Jump to content

Recommended Posts

Bonjour à tous,

J’aurais quelques questions qui me trotte dans la tête.

1) Un réserviste de l’armée de terre à t’il        le droit au port d’arme après leurs service se que je veut dire c’est est ce qu’un réserviste peut porter une arme de poing quand il n’est plus en fonction (après sa journée de travail) comme un gendarme après son service par exemple. Si oui dans quelles conditions.

 

2) Est ce qu’un réserviste peut porter son uniforme pour aller par exemple le montrer à une personne de son entourage (amis, famille). Si oui dans quelles conditions.

 

Merci à tous d’avance pour vos réponse passer une bonne soirée.😉 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour,

il y a 38 minutes, thomas1411 a dit :

Un réserviste de l’armée de terre à t’il        le droit au port d’arme après leurs service se que je veut dire c’est est ce qu’un réserviste peut porter une arme de poing quand il n’est plus en fonction (après sa journée de travail) comme un gendarme après son service par exemple. Si oui dans quelles conditions.

Actuellement c'est non !

il y a 38 minutes, thomas1411 a dit :

Est ce qu’un réserviste peut porter son uniforme pour aller par exemple le montrer à une personne de son entourage (amis, famille). Si oui dans quelles conditions.

Un réserviste peut porter son uniforme sans demande d'autorisation pour des activités privée ( type mariage... )

C'est interdit pour tout ce qui est politique ou syndicale.

En respectant toujours le règlement, pas d'ajout d'insigne ou de décoration dont on est pas titulaire.

Link to comment
Share on other sites

D’accord merci beaucoup, je ne comprend pas pourquoi un militaire n’aurait pas le droit au port d’arme puisqu’il protège le pays sa pourrait servir en cas d’attaque terroriste parce que les gendarme on le droit sur le trajet pour rentrer au domicile de rentrer avec leurs armes de poing à la ceinture, pourquoi pas un militaire dans l’armée de terre, air, marine ses que mon opinion mais Bon je trouve que c’est un peu mal foutu sûr se coup la 

en tout cas merci est bonne soirée 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

L'usage des armes dans les armées est très codifié,  il faut posséder les cati et être à jour de tir.

De plus l'arme de dotation réglementaire du militaire du rang est le fusil d'assaut  ( Damas ou HK ) seul les sous officiers/officiers mariniers et les officiers ont pour arme de dotation le pistolet.

Les militaires d'active n'ont pas leurs armes pour rentrer chez eux, alors les réservistes...

Pour les réservistes, imagine toi les contraintes,  tu vas emmener l'arme au travail et puis lorsque tu fais tes course il faut le signaler à l'accueil et chez toi, la sécurité si tu as une compagne et des enfants. 

De plus en France on est pas prêt à laisser des gens se "balader" avec des armes.

Link to comment
Share on other sites

Je trouve personnellement que c’est assez étrange la façon de procéder car les gendarmes à la fin de leurs services on le droit de rentrer chez eux avec leur arme, un gendarme est un militaire pourquoi le gouvernement français ne veut pas que les militaires eux aussi puissent avoir en plus de leurs famas ou hk416 un pistolet est pouvoir rentrer chez eux avec, après c’est vrai que coter port civil devoir rentrer dans un magasin avec son arme sa peut être contraignant ainsi que dans les transports en commun mais je pense à mon humble avis que cela éviterait pas mal de victime lors d’attaque attentat comme le bataclan etc. Je pense aussi qu’un réserviste à les mêmes compétences de tir qu’un militaire d’active est il est aussi dans les même fonctions même si il n’est pas dans l’active.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Même dans les contrées où le port d'armes est autorisé par TOUS les citoyens, il est interdit d'entrer avec son arme dans les magasins. (Ici, il s'agit d'une banque, mais au supermarché c'est pareil).

Capture d’écran 2020-04-15 à 08.57.26.png

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 8 heures, thomas1411 a dit :

car les gendarmes à la fin de leurs services on le droit de rentrer chez eux avec leur arme, un gendarme est un militaire pourquoi le gouvernement français ne veut pas que les militaires eux aussi

Les gendarmes sont considéré comme étant toujours de service, les réservistes de la gendarmerie ne sont pas autorisé à emmener leurs armes ( puisque c'est ça la question initiale ).

Je ne suis pas d’accord avec toi, dans le sens où tous les militaires ne sont pas des soldats et ce n'est certainement pas le fait d'aller tirer 3 x 5 cartouches qui permet d’être " à l'aise " et surtout d’être fiable.

Il y a 8 heures, thomas1411 a dit :

je pense à mon humble avis que cela éviterait pas mal de victime lors d’attaque attentat comme le bataclan etc.

Oui ça aurait pu être utile si les porteurs sont réellement des gens compétent et maniant l'arme avec rigueur et fiabilité.

Se qui n'est pas forcément le cas de tout le monde et puis pour être honnête il y a des gens à qui " ça monte à la tête " d'avoir une arme à la hanche. D'autre part c'est certainement un mesure calculé car oui ça serait utile en cas d'attentat mais en même temps ça évite certainement bon nombre de dérapage.

En parallèle, j'ai des amis policiers qui comme les gendarmes peuvent emmener leurs armes de service et ils me raconter que finalement bien peu l’emmène au vu des contraintes.

il y a 43 minutes, berogeitabi a dit :

Même dans les contrées où le port d'armes est autorisé par TOUS les citoyens, il est interdit d'entrer avec son arme dans les magasins. (Ici, il s'agit d'une banque, mais au supermarché c'est pareil).

En France c'est différent, les personnels des forces de l'ordre en civil qui emmène leurs en armes hors service, doivent signaler à l’accueil du magasin ( car si ils l’emmènent, ils doivent la conserver toujours avec eux, hors de question de la laisser à la maison pour aller au cinéma ou ailleurs ) le fait qu'ils portent une arme et leurs qualités, je suppose pour éviter la panique lorsque la personne se penche pour prendre une boite de petit pois si la brave ménagère ou l'enfant de celle ci aperçoit l'arme cela pourrait déclencher un effet de panique.

Il y a 8 heures, thomas1411 a dit :

Je pense aussi qu’un réserviste à les mêmes compétences de tir qu’un militaire d’active est il est aussi dans les même fonctions même si il n’est pas dans l’active.

Pour certains c'est vrai, mais de là à faire comme en Suisse, te laisser rentrer avec tes armes à la maison...

Ce n'est pas dans la philosophie de la France qui a d'ailleurs réduit la liberté de détention d'arme.

Autre détail, en tant que militaire ( d'active ou de réserve ), si tu n'est pas licencié à la FFT tu ne peux participer à un concours de tir, comme les associations de réservistes le faisaient autrefois, non licencié tu ne peux que tirer au plomb et à la 22 long rifle. Et si tu décide de te licencier, eh bien tu redémarre la formation comme si tu n'avais jamais vu une arme, soit un an de tir au plomb avant de pouvoir accéder au calibre supérieur.

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Un militaire est armée pour une mission particulière, on lui confie une arme pour défendre une porte, par exemple, pas pour aller défendre le type qui se fait agresser 50 m plus loin.

Ce qui explique que lors du Bataclan, la patrouille Sentinelle qui était dans les parages n'est pas intervenue.

Il y a 2 heures, thomas1411 a dit :

Elle est assez mal foutu la Loi quand même

Il y a des gens dont c'est le métier de réfléchir et discuter les lois, les militaires sont juste là pour accomplir les missions qu'on leurs confient avec les moyens que l'on attribuent.

Link to comment
Share on other sites

Le 15/04/2020 à 10:22, Bouchon-Gras 49 a dit :

Si tu n'es pas licencié à la FFT tu ne peux participer à un concours de tir, comme les associations de réservistes le faisaient autrefois, non licencié tu ne peux que tirer au plomb et à la 22 long rifle. "

 

Sauf erreur de ma part, le 22LR désormais c'est que si licencié FFT ou permis de chasse validé....

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 12 heures, Kazhkoad@yahoo.fr a dit :

Sauf erreur de ma part, le 22LR désormais c'est que si licencié FFT ou permis de chasse validé....

Pour du tir individuel, mais pour des concours organisé par des réservistes il me semble que la 22 passe.

Mais de toute façon ça démontre bien que ce n'est pas parceque " on " tir au fusil d’assaut, au PSA ou au fusil mitrailleur, une fois que " on " est " dehors "  et bien nous sommes des citoyens que les autres !

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, On ne peut porter que l'échelon le plus haut, l'or dans votre cas. La DefNat se porte avec l'accumulation des différentes agrafes dans un maximum de trois, vous devez donc porter l'échelon or avec les agrafes "troupes de Marine" et "Gendarmerie Nationale".

    Janmary

    Posted

    Je rebondi sur ce thème car une présentation de sa vie à été présentée à la télévision il y a quelque mois. Cette femme possédait de l'humour qui plus est, en particulier quand elle raconte  le transport d'un prisonnier  Vietminh, blessé, dans son l’hélicoptère, commençait à se détacher de sa civière extérieure de l'appareil pour lui faire subir des misères ! Elle fut obligé de "secouer" son appareil pour le calmer par des mouvements brusques jusqu'à destination ! Physique de petite femme bien âgée, mais combien volontaire, forte, avec de l'humour à revendre ! Bref une femme réussie et non un garçon manqué comme l'affirme un proverbe ! Un grand coup de chapeau à cette grande dame.

    Pierre Alain 13

    Posted

    Bonjour, Un sous-officier de gendarmerie titulaire de la  MDF Or avec agrafe Gendarmerie Nationale peut-il porter la MDF bronze avec agrafe Troupes de Marine obtenue précédemment lors de son SN ? Merci de votre réponse, cordialement.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Dans une unité commando, il n'y a pas que des commandos mais également des "experts" dans des domaines bien précis.   "Manœuvrier/pilote d'embarcations" :     "Pilote mécanicien opérationnel" :       "Porteur/droniste" :     "Détecteur" :     "Sitel/opérateur radio" :     "Plieur/Matpara/largeur" :    

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    En 1917, un soldat autrichien est photographié par la propagande, alors qu'il est déployé sur le front italien. Gaspar Wallnöfer est un sous-officier bien particulier : engagé dès l'âge de 10 ans, il a combattu dans trois guerres et il est âgé, en 1917, de ... 79 ans ! Il est le plus vieux soldat de toute la Première Guerre mondiale ! Né en 1838 dans le royaume d'Autriche-Hongrie, Gaspar Wallnöfer est un garçon dont on sait peu de choses. Ce qui est sûr, c'est qu'il s'engage très tôt dans l'armée. Alors qu'il n'a que 10 ans, il combat dans les révolutions de 1848 dans les États italiens sous les ordres du général autrichien Joseph Radetzky. En 1849, il reçoit la Tapferkeitsmedaille de bronze, la médaille de la bravoure au combat. C'est le début d'une folle histoire militaire pour Gaspar. Il va rester dans l'armée pendant plusieurs décennies, toujours comme simple soldat. Il combat dans une seconde guerre, en 1866, lors de la troisième guerre d'indépendance italienne. Il est engagé, comme Gemeiner (soldat), dans la Bataille de Custoza, où il se distingue : alors qu'il sert dans une compagnie tyrolienne d'un régiment Kaiserjäger, il parvient à capturer un canon d'artillerie italien, sauvant de nombreuses vies, le 24 juin. Il est alors décoré de la Tapferkeitsmedaille d'or, l'une des distinctions les plus importantes pour homme de troupe. Finalement, après avoir été retiré de l'active, il est placé en retraite. Mais Gaspar s'ennuie et il décide de rejoindre le Schützenstand, l'organisme qui est chargé de l'organisation de la milice de l'État du Tyrol, composés de volontaires. Inscrit à un club de tir (obligatoire pour être appelé sous les drapeaux en actif), Gaspar décide dès 1914 de se porter volontaire dans les combats qui débutent : c'est sa troisième guerre, la Première Guerre mondiale. Alors qu'il âgé de 76 ans, Gaspar va dans un premier temps être déployé dans un bataillon de seconde ligne, le Standschützen-Bataillon Schlanders. Mais cette unité va finalement être envoyée au combat dès 1914, dans le nord de l'Italie, l'ennemi héréditaire de l'Autriche ! Et en 1917, lorsque la propagande prend une photographie de lui et la publie dans un quotidien autrichien en septembre de la même année, Gaspar est toujours un combattant, cette fois avec un grade de sous-officier, celui de Oberjäger. On ne sait pas grand chose de la fin de sa vie, si ce n'est qu'il aurait survécu à la Grande Guerre. (Source : WikiMilitary & Archives autrichiennes / Passionmilitaria)
×
×
  • Create New...