Jump to content

pilote d'helico


helicoptere

Recommended Posts

  • Replies 51
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Si jamais tu échoue au test de pilote, tu pourra toujours travailler au sein de l'Aéronavale dans le domaine de la maintenance (Porteur, Avionique, Armes) mais il faut voir auprès d'un recruteurs je sais pas du tout comment se passe le recrutement des pilotes et ce qu'il leurs arrivent en cas d'échec

 

tu as d'autres métiers qui eux te feront travailler dans l'avion, c'est à dire que tu fera partie de l'équipe embarqué dans l'aéronef (Hawkeye, Atlantique etc...) dans les spécialités tels que ELBOR 

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Pour une candidature EOPAN, tu postules pour un poste de pilote et rien d'autre. Ils pourront te dire que tel ou tel métier s'offre à toi, mais il faudra tout recommencer.

 

Si tu souhaites partir dans le domaine de la maintenance (ou autre), il te faudra passer d'autres tests comme tous les candidats à l'école de Maistrance.

Link to comment
Share on other sites

L'année prochaine je vais aller au CIRFA pour me renseigner, mais si je pose des questions sur le métier de pilote d'hélicoptère dans la marine est ce qui vont savoir me répondre car ils ne savent peut être pas tout sur tout les métiers?

Merci d'avance.

Cordialement.

Link to comment
Share on other sites

Ce sont les personnes les plus a même de t'informer mis à part les pilotes.

Ensuite, quand tu passe EOPAN , tu peux devenir pilote d'hélicoptère mais aussi de super étendards modernisés par exemple.

Link to comment
Share on other sites

OK merci Mistral,j’espère que la marine sera la au CIRFA.

Je préfère être pilote d'hélicoptère car je veut faire du sauvetage même si je sais que je ferai pas que sa et puis je préfère les hélicos.

Link to comment
Share on other sites

Hélicoptère, je crois qu'un des modérateurs du forum ta prévenu, tu as une vilaine manie de faire des double/triple poste d'affilé 

si tu veux reposer une question a la suite, utilise le bouton modifié en bas a droite de la page de ta réponse 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Hélicoptère, je vois que tu as 13 ans.

Si tu vas voir des recruteurs, il te faut appliquer une stratégie simple : demande leur poliment quelles spécialités ils pourraient te proposer. A partir de là, c'est le recruteur qui te pose des questions et si tu as bien préparé ton coup, c'est le recruteur qui te proposera l'orientation que tu espère.

 

Comment préparer "son coup" ?

 

D'abord, il te faut bien cerner le domaine vers lequel tu veux t'orienter : le monde de l'hélicoptère et plus particulièrement la spécialité de pilote.

 

Il me semble que tu réside dans la région de Marseille. Donc débrouille toi pour collecter des renseignements sur l'existence d'écoles de pilotage d'hélicoptère à Marignane ou à Aix-les-Milles et vas leur poser des questions.

 

Ne te laisse pas impressionner par le prix des formations proposées, pour l'instant ce qui compte c'est que tu cerne ce qui est à ta portée.

 

Tu pourrais t'inscrire dans un club de vol à voile, c'est abordable et surtout tu commenceras a mettre un pieds dans le domaine de l'aérien. Ne sois pas impatient, fais ce que l'on te propose de faire et surtout prépare bien tes examens théoriques, c'est la clef de ton chemin vers ta destination choisie.

Il y a des passerelles entre les différentes disciplines de l'aérien, notamment la météo et l'aérologie. Un autre domaine commun est le sens de l'orientation et la navigation associés aux aspects réglementaires et de la pratiques des communications radios.

 

Perfectionne toi en Anglais.

 

Ne te disperse pas.

 

Voilà, tu as le temps de préparer tout ça. Ne mesure pas tes efforts.

 

Un autre conseil très important : comme au jeux de poker, n'annonce pas tes réelles ambitions, ne parle que des objectifs qui te sont immédiatement accessibles sinon tu trouveras sur ton chemin beaucoup de personnes pour te décourager ou te dévaloriser.

 

 

Vas jeune Jedi, la force est en toi.

Link to comment
Share on other sites

Ok merci pour cet réponse mais moi j'aimerais savoir si à métierama on me renseignera aussi bien que au CIRFA au métier de pilote d'hélicoptère sur les missions, en quoi sa consiste...

 

ça consiste a être très humble, très compétant, très déterminé en gardant son esprit toujours en éveil.

Il faut être digne de se voir confier la sauvegarde de la vie de ses collègues et des missions dont les enjeux sont capitaux.

 

C'est vrai en charrette à bras, en hélicoptère ou en navette spatiale.

 

 

Bon, je comprends que vous êtes à l'initial des choix de votre parcours et que vous avez encore besoin d'affermir vos choix.

 

Il me semble que vous avez "flashé" sur le sauvetage en mer. Ce sont bien sûr des missions souvent délicates mais elles ne sont pas techniquement

les plus difficiles, le sauvetage en montagne est plus ardu et plus risqué.

 

Quand on sais déjà maitriser un hélicoptère sur ce genre de mission, alors on est apte pour d'autres missions bien différentes.

 

Dans l'aéronavales comme ailleurs, l'hélicoptère est employé sur l'ensemble de ses possibilités mais plus particulièrement sur des missions

spécialisées comme la lutte anti sous marine ou les missions "pédro" qui consistent a rester en vol en parallèle du pont d'un porte-avion afin de

pouvoir récupérer un équipage en cas de décollage ou d'appontage avorté avec l'avion qui tombe à la mer.

 

Pour des missions offensives vers les côtes, il me semble que c'est du domaine de L'ALAT lors des embarquements sur les navires porte-hélicoptères.

 

Les types des missions différentes possibles sont très variés hors des missions de routine.

 

Ce sont les situations rencontrées qui déterminent les types de mission.

 

Voilà.

Link to comment
Share on other sites

Pour répondre à ta question, Oui, ils seront aussi compétant que si tu allais dans un CIRFA, le seul problème que tu pourrais avoir, c'est qu'ils soient  pressés s'il y a du monde a Métiérama....

 

Après si tu as des questions, tu peux nous les poser, on essaiera d'y répondre... :)

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 3 weeks later...
  • 2 months later...

Je suis allez a métiérama et on m'a dit qu'il fallait vraiment être bon en anglais.

Donc mes parents sont d'accord et je les en remercie de m'envoyer 1 mois au canada l'été 2015.

Est ce que vous pensez que 1 mois suffirait pour être bien bilingue?

:marinroll:

Link to comment
Share on other sites

Non, 1 mois n'est pas suffisant pour être bilingue. A partir de 3 mois on voit déjà de nets progrès et on dit qu'à partir de 6 mois on parle assez bien la langue. Au bout d'un an normalement tu as bien assimilé la langue. 

 

Après tout dépend des personnes... 

Link to comment
Share on other sites

Oui tu feras des progrès mais rien de transcendant non plus. En un an sans pratiquer tu le temps d'oublier quasiement tout ce que tu as appris en un mois l'année précédente.
Le seul moyen efficace d'apprendre réellement une langue est de rester immergé sur une longue durée dans un pays où c'est la langue principale.

Après ça sera jamais perdu mais n'espère pas devenir bilingue juste en allant deux fois un mois espacé d'un an dans le pays.

Link to comment
Share on other sites

Oui mais si après c'est 2 x un mois,si je l'entretient en regardant des séries en V.O cela peut me faire progressé aussi non?

Le problème c'est que sa coûte trop cher mais j'ai vraiment l'envie et le besoin de devenir bilingue.

Avez-vous des conseils à me donner?

:marinroll:

Link to comment
Share on other sites




  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, J'ai vu un collègue, lieutenant colonel de réserve de la Gendarmerie hier soir et je lui ai posé la question, une PMG c'est 15 jours. Une PMGA, ça ne lui parle pas, peut être le rajout de l'APJA, ce qui expliquerai ce rallongement de temps. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Une journée type "bureau" où tu arrive le matin et repart le soir, ça peut être une mise en place pour un événement type fête du village, où tu patrouilleras toute la journée, la fête terminée, tu rentre chez toi. 

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Connaissez vous l'opération "FRANKTON"?  Cette opération a eu lieu pendant la seconde guerre mondiale. Elle est plutôt méconnue. Des kayakistes d'un commando anglais, emmenés par un sous marin à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde on remonté cet estuaire pour aller miner et couler des bateaux allemands dans le port de Bordeaux, ceci entre le 7 et le 11  décembre 1942. Pour commémorer les 80 ans de cette formidable et périlleuse opération des kayakistes du club de Mérignac vont refaire l'itinéraire parcouru par ces commandos. 5 équipages de kayakistes du SAM (sport athlétique mérignacais) dont un équipage féminin tenteront cette folle aventure. Demain 8 décembre, ils partiront depuis l'océan pour quatre jours en autonomie, en bivouaquant aux mêmes endroits où les anglais ont bivouaqués.  Ils prévoient d'arriver à Bordeaux ce dimanche 11 décembre où une cérémonie commémorative sera organisée. Voici un lien à consulter pour comprendre cette tentative réalisée par ces kayakistes en mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour que l'on vive libre aujourd'hui. Des kayakistes refont le parcours de l'opération Frankton en Gironde.  Source: 20minutes.fr Puis un autre lien vers le récit de cette opération et le sacrifice des commandos anglais. L'opération Frankton.    Source: 20minutes.fr Ici la carte de l'opération.  Source: 20minutes.fr         A l'occasion d'un passage au Verdon, j'avais publié les photos du monument du souvenir lié à cette opération. Je vous les remets ici.  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Pour la plaque dans certain surplus, le bon coin, eBay... 05 pour le centre de recrutement de Toulon (seul et unique pour nous) les deux chiffres suivant correspondent à ton année d'incorporation puis les chiffres suivant aux nombre où tu te trouver dans la file. Ex : 05 92 48521 donc 05 pour Toulon, 92 pour incorporation à Hourtin ou Querqueville en 1992 et l'incorporé était le 48 521 -ème à passé.  

    Milites

    Posted

    Merci beaucoup bouchon gras, J’ai eu la chance de croiser une personne qui a travailler à saint mandrier, et qui a pus me préciser les périodes,  La semaine d’evaluation et soi en juin soi en septembre, pour septembre ont enchaîné directement le Plg de bord en temp Qmf jusqu’au début de l’année suivante pour faire maistrance en janvier/février et faire l’école de spécialisation derrière Merci à toi et bonne continuation   
×
×
  • Create New...