Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
gfis

Recherche du caporal chef Henri RIARD +20-04-1945

Recommended Posts

Je cherche le nom (et d'autres détails) d'un soldat (probablement du 9e division infantérie coloniale, ou du R.I.C.M.) qui était tué le 20 avril 1945 au village de Nordweil, près de Kenzingen, sud du Lahr, nord de Freiburg. en Allemagne sud-ouest.

Ce jour-là, les troupes francaises entraient le village avec leurs véhicules à chenilles blindés, et les civilistes allemands se réunissent autour d'eux pour les saluer. Mais le soldat, en sautant du véhicule, par erreur déverrouillait une grenade à main. Il le portait dans sa main, il criait "Attention! Attention!", et il réalisait qu'il ne pouvait pas jetter la grenade loin de lui sans blesser une douzaine de civilistes et enfants autour de lui. Quand il se tournait vers le véhicule, la grenade explosait et tuait le soldat.

Cet accident était décrit par le prêtre du village, et il est raconté en quelque livres allemandes, mais il ne se trouve partout en France. Je pense bien que le soldat ne doit pas être oublie. J'ai écrit l'histore sur une page de la Wiipedia allemande: <https://de.wikipedia.org/wiki/Nordweil#Vorfall_im_April_1945>

J'ai consulté les sites du SHD en ligne avec plusieurs combinations de recherches, aussi des tombes à Strasbourg, et je suis en contact avec un colonel francais des veterans à Strasbourg. Il a trouvé un rapport disant qu'un caporal chef RIAED était tué le 20-04-1945 près de Siegelau. Au SHD j'ai trouvé un caporal chef Henri RIARD qui étais (aussi?) décedé cause des suites de blessures le 20-04-1945 à Lahr. Vous voyez sa tombe à Esbarres la: <https://de.geneanet.org/gallery/?action=detail&id=6788444&individu_filter=RIARD&rubrique=monuments> (le lieu est Fribourg la-bas). Il était accordée la médaille militaire à titre posthume en 1952. Pour devenir sûr qu'il était le héro de Nordweil - ou non - c'était très intéressant d'apprende les raisons pour l'accordance de cette médaille à lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Bonjour,

Il y a 8 heures, gfis a dit :

Cet accident était décrit par le prêtre du village, et il est raconté en quelque livres allemandes, mais il ne se trouve partout en France. Je pense bien que le soldat ne doit pas être oublie. 

Oui, ça va tout de même être difficile, car cet accident, reste un " détail " sur la totalité de la guerre.

La photo du monument nous apprend que le Caporal chef Henri RIARD est né en 1920 mais où ... ?

Avez vous essayez aux archives de Pau :

https://www.defense.gouv.fr/actualites/memoire-et-culture/le-centre-des-archives-du-personnel-militaire-de-pau-capm

Donner toutes les informations que vous posséder, grade, nom, prénom, date de naissance, lieux de décès et date en précisant qu'il est mort au champs d'honneur.

 

De mon coté, je vais voir si je peux obtenir des infos.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Merci.
On m'a dit qu'à Pau c'est très difficile / impossible d'obtenir des informations sur un soldat individuel, et plus ca pour moi comme allemand et civiliste, avant 90 années dès l'évennement (20-04-1945). Je crains que le soldat doit encore attendre quelque dizaine d'années jusqu'à le rideau est levé avant son destin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Bonjour,

Il y a 20 heures, gfis a dit :

On m'a dit qu'à Pau c'est très difficile / impossible d'obtenir des informations sur un soldat individuel

Oui, c'est difficile, pour une raison assez simple c'est que Pau détient des dossiers contemporain, dont les personnes peuvent être encore en vie ou décédé depuis peu et donc être sous la protection du " confidentiel personnel ", pour obtenir un extrait des services, soit c'est la personne elle même qui le demande, soit un de ses descendant en prouvant le décès et la filiation.

Dans le cas du caporal chef, il est né il y a cent ans, donc le dossier devient consultable et de plus il est mort depuis très longtemps...mais effectivement ce n'est pas gagné.

Le 14/02/2020 à 10:47, gfis a dit :

c'était très intéressant d'apprende les raisons pour l'accordance de cette médaille à lui.

Le problème c'est que l'attribution de la médaille militaire pour un fait ou une action, ne donne pas parallèlement la cause hormis une citation qui elle donne souvent l'acte.

Pour être sur il faudrait pouvoir consulter son extrait des services qui si c'est lui indique la date du décès et quelques fois la cause.

Là où c'est compliqué, c'est que vous n’êtes pas sur du nom du soldat, vous n'avez pas son matricule, pas son unité militaire ( régiment ) ni son lieu de naissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recent Status Updates

  • Posts

    • Bonjour, J'aurais quelques questions par rapport à la réserve opérationnelle de la Marine nationale. Est-il possible pour un réserviste de partir en OPEX sur la base du volontariat étant donné que généralement les déplacements de ce type durent au moins 4 mois ? Pour un réserviste (officier subalterne), quel type d'affectation peut-il avoir (bureau, combattant, sur un navire, à terre) ? Est-il possible de servir au-delà de la limite de 30 jours par an ? De même est-il possible de servir dans la réserve plus de 10 ans pour un civil ? Cela varie-t-il pour un militaire d'active qui passe dans la réserve ? Merci d'avance. Cordialement,
    • Bonjour à toutes et à tous,  Je souhaiterais devenir plongeur démineur mais il n’y a pas d’articles, d’émissions ou autre qui parle clairement du sujet. Je ne sais pas trop comment m’y prendre pour poser mes questions alors je vais les mettre les unes à la suite et vous pourrez répondre à l’une d’elle ou à toutes 😉 J’aimerais connaître la journée type d’un plongeur démineur ? Les horaires et jours ou nuits et combien d’heure de travail par semaine ? Si je veux rentrer dans la marine c’est notamment pour voyager, mais est ce que les plongeurs démineurs partent sur de longues durées (6mois) etc si oui où ? Est-ce qu’il est possible de faire une campagne en outre mer pendant plus d’un an ? ou même y habiter en étant plongeur démineur ? Même si le salaire n’est pas ce qui me pousse à faire ce métier j’aimerais savoir les différentes primes que peut toucher un plongeur démineur et son salaire approximatif par mois ? Je voudrais savoir comment se passe le recrutement pour intégrer Maistrance, les différentes étapes après le bac. Etce qu’il faut absolument savoir pour le fameux « entretien » ? Pour finir j’aimerais savoir si à la sortie de Maistrance nous choisissons notre garnison ou elle nous est attribuée ? Merci pour votre temps et excusez moi pour ces questions un peu vague et sur plusieurs sujets mais je ne sais pas où les poser.  Bonne soirée   
    • Merci beaucoup @ Heïdi
    • Merci, en effet je n'ai pas fait attention à la personne a qui je m'adressais, a vrai dire j'ai changer au dernier moment en haut et j'ai oublier de changer sur le reste de la lettre. Pour ce qui est du reste, merci du conseil je vais voir ca. Je me suis basé sur celle de mon frère déjà engagé et actuellement officier et sur mes lettres précédentes pour la PMM puis pour la Réserve. Et enfin pour le directeur de l'école il me semble que c'est le Capitaine de frégate Stanislas-Xavier Azzis mais je me trompe peut-être.  Je vais tacher de la perfectionnée du mieux possible.
    • Super merci beaucoup
×
×
  • Create New...