurs alertes, c’est le départ pour la France le 10 octobre. Le 3 novembre 1944, c’est enfin la vraie guerre, dans les Vosges. Entre les deux dates, Marcel a eu le temps de rencontrer la « môme Piaf » à Lyon, dans un hôpital (Marcel était légèrement blessé). Au combat, pas loin de Gerardmer, Marcel, tireur d’élite, tire dans tous les coins. L’ennemi montre du mordant. Des copains sautent sur des mines. Le grabuge est partout. Marcel, passé en revue par de Gaulle à Besançon le 13 novembre 1944 va combattre presque sans arrêt jusqu’en février 1945. Il aura juste une permission express en décembre pour retourner voir les siens (et un amour…) à Pulligny. En permanence à l’avant-poste, « en pointe toujours » (devise commando) Marcel, désormais en Allemagne, faisant preuve d’un grand décourage « déminera » le terrain de ses camarades. Marcel recevra une citation à l’ordre de sa brigade et de l’armée. Il défilera sur les Champs-Elysées le 18 juin 1945 et sera démobilisé le 11 novembre 1945, reprenant ainsi, son œuvre accomplie, le cours de sa vie.   Marcel a reçu la légion d’honneur le 18 juin 2017.     Photos fonds famille Burgé. ( Source : Rudolph de Patureaux )
    • Pour moi c'est bon, j'ai compris.
    • Oui exact, mais en cas De guerre générale ? Je ne sais pas si c'est compréhensible ce que j'essaye de dire
    • Bonjour, Dans le principe, je pense que c'est possible maintenant pour être certain, le mieux serait de demander à ton CIRFA.
    • Le soldat part à la guerre, mais forcément sa famille est impactée et quelque soit le lieu, des civils subissent.