Heimdall

Conditions d’accès à l'Ecole Militaire de l'Air (EMA)

Messages recommandés

Veuillez vérifier les informations contenues dans ce sujet en prenant rendez avec un conseiller recrutement dans le CIRFA le plus proche de chez vous.

LES CONCOURS EMA (décret n° 2008-943 du 12 septembre 2008 modifié) Source

L’admission à l’École militaire de l’air se fait par voie de concours sur épreuves et sur titres et donne accès à tous les corps d’officiers (officiers de l’air, officiers mécanicien de l’air, officiers des bases de l’air).

Le nombre de places offertes est fixé chaque année par arrêté du ministre de la Défense.

Les épreuves de ces concours sont également définies par arrêté du ministre de la Défense.

Une circulaire annuelle a pour objet de :

- Rappeler les conditions pour faire acte de candidature ;

- Rappeler la nature des épreuves ;

- Déterminer le calendrier et les modalités d’organisation de ces concours

CONCOURS SUR ÉPREUVES

- Ils portent sur les options scientifique (S) et économique et sociale (ES) ;

- Les programmes sont ceux de Terminale " S " pour l’option scientifique et " ES " pour l’option économique et sociale hors enseignement de spécialité ;

- Ils sont ouverts aux candidats non officiers et aspirants qui ont accompli au moins trois ans de service militaire effectif dans l’armée de l’air et sont titulaires d’un diplôme de fin de second cycle de l’enseignement secondaire général, technologique ou professionnel ou titre reconnu équivalent, ou d’un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau IV (Liste des diplômes reconnus comme de niveau IV)

CONCOURS SUR TITRES

- Ces candidats sont dispensés des épreuves écrites ;

- Nature des épreuves d’admission :

 épreuve d’entretien et d’orientation ;

 épreuve de langue anglaise ;

 épreuves sportives ;

- Ils sont ouverts aux candidats non officiers et aspirants qui ont accompli au moins trois ans de service militaire effectif dans l’armée de l’air, qui ont été déclarés admissibles au concours d’entrée à l’École de l’air, à l’École polytechnique, à l’École spéciale militaire, ou à l’École navale, ou qui sont titulaires d’une licence de l’enseignement supérieur général ou technologique ou titre reconnu équivalent ou d’un autre titre ou diplôme classé au moins niveau II.

CONDITIONS D’ÂGE

- Corps des officiers de l’air : être âgés d’au moins vingt-trois ans et de vingt-cinq ans au plus. La limite d’âge supérieure est portée à vingt-sept ans pour les candidats titulaires du brevet militaire de pilote du deuxième degré ainsi que pour les candidats titulaires du brevet militaire de navigateur, sous réserve que ces derniers candidats aient présenté une demande pour être affectés dans la spécialité de navigateur officier système d’armes.

- Corps des officiers mécaniciens de l’air et des officiers bases de l’air : être âgés d’au moins vingt-trois ans et de trente-trois ans au plus

AUTRES CONDITIONS

- NUL NE PEUT SE PRÉSENTER PLUS DE TROIS FOIS AU MÊME CONCOURS ;

- La condition de diplôme peut être appréciée jusqu’au 1er décembre de l’année du concours ;

- Les conditions d’âge et d’ancienneté de service sont appréciées au 1er janvier de l’année du concours ;

- Les conditions d’aptitude sont fixées par arrêté du ministre de la Défense.

LES PLACES OFFERTES EN 2010 A TITRE INDICATIF (sous réserve de parution au JORF)

CF fichier joint

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelles sont les spécialités d'officier proposées ? Chaque métier sous-officier existe-il en tant qu'officier ? Exemples : pompier, opérateur défense sol-air, infirmier, secrétaire, contrôleur aérien, météorologiste, électronicien, traducteur, interprêtateur images...etc

Est-ce qu'on peut être officier dans chacune de ces spécialités ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un officier tient un poste de commandement et de conception. Cela exclut nécessairement certaines fonctions. Par exemple, un officier ne sera pas secrétaire, mais dirigera un service de ressources humaines ou un service logistique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jeudi dernier j'ai assisté à une conférence à la BA721, portant sur le sujet. Il y avait d'anciens élèves sous-off, aujourd'hui aspirant et sous-lieutenant, et un capitaine nous ayant présenté en détail l'Ecole Militaire de l'Air (qui sera bientôt fusionnée avec l'Ecole de l'Air d'ailleurs). La conférence ayant duré plus de 2h, j'ai de nombreuses infos à ce sujet, donc n'hésitez pas à poser des questions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'EMA à déjà fusionné avec l'EA en quelque sorte...

Si j'ai bien saisit elle permet aux sous-officiers n'ayant pas fait Saint-Cyr , qui ont plus de 22ans, ect...d'accéder au rang officier.

 

Est-ce qu'il y a de nouvelle formation proposé ou sont-elles toute présentées sur le site de l'EA ?

 

Doit-on obligatoirement faire 2 ans en tant que sergent avant de se présenter au concours ?

 

Une fois le concours réussit on intègre la licence voulue et on est automatiquement aspirant officier des bases ( ou mécanicien ) de l'air ?

Tout ceux qui ont réussit le concours intègre l'EMA ou il y a un nombre de place limités (et on doit retenté sa chance jusqu’à 3 fois pour faire partie des meilleurs ?)

 

Une fois la licence obtenue ( 2ans ou 1 selon les possibilités d'équivalence  ?) est-on directement sous-lieutenant ? ( sachant qu'il faut rester aspirant 2 ans qui justement est la durée de la licence ). Est-on affecté à une base, ou on peut choisir sa base ?

Quid de l'évolution de carrière des officiers de base de l'air?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'EMA à déjà fusionné avec l'EA en quelque sorte...

Si j'ai bien saisit elle permet aux sous-officiers n'ayant pas fait Saint-Cyr , qui ont plus de 22ans, ect...d'accéder au rang officier.

L'EMA n'a pas encore fusionné avec l'EA mais le rapprochement entre les deux écoles s'accélère. Il leur faut encore travailler sur bien des aspects, comme par exemple les traditions. L'EMA permet aux sous-officiers et militaireS techniciens de l'air (MTA) de suivre un cursus d'élève officier afin qu'ils en ressortent officiers. Quant à St Cyr, l'école forme au profit de l'Armée de terre et Gendarmerie.

 

Est-ce qu'il y a de nouvelle formation proposé ou sont-elles toute présentées sur le site de l'EA ?

Je n'ai pas eu le temps de jeter un coup d’œil sur le site de l'EA.

 

Doit-on obligatoirement faire 2 ans en tant que sergent avant de se présenter au concours ?

Non. Il faut 2 ans d'activité dans l'Armée de l'air. Certains MTA passent le concours EMA, il n'est pas réservé aux seuls sous-off.

 

Une fois le concours réussit on intègre la licence voulue et on est automatiquement aspirant officier des bases ( ou mécanicien ) de l'air ?

Le cursus passe par plusieurs phases. Une première concerne les classes officiers, soit la continuité de la formation du combattant, avec notamment le passage du brevet para. Quant au cursus, il peut être de nature licence ou master. Le grade d'aspirant s'obtient au cours de la première année, celui de sous-lieutenant au cours de la deuxième.

 

Tout ceux qui ont réussit le concours intègre l'EMA ou il y a un nombre de place limités (et on doit retenté sa chance jusqu’à 3 fois pour faire partie des meilleurs ?)

Il y a bien évidemment un nombre de places très limité qui se résume à 24 (si mes souvenirs sont bons) chaque année et depuis plusieurs années. Il faut compter 1 candidat reçu sur 10 qui se présentent, sans oublier toutefois qu'il y a des abandons prématurés lors de certaines épreuves du concours. On peut présenter 3 fois le concours EMA maximum.

De plus, le classement des choix de spécialités est très important. En effet, il peut amener un candidat ayant été reçu au concours à ne pas rentrer en école s'il n'est pas choisi pour occuper le poste de son seul choix. Pour cette raison, le nombre de vœux de spé est assez large. Les premiers de la liste en terme de réussite verront leur 1er choix accepté.

 

Une fois la licence obtenue ( 2ans ou 1 selon les possibilités d'équivalence  ?) est-on directement sous-lieutenant ? ( sachant qu'il faut rester aspirant 2 ans qui justement est la durée de la licence ). Est-on affecté à une base, ou on peut choisir sa base ?

Quid de l'évolution de carrière des officiers de base de l'air?

Pour l'affectation sur base, je ne sais pas si cela se fait sous forme "d'amphi garnison" ou par décision du commandement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aurai éventuellement voulu savoir où peut on trouver le nombre de candidats qui se présentent à ce concours? (en particulier pour le concours interne sur titre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cà on ne peut pas le savoir, les seuls chiffres dispos (pour les directs du moins) sont publiés au journal officiel qui fixe les quotas par spé, PN, Méca et Base.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je voudrai vous demandez, concernant ce fameux concours, EMA si les sous officiers qui présentent ce concours sont obligés d'exercer la spécialité qu'ils avaient en tant que sous off une fois dans le corps des officier? Ou ont-ils la possibilité de changer de spécialité? 

 

Par exemple, un sous officier fusilier parachutiste peut-il si il réussi le concours EMA devenir officier mécanicien ou officier du personnel naviguant ou même pompier de l'air? 

 

Merci de vos réponses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il est possible de changer de spé dans la limite de tes choix et de ton classement et aptitude (PN par exemple).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Par albadem
      Bonjour à tous, 
      Il me reste jusqu'à mercredi soir pour ordonner mes voeux sur APB, 
      Je postule pour les CPGE Lettres et économiques des différents LM, mais hésite concernant l'ordre de mes voeux, notamment entre celui de St Cyr l'Ecole et celui d'Aix-en-Provence. J'ai pour l'instant mis Aix en premier, St Cyr en 2 et la Flèche en 3.
      Est-ce que des élèves actuels ou anciens d'Aix et de St Cyr l'Ecole pourraient me conseiller, en me disant par exemple les avantages/inconvénients de leur prépa ?
      Merci d'avance
    • Par asyouwant
      Bonjour à toutes et à tous,
      Je reviens du Centre de Sélection et d'Orientation (CSO) de Vincennes. J'y suis allé pour 2,5 jours en tant que candidat dans l'armée de Terre pour un poste d'officier spécialiste en ressources humaines (OSC S RH).
      Pour les prochains, voici donc un retour d'expérience (Retex) :
      - 1er jour :
      9h30 : RDV devant l'accueil du CSO. Soyez à l'heure ! Attention, selon les lieux de CSO, l'horaire peut changer, être l'après-midi selon les sessions. Demandez bien votre feuille de convocation à votre CIRFA. Vous devez l'avoir sur vous tout le long de votre séjour. Par ailleurs, vous devez avoir plusieurs documents que le CIRFA doit vous fournir avec notamment un questionnaire sur votre santé.
      Autre conseil : Evitez de vous faire recaler pour une carie. Donc allez voir un dentiste dès que possible pour faire un check-up. Si besoin, demandez lui un certificat de "Soins dentaire en cours". Cela vous évitera une inaptitude temporaire. Faites aussi, si vous le pouvez dans la mesure du possible, un check-up avec votre médecin généraliste. Ca peut toujours servir.
      9h35-40 : Prise en charge par le chef de sessions. Explications des consignes.
      1er conseil : votre comportement est noté et influe sur la note finale. Soyez rigoureux et exemplaire dans ce que vous faites. Si vous vous faites remarqué négativement ou positivement cela sera reporté sur votre dossier.
      Globalement, durant la matinée on vous donne les consignes, vous attendez et les chefs vous "inspectes" de loin. Pas d'enjeu particulier tout de même. Soyez bien à l'écoute des consignes.
      11h30-12h : Départ pour aller déjeuner. Soyez raisonnable sur la nourriture, il s'agira de ne pas s'endormir l'après-midi.
      13h : Début des visites médicales : Là les enjeux sont assez importants, explications :
      - Soyez attentifs aux règles d'hygiènes et soyez propres, lavez-vous bien le matin même. Sentez bon, c'est plus agréable pour les infirmiers et médecins.
      - Buvez bien le matin et après déjeuner avec le bouteille d'eau que l'on vous aura donné par ne pas bloquer devant le gobelet lorsqu'il s'agira d'uriner pour le test urinaire. 
      - Passage (pas dans l'ordre) pour le test cardiaque (et respiratoire si vous avez une maladie lié à ce domaine de santé, notamment asthmes), le test auditif (des "bips" sont envoyés dans un casque, il suffit d'appuyer sur une manette dès que vous entendez un "bip").
      Topic spécial sur le test opthalmo (les yeux) : attention, plusieurs (dont moi) sont inaptes aux parachutistes et à la cavalerie à cause d'une vision trop basse (entre -3 et -10 aux deux yeux). Si vous avez une appétence pour les paras ou la cavalerie (blindés), faites vous opérer des yeux si vous en avez la possibilité. J'ai savais de mon côté que c'était possible. J'aurais dû le faire.
      Vous avez tout de même possibilité de vous engager, puis de vous faire opérer des yeux afin de demander ensuite à intégrer paras ou cavalerie.
      Topic sur l'IMC : Lorsque l'Indice de Masse Corporal est trop faible ou trop important, vous pouvez être inapte aux paras (pour faire cours, si vous pesez moins de 60 kg ou plus de 90 kg pour les hommes, vous ne pourrez pas faire paras).
      Topic sur la taille : Si vous êtes trop grand (plus d'1m90, mais donnée à vérifier, je ne suis plus très sûr), vous ne pourrez pas intégrer la cavalerie.
      A la fin du test médical, évitez de faire du bruit, de parler trop fort, etc... bref, de vous faire remarquer. La règle d'or : Le silence pendant les pauses et les moments d'attente (il y en a beaucoup, c'est aussi la base du militaire).
      16h : Normalement le test médical est fini. Il y aura d'autres consignes.
      18h : Repas. Un conseil ne mangez pas trop lourd durant votre passage au CSO. Evitez donc les grosses assiettes de frites juste avant les épreuves psychotechniques ou sportives. Objectif : être concentré et disponible pour donner le meilleur de vous même.
      19h (ou environ) : Baisser des couleurs, consignes, détentes, couchages. (écoutez bien les consignes incendie : le chef de chambre devra probablement les répéter lors du coucher à 22h.
      Petite remarque : n'utilisez votre téléphone portable uniquement lorsque l'on vous y autorise. En fait, ce sera principalement dans votre salle de détente. Evitez durant les moments d'attentes entre les épreuves.
      22h : Extinction des feux. Profitez en pour dormir, vous en aurez besoin. Evitez les films sur portable et les bouquins.
      J+1 / 6h : Réveil avec lumière allumé par les permanents (ce sont les noms donnés aux militaires qui vous gardent). Levez vous de suite, vous risquez de vous rendormir et les douches sont prises d'assaut le matin. Il vaut mieux y aller de suite.
      6h30 : Lever des couleurs
      7h : Petit-dej
      8h (ou 8h30 max) : Epreuves psychotechniques / personnalité / gestion du stress / anglais
      Là vous serez sur ordinateurs. Evitez à tout prix de regarder sur l'ordinateur du voisin... si vous êtes pris en flagrant délit, l'aventure s'arrête là pour vous.
      Répondez sincèrement aux questions : Les psychologues de l'armée verront tout de suite si vous mentez. Ils font généralement une très juste analyse de votre personnalité. Vous risquez d'en apprendre beaucoup sur vous.
      Avant de venir, entrainez-vous plusieurs semaines à l'avance aux tests psychotechniques constitué de :
      - Problème mathématique (pas excessivement compliqué, mais il faut connaitre les règles de bases (multiplication, division, règle de trois, pourcentage, équation)
      - Logique
      - Le test des cubes pour se repérer dans l'espace.
      - D'autres tests divers
      Anglais : Remettez vous à l'anglais tout de suite si vous n'êtes pas très fort. Même si vous ne trouvez pas cela très important pour votre spécialité, cela vous donnera toujours du positif dans votre dossier. Ayez un niveau B (1 ou 2) pour être dans une bonne moyenne.
      12h : Repas : Avant les épreuves sportives, je vous conseil de boire uniquement par petite gorgée de façon espacé dans le temps pendant les 24h précédent les épreuves pour bien s'hydrater et éviter ainsi de trop boire juste avant. Evitez à tout prix de trop manger. Là qq crudités suffiront, ou un fruit. J'en ai vu se prendre la fameuse assiette de frite avec la cuisse de poulet : Les résultats de brillait pas beaucoup.
      De mon côté, j'ai mangé 3 haricots vert, quelques brins de carottes rappés et de betterave, 2 bouchés de poire, un peu d'eau régulièrement et de façon espacé --> J'ai fait pallier 12 au Luc Léger et 19 au parcours (après il faut s'être entrainé pendant au moins 1 mois avant).
      13h30 : Epreuves sportives avec explications très claires.
      Suivez les conseils à la lettre.
      Astuce pour le Luc Léger : entrainez vous chez vous. 8 Places de parking est environ égal à 20 mètres (vous pourrez vérifier avec vos pas). Il y a une bande sonor des "Bips" sur youtube. L'objectif de l'entrainement est surtout de vous aider à trouver votre rythme et d'arriver sur la ligne au bon moment. Ce qui casse votre souffle et donc vos performances, ce sont les arrêts que vous réalisez à chaque fois que vous arrivez trop tôt sur la ligne. Et en même temps, il ne faut pas arrivez trop tard... De mon côté, je n'avais qu'un seul objectif en tête : Ne surtout pas m'arrêter, avoir de temps de pause. Ne surtout pas casser mon rythme. Donc parfois j'arrivais très légèrement en avance et je prenais déjà l'impulsion pour repartir dans l'autre sens. Je ferais peut-être un jour une vidéo si je reçois un certain nombre de demande.
      Astuce pour le parcours : Vous pourrez essayer les ateliers avant votre passage "officiel". Vous pouvez courir au début mais surtout pas sur la poutre. Pour les cerceaux, posez bien votre pied : stabilité obligatoire. Pour le lancer de balle : prenez votre temps, surtout si vous êtes dans les temps. Si vous avez couru avant, c'est le cas. Les exercices sont faciles, le temps est largement suffisant si vous ne lisez pas un journal en courant... Soyez serein.
      Astuce pour les tractions : Entrainez vous au moins 1 mois avant. Durant le test, même si vous sentez vos bras vous lâcher, essayez de faire une traction supplémentaire. Votre combattivité sera mise en avant. C'est un très bon point pour votre dossier !
      16h max : Fin des épreuves
      Dîner, baisser des couleurs, etc...
      J+2 : Lever idem, même heure.
      Entretien avec un/une psychologue. Préparez votre entretien.
      Voici le type de question pour un officier spécialiste :
      - Racontez moi rapidement votre parcours
      - Pourquoi voulez-vous intégrer l'armée (de Terre, Marine ou Air) ?
      - Où la France est-elle engagée en OPEX ? Pourquoi ?
      - Quels sont vos qualités / Défauts (citez en au moins 2 de chaque) ?
      - Pour vous, qu'est-ce que le commandement ? (pour les candidats officier)
      - Quels sont les moments de difficultés pour vous ?
      - Comment réagissez-vous aux situations stressantes ? Que faites-vous concrètement ?
      - Connaissez vous les contraintes / devoirs liés à l'armée ?
       
      Voilà, j'ai accéléré la fin du sujet comme vous l'avez remarqué. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser.
      Bon courage !
       
    • Par Shadow
      Bonjour , je vais rentrer en tant que MTA j'aurais voulu savoir si c'est possible de devenir officier de l'armée de l'air après 27 ans de carrière ? Sachant qu'il y a des concours interne pour passer sous-off au bout de 2 ans ( je sais pas si ça va changer grand chose mais je vais rentrer en tant que CPA)
      voilà merci pour vos futur réponse !
      Shadow
    • Par BlackAx
      Bonjour,
      Je suis actuellement civil et je détiens le BAC mais je voudrais savoir avant de m'engager s'il existe une passerelle entre l'Armée de Terre et la Gendarmerie.
      En effet, mon but ultime est d'intégrer la Gendarmerie mais j'aimerais passer par l'Armée de Terre pour y accéder. Cependant, j'ai entendu dire que pour devenir Sous-Officier dans la gendarmerie en tant qu'ancien militaire, il fallait effectuer 4 ans de service. 4 ans ce n'est pas rien sachant qu'un G.A.V(Gendarme Adjoint Volontaire) peut passer le concours de Sous Officier après un ans dans sa fonction.
      Mes questions sont donc: 
      -Faut-il réellement effectuer 4 ans de service militaire quand on détiens le BAC pour faire un changement d'armes et devenir Sous Officier dans la Gendarmerie ?
      -D'après vous, sachant que j'ai eu une réponse négative au concours de G.A.V, devrais-je le repasser ou aller à l'Armée de Terre pour ensuite faire un changement d'arme vers la Gendarmerie ? 
      N'hésitez pas à me dire si je me suis mal exprimée.
    • Par Myl_Pen
      Bonjour à toutes et à tous,
      Je reviens du GSR de Vandœuvre-lès-Nancy où j'ai passé les tests pour OSC/S.
      Mes résultats aux tests ne sont pas en adéquation avec un profil type d'officier et mon conseiller CIRFA me propose de postuler pour EVSO. Cette option ne m'est pas négative et elle faisait partie des alternatives dans le cas où je ne satisfaisais pas aux conditions pour officier spécialiste.
      Le poste sur lequel l'on m'oriente est EVSO GMA (Gestion des Matériels et Approvisionnement), ce titre me parle mais je ne sais pas à quoi il correspond exactement. Je n'ai pas trouvé de plaquette d'informations ou autres pouvant répondre à mes questions.
      Pourriez-vous me renseigner plus en détails sur ce métier ? Est-ce qu'il correspond à un niveau Technicien Gestionnaire Pièces dans le civil ?
      Je vous remercie d'avance pour vos retours,
      Cordialement,
      Mylène