Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
Heïdi

Syrie - Des Prisonniers Encombrants

Recommended Posts

Bonjour,

Une équipe de journaliste a été autorisée à filmer dans une prison syrienne ou plus de 15 000 mille jihadistes sont détenus et gardés par les Kurdes. Ils ont aussi filmer dans un camps de rétention réservés aux familles ou 75 000 milles personnes de cinquante nationalités différentes ont " recrée un mini califa ". 

Envoyé spécial - Jeudi 16 janvier 2020 à 21h05. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

J'ai vu rapidement sur BFM, ils en ont interviewé, leurs remarque m'a scotché :

" nous sommes mal traité, ils ne respectent pas les droit de l'homme "

C'est vrai que eux les connaissent et les respectent !

Aberrant !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

il y a 43 minutes, Bouchon-Gras 49 a dit :

nous sommes mal traité, ils ne respectent pas les droit de l'homme

Facile à dire une fois que la roue a tourné. 

Il y a 2 heures, Heïdi a dit :

ont " recrée un mini califa ". 

Attention au vocabulaire souvent... tendancieux employé par les équipes d'Envoyé Spécial. Ils aiment beaucoup les formules spectaculaires pour pas grand chose d'après moi.

Il y a 2 heures, Heïdi a dit :

plus de 15 000 mille jihadistes sont détenus et gardés par les Kurdes.

Ça fait beaucoup de monde. Et ils doivent passer un sale quart d'heure (j'ai presque envie d'en rire). J'ai bien peur que l'on assiste à la plus grande vague de condamnations à mort depuis la révolution française. D'un côté, c'est dommage (je suis contre la peine de mort), de l'autre, ça ne me fait ni chaud ni froid. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Staff

Il est assez incompréhensible que les combattants de DAESH fussent fait prisonniers !

Les Conventions de Genève sont là pour rappeler que des "combattants" sans appartenance de Nations dument existantes, de combattants sans uniformes, ne sont pas protégés par lesdites conventions et que leurs redditions peut ne pas être acceptées !

D'autant, que ce soit pour la SS Nazi ou pour DAESH, leurs but ne changent pas en ayant déposés les armes. Nous avons donc un problème majeur sur le dos en faisant preuve d'inconscience sur ce problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
Il y a 10 heures, Janmary a dit :

D'autant, que ce soit pour la SS Nazi ou pour DAESH, leurs but ne changent pas en ayant déposés les armes. Nous avons donc un problème majeur sur le dos en faisant preuve d'inconscience sur ce problème.

Surtout qu'ils ont gardé et revendiquent leurs idées.

Il y a 21 heures, Archerlite a dit :

Facile à dire une fois que la roue a tourné. 

Surtout que eux, la convention, ils ne s'en préoccupaient pas lorsqu'ils décapitaient au couteau leurs otages !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Staff
Il y a 13 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Surtout que eux, la convention, ils ne s'en préoccupaient pas lorsqu'ils décapitaient au couteau leurs otages !

Oui, ou quand ils jettent au feu des pilotes Jordaniens prisonniers !

Avec nos "Droits de l'Homme" appliqués de façon inconsidérés, nous laissons des assassins perdurer !

Dans un autre cadre, les habitants victimes de la Division "Das Reich"  qui se firent enfermés dans leur église (je ne donne pas les noms des villages volontairement)  et brulés vifs en partie, n'ont pas sus que les responsables termineraient leurs vies bien paisiblement en particulier le général et son État-major. Les SS étant des Alsaciens enrôlés de force par l’État Nazi.

Même à la préhistoire, à l'époque de la "Guerre du Feu" ou posséder le feu était synonyme de survie, ces hommes ne se comportaient pas comme les SS ou DAESH !

Note = "La guerre du Feu" par Rosny Ainé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Bonjour,

Dans le reportage, il est question de Hassaké et Al Hol. c'est pas loin du Sinjar et l'Irak.

Là, il s'agit du territoire syrien contrôlé par les Forces Démocratiques Syriennes = Coalition multi-ethnique réunie autour du YPG. 

Oui, " contrôlés "  parce qu'il y a aussi les " sous influence " !

Et quand je vois l'état déplorable de la sécurité de la prison, je ne comprends pas, en éffet, que l'on aide pas financièrement et matériellement ces combattants/gardiens Kurdes.

Visiblement, dans la prison, il y a aussi une grosse épidémie d'amnésie collective de la part des jihadistes. Et cet ingénieur américain ( oui, tiens, Trump ne l'a pas rapatrié ??? ) explique son action en " expérience de vie à 100 dollar/mois ".

Je me demandais ou étais les 12-18 ans puisque on nous as dit que beaucoup étaient morts au front. Là, on a vu … Quel avenir et que faire d'eux ?

Je comprends mieux les " 75 mille personnes du camps ".

Il y a un camps dans le camps. Quand à cette femme qui dit être en " Stand by " ben oui. Le réseau dort et attend l'étincelle pour tout activer.

Quand aux petits = pas d'école … que faire d'eux aussi ?  

Je suppose que toutes ses femmes/enfants/ados/hommes sont répertoriés/photographiés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted
Le 16/01/2020 à 08:38, Janmary a dit :

Les Conventions de Genève sont là pour rappeler que des "combattants" sans appartenance de Nations dument existantes, de combattants sans uniformes, ne sont pas protégés par lesdites conventions et que leurs redditions peut ne pas être acceptées !

Et bien peut-être serait il temps de créer un autre " convention " afin de s'occuper de ce cas inédit !

Des textes pour des " combattants et combattantes y compris mineurs " sans appartenance à des nations dument existantes … etc ! 

Mieux vaut tard que jamais :vertsourire: !.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a 52 minutes, Heïdi a dit :

peut-être serait il temps de créer un autre " convention " afin de s'occuper de ce cas inédit !

Le problème est qu'une convention implique la ratification par les États, certains ne l'ont pas signé ( le Japon si j'ai bonne mémoire ), ce qui ce passe durant une guerre dépasse souvent les règles et il vaut mieux être du coté des " gagnants " lorsqu'elle prend fin.

il y a 55 minutes, Heïdi a dit :

Des textes pour des " combattants et combattantes y compris mineurs " sans appartenance à des nations dument existantes … etc !

C'est ce que l'on appel des terroristes !

Je ne vois pas comment instaurer des textes, sachant que ces mêmes textes protégeront les fanatiques de tous bords qui mènent des attentats sur nos territoires ( car pour eux c'est un combat, une façon comme une autre de faire la guerre ) quel état, quel gouvernement, quel organisation ou organisme établira et votera de tel textes ?

Car le jour où un avion vient se fracasser sur une tour, une bombe explose dans un métro, ou que des tirs fusent dans une salle de spectacle... comment explique t'on aux parents, aux citoyens... que le type qui vient de rafaler sans piter une fille, une sœur, un frère, un fils, une père, une mère... est protéger par des règles de guerre.

La vérité est nous avons a faire à une nouvelle sorte de guerre qui laisse les pays sans réponse.

Que devons nous faire, traiter ces gens comme des terroristes ou comme des combattants ?

Après ce qui ce passe là bas en Syrie est encore une autre histoire, car ces gens ce sont inventé un état fantoche dans un pays existant qui possède ses propres règles de justice et je suppose que la Syrie n'a pas envie de voir ces gens " ressusciter " à la moindre occasion. Le pays étant souverain chez lui.

Pour comparaison, le tribunal de Nuremberg a condamner à mort, par pendaison bon nombre de dirigeants nazi, essentiellement ceux qui étaient impliqué dans des crimes de guerre et les crimes contre l'humanité, dans un conflit mondial, déclaré et reconnu comme tel. Ce qui n'est pas du tout le cas avec Daesh.

Les femmes ce revendique l'égal de l'homme, doivent elle être traité différemment, c'est aussi une bonne question, dont la réponse n'est pas si simple.

Il y a 1 heure, Heïdi a dit :

Je me demandais ou étais les 12-18 ans puisque on nous as dit que beaucoup étaient morts au front. Là, on a vu … Quel avenir et que faire d'eux ?

Les enfants qui eux ont subit, de différentes façon, devraient être écarté, protégé et rééduqué ( si l'on peut dire ça ) ou simplement éduqué, mais par qui et comment ?

Il y a 1 heure, Heïdi a dit :

Quand aux petits = pas d'école … que faire d'eux aussi ?  

Il faudrait les exfiltrer rapidement, avant qu'ils soit " contaminé " par les idéos des parents, mais là aussi de quel droit, par qui et comment ?

Il y a 1 heure, Heïdi a dit :

Je suppose que toutes ses femmes/enfants/ados/hommes sont répertoriés/photographiés.

Hum, pas sur et certain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Le 16/01/2020 à 08:38, Janmary a dit :

Les Conventions de Genève sont là pour rappeler que des "combattants" sans appartenance de Nations dument existantes, de combattants sans uniformes, ne sont pas protégés par lesdites conventions et que leurs redditions peut ne pas être acceptées !

Il n'empêche que leur non appartenance à ces conventions n'oblige pas les combattants ennemis (en l'occurrence les YPG) à tirer une balle dans la tête d'hommes ou de femmes désarmés. Et oui, je sais, eux ne se sont pas privés de le faire, mais s'il y a une différence entre un soldat et un terroriste c'est, d'après moi, bien l'esprit qui manie l'arme (plus que la couleur du treillis). Nous devions empêcher Daesh de nuire et de s'étendre, c'est chose faite sur le champ de bataille. La destinée de ces hommes doit être maintenant confiée aux organes de "justice", et nous verrons ce qu'il en est. 

Il y a 4 heures, Heïdi a dit :

Et quand je vois l'état déplorable de la sécurité de la prison, je ne comprends pas, en éffet, que l'on aide pas financièrement et matériellement ces combattants/gardiens Kurdes.

En même temps, ils n'ont même pas de territoire officiel, alors pour construire et administrer toute une prison, tu imagines ! L'aide financière et matérielle est déjà en cours, cela faisait partie du deal pendant les combats (ça fait bizarre de parler de cette "guerre" au passé) si je ne m'abuse. Si le Président américain avait été... une autre personne, je ne doute que cette aide serait massive. Maintenant, c'est aux territoires concernés de se charger du problème, à eux d'assumer ! Je trouve déjà les Kurdes bien gentils, de s'être battus pour les Syriens/Irakiens (et pour nous), de gérer les prisonniers, d'affronter la colère turque et de s'occuper des civils tout en ne revendiquant pas les territoires. D'un certain point de vue, ces territoires n'étaient plus syriens, et ils les ont conquis à la régulière... 

 

Il y a 4 heures, Heïdi a dit :

Et bien peut-être serait il temps de créer un autre " convention " afin de s'occuper de ce cas inédit !

Des textes pour des " combattants et combattantes y compris mineurs " sans appartenance à des nations dument existantes … etc ! 

Mieux vaut tard que jamais :vertsourire: !.

Ce serait leur accorder beaucoup d'importance. Ils veulent détruire toute notion de société organisée ? Pourquoi nos sociétés devraient s'organiser pour s'occuper d'eux ? Ils voulaient établir un monde où le plus fort est roi ? Félicitations, ils ont réussis. Dommage qu'ils soient les plus faibles. Daesh est né du chaos et de la violence, et périra de la même façon.

 

Il y a 2 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Pour comparaison, le tribunal de Nuremberg a condamner à mort, par pendaison bon nombre de dirigeants nazi, essentiellement ceux qui étaient impliqué dans des crimes de guerre et les crimes contre l'humanité, dans un conflit mondial, déclaré et reconnu comme tel. Ce qui n'est pas du tout le cas avec Daesh.

A mon avis, le dénouement ne sera pas très différent (je ne vois pas d'autre solution, même si ça me fend le cœur de l'avouer).

Il y a 2 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

faudrait les exfiltrer rapidement, avant qu'ils soit " contaminé " par les idéos des parents, mais là aussi de quel droit, par qui et comment ?

Difficile. Le moindre c*****d qui, dans dix ans, leur dira que ce qu'ils ont appris à l'école a été manipulé pour les monter contre leur parents, ajouté à une crise identitaire forte (chacun de ces enfants en vivra une, c'est certain), et daesh sera de retour. 

 

Il y a 2 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Les femmes ce revendique l'égal de l'homme, doivent elle être traité différemment, c'est aussi une bonne question, dont la réponse n'est pas si simple.

Dans les deux cas (homme et femme) il faut identifier les criminels (terroristes, kamikazes) et les victimes (esclaves sexuels, prisonniers, kidnappings...). Chacun sera traité de manière adapté. Le sexe n'a rien à voir là dedans. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Staff
Il y a 13 heures, Heïdi a dit :

Et bien peut-être serait il temps de créer un autre " convention " afin de s'occuper de ce cas inédit !

Les Conventions de Genève s'appliquent aux combattants des Nations en guerre.

Or, au Moyen-Orient, il n'y a pas de guerre, c'est à dire des conflits dument déclarés.

Dans ce cadre, durant "L'opération de Police en Algérie (1954-1962) qui n'était pas une guerre, tout fut permis. Au même titre que les Forces Nazis en Pologne puisque pas en guerre, D’où le tribunal de Nuremberg à la fin du conflit pour juger des crimes de guerre et les crimes contre l'humanité, dans un conflit mondial, déclaré et reconnu comme tel.

Dans la situation actuelle au Moyen-Orient, seules les Lois civiles peuvent condamner les membres de DAESH. Autant dire que dans les faits c'est impossible car les enquêtes de Police ne peuvent pas remonter et analyser les faits pour connaitre nommément les responsables.

Il y a eu des tentatives pour créer des nouvelles Conventions Internationales, mais pas possible de réaliser = Soit les pays sont en guerre, soit ils ne le sont pas, avec dans cette configuration, l'application des Lois civiles. D’où les "Pouvoirs Spéciaux" votés par les Parlementaires Français aux militaires pour assumer les pouvoirs militaires et civiles en Algérie.

Le sort des femmes fait partie intégralement des guerres asymétriques, ou se mélange guérillas et terrorisme. Elles sont utilisés comme armes de guerre par le viol qui provoquent des peurs et des mouvements de panique utilisés par DAESH en luxuriance.

Exemple d'une position forte Irakienne prise d'assaut par DAESH =

1° - Assaut du type  kamikaze (on se fait sauter pour ouvrir des brèches dans le dispositif Irakien) utilisant des engins lourds (bulldozers, engins divers pour épuiser le tir des armes lourdes anti-chars).

2° - Les survivants et rescapés sont égorgés devant tous les autres ou la tète coupée). Les femmes sont prises de guerres avec tout ce que cela comporte. Les enfants sont immédiatement embrigadés comme soldat et kamikaze.

3° - Si les Forces Spéciales Alliés n'étaient pas intervenus, toutes les positions tombaient avant combat !

Quand aux responsables Nazis du procès de Nuremberg, leurs pendant DAESH ou Al Quaïda (Prêcheurs Islamique), ils sont pulvérisés par Drone comme un sniper abat un officier dans les Armées conventionnelles en temps de guerre.

Ce sont donc des situations inextricables ou lis nous faut combattre terrorisme / guérilla (comme en Afrique sub- saharienne) au nom d'un islamisme radical qui prolifère avec la présence des occidentaux sur le terrain; mais qui seraient encore plus actif sans ces derniers.

Prochain objectif désigné = l'Europe. C'est donc pour nous une nécessitée de combattre au Moyen-Orient et en Afrique sub-saharienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a une heure, Janmary a dit :

au Moyen-Orient, il n'y a pas de guerre, c'est à dire des conflits dument déclarés.

Oui, c'est bien ce que j’expliquais, ce n'est pas une guerre au sens strict du terme et encore moins une guerre mondiale même si...

Il y a 11 heures, Archerlite a dit :

Dans les deux cas (homme et femme) il faut identifier les criminels (terroristes, kamikazes) et les victimes (esclaves sexuels, prisonniers, kidnappings...). Chacun sera traité de manière adapté. Le sexe n'a rien à voir là dedans. 

Nous sommes bien d'accord, mais sur notre vieux continent, nous avons encore tendance à regarder une femme avec tendresse, et nous avons du mal à voir une femme terroriste ( d'ailleurs les Allemands s'y on fait souvent fait avoir lors de la seconde guerre ). Pour identifier ces criminels il faut avoir des témoins, c'est généralement là que ça ce corse.

Car en général il reste peu de témoin et ceux qui se revendiquent comme tel peuvent ils être authentifié...

Il y a 11 heures, Archerlite a dit :

Difficile. Le moindre c*****d qui, dans dix ans, leur dira que ce qu'ils ont appris à l'école a été manipulé pour les monter contre leur parents, ajouté à une crise identitaire forte (chacun de ces enfants en vivra une, c'est certain), et daesh sera de retour. 

C'est personnellement ce qui me fait peur.

De plus nous savons que nos gouvernements n'arrivent déjà pas à suivre les détenus de nos prisons ( quelque soit la cause de l'incarcération ) ce qui est encore plus vrai pour les condamné pour des faits de terrorisme islamiste radical.

C'est triste mais ces gamins serons ni plus ni moins " lâché "parmi nous, ni plus ni moins tel des cellules dormantes, dont tout l'art des nouvelles associations de terroristes islamiste radical sera de trouver la manière de les raviver.

Car si Daech a été vaincu, nous savons que la guerre n'est pas gagné, la philosophie ( si on peut appeler ça comme ça ) est toujours là, elle se déplace, changent de nom au passage ( entre Al-qaida, Daech, Acmi ... ) et nous avons pu découvrir au passage leurs très grand pouvoir de recrutement via internet.

Maintenant il est aussi clair que notre différence avec ces gens est notre respect de l’être humain, on ne va pas tuer ces enfants pour ce garantir une sorte d'assurance. Donc nous allons bien devoir trouver une solution, si solution il y a.

Pour être franc, je pense que la " disparition " ( tel un tour de magie ) arrangerait beaucoup d'état Européen.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Staff
Il y a 23 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Pour être franc, je pense que la " disparition " ( tel un tour de magie ) arrangerait beaucoup d'état Européen.

Oui, cela évite de prendre des responsabilités et de mettre les mains dans le coaltar !

Nous avions toutes les Lois avec la III° et IV° République pour gérer ces situations dont la République pourrait être victimes sur son sol, contre ses ressortissants ou dans "l'Empire français".

Certaines pourraient être réactivées, au titre d'un nouveau concept, a savoir "La guerre latente du terrorisme" ! Maisons de corrections, envoi en Guyane, tenue rayée ou orange (cela passerait mieux aujourd'hui) pour les détenus, interdiction e territoire National, etc.etc.

Au parlement aujourd’hui = 67 million de Français et 110 millions affiliés à la sécurité sociale ! Cherchez l'erreur égale à un déficit de 15 milliards d'Euros ! Les réseaux Islamique qui se développent en Banlieues et le nombre de filles retirées de l'enseignement au titre de l'Islamisme dit radical, etc.etc.

La lâcheté et la veulerie sont au pouvoir !

Sir Winston Churchill aux Premier Ministre Chamberlain et au Président du Conseil Daladier = Au nom de l'honneur, vous ne vouliez pas la guerre avec l'Allemagne ! Vous avez la guerre et vous perdu l'honneur !

Un nouveau Califat de la Turquie cette fois, se prépare avec une nouvelle poussée de DAESH ! L'Afrique sub-saharienne tombe dans le - futur - califat de DAESH si nous partons ! Pour toutes activités, nous faisons des ronds de jambes !

Ouf ! Pas gai tout cela !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Je ne sais pas si vous avez vu, mais aux actualités ce jour, la libération du premier djihadiste français condamné, visage à découvert et clairement donné ( nom et prénom ) aux dires des surveillant il a conservé ces opinions et ne c'est jamais remis en question, bien sur on nous rassure... il n'a pas le droit de posséder une...arme.

 

Le premier djihadiste français condamné à son retour de Syrie, Flavien Moreau, a été libéré lundi 13 janvier de la prison de Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne, où il était incarcéré, a annoncé à l’AFP l’administration pénitentiaire, confirmant une information de « Ouest-France ».

L’homme, aujourd’hui âgé de 33 ans, avait été condamné en novembre 2014 à sept ans de prison ferme, la peine requise lors de son procès. Il est désormais suivi dans le cadre d’une surveillance judiciaire par un juge d’application des peines et un service de probation, a précisé une source judiciaire.
 

Sa sortie s’accompagne de diverses obligations et interdictions : il doit notamment résider à un endroit déterminé, recevoir des soins et avoir un emploi. Il lui est, en outre, interdit de détenir une arme ou de quitter le territoire sans autorisation.

Ces mesures doivent durer onze mois et dix-huit jours car elles sont assises sur les réductions de peine qu’il a pu obtenir quand il était en détention.

Selon Franceinfo, Flavien Moreau devrait également être inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes (FIJAIT) : il sera obligé à justifier de son adresse tous les trois mois et à déclarer tout déplacement à l’étranger pendant dix ans.

Il continuera par ailleurs à être surveillé par les services de renseignements le temps nécessaire.

Parti en Syrie en 2012

Après avoir basculé dans la délinquance (13 condamnations), ce jeune homme d’origine sud-coréenne, adopté très jeune par une famille française, s’était converti à l’islam au contact d’amis et de voisins, avant de se radicaliser puis de partir en Syrie en 2012, alors qu’il était âgé de 25 ans. Se faisant appeler « Abdel Fattah », il avait rejoint un groupe islamiste radical mais n’était pas resté longtemps sur place.

Rentré en France, il avait été repéré par les services antiterroristes après une interview donnée au quotidien suisse « le Temps », qui avait retracé son parcours, et arrêté en janvier 2013 alors qu’il prévoyait de retourner en Syrie.

Son frère, Nicolas Moreau, également converti et radicalisé, a été condamné à dix ans de prison en décembre 2016, rapporte France Info.

 

( Source :  https://www.nouvelobs.com/justice/20200114.OBS23449/flavien-moreau-premier-djihadiste-francais-condamne-a-son-retour-de-syrie-libere.html   )

 

Le 17/01/2020 à 19:38, Heïdi a dit :

Et bien peut-être serait il temps de créer un autre " convention " afin de s'occuper de ce cas inédit !

Des textes pour des " combattants et combattantes y compris mineurs " sans appartenance à des nations dument existantes … etc ! 

Ces  combattants appartiennent tous à des nations existante, qu'ils ont renié pour la plus part.

il y a une heure, Janmary a dit :

Un nouveau Califat de la Turquie cette fois, se prépare avec une nouvelle poussée de DAESH ! L'Afrique sub-saharienne tombe dans le - futur - califat de DAESH si nous partons ! Pour toutes activités, nous faisons des ronds de jambes !

Comme je le disais précédemment, " nous " avons gagné une guerre, mais le problème est loin d’être réglé...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Staff
Le 17/01/2020 à 19:38, Heïdi a dit :

t bien peut-être serait il temps de créer un autre " convention " afin de s'occuper de ce cas inédit !

Des textes pour des " combattants et combattantes y compris mineurs " sans appartenance à des nations dument existantes … etc ! 

Sur le plan de la rhétorique et des droits de l'homme (bien galvaudés !), cela serait souhaitable ! Mais en terme de droit, c'est quasi-impossible !  Pourtant, l'ONU et bien d'autre organismes ont planchés sur la question !

Comment connaitre et savoir qui - sur un territoire - est un citoyen(e), un "combattant de l'ombre", un terroriste, un enfant embrigadé qui maintient ses opinions envers et contre tout, un touriste (porteur d'arme ou pas), un messager, etc.etc.

L'expérience de l'Algérie et du Vietnam sont significatives dans ce domaine. Il y a ceux qui portent les armes (terroristes et guérilleros) et qui ne font pas de prisonniers en général avec les réseaux de soutiens financier, en armes, en messagers divers et variés, le  femmes qui occupent des places importantes dans ce tissu (Résistance Française ou l'occupant ne fouillaient pas les femmes en bicyclette par exemple, etc.

Comment s'y reconnaitre dans ce labyrinthe et écrire des Conventions ? Sur quelles bases ? Comment les femmes Françaises présentes en soutien de DAESH  au Moyen-Orient (et leurs enfants) peuvent être jugées ET par u tribunal Français ET par un tribunal Syrien ou Irakien ?

Les Conventions dans ce cadre sont celles des Lois, Coutumes et Règlements du pays concerné sur leur sol par des activités CONTRE ce pays concernant des étrangers en armes porteurs de terrorismes et violant toutes les Lois élémentaires des "Droits de l'Homme" !

Jusqu'à présent, toutes les grandes instances ont échoués devant ce probleme ! La Fédération Russe liquide sans état d’âmes (Georgie par exemple) en fusillant tous les hommes de plus de 15 ans dans les villages). Nous, nous avions les "Pouvoirs Spéciaux" donnés aux militaires pour le maintien de l'ordre, etc.etc.

Les plus civilisés avec DAESH, en fait, ce sont les Kurdes avec leurs prisonniers sur le dos ou pour échanger des conditions politique et militaires de soutiens notamment contre la Turquie ?

Je crains, Heïdi, que nous ne sommes qu'au début de nos problèmes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Bonjour,

Je vais essayer d'être plus claire 

Le 17/01/2020 à 21:08, Bouchon-Gras 49 a dit :

Je ne vois pas comment instaurer des textes, sachant que ces mêmes textes protégeront les fanatiques de tous bords qui mènent des attentats sur nos territoires

" Ma convention inédite " ne serait pas pour les protéger. Ce qu'ils ont fait est " in protégeable " !

Le 17/01/2020 à 21:08, Bouchon-Gras 49 a dit :

Que devons nous faire, traiter ces gens comme des terroristes ou comme des combattants ?

Oui, c'est difficile mais on parle tout de même de " front et de combats ". Et bien, se sont des - Terroristes jihadistes qui luttent -.

Et j'espère vraiment qu'ils ont été photographiés, répertoriés …. !

Le 18/01/2020 à 00:07, Archerlite a dit :

En même temps, ils n'ont même pas de territoire officiel, alors pour construire et administrer toute une prison, tu imagines !

Déjà, que cette prison soit sécurisé avant de penser a en construire  !

Surtout qu'il y a une autre prison à Qamichli qui est tout prés de la frontière Turque. Enfin, elle y était en Octobre 2019 quand les Kurdes était là.

Il y a 8 heures, Janmary a dit :

Sur le plan de la rhétorique et des droits de l'homme (bien galvaudés !), cela serait souhaitable ! Mais en terme de droit, c'est quasi-impossible !  Pourtant, l'ONU et bien d'autre organismes ont planchés sur la question !

Janmary vous avez répondu.

Donc, on a planché sur " Ma convention inédite " et sur la question.

Il y a 8 heures, Janmary a dit :

Comment s'y reconnaitre dans ce labyrinthe et écrire des Conventions ? Sur quelles bases ? Comment les femmes Françaises présentes en soutien de DAESH  au Moyen-Orient (et leurs enfants) peuvent être jugées ET par u tribunal Français ET par un tribunal Syrien ou Irakien ?

Et bien ces femmes ont été en soutien de daesh au Moyen-Orient alors elles sont jugées au Moyen-Orient.

Ce qui a été fait au peuple Yézidies doit être jugé par les Yézidies et pas par La France.

Il y a 9 heures, Janmary a dit :

Les Conventions dans ce cadre sont celles des Lois, Coutumes et Règlements du pays concerné sur leur sol par des activités CONTRE ce pays concernant des étrangers en armes porteurs de terrorismes et violant toutes les Lois élémentaires des "Droits de l'Homme" !

Entièrement d'accord !

Il y a 9 heures, Janmary a dit :

Jusqu'à présent, toutes les grandes instances ont échoués devant ce probleme !

Et bien, il va peut-être falloir que les grandes instance, à nouveau, se bougent 😇 ! Parce que si daesh n'est plus là, l'idéologie elle ne va pas disparaître, ainsi que les jihadistes et leurs actions !

Il y a 9 heures, Janmary a dit :

Je crains, Heïdi, que nous ne sommes qu'au début de nos problèmes !

L'année 2020 va être primordiale !

Je suis en train de lire " Le jihadisme Français - Quartiers, Syrie, Prisons " de Hugo Micheron.

Le livre est vraiment bien.    

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a 18 minutes, Heïdi a dit :

on parle tout de même de " front et de combats ". Et bien, se sont des - Terroristes jihadistes qui luttent -.

Le problème vient du lieu et du milieu où évolue le combattant, dans son pays c'est un résistant, chez les autres c'est un terroriste.

il y a 21 minutes, Heïdi a dit :

Et j'espère vraiment qu'ils ont été photographiés, répertoriés …. !

Fiché, ok, je ne l'avais pas compris comme ça. Effectivement, ce serait indispensable !

il y a 22 minutes, Heïdi a dit :

Et bien ces femmes ont été en soutien de daesh au Moyen-Orient alors elles sont jugées au Moyen-Orient.

Ce qui a été fait au peuple Yézidies doit être jugé par les Yézidies et pas par La France.

Nous sommes d'accord, avec la peine encourue, et sans que la France vienne s'en mêler.

il y a 23 minutes, Heïdi a dit :

si daesh n'est plus là, l'idéologie elle ne va pas disparaître, ainsi que les jihadistes et leurs actions !

C'est bien là qu'est le ou les soucis à venir, car sans nous en rendre compte nous " jouons " l'avenir.

 

Dans la ligné de ce très intéressant sujet, je vous invite à regarder demain, mardi 21 janvier à 20h50 sur France 5, un documentaire intitulé ; " Daech, les enfants du soupçon " , suivi à 21h55 d'un débat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Staff

Moralement, nous sommes dans un embarras, nous Français et Européen,  et le mot est très faible face à cette situation Heïdi.

La solution vous apparait être des nouvelles Conventions Internationales

Or, dans tous nos propos que nous avons échangés au vue des situations se posant aux pays concernés il y a pourtant les solutions définis par les Lois Nationales et Conventions de Genève.

1° - Les Djihadistes, qu'ils soient locaux ou extérieurs aux pays concernés sont passible de la peur de mort du fait qu'ils ne sont pas issus d'un pays représentatif reconnu, en uniforme, d'un pays et du fait d'actes de guérillas et de terrorisme. Ils peuvent et doivent être abattus dans le cadre de guerre insurrectionnelle ou asymétrique. C'est clair et net.

Or, les Kurdes ont jugés bon de faire nombre de prisonniers pour deux raisons essentielles =

> Obtenir du renseignement par interrogatoire.

> Avoir un moyen de pression qui leurs permettent de tenir tète à la Turquie du fait qu'ils ne possèdent pas de territoires eux mêmes (menace d'ouvrir les camps vers la Turquie).

Conclusion = Ils y a des camps de prisonniers pleins et pouvant être libérés à tout moment du fait que les opérations dans cette région peuvent se modifier rapidement comme l'Intervention Turc aux frontières avec la création d'une zone tampon, Interventions de Forces Spéciales de la coalition, etc.  En Indochine, au Vietnam, en Algérie, il y avait des zones "calmes" permettant de garder des prisonniers....qui était relâchés (en Algérie) ....parce qu' exécutés par leurs frères d'armes qui pensaient de façon doctrinal qu'ils avaient trahis !

2° - Le problème nouveau sont les femmes dites Djihadistes avec enfants de surcroit dans les pays concernés. Pourtant cela n'a rien d'exceptionnel puisque les Armées Napoléonienne se déplaçaient avec femmes, enfants, blanchisseuses, cuisinières, etc. Voir la campagne de Russie. Mais dans ce cas, ce sont des femmes et enfants de combattants Djihadistes illégaux (se livrant aux pires excès) et épousant la doctrine du Dhihad !

> Les problèmes sont donc définis et doivent être résolus par la législation des pays concernés dans le respect du cadre des "Droits de l'Homme" = Prisons pour les femmes ayant du sang sur les mains sans enfants, Camps appelés "Villages de détentions" pour les autres,

> Malheureusement aussi,  lapidations dans le cas de femmes adultères par le fait de la Loi Coranique des pays concernés. car les Conventions Internationales sont étrangères aux pays en cause qui ne les appliquent pas tel l'Afghanistan, l'Iran, les pays du Golf,du Moyen-Orient, etc. Nous sortons là du cadre des Droit de l'Homme 

> Solutions également d'expulsions et  retour vers les pays d'origine,  donc la France.  Et pour cette pratique, plus d'images ni de sons de la part de nos gouvernants. La Turquie a fait pression et obtenu un accord avec la France et les pays Européens pour renvoyer ces femmes et enfants Djihadistes vers l'Europe, Sinon, ouverture des vannes pour 3 millions de réfugiés en Turquie vers notre continent. Messages reçu 5 sur 5. D'autant que nous nous étions engagés à fournir aide et assistance pour les réfugiés et que nous ne sommes pas pressés de faire le nécessaire.  D’où grosses menaces Turque !

Le retour de ces femmes et enfants en France, d'une part, et d'autre part les Djihadistes condamnés et qui sortent de nos prisons après leurs peines sont explosifs à souhait et traités de façon totalement inconsciente par les responsables de notre pays.

Toutes les leçons apprises durant le conflit  d'Algérie et les attentats du FLN (Forces de Libération Nationale) et après (Rue des Rosiers, Charlie Hebdo)  sont oubliées ! Nous ne sommes pas en capacité de "Suivre" tous ces éléments dans leurs vies en France ! Le problème est donc Français.... pour nous !

Janmary

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
Il y a 2 heures, Janmary a dit :

Solutions également d'expulsions et  retour vers les pays d'origine,  donc la France.  Et pour cette pratique, plus d'images ni de sons de la part de nos gouvernants. La Turquie a fait pression et obtenu un accord avec la France et les pays Européens pour renvoyer ces femmes et enfants Djihadistes vers l'Europe, Sinon, ouverture des vannes pour 3 millions de réfugiés en Turquie vers notre continent. Messages reçu 5 sur 5. D'autant que nous nous étions engagés à fournir aide et assistance pour les réfugiés et que nous ne sommes pas pressés de faire le nécessaire.  D’où grosses menaces Turque !

Le retour de ces femmes et enfants en France, d'une part, et d'autre part les Djihadistes condamnés et qui sortent de nos prisons après leurs peines sont explosifs à souhait et traités de façon totalement inconsciente par les responsables de notre pays.

Toutes les leçons apprises durant le conflit  d'Algérie et les attentats du FLN (Forces de Libération Nationale) et après (Rue des Rosiers, Charlie Hebdo)  sont oubliées ! Nous ne sommes pas en capacité de "Suivre" tous ces éléments dans leurs vies en France ! Le problème est donc Français.... pour nous !

Bien sur, notre pays est dans l'incapacité de " traiter " ces gens !

Par faute de connaissance, que faire, et par faute de moyen et le tout à une échelle importante, ce n'est pas trois ou quatre personnes.

Sans oublier que réintroduire ces gens sur notre territoire, dans nos villes, communes, villages, dans nos rues, nos quartiers...offre un risque, comment savoir, comment être sur qu'ils soient " inoffensif ".

Que ce passera t'il lorsque ( parceque forcément ça arrivera ) qu'un ex djihadiste, ex terroriste ( un homme, une femme, un enfant ) réitèrera ?

Souvenons nous déjà de la réaction du publique, lors des différents attentats lorsque l'on nous réveillait que ces terroristes étaient fiché S mais que faute de preuves... ils étaient libres de leurs mouvements, quelle sera la réaction publique dans le cas d'un nouvel acte d'un personnage revenu en France ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

A vrai dire, je pense qu'aucun pays n'est armé pour faire face à cette crise. C'est réellement un conflit sans précédent, car, si on peut les rapprocher de l'Algérie et du Vietnam, il y a beaucoup plus d'acteurs. La méthode est la même, pas la guerre !

Turcs, Syriens, Américains, Français, Irakiens, Kurdes, Iraniens, Saoudiens, et j'en passe, ont tous avantage à faire tomber Daesh, mais défendent tous leurs propres intérêts dans le même temps. On l'a vu : à peine le nord de la Syrie était-il libéré par les Kurdes que les troupes turques ont piétiné la frontière pour les repousser (alors qu'ils n'étaient même pas en Turquie). Chaque acteur a ses propres motivations, et certains ne sont même pas des acteurs officiels. Les Kurdes gèrent des prisons qui renferment des gens de toutes nationalités, sur un territoire qui n'est pas le leur, au nom d'un gouvernement (puisqu'il y a bien quelqu'un qui les dirige) qui n'est pas reconnu et qui ne gouverne officiellement personne, pour que ces prisonniers soient jugés en Irak ou en Syrie, alors même qu'ils ont peut être été arrêtés par les forces de la coalition. Quel bordel !  

Une telle situation ne s'est jamais présentée et, à mon avis, ne se représentera jamais. En revanche, il faut chercher dès maintenant les solutions, les tester et apprendre. On peut tirer beaucoup de ce conflit, sur le plan humain, juridique, militaire, politique... 

 

Pour le public, ben... De toute façon il est jamais content alors...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Funeste présent....bien triste avenir. On ne voit pas poindre encore la lumière dans ces ténèbres. Franchement, en attendant, pas envie de voir revenir sur notre sol ces bombes à retardement qui n'exprime aucun remord sur leurs actes...et qui pour certaines femmes veulent continuer à vivre selon leurs règles faisant fi de notre civilisation. Qu'elles restent donc là bas pour vivres selon leurs règles....jusqu'à la fin.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Je ne sais pas si certains d'entre vous ont visionné le reportage, " les enfants perdus de Daech " diffusé hier soir.

Je l'ai regardé en replay et j'avoue être resté scotché par ce que j'ai vu et entendu, pourtant passionné d'Histoire, j'ai pu voir différents films sur les horreurs de la seconde guerre, les atrocités faits par les SS, les waffen SS, la gestapo...

 

Mais le témoignage de ces enfants perdus que Daech enrôlé de force, certains comme esclave ménagé ( comme ce garçon inapte au combat ) esclave sexuel, l'age sexuel légal pour Daech est de 9 ans mais une gamine de 7 ans ayant des poils pubien est donc déclaré légal ( car elle peut procréer ) et mariée avec un combattant de 75 ans puis vendue suivant l'usage....

Des jeux organisés, inspiré de fort Boyard, où des enfants doivent saisir des armes ( pistolet, machette... ) et tuer le prisonnier découvert au détour d'un enclavement comme nos joueurs attrapent une araignée ou un boyard.

Comble de l'horreur, ses trois enfants enlevés à leurs mère ( une fillette et ses deux petits frères ) pour qu'ils ne soit pas tué, on demande à la fillette de couper le pied d'un prisonnier à la machette, puis à son frère de couper la main et au plus petit de donner des coups de couteau au visage, il finira par planter le couteau dans l’œil du prisonnier. Ce gamin aux dires de sa sœur est complétement perturbé, il a depuis essayé de mettre le feu dans une tente où sa sœur dormait, il est violant avec les autre enfants, libéré, il n'est pas suivi ( que donnera t'il dans l'avenir ? ).

On voit aussi deux frères de 15 ans monter dans des hammeurs remplis d'explosif et ( filmé par des drones ) se faire exploser sur des véhicules militaires de la coalisions.

Et ce garçon arrivant avec une ceinture d'explosif, que les policiers arrivent à lui enlever, ils doivent ensuite vite l'exfiltrer, car la population veut le luncher.

Comme les jeunesse Hitlérienne tout débute par la formation, des enfants racontent les mathématiques ; une balle + une balle = deux balles...

 

Pour finir on nous montre des jeunes garçons de 15 ans qui sont envoyé en Allemagne pour tenter de les sortir de ce milieu et retrouver leurs mères déjà sur place , mais ils sont dépité, pas de suivi médicale, une ( grande ) maison où ils sont tous logé, on leur verse 300 euros, apprennent à parler l'Allemand...

 

Il y en a des milliers dans les camps...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Je ne sais pas si certains d'entre vous ont visionné le reportage, " les enfants perdus de Daech " diffusé hier soir.

Je l'ai regardé en replay et j'avoue être resté scotché par ce que j'ai vu et entendu, pourtant passionné d'Histoire, j'ai pu voir différents films sur les horreurs de la seconde guerre, les atrocités faits par les SS, les waffen SS, la gestapo...

 

Mais le témoignage de ces enfants perdus que Daech enrôlé de force, certains comme esclave ménagé ( comme ce garçon inapte au combat ) esclave sexuel, l'age sexuel légal pour Daech est de 9 ans mais une gamine de 7 ans ayant des poils pubien est donc déclaré légal ( car elle peut procréer ) et mariée avec un combattant de 75 ans puis vendue suivant l'usage....

Des jeux organisés, inspiré de fort Boyard, où des enfants doivent saisir des armes ( pistolet, machette... ) et tuer le prisonnier découvert au détour d'un enclavement comme nos joueurs attrapent une araignée ou un boyard.

Comble de l'horreur, ses trois enfants enlevés à leurs mère ( une fillette et ses deux petits frères ) pour qu'ils ne soit pas tué, on demande à la fillette de couper le pied d'un prisonnier à la machette, puis à son frère de couper la main et au plus petit de donner des coups de couteau au visage, il finira par planter le couteau dans l’œil du prisonnier. Ce gamin aux dires de sa sœur est complétement perturbé, il a depuis essayé de mettre le feu dans une tente où sa sœur dormait, il est violant avec les autre enfants, libéré, il n'est pas suivi ( que donnera t'il dans l'avenir ? ).

On voit aussi deux frères de 15 ans monter dans des hammeurs remplis d'explosif et ( filmé par des drones ) se faire exploser sur des véhicules militaires de la coalisions.

Et ce garçon arrivant avec une ceinture d'explosif, que les policiers arrivent à lui enlever, ils doivent ensuite vite l'exfiltrer, car la population veut le luncher.

Comme les jeunesse Hitlérienne tout débute par la formation, des enfants racontent les mathématiques ; une balle + une balle = deux balles...

 

Pour finir on nous montre des jeunes garçons de 15 ans qui sont envoyé en Allemagne pour tenter de les sortir de ce milieu et retrouver leurs mères déjà sur place , mais ils sont dépité, pas de suivi médicale, une ( grande ) maison où ils sont tous logé, on leur verse 300 euros, apprennent à parler l'Allemand...

 

Il y en a des milliers dans les camps...

Terrifiant. On croyait avoir touché le fond avec les horreurs commis par les nazis mais je pense que là...c'est encore pire dans l'imagination macabre....Quelle est la solution pour mettre fin à cette spirale ? Pas évident.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Bonjour,

Merci Janmary pour vos éclairages !

Le 20/01/2020 à 20:14, Bouchon-Gras 49 a dit :

Dans la ligné de ce très intéressant sujet, je vous invite à regarder demain, mardi 21 janvier à 20h50 sur France 5, un documentaire intitulé ; " Daech, les enfants du soupçon " , suivi à 21h55 d'un débat.

Vu le reportage et le débat …. et oui intéressant.

Comme il a été dit que femmes et enfants n'avaient pas grand chose à manger, je penses qu'il ne va pas rester beaucoup de monde a rapatrier.

Il a été plus ou moins sous entendu que les 12/13 ans formés " au combat et envoyé au front " n'en sont pas revenus. Il restent ceux prisonniers des Kurdes.

Il a été dit aussi que pour le moment que c'est vraiment au cas par cas le retour en France des enfants/femmes.

Il y a 22 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Pour finir on nous montre des jeunes garçons de 15 ans qui sont envoyé en Allemagne pour tenter de les sortir de ce milieu et retrouver leurs mères déjà sur place , mais ils sont dépité, pas de suivi médicale, une ( grande ) maison où ils sont tous logé, on leur verse 300 euros, apprennent à parler l'Allemand…

Oui, l'Allemagne n'est pas très connue pour sa politique sociale. Exemple, ils n'ont pas de crèches. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recent Status Updates

    • kathryn

      Bonjour,
      Pouvez-vous m'aider ?
      J'ai un fils qui c'est inscrit au CIRFA pour intégrer l'armée de terre en tant que mécanicien.
      Suite à ça il a été convoqué à Nancy pour passer les épreuves en 2019.
      Il a été refusé pour intégrer l'armée.
      Ma question est :  Pourquoi ?
      Nous n'avons eu aucune explication, aussi bien par le CIRFA que par le centre de Nancy où il a passé ses épreuves.
      Pourtant le dossier était complet ; et puis très positif d'après la conseillère du CIRFA  qui nous l'a lu ; avec un bon retour pour les notes en générales et commentaires.
      Mon fils et moi sommes très déçus de ne pas avoir la raison du refus car il ne peut pas progresser, voir s'améliorer si aucune explication n'est donnée ?
      Merci de vos réponses, cordialement.
      · 0 replies
    • BOUILLANT  »  Bouchon-Gras 49

      Bonjour, j'ai un grand oncle dont j'ai trouvé la photo en tenue de militaire, il est né en 1905 et la photo peut dater de 1925 ou plus. Je n'arrive pas à déterminer à quelle unité il appartenait. Sur les réponses j'ai pensé qu'il pouvait appartenir au régiment de char de combat et le 1 sur le col est-il en rapport avec le 501?
      En vous remerciant par avance de votre réponse
      · 0 replies
    • Agathe106  »  Bouchon-Gras 49

      Bonjour,
      je souhaite savoir quel est le nombre de personnes (de la famille) pouvant être présent lors d'une cérémonie de képis pour le 6eme RG  ? 
      Merci de votre réponse
      AM
       
      · 0 replies
    • karukera1960  »  berogeitabi

      Bonjour
      Apres 10 ans dans l'armée cela me donne t'il des  Bonifications pour la retraite? merci
      · 2 replies
    • Ballerine111  »  berogeitabi

      Bonjour, je découvre" ce forum.
      Maman d'un jeune homme de 19 ans qui vient d'intégrer le CFIM de Hyères le 3 Février 2020, pour ensuite poursuivre une formation spécialisée dans au 54éme régiment d'Hyères, je me pose de nombreuses questions.
      Je vis très difficilement la séparation, la distance, mais je ne lui montre pas.
      Au cours de ses 3 premiers mois de formation initiale militaire, quelles sont les "étapes" importantes?  Remise du béret : conditions pour l'obtenir, quand?
      Remise de la fouragére : quand? Les proches sont ils invités?
      J'ai énormément de questions qui me "travaillent" et m'empêchent de dormir correctement, je pense que c'est légitime en tant que maman, ayant élevé seule son enfant qui quitte le nid.
      Merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre si vous le pouvez. 
      Bien à vous
       
      · 3 replies
  • Posts

    • Bonjour,    
    • Bonjour, Pas forcément la France, mais si il sait se battre, et qu'il possède un réseau (les Kurdes) qui ont, notamment, des armes, on ne sait jamais comment ça peut évoluer. Un traumatisme psychologique et...
    • C'est ce que l'on appelle de la propagande. Il est clair que l'image " vendeur " est celle du soldat formé à la dur type légionnaire ou commando qui marche, marche des kilomètres, pour rentrer nettoyer son arme puis dormir 2h dans les bois sous un bâche, réveillé à coup de grande. Puis orientation suive d'une embuscade, course, course avec le barda et l'armement... bref arrêt pour " déguster " un sardine crue puis c'est reparti pour du franchissement, le mur Breton et autre obstacles du parcours commando. Au détour un petit coxing ... pour finir par la remise de l'insigne épinglé à même la poitrine ( eh oui, c'est un homme un vrai, " même pas mal ).   Il y en a mais comme dit par berogeitabi et moi même, la majorité des militaires ne sont pas des " bêtes de guerre " , les classes consisterons par un coté administratif ( afin de régler tout ce qui est administratif à ton égard ) puis direction le magasin pour y toucher ton paquetage ( et surtout trouver les effets à ta taille, pointure... ), petit passage chez le coiffeur, puis commencera le sérieux, apprendre à marcher aux pas, savoir se présenter, saluer. Connaitre l'organisation des Armées et de ton armée puis de ton arme ( infanterie, artillerie, transmission... ) et de ton régiment, compagnie... N'oublions pas la visite médicale et le psychologue. Puis la définition des armes, le démontage/remontage, le maniement ( en toute sécurité ) et enfin le Graal ; le tir. On vérifiera que tu sais nager, on testera ton endurance par de petit footing. Tu peux également recevoir une formation de secourisme et autres suivant l'armée et l'arme.
    • Oui je me doute, je m'entraîne beaucoup je vais mettre toute les chance de mon côté, merci a vous
    • Merci d'aller te présenter avant toute chose!
×
×
  • Create New...