Jump to content

Recommended Posts

Bonjour,

Nous venons de trouver une photo d'un ancêtre en uniforme militaire. Cet ancêtre avait un frère jumeau qui a émigré en 1882 et nous voulons être sûr que se soit le "bon" frère.
Ils sont nés en 1857 en Charente-Maritime.Leurs noms sont Philippe et Stanislas Prudhomme (s'il existe une base nominatives) car nous avons recherché sur les sites Mémoire des Hommes, Grand Mémorial... mais rien.

Pouvez-vous me confirmer l'âge du service militaire  dans ces années-là? 20 ans? et toujours pas tirage au sort si j'ai bien compris?

Après quelques recherches, cela serait le 137e régiment d'infanterie basé à Fontenay le Comte ?


Nous pensons qu'elle pourrait être datée entre 1877 et 1890 environ mais pouvez-vous m'en dire plus?
Le corps, le grade, une année plus précise...

bdfcf91a-6554-4894-9464-aa0814a7579f.thumb.jpg.37ddaa0a898f59c3699e540a76f6f74a.jpg

 

En vous remerciant,

Cordialement,

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 2 heures, stefbx a dit :

Pouvez-vous me confirmer l'âge du service militaire  dans ces années-là? 20 ans? et toujours pas tirage au sort si j'ai bien compris?

C'est bien ça. Donc pour trouver sa classe vous fêtes son année de naissance + 20.

Il y a 2 heures, stefbx a dit :

Après quelques recherches, cela serait le 137e régiment d'infanterie basé à Fontenay le Comte ?

C'est bien le 137e RI, sur le képi la grenade confirme l'arme.

 

1873-1881 – Renaissance du 137e R.I.

Le , le 137e régiment d’infanterie est recréé à Nantes. Les différents bataillons tiennent garnison à Nantes, Belle-Isle, Fontenay-le-Comte et l’Isle d’Yeu. Le , la totalité du régiment est regroupée à Fontenay-le-Comte et s’installe en 1878 dans le nouveau quartier du Chaffault. Après cent ans de troubles et de bouleversements ; après la révolution, l’empire, les restaurations puis à nouveau l’empire, c’est à cette époque (1875-1880), que la République va s’affirmer comme régime pérenne. Le , lors du premier 14-Juillet officiel et de la revue de l’Armée à Longchamp, le colonel Bonnot de Mably, chef de Corps, reçoit des mains du Président de la République Jules Grévy, à l’instar de tous les régiments de l’armée française, le drapeau du régiment aux armes de la république. Celui-ci porte dans ses plis, les noms des batailles du 1er Empire où il s’est couvert de gloire : LUTZEN, BAUTZEN et HANAU.

L'expansion coloniale.

1881-1883 – Campagne de Tunisie.

En 1881, l’interventionnisme et les antagonismes commerciaux des puissances européennes sur le continent africain font rage. Chacun cherche à affirmer ses zones d’influence. Après l’Algérie où elle est présente depuis 1830, la France vise certains intérêts miniers et ferroviaires ainsi que l’intérêt stratégique que représente la Tunisie en Méditerranée avec l’ouverture récente du canal de Suez. En , le chef du gouvernement français Jules Ferry prenant prétexte des montagnards khoumirs qui sèment le trouble dans le sud algérien à partir de la Tunisie, envoie sur place un corps expéditionnaire de 35 000 hommes venant d’Algérie et de France.

Le , le traité du Bardo consacre le protectorat français sur la Tunisie. Un résident général de France, Paul Cambon, est mis en place au côté du souverain tunisien Mohammed-es-Sadok, le Bey de Tunis, à qui la France garantit la pérennité du régime beylical mais confisque la presque totalité des pouvoirs, en particulier de politique financière, économique et étrangère. Devant la perte quasi totale des pouvoirs du Bey, les tribus du centre et du sud de la Tunisie se révoltent contre Sadok qu’elles considèrent comme un traitre. Le corps expéditionnaire français va alors engager la lutte contre les dissidents.

Le , le 3e bataillon du 137e R.I. est désigné pour servir au sein du corps expéditionnaire en Tunisie. Il rejoint Toulon et embarque sur « l’Intrépide » le . Le 16, il débarque à Sfax après le bombardement maritime de la ville portuaire et participe à sa prise. Le , poursuivant les insurgés, il fait route vers Gabes dont il participe également à la prise. Pendant deux ans et demi, le bataillon fait partie des différentes colonnes mises sur pied pour pacifier le protectorat. Il prendra part aux combats de Djera, Menzel, Djebel Amor et Zeraoua.

Le , le bataillon embarque sur le bateau « Ville de Bône » pour Marseille et retrouve enfin Fontenay-le-Comte le .

 

( Source : Wikipédia )

 

Il y a 2 heures, stefbx a dit :

, le grade

C'est un simple soldat, les galon seraient en diagonale sur le bas de la manche et là il n'y en a pas.

 

Pour la tenue :

Il porte des guêtres sur ces soulier, pantalon garance et tunique bleu à double boutonnage sur lequel est accroché la chaine de sa montre à gousset, ceinturon à plaque auquel est accroché le sabre baïonnette, épaulettes à franges rouge. Shako avec plaque et pompon rouge de l'infanterie.

 

Il y a 2 heures, stefbx a dit :

ls sont nés en 1857 en Charente-Maritime.Leurs noms sont Philippe et Stanislas Prudhomme (s'il existe une base nominatives) car nous avons recherché sur les sites Mémoire des Hommes, Grand Mémorial... mais rien.

Ses sites ne référence que les mort pour la France.

Pour avoir plus d'info, il faut regarder aux archives départementale de Charente Maritime ( voir suivant les cantons... ), les fiches matricules, en partant de la date de classe et vous obtiendrez leurs parcours militaire.

Tenez nous au courant si vous trouvez.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Après la consultation des registres des archives départementales, il s'agit bien du frère jumeau qui a émigré juste après son service militaire dans la 137e régiment d'infanterie comme indiqué dans le registre.

Merci de nous avoir aiguillé sur les pistes de recherche.

Bonne journée,

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Deux blessés ukrainiens pris en charge à Percy. source. https://lemamouth.blogspot.com/2022/25/deux-blesses-ukrainiens-pris-en-charge.html De puis, la gironde, une radio associative veut offrir aux Russes une " information objective et libre ". Ils doivent se brancher sur les ondes courtes ( ondes qui sont presque impossibles à brouiller ) qu'ils captent toujours sur leurs vieux transistors.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Le tout serait de savoir, si on vous propose un ESR d'assistant (ce que je doute) car dans ce cas ce serait juste du bénévolat et donc aucune obligation en terme de présence ni lors de la période bloquée.

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Merci de respecter la charte et de passer par l’étape de présentation.  Dans l’attente, sujet bloqué. 

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, A la rencontre d'Alex apprenti maintenance optronique. source.. https://rh-terre.defense.gouv.fr/actualites/item/983-alarencontre-d-alex-apprenti-maintenance-optronique

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Le 29 mai les Casques Bleus seront à l'honneur. source ... https://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/05/26/le-29-mai-les-casques-bleus-seront-a-l-honneur-23077.html
×
×
  • Create New...