Jump to content

Guerre contre le Covid-19, la nouvelle pandémie


Recommended Posts

  • Staff

Face à l'avancée du virus chinois Covid-19 les États autour du monde lancent ses opérations militaires pour mitiger l'impact de la pandémie.

En France se lance l'opération "Résilience". En Espagne, il y a quelques jours a commencé l'opération Balmis.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

A l'instant sur RMC, le professeur Juvin, chef du service d'urgence de l'hôpital Pompidou vient de dire qu'il faudrait tester toute la population si nous avions assez de tests et ensuite d'isoler les cas positifs des cas négatifs, y compris au sein des familles.

Je me permets de remettre ici ce que je disais hier à propos des lazarets. 

"Si aujourd'hui, on se décidait de tester à grande échelle la population, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui où semble t'il seuls les artistes et les politiciens arrivent à être testés en préventif,  et que l'on confine (chez eux, pas dans un lazaret, on n'est plus au moyen âge) uniquement les porteurs de virus identifiés, y compris les asymptomatiques bien sûr,  est ce qu'on n'aurait pas plus de résultats pour endiguer la propagation du virus?"

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, berogeitabi a dit :

A l'instant sur RMC, le professeur Juvin, chef du service d'urgence de l'hôpital Pompidou vient de dire qu'il faudrait tester toute la population si nous avions assez de tests et ensuite d'isoler les cas positifs des cas négatifs, y compris au sein des familles.

Je me permets de remettre ici ce que je disais hier à propos des lazarets. 

"Si aujourd'hui, on se décidait de tester à grande échelle la population, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui où semble t'il seuls les artistes et les politiciens arrivent à être testés en préventif,  et que l'on confine (chez eux, pas dans un lazaret, on n'est plus au moyen âge) uniquement les porteurs de virus identifiés, y compris les asymptomatiques bien sûr,  est ce qu'on n'aurait pas plus de résultats pour endiguer la propagation du virus?"

C'est ce que font nos compatriotes Germanophone et ça marche très bien 😃

Link to comment
Share on other sites

nous on est à 9000 par jour ( soit 63000 par semaine quand meme  ! chiffre de l'AFP)  et les sources concordes pour 500 000 par semaine en Allemagne

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Oui, bien des constats sont à faire. en tous points, en matière sanitaire, hospitalière, en prévision virales de crises internationales, etc.

Nous savions que des virus (et insectes) transitaient par voies ariennes, maritime (peste noire), par déplacements des  humains, Que la Chine est une source  inépuisable d'anti-hygiène (rapportés par ceux qui ont visités, en particulier sur les marchés animaliers) et le Congo avec un autre type de virus gravissime.

C'est la première fois en plusieurs siestes qu'une économie Nationale et des économies Internationales travaillent aux ralenties. En "guerre", c'est tout le contraire qui se produit.

Il est vrai que nos amis d'outre Rhin anticipent bien les problèmes en particulier sur les dépistages. Mais attention, il y a un décalage de 15 jours en retard sur nos notre propre épidémie.

Néanmoins l'Allemagne (à Fribourg, ex-ville de garnison Française) ont pris en charge 20 malades Français et la Suisse 10.

L’hôpital de campagne Militaire dans l'Est; 30 lits. Deux porte-hélicoptères sont das l'Océan Indien et aux Antilles pour assistance. Un TGV de Strasbourg vers le Mans, Nantes, la Roche-Guyon et Angers à été activités pour soulager les Hôpitaux du grand-Est complétement saturés. La région Parisienne voit les cas se multiplier, etc.etc.

Ci-dessous, "Attestation de déplacement dérogatoire" au format "pdf"  pour celles et ceux qui n'auraient pas pu trouver. Un exemplaire par jour de sortie, daté, heure noté et signé.

attestation-deplacement-fr-1.pdf

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 2 heures, Janmary a dit :

Que la Chine est une source  inépuisable d'anti-hygiène (rapportés par ceux qui ont visités, en particulier sur les marchés animaliers)

J'ai en effet eu l'occasion de visiter de tels marchés lors d'un séjour en Chine. Et j'avoue que pour un de ceux que j'ai vu et qui n'était pas en plein air, plus on s'enfonçait dans le marché, plus on regardait de travers les occidentaux et plus ça devenait glauque avec le final tout au  fond de ce marché couvert et sombre, les animaux "exotiques" vivants et les chiens en cage qui n'étaient pas là comme animaux de compagnie.

Arrivé à ce stade, je n'ai pas trainé là et je n'ai pas pris de photos, car j'avais le sentiment que j'allais me faire lyncher. Je n'ai pas fait le fier et le demi tour rapide m'a paru la meilleure solution.

Mais il n'y pas que la Chine. Le Vietnam n'est pas mal non plus quant il s'agit de parler d'anti-hygiène, et les souks marocains valent aussi leur pesant de cacahuètes! D'ailleurs l'Afrique me parait bien mal partie pour se protéger efficacement de ce virus.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Il semblerait - à priori - d’après certaines sources, que l'ingestion de serpents et d'insectes crus et donc vivants pour ces derniers pourraient être à l'origine de pandémies depuis longtemps engendres dans ce pays.

Le pandémies à travers l'Histoire ont quand même "Tuer des Empires".

1° - C'est la peste - en partie - qui à anéantie la civilisation antique. En 450 ans , la population du monde Romain chute de prés de 40%

2° - C'est la variole qui a foudroyé l'Amérique Précolombienne. Après la variole (amené par les Conquistadors Espagnols) , toutes les maladies Européenne ont déferlées sur le monde Amérindien.

Donc, tout cela n'est pas anodin surtout quand obligation est faite de stopper en grande partie l'économie d'un pays. Force est de reconnaitre que Hong-Kong et Singapour ont pris des mesures immédiates (dès les premières alertes avant même que la Chine ne réagisse) et sans confinements (extrêmement couteux) aucun.

1° - Les USA et le Brésil - an nom de l'économie - ont refusés le confinement. Aux USA, c'est le gouverneur de la Californie et le Maire de New-York qui ont décidés du confinement à mettre en place. Conclusion, les USA sont dans un état ascendant en matière de contamination et sont en tête des pays contaminés.

2° - L'Espagne à acheté à la Chine des tests sanitaire pour dépister le virus. Las ! Tests non homologués et donc sans effet. Résultat, la contamination s’accélère à tout vent.

L'Italie  - des le début de la pandémie - n’a pas voulue recevoir ses ressortissants qui sont rentrés par la "petite porte"  Une fois confiné, les Italiens du Nord sont partis dans toute l'Italie "au frais". Résultat, une calamité.

3° -  Et l'Europe dans tout cela ? Un peu de silence avec quand même, la banque Centrale et le Parlement Européen qui tentent de faire quelque chose.

Bref, ce sont les pays qui agissent seuls avec ou sans concertation entre eux ! Nous sommes loin d'une entité de décision commune comme le devrait être une Communauté Fédérale, voir Confédérale de l'Europe.

A suivre. Un autre débat devra avoir lieu et revenir à certaines décisions prises sur divers aspect de cette Europe dans de multiple domaines.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff
Il y a 6 heures, Janmary a dit :

Deux porte-hélicoptères sont das l'Océan Indien et aux Antilles pour assistance.

Effectivement, le PHA Dixmude vers les Antilles et le PHA Mistral vers La Réunion.

 

Link to comment
Share on other sites

  • Membre réputé

Bonjour,

J'ai une pensée pour les Vétérans U.S ( Vietnam, Afghanistan, Irak ) " Homeless ".

Ils ont réussi tant bien que mal à " résister " à la rue. Vont-ils résister au Covid19 ?

Puisque pour Trump, c'est " Economie First " :Confused@2x: ! Wow !   

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

L'entreprise Decathlon a partagé gratuitement les plans de son masque de snorkelling afin de les modifier pour aider les patients à respirer. Il a suffit d'imprimer en 3D des valves qui ont été adaptées au masque. A noter que des études cherchent aussi à modifier ce masque pour en équiper, pourquoi pas, les soignants. l'avantage étant qu'il protège en même temps les yeux et les voies respiratoires. 

Decathlon assure qu'il n'y aurait pas dans l'immédiat de rupture de stocks de ce masque.

 

Capture d’écran 2020-03-28 à 10.24.31.png

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Link to comment
Share on other sites

  • Staff

La France déploie ses NH-90 Caïman pour un medevac depuis Metz vers la ville allemande d'Essen.

Caiman.jpg.3a6abe657c908200e45ea4f9fbea5715.jpg

 

L'Allemagne a déployé un Airbus A-310-304 médicalisé de la Luftwaffe vers la ville italienne de Bergamo pour un Medevac de retour vers son territoire.

2032642781_AirbusA310-304medicalizadoLuftwaffe.thumb.jpg.8b317a0c14aea707a95e5844a3122372.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Finalement, dans les difficultés, on s'aperçoit que le génie inventif et la réactivité des uns et des autres est toujours bien présent.

D'autant que tout ceci est fait toujours gratuitement, en open source, ou en offrant des plans, des machines outils, du matériel. 

Il est réconfortant que constater que l'Homme avec un grand H sait se mobiliser avec altruisme sans rien attendre en retour, sinon la satisfaction d'avoir été utile. C'est l'une des valeurs de l'humanité qui est mise en avant et cela compense avec tous ces petits trafiquants qui veulent profiter égoïstement de la situation en détournant, volant, revendant du matériel pour leur petit profit. Que ces derniers soient sanctionnés comme il se doit et que les autres reçoivent toute notre reconnaissance. 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Sans parler des actions de terrain, de monsieur ou madame "tout le monde" qui essaye de s'organiser à l'entraide. Il est juste dommage que le reste du temps, lorsque "tout va bien" on ne soit pas assez intelligent pour continuer à se serrer les coudes.

 

Retour sur :

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

LE régiment spécialisé NRBC français, le 2e régiment de Dragons basé à Fontevraud l'abbaye prés de Saumur dans le Maine et Loire participe bien sur à l'opération Résilience.

Le 2e régiment de dragons met discrètement en oeuvre ses savoir-faire

caîman1.jpg

Le 2e RD a apporté son expertise dans la phase de d’expérimentation et de certification exécutée par l’aviation légère de l’armée de Terre pour permettre l’utilisation d’hélicoptères Caïman de l’Alat pour des EVASAN de malades du coronavirus. Lire mon post précédent sur cet héliportage sanitaire.

caiman3.jpg

La soute des Caïman reconfigurée, peut accueillir deux patients en réanimation. Les patients sont accompagnés pendant le transfert par des équipes du SAMU, dont l’équipement sera arrimé dans l’hélicoptère. Le personnel militaire qui arme la soute est muni d’équipements de protection fournis par le SAMU. L'EMA précise que "le poste de pilotage est séparé de la soute par un dispositif de protection mis en place par les équipes spécialisées NRBC du 2e régiment de dragons". Régiment qui devrait, on peut le penser, se charger de la décontamination des appareils entre deux missions.

caiman1.jpg

La semaine dernière, le régiment de Fontevraud (49) avait déjà apporté son expertise dans le cadre de la décontamination des locaux de l’Assemblée et du Sénat.

De rares infos avaient été diffusées. Le 2e RD s’était contenté de dire qu’il était "en réserve, prêt à mettre en œuvre ses capacités spécifiques au service de la gestion de la crise, quand et où ce sera nécessaire". Il avait précisé que "la désinfection du Sénat et de l’Assemblée Nationale n'a pas été effectuée par des militaires. Seule l’expertise du 2e Régiment de Dragons de l’armée de Terre a été utilisée pour conseiller l’entreprise privée ayant effectué cette manipulation pour mettre en œuvre leurs solutions de désinfection."

Le 2e RD et la Dicod renvoyaient "vers les services du Sénat et de l’Assemblée Nationale" qui, contactés, n’avaient ni accusé réception de ma demande et encore moins apporté d’éléments sur une opération qui relevait, il faut le croire, du secret défense.

 

( Source : Ligne de Défense )

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonsoir, 

Je tiens à partager cet interview de Mr Didier Sicard, professeur émérite à Sorbonne Université et spécialiste des maladies infectieuses.

J'ai trouvé ces commentaires empreints de bon sens, aussi bien lorsqu'il s'exprime sur la nécessité d'enquêter sur l'origine de l'épidémie que lorsqu'il parle de l'hôpital public et de la façon dont il a été maltraité depuis des années. 

C'est véritablement un interview des plus interessants. 

Deux extraits pour illustrer ces propos:  Source:franceculture.fr

"C’est exactement comme le travail qui reste à faire sur les chauves-souris. Elles sont elles-mêmes porteuses d’une trentaine de coronavirus ! Il faut que l’on mène des travaux sur ces animaux. Evidemment, ce n’est pas très facile : aller dans des grottes, bien protégé, prendre des vipères, des pangolins, des fourmis, regarder les virus qu’ils hébergent, ce sont des travaux ingrats et souvent méprisés par les laboratoires. Les chercheurs disent : 'Nous préférons travailler dans le laboratoire de biologie moléculaire avec nos cagoules de cosmonautes. Aller dans la jungle, ramener des moustiques, c’est dangereux."

 

"Je peux vous donner un exemple pour lequel je me bats depuis deux ans. Je ne donnerai pas le nom de l’hôpital mais je connais une femme chirurgien spécialiste des grands brûlés. A l’hôpital, son service a fermé et elle n’avait plus de poste. Elle souhaitait néanmoins continuer à travailler avec des enfants victimes de brûlures. Or son service d’enfants brûlés a été transformé en un service de chirurgie plastique de la fesse et du sein. Parce que cela rapporte beaucoup d’argent. Mais elle me dit toujours que s’il y avait un incendie dans une école avec quarante ou cinquante enfants brûlés, on n’aurait plus la capacité de les accueillir parce qu’on considère que la brûlure n’est pas assez rentable et qu’il vaut mieux s’intéresser à la chirurgie des stars."

Voici l'interview:  Interview du Professeur Didier Sicard

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
il y a 12 minutes, berogeitabi a dit :

"Je peux vous donner un exemple pour lequel je me bats depuis deux ans. Je ne donnerai pas le nom de l’hôpital mais je connais une femme chirurgien spécialiste des grands brûlés. A l’hôpital, son service a fermé et elle n’avait plus de poste. Elle souhaitait néanmoins continuer à travailler avec des enfants victimes de brûlures. Or son service d’enfants brûlés a été transformé en un service de chirurgie plastique de la fesse et du sein. Parce que cela rapporte beaucoup d’argent. Mais elle me dit toujours que s’il y avait un incendie dans une école avec quarante ou cinquante enfants brûlés, on n’aurait plus la capacité de les accueillir parce qu’on considère que la brûlure n’est pas assez rentable et qu’il vaut mieux s’intéresser à la chirurgie des stars."

Oui, la réalité est là, l’hôpital publique est passé avec les gouvernements de ses dernières dizaines d'années avec l'appui du publique, un hôpital à fric, de la rentabilité, de la rentabilité voila le maitre mot de nos ministres de la santé.

 

Aujourd'hui, les gens applaudissent les soignants !

( dans l'entre fait je souligne qu'un hôpital ce sont des médecins, chirurgiens, professeurs, des infirmières, des aides soignantes mais aussi des agents de salubrité, des agents logistique, du personnel administratif et des agents technique... )

Mais ces soignants vénérés aujourd'hui, ce sont des fonctionnaires hospitalier, c'est soit disant nantis, que le gouvernement cherche à tout pris à éteindre.

 

Je pense que l’après Covid-19 sera source à des remises en question, notamment sur l’hôpital publique.

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • Staff
il y a 35 minutes, Alsur a dit :

à noter aussi les évacuations par TGV qui sont une prouesse technique et humaine .

Oui, en effet Alsur.

Cela rappelle les trains sanitaires et médicaux durant les deux guerres mondiales. Les TGV ayant la vitesse, peu de fréquences oscillatoires mécaniques, donc plus fluide que les hélicoptères, une hauteur de plafond de taille humaine et peuvent opérer dans la ville même, alors que les aérodromes peuvent être plus éloignés des villes.

Pourtant, j'ai entendu à la TV un professeur en réanimation critiquer ce système pour deux raisons =

1° - Nécessite trop de personnel par malade transporté.

2° - Pendant ces transferts, ce personnel manque et les services dont ils sont issus sont en flux tendu.

Mais je pense que cela est positif que d'évacuer ainsi des malades dans des régions pouvant les accepter, alors qu'iis resteraient une quinzaine de jours  au moins dans les hôpitaux de l'Est ou de la région Parisienne. En particulier avec la vague attendu de nouveaux contaminés.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 12 heures, Janmary a dit :

Cela rappelle les trains sanitaires et médicaux durant les deux guerres mondiales. Les TGV ayant la vitesse, peu de fréquences oscillatoires mécaniques, donc plus fluide que les hélicoptères, une hauteur de plafond de taille humaine et peuvent opérer dans la ville même, alors que les aérodromes peuvent être plus éloignés des villes.

Pourtant, j'ai entendu à la TV un professeur en réanimation critiquer ce système pour deux raisons =

1° - Nécessite trop de personnel par malade transporté.

2° - Pendant ces transferts, ce personnel manque et les services dont ils sont issus sont en flux tendu.

Une grande différence est néanmoins à faire, durant les deux premières guerres, l'usage du train a été "accommodé à toutes les sauces ", à savoir que le train été LE mode de déplacement.

Ensuite les trains sanitaire durant ces guerres été surtout des train d'évacuation même si les véritables trains sanitaires comportaient des infirmiers et certainement un médecin.

Cependant on est loin du TGV sanitaire qui a du être transformé en "voiture réa ", c'est une belle prouesse.

Je trouve que la France a bien joué en répartissant la "charge" des ses malades sur le territoire.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

lI y a quelques jours, une équipe du 2e régiment de dragons était à bord du #PHA Tonnerre, un bâtiment de la Marine Nationale qui a acheminé 12 patients atteints du #Covid19 de la Corse vers Marseille.
Les dragons avaient pour mission d'apporter leur expertise et de désinfecter les zones par lesquelles les patients ont transité.

91183533_2601207736668715_4637374720335937536_o.jpg

91057565_2601208243335331_670541594310475776_o.jpg

 

Opération #Résilience : transferts de patients en réanimation par hélicoptère à Clermont-Ferrand

Les 28 et 29 mars, plusieurs hélicoptères NH90 Caïman du 1er régiment d'hélicoptères de combat (RHC) de Phalsbourg et du Groupement aéromobilité de la section technique de l’ Armée de Terre (#GAMSTAT) de Valence ont assuré le transfert d’une dizaine de patients atteints du coronavirus. Plusieurs rotations se sont effectuées depuis le Jura, vers des centres hospitaliers de Clermont-Ferrand et de Grenoble.

Dans l’après-midi de samedi, dans le cadre de l’opération « Résilience », les Armées ont été sollicitées par les autorités civiles pour déployer un hélicoptère NH 90 #Caïman pour transférer deux patients atteints du #COVID19 dans un centre hospitalier de Clermont-Ferrand. Deux autres transferts ont eu lieu dimanche matin, vers Clermont-Ferrand et Grenoble.
Cette procédure de transfert de patients en réanimation a été définie après une phase d’expérimentation et de certification exécutée dans des délais restreints par le Groupement aéromobilité de la section technique de l’Armée de terre (GAMSTAT) de Chabeuil (Drôme) en coordination avec le SAMU et les autorités sanitaires.

La soute du CAIMAN, configurée avec du matériel spécifique, peut accueillir deux patients en réanimation. Les patients sont accompagnés par des équipes du #SAMU, dont l’équipement est arrimé dans l’hélicoptère et d’un militaire. Le personnel militaire en soute est muni d’équipement de protection fourni par le SAMU, tandis que le poste de pilotage est séparé de la soute par un dispositif de protection mis en place par les équipes spécialisées dans les risques nucléaires, radiologiques, bactériologiques et chimiques (#NRBC) du 2e régiment de dragons (RD) en Maine et Loire (49).
Ainsi équipé, le Caïman peut transférer deux patients sur plusieurs centaines de kilomètres.

Au bilan, ce week-end, ce sont 5 transferts qui ont été réalisés au profit de 10 patients par des hélicoptères NH90 depuis des hôpitaux de l’Est de la France vers des hôpitaux situés en Auvergne et Rhône-Alpes et dans des pays frontaliers.

91561926_2389512334484629_6513249549979484160_n.jpg

91539415_2389512317817964_3831929672136916992_n.jpg

91425149_2389512247817971_2675390641130700800_n.jpg

91565554_2389512417817954_873540758244687872_n.jpg

91372013_2389512204484642_2493371249976147968_n.jpg

91271490_2389512617817934_847636333013762048_n.jpg

91341109_2389512707817925_2199736877253132288_n.jpg

91498053_2389512594484603_1318267622264930304_n.jpg

91669453_2389512541151275_5107937530628538368_n.jpg

 

Un pont aérien étroit et intensif entre la France et la Chine a été mis en place de manière à faciliter l'entrée des masques sur le territoire", a-t-il précisé. Une partie de ces cargaisons va arriver en France ce lundi.

L'aéroport de Vatry va accueillir une quinzaine de vols d'Antonov 124 en provenance de Chine.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/03/29/l-aeroport-de-vatry-va-accueillir-une-quinzaine-de-vols-d-an-21005.html?fbclid=IwAR2kfeSAq_vksE1mJyHMiMjqM1RNp9SnFH1w6S_xl87m7QzPk6YYjhOx0c8

 

et retour sur :

l y a une semaine presque heure pour heure, le Porte Hélicoptère Amphibie "Tonnerre", dans le cadre de sa mission d'évacuation sanitaire de 12 patients atteints du COVID-19, s'est présenté sur le quai du Grand Port Maritime de Marseille.

Évacuation inédite, menée en coopération avec différents services militaires et civils.

 

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Oui, bien sur qu’il y a des différences entre les trains sanitaire de 14-18 / 39-45 et maintenant. C’était quand même il y a un siècle pour le premier conflit mondial et prés de 75 ans pour le second. Époque différentes et technologies différente. C’est pourquoi je parlais de « ça rappelle ».

En complément, je dirais qu’il y a eu peu de vrais trains médicalisés lors de la campagne du front de l’Est (1941 - 1945) construit à Saint-Pierre-des-Corps (CIMT) du reste (un tain blindé et un train médicalisé). Wagons opératoires, soins dans d’autres wagons. Mais il était trop tard à partir de 1943 pour persister dans cette voie car les routes et voies ferrées étaient mise à mal par les partisans.

Pour les TGV dans notre pays et les propos de ce professeur, j’ai donné mon avis en disant =

Mais je pense que cela est positif que d'évacuer ainsi des malades dans des régions pouvant les accepter, alors qu'ils resteraient une quinzaine de jours  au moins dans les hôpitaux de l'Est ou de la région Parisienne. En particulier avec la vague attendu de nouveaux contaminés.

Je pense qu’il est bon de « ventiler » les malades dans les régions pouvant les accueillir pour diminuer les « flux tendus » dans les régions Est et Parisienne.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Le projet veut tripler le parc actuel de 5.000 lits équipés, le but est de produire 10.000 respirateurs en 50 jours.

10.000 respirateurs en 50 jours : quatre industriels répondent à l'appel

Valeo, PSA, Schneider Electric vont prêter assistance à Air Liquide, premier producteur de respirateurs en France, pour augmenter significativement la production de ces appareils essentiels dans le traitement des cas graves de coronavirus.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/10-000-respirateurs-en-50-jours-quatre-industriels-repondent-a-l-appel-843924.html

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites




  • Posts

    Bregat

    Posted

    ... alors je les partage avec vous.  D'abord ce soldat qui je crois est un hussard que je n'ai pas encore identifié dans mon arbre généalogique. Est-ce un uniforme d'avant la guerre de 14 ? La photo suivante est mon grand-père qui a été d'abord dès 1910 au 12e régiment de chasseurs à cheval, puis  à la 5e Cie de remonte avant d'être  incorporé en 1914 au 42e régiment d'artillerie. Il porte l'écusson du 302 régiment d'artillerie lourde où il a été muté en 1918 ce qui daterait cette photo. Pensez-vous que ce sont les mêmes hommes ?     

    berogeitabi

    Posted

    En effet. Et vous n’êtes pas la seule.

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Canal+ diffuse la série " SAS- Rogue Heroes " adaptée du roman éponyme de Ben Mcintyre. Cela raconte la naissance du " Spécial Air Services ". source.. https://www.francetv.info.fr/culture/tv/canal/sas-rogue-heroes-sur-canal-une-serie-rock-n-roll-sur-les-forces-speciales-britaniques-par-le-createur-de-peaky-blinders_5490756.html https://www.canalplus.com/articles/series/rogue-heroes-la-nouvelle-serie-rock-n-roll-du-createur-de-peaky-blinders  

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, 😔 cela me désole ..... source.. https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20221130-derrière-l-opération-terrestre-turque-contre-les-kurdes-le-spectre-du-retour-de-l-ei-en-syrie  

    Fred689

    Posted

    Il a pleins de posts qui traitent de cà. Fouille un peu dans le forum avec "Rechercher".
×
×
  • Create New...