Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
Nod

Prise de masses pdt les classes

Recommended Posts

Bonjour à tous,

J'étais entrain de me renseigner sur l'alimentation pendant les classes, puisque je sais que notre sommeil est mise à rude épreuves ainsi que notre condition physique.
L'idée qui ressort le plus et que j'ai lu sur pas mal de forum, et sur certains articles c'est que pendant les classes, même à l'armée de façon général, on était confronté a une perte de masses, à cause de l'intensité des exercices très cardio, à se dessiner, et être très endurant, mais qu'on était susceptible de venir puiser les ressources dans les muscles et donc à perdre du volume musculaire (étant donné qu'on ne dort pas non plus suffisamment et que c'est primordial dans la vie d'un go muscu).
 

Je suis allez voir quelques documentaires, et aussi simplement sur des sites fournissant des rations militaires lyophiliser qu'on obtenait a peu prés 3000 kcal par ration complète. Ce qui est tout à fait honorable encore, pour prendre de la masse (personnellement c'est à peu près ce dont j'ai besoin pour prendre du volume musculaire).

Cependant j'ai été étonné de voir le nombre insuffisant de lipide et de protéine dans les rations, seulement 110 gr de prot par ration ? C'est une blague ? A défaut d'au moins 2 gr par kilo de poids de corps, un individu de 70kilo devrait manger au minimum 140 gr de prot pour prendre du muscle.

Bref, j'aurai aimé savoir si il était quand même possible de continuer une prise de masses, ou du moins , de se maintenir physiquement  ?

Peut être que cela va vous paraître loufoque, mais est ce qu'il est possible de continuer à prendre des compléments pendant les classes ? Je vous parle de compléments alimentaires, mais aussi de compléments en protéine, puisqu'elle semble nettement insuffisante dans les rations, a moins qu'on me montre le contraire (ce que j’espère ).

Voilà, je sais que l'armée est un univers différent de celui d'un civil (et encore), malgré tout, les règles du corps humain sont les même pour tout le monde.

Si je me permet aussi de demander, c'est parce que néanmoins, il suffit de voir les militaires, carrures droites, fières, endurant, il ne semble pas démunie musculairement parlant, pourtant je vois beaucoup de reportage qui me sidère à croire que ne pas manger , et dormir peut c'est synonyme d'un combattant fort et endurant. Le mental c'est une chose, et le mental il peut être mise à l'épreuve avec des entraînements rigoureux, mais tout de même, y'a t'il un soupçon d’intérêt pour la nutrition ?

Amicalement,

Nod

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Bonsoir,

Il y a 5 heures, Nod a dit :

pourtant je vois beaucoup de reportage qui me sidère à croire que ne pas manger , et dormir peut c'est synonyme d'un combattant fort et endurant. Le mental c'est une chose, et le mental il peut être mise à l'épreuve avec des entraînements rigoureux, mais tout de même, y'a t'il un soupçon d’intérêt pour la nutrition ?

Ne pas confondre les classes et les formations ou brevets commandos.

Pendant les classes ( dans les régiments et unités standard ) tu dors normalement et tu mange au self.

Après lors d'un " terrain " tu mangeras des rations de combat mais ça ne dure que quelques jours.

Il y a 5 heures, Nod a dit :

il suffit de voir les militaires, carrures droites, fières, endurant, il ne semble pas démunie musculairement parlant

Oui, les militaires mangent relativement bien et font du sport !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Comme le suggère Bouchon-Gras, il faut arrêter de psychoter sur l'effort physique demandé pendant les classes. C'est du basique de chez basique. Rien d'exceptionnel. Donc, oui il y a probablement de la perte de masse musculaire. Mais on ne demande pas à un soldat d'être bodybuildé. 

Ne pas oublier que le muscle c'est du poids, et que le poids c'est l'ennemi du coureur.  Ce qui veut dire que le poids en trop, même en muscle, devient l'ennemi du soldat en particulier pour les déplacements, marche course, marche commando, agilité, souplesse etc etc... On va plutôt rechercher à développer des capacités d'endurance, tout en ayant une masse musculaire suffisante mais juste ce qu'il faut, pas trop. 

Il y a 8 heures, Nod a dit :

à croire que ne pas manger , et dormir peut c'est synonyme d'un combattant fort et endurant

Attention aux images d'Epinal colportées ici et là. Retenez plutôt que pour être et durer (fameuse devise du 3ème RPIMa) il vaut mieux apprendre à "manger chaud et dormir sec".... mais manger quand même et dormir quand même. Sinon, vous ne tiendrez pas longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Bonjour, j'espère que la journée est bonne pour vous.

Déjà merci pour vos retours, ils sont constructifs et me permettent de mettre de la lumière sur les zones d'ombres. C'est pour ça que je m'adresse à vous sans aucune agressivité bien évidemment, j'ai simplement besoin de concret et d'information et c'est ce que vous avez très bien fait ça me permet de comprendre davantage.
 

Il y a 16 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Bonsoir,

Ne pas confondre les classes et les formations ou brevets commandos.

 

Il y a 14 heures, berogeitabi a dit :

Comme le suggère Bouchon-Gras, il faut arrêter de psychoter sur l'effort physique demandé pendant les classes

Je fais converger ces deux points, puisque effectivement ça montre déjà que je n'ai pas encore tout les renseignements concernant les différentes formations et leurs attentes (à tort ?)
Il est vrai que l'opinion publique vise à dire que l'armée de Terre ou de l'Air ont des formations particulièrement éprouvante physiquement, je pense que comme moi, vous n'êtes pas sans savoir que les médias se réjouissent de vendre une image forte des armées, et donc, on tendance à sur enchérir sur les entraînements ou à ne montrer qu'une partie, technique et difficile avec des images rudes, oui, les soldats, ils en chient, ils sont blesses, et ils souffrent, mais ils sont forts. C'est littéralement ça qu'on retient des vidéos. C'est pas un mal hein, j'imagine que ça fait le trie entre ceux qui hésite ou non, mais moi je suis du genre à mettre des claques de réalités dans les gencives, donc vendre du rêve c'est pas intéressant, faut du concret.

(Encore une fois ce n'est que mon point de vue, je suis encore extérieur à l'armée)

Donc, ok, on mange correctement, on dort, je veux dire si le quotidien reste acceptable d'accords, sur le terrain, les rations a 3000kcal par jours, c'est excellent, je me plaindrai pas , plutôt heureux d'avoir ces rations si précieuses pour le coup. C'est juste que c'est normal de se dire qu'on peut pas bêtement se développer en endurance ou en force sans à côté avoir une hygiène de vie convenable je pense que tout le monde est d'accord ? Ca n’empêche en rien les journées rude, on est pas la pour dormir à l’hôtel et manger au buffet 😂

Il y a 14 heures, berogeitabi a dit :

Ne pas oublier que le muscle c'est du poids, et que le poids c'est l'ennemi du coureur.  Ce qui veut dire que le poids en trop, même en muscle, devient l'ennemi du soldat en particulier pour les déplacements, marche course, marche commando, agilité, souplesse etc etc... On va plutôt rechercher à développer des capacités d'endurance, tout en ayant une masse musculaire suffisante mais juste ce qu'il faut, pas trop.

Oui, évidemment j'ai conscience de ça, je pense que nos objectifs perso sont atteignable hors service. Mais quand tu fais beaucoup de sacrifice pour te changer, tu as le mental d'un guerrier, tu veux évoluer et tu n'a plus envie de reculer, je sais à quel point il peut être difficile de concevoir perdre en masse, mais je pense qu'a l'armée on sait trouver un équilibre, force et endurance, sans pour autant nous freiner si on veut plus dans la vie de tout les jours. Après je n'ai aucunement envie de me bodybuilder , mais j'avais l'intention de monter entre 80 et 84 kilo en l'espace d'un an , un an et demie ce qui est raisonnable, à condition de pas avoir trop de frein.

Bref, je pense qu'on à tous un combat personnel que l'on mène, pour moi c'est en partie le physique, il est normal que je m'inquiète un peu la dessus, étant donné que ce n'est pas une partie qui rentre dans le cadre professionnel, ce sont des objectifs personnels (pour ça que jsuis dans discussions libre), mais cet objectif je veux pas le voir freiné c'est tout. Et j'avais peur que si je faisais 3 à 6 mois de formations, ça soit une chute libre pour un gain d'endurance extrême. Faut un équilibre quoi..

 

Il y a 14 heures, berogeitabi a dit :

 

Attention aux images d'Epinal colportées ici et là. Retenez plutôt que pour être et durer (fameuse devise du 3ème RPIMa) il vaut mieux apprendre à "manger chaud et dormir sec".... mais manger quand même et dormir quand même. Sinon, vous ne tiendrez pas longtemps.

 

Une devise tout à fait respectable sur laquelle je suis entièrement d'accord 💪

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a 54 minutes, Nod a dit :

Il est vrai que l'opinion publique vise à dire que l'armée de Terre ou de l'Air ont des formations particulièrement éprouvante physiquement, je pense que comme moi, vous n'êtes pas sans savoir que les médias se réjouissent de vendre une image forte des armées, et donc, on tendance à sur enchérir sur les entraînements ou à ne montrer qu'une partie, technique et difficile avec des images rudes, oui, les soldats, ils en chient, ils sont blesses, et ils souffrent, mais ils sont forts. C'est littéralement ça qu'on retient des vidéos. C'est pas un mal hein, j'imagine que ça fait le trie entre ceux qui hésite ou non, mais moi je suis du genre à mettre des claques de réalités dans les gencives, donc vendre du rêve c'est pas intéressant, faut du concret.

Et oui, il y a la vitrine réalisée par les médias et les stratégies de communication mises en place par l'armée elle même (qui vend parfois du rêve, en effet) et l'arrière boutique d'une réalité parfois très différente.

il y a 54 minutes, Nod a dit :

mais je pense qu'a l'armée on sait trouver un équilibre, force et endurance, sans pour autant nous freiner si on veut plus dans la vie de tout les jours

Rien n'empêche, sur votre temps libre, d'aller soulever de la fonte, si c'est l'activité qui vous plait et vous convient.

Ce qu'il faut que vous reteniez, c'est que les classes sont faites pour que chacun apprenne le B.A.ba du métier sur toutes ses facettes. Orde serré, Transmissions, mines explo, règlement, armement, NBC, etc etc... et le sport. Sport qui ne sera pas la dominante des classes, mais une première approche de qu'il est nécessaire de faire pour que chacun réponde aux exigences sportives du métier (en particulier la notation annuelle sportive qui concerne tout le monde).  

Ensuite ce sera en régiment, en corps de troupe, et selon la spécialité de chacun que la mise en place d'activités sportives plus précises se fera. Des entrainements plus poussés, des activités plus variées selon les activités programmées par le commandement. Stage commando, travail d'endurance, découverte d'autres sports parfois. Pour ma part mes premières découvertes, du ski, de l'escalade, du rafting, du kayak se sont faites à l'armée. Mais bien évidemment, rien ne vous empêchera jamais d'aller pratiquer un autre sport sur votre temps libre pour votre plaisir et votre épanouissement personnel.

D'autant que j'ai vu dans un de vos posts précédents que vous vous orientez vers un emploi de technicien SIC (informatique) et que ce n'est pas dans ce type d'emploi que l'on pratique beaucoup d'activités sportives. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
Il y a 5 heures, berogeitabi a dit :

Et oui, il y a la vitrine réalisée par les médias et les stratégies de communication mises en place par l'armée elle même (qui vend parfois du rêve, en effet) et l'arrière boutique d'une réalité parfois très différente.

C'est ce que l'on appelle de la propagande.

Il est clair que l'image " vendeur " est celle du soldat formé à la dur type légionnaire ou commando qui marche, marche des kilomètres, pour rentrer nettoyer son arme puis dormir 2h dans les bois sous un bâche, réveillé à coup de grande. Puis orientation suive d'une embuscade, course, course avec le barda et l'armement... bref arrêt pour " déguster " un sardine crue puis c'est reparti pour du franchissement, le mur Breton et autre obstacles du parcours commando. Au détour un petit coxing ... pour finir par la remise de l'insigne épinglé à même la poitrine ( eh oui, c'est un homme un vrai, " même pas mal ).

 

Il y en a mais comme dit par berogeitabi et moi même, la majorité des militaires ne sont pas des " bêtes de guerre " , les classes consisterons par un coté administratif ( afin de régler tout ce qui est administratif à ton égard ) puis direction le magasin pour y toucher ton paquetage ( et surtout trouver les effets à ta taille, pointure... ), petit passage chez le coiffeur, puis commencera le sérieux, apprendre à marcher aux pas, savoir se présenter, saluer. Connaitre l'organisation des Armées et de ton armée puis de ton arme ( infanterie, artillerie, transmission... ) et de ton régiment, compagnie...

N'oublions pas la visite médicale et le psychologue. Puis la définition des armes, le démontage/remontage, le maniement ( en toute sécurité ) et enfin le Graal ; le tir.

On vérifiera que tu sais nager, on testera ton endurance par de petit footing.

Tu peux également recevoir une formation de secourisme et autres suivant l'armée et l'arme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Je n'avais pas répondu ici, mais j'ai lu attentivement vos réponses. ça donne surtout envie de commencer, j'aimerai découvrir cela par moi même bien évidemment :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Similar Content

    • By Lala
      bonjour est ce possible de devoir recommencer ses classes par ce qu'on aurait raté un module.c'est ce que les chefs ont répondu a mon fils.merci
    • By MartinMatin
      Bonjour,
      Je suis actuellement en Gendarmerie, et plus j'y pense, plus je m'intéresse à la Marine. J'y ai grandi tout près, à Toulon, mon père était dans la Marine, et j'ai de plus en plus envie d'embarquer. Seulement voila, j'ai deux "soucis"
      Le premier, c'est que je suis déjà en passe d'être gendarme (actuellement en école) ancien gav, et que je compte bien faire quand même quelques années de Mobile. Je cherche donc à savoir si, tout étant dans l'âge requis pour rentrer à Maistrance, s'il y a des modalités particulières au changement, une passerelle, quoi que ce soit. Comment sont gérées les années d'ancienneté de gendarme ? Dois-je démissionner pour commencer un parcours de recrutement tout simple ? 
       
      Mon deuxième souci, c'est mon bagage. 
      J'ai un BAC L, pas parceque je suis littéraire, mais pour l'anglais principalement (spe anglais 18/20 au bac en 2015) et aussi parceque les maths façon collège lycée, ne m'ont pas donné vraiment envie (et pourtant, pour en avoir refait avec la Gendarmerie, je trouve ça hyper intéressant... dès lors que ça me sert concrètement et réellement à quelque chose d'utiliser des maths). Or, de l'idée que j'ai de la Marine, une spécialisation est nécessaire, et pour avoir sa place sur un bateau (voire un soum, ce qui me plairait aussi!!) il faut avoir une spécialité d'ordre technique. En tout cas, tout ce qui est RH, administratif, restauration, ça ne m'intéresse pas. Moi tout ce que je veux, c'est être embarqué, et faire quelque chose d'utile et de concret. Alors je me demande... les fus par exemple, ne sont pas vraiment embarqués, de ce que j'ai compris. Et les spécialités qui m'intéressent de prime abord, comme navit, detec ou manoeu, nécessitent des compétences techniques. 
      Alors je me demande si avec mon simple BAC L, je peux tenter le coup, et être formé de zéro. Quitte à avoir du mal à cause de lacunes, je sais me débrouiller et je percute vite.
       
      Merci d'avoir lu jusqu'au bout mon pavé, et merci d'avance pour vos réponses. 
    • By MATTRE
      Bonjour à tous,
      Je recherche les dates examens pour entrer dans une école pour devenir pilote d'Helicoptère dans l'armée (Ceci peut être dans la gendarmerie, armée et éventuellement la marine)
      C'est pour un jeune qui veut en faire son métier.
      A bientôt.
      MATTRE.
    • By Labatte75
      Bonjour à tous, et bonne année ! 
       
      Petite question qui m'éviterai un rdv au CIRFA (déjà eu 2 rdv pour une dizaines de questions j'ai oublié celle-là). 
      J'aimerais simplement savoir si un Bachelor (diplôme 3 années d'études NON reconnu par le ministère de l'éducation nationale) est équivalent à une licence (type licence à la fac) ou tout autre diplôme reconnu par l'Éducation nationale ?  
      Pour les connaisseurs, le diplôme est reconnu seulement par le ministère du travail. 
       
      Des avis, suppositions ? 
       
      Merci les petits loups 
    • By Caladrius
      Bonjour à tous, j'espère ne pas mettre trompé de catégorie
      Je viens à vous pour vous demander quelques renseignements, voilà je suis actuellement Plombier Chauffagiste (j'ai 19 ans) et je souhaiterais vraiment m'engager dans l'Armée de l'Air en tant qu'Équipier Fusillier de l'Air mais j'ai besoin de quelques renseignements, si possible.
      1) Je n'ai jamais vraiment nagé (à part dans la piscine des collègues mais ça compte pas vraiment vu que bon y a pied etc) je voulais savoir si l'attestation de natation demandé est vraiment obligatoire où il sera possible d'apprendre là-bas ?
      2) Physiquement parlant, je n'ai jamais vraiment fait de sport par manque de temps et enfance bizarre on va dire (à part la marche si c'est du sport, je marche 2 à 3 heures par jour) mais je suis assez fin et sec mais je voulais savoir s'il fallait que je me fasse une préparation physique avant d'aller plus loin ?
      3) Avez-vous des petits conseils / astuces ? Un ami qui est dans l'Armée de Terre m'a dit que l'Armée de l'Air était plus "simple" pour ma part je ne le crois pas trop dans le sens où ça reste l'armée donc si vous avez des renseignements sur les difficultés, la prépa etc je suis vraiment preneur ><'
       
      En tout cas merci pour vos futurs réponses,
      Cordialement, Caladrius
  • Recent Status Updates

  • Posts

    • Bonjour, Après la consultation des registres des archives départementales, il s'agit bien du frère jumeau qui a émigré juste après son service militaire dans la 137e régiment d'infanterie comme indiqué dans le registre. Merci de nous avoir aiguillé sur les pistes de recherche. Bonne journée,
    • Bonjour, J'ai étais accepté a st mandrier pour septembre, en tant que technicien aéronautique porteur. Bonne journée !
    • Bonjour à tous, certains ont ils été acceptés pour la session 2020 de l'école de Maistrance?
    • Re, Pas facile, aucune attirance particulière ? Sans diplômes, tu peux déjà écarté la Marine et l'air qui sont plus des armées de techniciens, où sans diplôme, tu risque de ne pas aller très loin. L'armée de terre ou la gendarmerie qui offre des possibilités d'évolution sans diplôme. Tu peux peut être déjà regarder de ces deux cotés là.  
    • Et des actions moins médiatisés mais tout autant importantes sur le terrain :   Le 1er régiment de spahis est au contact pour soutenir les familles de spahis engagés en opération ! L'adjudant Christophe et son équipe travaillent chaque jour au soutien et ont même initié un drive pour livrer des courses aux familles isolées ou en situation compliquée. Nous sommes fiers de nos spahis engagés en opérations à l'étranger qui font preuve d'un esprit robuste et à ceux à Valence qui s'investissent pour que la mission continue !! Plus d'information sur le site "Info-Familles COVID19" de l'armée de Terre : https://www.defense.gouv.fr/web-documentaire/covid-19-adt/index.html         Le Détachement de Légion étrangère de Mayotte apporte un appui à la distribution d'aide alimentaire. Dans le cadre de l'opération #Résilience annoncée par le gouvernement, les soldats du Détachement de légion étrangère de Mayotte apporte un appui à la distribution d'aide alimentaire. Ce vendredi 3 avril 2020, ils ont distribué plus de 10.000 colis alimentaires à la population.    
×
×
  • Create New...