Jump to content

Marc Blondel souhaite que le ministre donne des instructions aux autorités concernées pour leur rappeler les obligations de neutralité de la gendarmer


Recommended Posts

  • Spécialiste

Un article du blog de Mr Philippe Chapleau m'a troublé : J'avoue être partagé entre la logique énoncée et le respect des traditions

 

Dans une lettre adressée à Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, Marc Blondel (qui fut pendant 15 ans secrétaire national de Force Ouvrière et préside aujourd’hui la Fédération nationale de la Libre Pensée) déplore l’organisation des cérémonies religieuses organisées par les gendarmes pour honorer leur sainte patronne Geneviève.(...)

extrait : "(...)des Fédérations départementales de la Libre Pensée en font la remarque aux autorités militaires concernées. D’une part, elles considèrent que la célébration de la Sainte-Geneviève porte atteinte à la nécessaire neutralité des services publics'...)"

article : http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/03/22/pour-marc-blondel-ex-fo-sainte-genevieve-porte-atteinte-a-la.html

 

Ce type de tradition fonde la cohésion des corps militaires. Il est fait une longue énumération non exhaustive des saints patrons dans l'article et nous avons tous participé à ces cérémonies. Mais la logique semble imparable face à l'impensable

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Il n'y a même pas de débat à lancer sur le sujet : tout est prétexte à chercher la petite bête

 

Dans ce cas là, on va aborder le thème des chants militaires (qui pour certains font références à Dieu) et j'en passe.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Visiblement, il y à des gens qui vieillissent mal et qui commence à s'occuper un peu trop des rites, festivités, animations, relation religieuse et souvenirs d'autrui !

 

Est ce que l’Armée s'est occupée de ses orientations et décisions syndicale?

Non, à ce que je sache ! Alors, cool l'ancien ! Apprécions notre retraite !

 

Nous marchons sur la tête dans ce pays !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

.../... Mais la logique semble imparable face à l'impensable

 

M. Blondel va être content.

Avec le prochain budget et la LPM qui vont tendre vers la suppression des fanfares et musiques militaires on aura aussi "traité" Sainte Cécile ! Voilà une dangereuse terroriste de l'esprit et de la laïcité au tapis !

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Euh...Le MInistre cité doit être un peu plus occupé en ce moment avec les questions d'actualité! :arfarf:

Ces cérémonies relèvent plus de traditions, et font parti du calendrier respecté par les collectivités locales aussi.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    ArmandT

    Posted

    Bonjour, La semaine prochaine je me rends au CSO de Lyon dans la spécialité Officier Sous-Contrat Pilote et je suis en train de réfléchir si je reporterai où non la date des sélections  en raison de mon niveau physique. En effet je réalise 14 tractions complète et 54 squats en 60 secondes, le bémol est pour le luc-leger où je n'arrive pas à dépasser le palier 8. Je me dis que sur le moment ma motivation et mon dépassement de soi sera extrême donc je pourrai surement arriver au palier 9. Que pensez-vous de mes statistiques sachant je me présente en tant que futur OSC-P. Cordialement.

    Thierry7402

    Posted

    Un officier du 91e RI de Charleville   Un autre des troupes coloniales Bonne soirée et encore merci pour votre aide       

    Thierry7402

    Posted

    Merci beaucoup pour ces premières identifications. Pour le soldat allemand ça confirme mon appréciation. Il s'agit pourtant de la photo utilisée et communément admise pour illustrer le père d'Arthur Rimbaud, Frédéric Rimbaud dont j'ai écris justement la biographie (l'Honneur du Capitaine Rimbaud). Les raisons du choix de cette photo sont toujours un mystère même si ce personnage a un visage très particulier.  Bonne soirée 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je lis Rimbaud père sur le descriptif de la photo. Hors : Frédéric Rimbaud entre dans l'infanterie, comme simple recrue, en 1832. Il est alors âgé de 18 ans. Doté d'une bonne instruction et d'une intelligence certaine, il est presque aussitôt promu sergent-major. En 1841, il obtient le grade de lieutenant et est envoyé à Oran, en Algérie, où il participe à la conquête du pays, ainsi qu'à l'expédition du Maroc, en 1844, contre les troupes d'Abd el-Kader, soutenant les Algériens dans leur lutte contre la domination française. En 1850, Frédéric Rimbaud est rapatrié, promu capitaine en 1852, et affecté à la garnison de Mézières, dans les Ardennes. En 1854, il reçoit, pour les postes occupés en Algérie, la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur. Jusqu'en 1856, il participe épisodiquement à la guerre de Crimée, opposant le Royaume-Uni et la France à la Russie, et pour laquelle il reçoit la médaille de Crimée. De retour de Crimée, le capitaine est affecté à Grenoble. En 1859, il participe à la campagne d'Italie, guerre d'indépendance opposant la France et le royaume de Piémont-Sardaigne à l'empire d'Autriche, pour laquelle il reçoit la médaille de la valeur militaire sarde. En 1864, Frédéric Rimbaud quitte l'armée pour se retirer près des racines paternelles, à Dijon, en Côte-d'Or. (Source : Wikipédia) Le personnage en photo porte un uniforme de style allemand, en tout cas pas français. Sergent chef (à l'époque ; un chevron = sergent, deux chevrons = sergent chef, trois chevrons = sergent major) du 91ème régiment d'infanterie dans les années 1880 (entre 1870 et 1910) Ce militaire du 71 -ème régiment d'infanterie (empreinte de la grenade sur les bouton en laiton) porte une épaulette à franges et contre épaulette en canetille (broderie d'or) qui nous indique un lieutenant ou sous-lieutenant, malheureusement les galons en bas de ses manches ne sont pas visible. Période 1870-1890. Cavalier du 15ème régiment de Hussards, reconnaissable à son dolman bleu azur.   Sur la photo on aperçoit également sur la gauche de la photo, les plumes de casoar que l'on voit en entier ci dessus. Photo de conscription IIIème République (1870-1910).   Pour les autres, je regarderai demain.  
×
×
  • Create New...