Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
theo-afgt

parcours EOPN

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai pour but de devenir pilote de transport dans l'armée de l'air et je suis titulaire d'un bac technologique, je souhaite donc passer le concours EOPN.

Cependant j'ai quelques difficultés dans les matières scientifiques et n'ai aucune expérience dans le domaine de l'aéronautique (jamais piloté, aucun stage ou diplôme type BIA,...). Malgré cela je suis passionné par l'aéronautique et je tiens donc à mettre tout en oeuvre pour y arriver.

J'en suis arrivé à une conclusion. Selon moi 2 options s'offrent à moi: 

je peux consacrer plusieurs mois de préparation dans le but de passer le concours et ne faire absolument que des tests psychotechniques, des maths, du sport, de l'anglais, etc... (je viens d'arrêter mes études ce n'est donc pas le temps qui me manque).

Je peux aussi faire un contrat de 4 ans en tant qu'opérateur de maintenance vecteur et moteur (j'ai 20 ans, sachant que la limite d'âge est fixée à 27 ans pour la candidature je reste dans les délais). Cette option me permet de garder un rythme actif, d'acquérir une grande quantité de connaissances en mécanique, électronique et hydraulique sur les aéronefs que je souhaite piloter à therme, mais aussi d'augmenter mes chance de rencontrer des pilotes avec qui parler de mon projet et d'écouter leur conseils. Le seul problème c'est que en dehors de la mécanique je n'aurais pas le temps de préparer les autres domaines du concours. Et je n'ai aucune expérience et aucun diplôme en mécanique.

Selon vous, quelle est la meilleure option et est-ce que j'en ai encore d'autres?

Est ce que c'est courant de faire un contrat en tant que mécanicien pour mieux ce préparer à devenir pilote? Et surtout est-ce que ça en vaut la peine?

Et enfin est-ce qu'il existe des groupes Facebook ou Instagram de gens qui prépare le concours EOPN?

 

Je vous remercie d'avance, toutes vos réponses et témoignages me seront d'une grande aide.

Respectueusement, Théo M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Théo, 

Il est important de dire dans un premier temps que les tests EOPN sont extrêmement sélectif avec notamment des barèmes inconnu et des tests uniques  en leur genre(je pense aux palonniers et SECPIL), aussi bien préparé que tu puisses l'être au moment des tests il est possible que ça ne se passe pas comme prévu. Pour autant cela peut très bien se passer et de nombreux élèves arrivant à Salon-de-Provence n'ont jamais mis les pieds dans un cockpit. 

N'avoir jamais piloté n'est en revanche pas une excuse pour avoir une connaissance aéronautique médiocre, ce serait dommage de tout réussir parfaitement et de passer pour un touriste devant les pilote lors de l'entretien final..  Les questions portent beaucoup sur l'histoire de l'aviation, les bases de l'aéronautique, les avions actuels, pas besoin d'être mécanicien ou pilote pour savoir répondre, surtout si tu te vends comme passionné ! Néanmoins il faut s'attendre à des questions sur pourquoi tu n'as jamais piloté, mis de côté pour te payer des heures de vols, etc. 

Je ne connais pas les contrats d'opérateur de maintenance dans l'AA mais il me paraît bien étonnant qu'il existe des contrats de 4 ans quant on connait un petit peu le temps de formation de ces spécialités, t'es tu bien renseigné?  Quoi qu'il est en soit, il est totalement possible de s'engager dans l'armée de l'air et de tenter les sélections EOPN en interne une fois aviateur peut importe ta spécialité, et ça c'est assez courant. La spécialité d'opérateur de maintenance demande beaucoup de travail et ne peut pas être un choix fait pas dépit, les sélections sont différentes mais pas simple pour autant.

Le conseil que je puisse te donner et d'aller te renseigner dans le CIRFA le plus proche de chez toi et d'expliquer ton projet à un conseillé et de lui poser toutes les questions que tu as, il pourra t'aiguiller comme s'est son rôle. 

 

De très nombreuses pages Facebook/Instagram existent facilement trouvable en tapant des mots-clés lié au domaine ! 

 

Au plaisir

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recent Status Updates

  • Posts

    • Bonjour, La photographie a été prise en 1923-1924 à Paris. Que pouvez-vous me dire de cet uniforme? Que représentent  -les chiffres sur le col (31) -les 6 traits sur la manche gauche  -les décorations attachées à l'épaule gauche? Pouvez-vous en tirer des conclusions sur l'historique de ce soldat? Tout détail sera apprécié!
    • Bonjour, Je me pose des questions sur la spécialité cyno des fusiller marins. Tout d'abord puis-je exercer ce métier après le BAC avec une entrée a maistrance ? Ensuite quels sont les perspectives d'évolutions possibles en tant que fusiller marin spé cyno? La seul chose qui me pose problème avec un possible engagement dans la marine est est ce que je peut y faire carrière toute ma vie sans reconversion ? N0ah
    • Oui, en effet Alsur. Cela rappelle les trains sanitaires et médicaux durant les deux guerres mondiales. Les TGV ayant la vitesse, peu de fréquences oscillatoires mécaniques, donc plus fluide que les hélicoptères, une hauteur de plafond de taille humaine et peuvent opérer dans la ville même, alors que les aérodromes peuvent être plus éloignés des villes. Pourtant, j'ai entendu à la TV un professeur en réanimation critiquer ce système pour deux raisons = 1° - Nécessite trop de personnel par malade transporté. 2° - Pendant ces transferts, ce personnel manque et les services dont ils sont issus sont en flux tendu. Mais je pense que cela est positif que d'évacuer ainsi des malades dans des régions pouvant les accepter, alors qu'iis resteraient une quinzaine de jours  au moins dans les hôpitaux de l'Est ou de la région Parisienne. En particulier avec la vague attendu de nouveaux contaminés.
    • pour suivre la surcharge des services de réanimations https://www.esrifrance.fr/coronavirus-ressources.aspx à noter aussi les évacuations par TGV qui sont une prouesse technique et humaine . 
    • Oui, la réalité est là, l’hôpital publique est passé avec les gouvernements de ses dernières dizaines d'années avec l'appui du publique, un hôpital à fric, de la rentabilité, de la rentabilité voila le maitre mot de nos ministres de la santé.   Aujourd'hui, les gens applaudissent les soignants ! ( dans l'entre fait je souligne qu'un hôpital ce sont des médecins, chirurgiens, professeurs, des infirmières, des aides soignantes mais aussi des agents de salubrité, des agents logistique, du personnel administratif et des agents technique... ) Mais ces soignants vénérés aujourd'hui, ce sont des fonctionnaires hospitalier, c'est soit disant nantis, que le gouvernement cherche à tout pris à éteindre.   Je pense que l’après Covid-19 sera source à des remises en question, notamment sur l’hôpital publique.  
×
×
  • Create New...