Jump to content

Propose aide Incorporation chasseurs alpins 2019


Mat01260

Recommended Posts

Bonsoir a tous voila tout simplement je vous propose mon aide si vous avez des questions sur l'incorporation dans les troupes de montagne ou pour votre cso et la.préparation a votre entrée je serai ravi de vous aider .je suis actuellement en train de faire mes classes au 7 eme bca.(FGi)

Bonne soirée et n'hésitez pas.:)

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Hey,

Tu fais tes classes à GAP ? 

Je fais mon incorporation en Décembre au 27ème BCA, et je me demandais si il y avait des choses qu'il était possible de commencer à apprendre de mon coté... Le code du soldat évidement, mais si tu as des petits trucs ou conseils à donner pour s'y préparer au mieux, ça serait avec plaisir 😃

Merci beaucoup à toi, et bonne continuation dans tes classes ;) 

Link to comment
Share on other sites

Le 11/10/2019 à 08:38, Fred689 a dit :

Salut Mat, merci de prendre du temps pour cette entraide aux futurs engagés.

Bonnes classes.

Salut Fred cest avec plaisir j ai été bien content d'obtenir de l'aide quand j'en avais besoin donc je trouves ça normal de réitérer la chose .

Merci beaucoup cest vrai que le froid est intense a chambaran.. 

Le 11/10/2019 à 11:27, Pierrelem54 a dit :

Hey,

Tu fais tes classes à GAP ? 

Je fais mon incorporation en Décembre au 27ème BCA, et je me demandais si il y avait des choses qu'il était possible de commencer à apprendre de mon coté... Le code du soldat évidement, mais si tu as des petits trucs ou conseils à donner pour s'y préparer au mieux, ça serait avec plaisir 😃

Merci beaucoup à toi, et bonne continuation dans tes classes ;) 

Cest cela jai fais 2 semaines d'incorporation a varces a mon régiment. Tress bon choix pour ta décision ! Je suis avec une section du 27 la bas 

Tu peux apprendre les grades les caractéristiques armement etc mais tu verras tout te seras expliqué la bas ! Pour te préparer au mieux préparé toi mentalement surtout aux froid . a peu manger et peu dormir et te faire encourager par certains grades ou au contraire te faire "cracher" dessus entre guillemet. Oui je suis cru mais il faut aussi dévoiler la.verite il.y a certaines choses qui sont pas top et d'autres sympathiques notamment le tir et la cohésion. Mais voilà mentalement surtout prépares toi pierre !

Merci à toi je ten prie comme ce que jai dis jai été  content de trouver de l'aide quand jai préparé mon entrée a moi maintenant d aider.

Bonne incorpo !

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Mat01260 a dit :

Salut Fred cest avec plaisir j ai été bien content d'obtenir de l'aide quand j'en avais besoin donc je trouves ça normal de réitérer la chose .

Merci beaucoup cest vrai que le froid est intense a chambaran.. 

Cest cela jai fais 2 semaines d'incorporation a varces a mon régiment. Tress bon choix pour ta décision ! Je suis avec une section du 27 la bas 

Tu peux apprendre les grades les caractéristiques armement etc mais tu verras tout te seras expliqué la bas ! Pour te préparer au mieux préparé toi mentalement surtout aux froid . a peu manger et peu dormir et te faire encourager par certains grades ou au contraire te faire "cracher" dessus entre guillemet. Oui je suis cru mais il faut aussi dévoiler la.verite il.y a certaines choses qui sont pas top et d'autres sympathiques notamment le tir et la cohésion. Mais voilà mentalement surtout prépares toi pierre !

Merci à toi je ten prie comme ce que jai dis jai été  content de trouver de l'aide quand jai préparé mon entrée a moi maintenant d aider.

Bonne incorpo !

Me faire cracher dessus et souffrir mentalement, je m'y prépare depuis un petit moment ;) 

C'est un passage obligé de toute façon... Merci pour ton retour, et peut être a bientôt sur les sommets 😃

N'hésites pas à nous faire des petits retour régulier de l'avancée de ta formation, ça peut en intéresser plus d'un :P 

Link to comment
Share on other sites

Le 12/10/2019 à 14:46, Pierrelem54 a dit :

Me faire cracher dessus et souffrir mentalement, je m'y prépare depuis un petit moment ;) 

C'est un passage obligé de toute façon... Merci pour ton retour, et peut être a bientôt sur les sommets 😃

N'hésites pas à nous faire des petits retour régulier de l'avancée de ta formation, ça peut en intéresser plus d'un :P 

Tant mieux alors tu es préparé je pense pour ma part au plus important ! Exact oblige est le mot .incontournable plutôt 

Je l'espère ! Bon courage pour la suite .je suis assez malade actuellement et nous partons en manœuvré donc jespere que ça ira mais promis je vous ferai un retour des que je le peux :)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
Le 30/08/2021 à 11:00, Mackss a dit :

Salut Mat !

J'ai vu que tu proposais ton aide pour les futurs incorporés chasseurs alpins, est-ce toujours d'actualité?

Salut moi j'incorpore le 07 septembre, pour le 13 ème BCA

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Kyky a dit :

Salut moi j'incorpore le 07 septembre, pour le 13 ème BCA

 

Trop bien ! et tu serais dispo avant cette date pour que je puisse te poser des questions ?

Link to comment
Share on other sites

  • Similar Content

    • By Pierrelem54
      Bonjour à tous,
      J'aurais aimé savoir si parmi vous, d'autres tentent leur chance pour intégrer le 27ème Bataillon de Chasseur Alpin et passent en commission au mois d'octobre, pour une incorporation en décembre ? (De tête la commission à lieu le 9 je crois =) )
      Bonne fin de journée à tous =)
      Pierre
       
    • By Bouchon-Gras 49
      Musée des Troupes de montagne
      Créé le 1er février 1988 par décision du Chef état-major de l’armée de Terre, le Musée de tradition des troupes alpines, projet culturel initié et porté par les anciens alpins, naquit dans l’effervescence commémorative du Centenaire des Troupes de montagne.
      Le Musée de tradition est rapidement confié à l’Association des Amis du Musée des Troupes de montagne pour assurer sa gestion et son développement, sous l’oeil du commandement.
      Le noyau des collections fut constitué à partir d’objets collectés dans les salles d’honneur des unités de montagne. Il s’enrichit depuis 30 ans de nombreuses acquisitions et de dons faits par les anciens Alpins ou leurs familles. La commémoration du 80e anniversaire de la Première Guerre mondiale et surtout du 50e anniversaire de la Libération contribue à renforcer ce projet culturel
      Situé dans les salles casematées du fort de la Bastille, le Musée des Troupes de montagne accueille les visiteurs pour découvrir l’histoire et le patrimoine des troupes alpines.
      Le Musée des Troupes de montagne entend conserver, restaurer, enrichir ses collections pour les rendre accessible à tous. Leur diffusion auprès du public passe par des actions culturelles et éducatives. Le musée a aussi vocation à contribuer à la recherche et au savoir grâce à ses expositions mais aussi à ses fonds d’archives et documentaires.
      Faire rayonner les troupes de montagne en mettant en valeur leur patrimoine et leurs actions sur le terrain est aussi l’une des missions du musée. La valorisation de leurs traditions contribue à la promotion des ces unités spécialisées dans le milieu montagnard
      Pour cela, le Musée est dirigé par un directeur de musée nommé parmi les officiers supérieurs brevetés de l’Etat-major. Un conservateur, officier des armes formé à l’Institut national du Patrimoine, a en charge la valorisation des collections, la médiation culturelle, les expositions et la recherche scientifique lié à la gestion de la Bibliothèque patrimoniale de la 27 E BIM et de son centre d’archives.

      Le musée des Troupes de montagne invite le visiteur à se plonger dans l’univers des soldats de montagne. En plus d’exposer une collection et une culture particulière, cet espace culturel de 600 m2 porte également un regard sur les enjeux et les engagements internationaux de notre pays. C’est un véritable lieu de rencontres et d’échanges entre les Troupes de montagne et le public. Son parcours est entièrement audio-guidé (français, anglais, italien et allemand).
      Intégré au site historique de la Bastille, devenu le premier site touristique du département, le musée des Troupes de montagne s’adresse à un large public et plus particulièrement au public familial. Dans un cadre privilégié, au cœur de la forteresse, le musée présente à ses visiteurs un espace unique en France qui associe l’homme et la montagne. C’est bien cette alliance qui a participé au fondement des Troupes de montagne. La visite du musée est le prolongement naturel de celle du site de la Bastille. Surplombé 200 mètres plus haut par le mémorial dédié aux soldats de montagne, ce musée rappelle aussi que l’histoire de la Bastille et de Grenoble est étroitement imbriquée à celle des Troupes de montagne
      Parcours de la visite
      À travers une riche collection, une muséographie innovante, le musée propose aux visiteurs un circuit attractif présentant l'histoire des Troupes de montagne de ses origines à nos jours. C’est une voix qui vous contera cette aventure humaine des Alpins grâce à un audio-guide multilingue.
      Le parcours s’appuie sur une muséographie résolument moderne qui s’écarte du modèle du musée militaire classique et qui met en valeur des objets d’exception. Une scénographie spectaculaire et réaliste immerge totalement le visiteur dans l'épopée des soldats de montagne par la reconstitution, à échelle réelle, de scènes poignantes telles une tranchée de la Première Guerre mondiale ou une salle de la ligne Maginot. Outre l’aspect historique abordée en toile de fond, c’est une approche humaine des Troupes de montagne qui est mise en avant : tous ces thèmes mettent au centre l’homme, le soldat de montagne dans son environnement. Le parcours muséographique aborde successivement : « les troupes de montagne dans l’histoire », « conquérir, vivre et combattre en montagne », « intégration aux territoires et à la population », « identité et culture », « le métier de soldat de montagne aujourd’hui »…

      Tarifs
        Plein tarif : 3 €. Tarif réduit : 1,50 € (étudiants, + 65 ans, chômeurs, familles nombreuses, enseignants). Gratuité : pour les scolaires, – 18 ans, personnes à mobilité réduite et militaires. Tarif réduit et gratuité appliqués sur présentation d’un justificatif.
      Contact
      Tél : +334 76 00 92 25
      Tél : +334 76 00 93 41
      Courriel : contact@museedestroupesdemontagne.fr
      Accès
      Par le téléphérique de Grenoble, quai Stéphane Jay, rive gauche de l’Isère

      http://www.bastille-grenoble.fr/
      À pied, par les sentiers pédestres de la Bastille
      En voiture, avec un stationnement possible sur le parking du glacis de la Bastille (par le Chemin de la Bastille). Les accès sont aménagés et les équipements adaptés aux personnes à mobilité réduite.
    • By Ludo31400
      Bonsoir tout le monde 
      Voilà j'ai pour projet de m'engager dans notre prestigieuses Armée et j'ai pour but de devenir Chasseur Alpin et je voudrais savoir combien de temps il y'a entre ma première visite au Cirfa et mon incorporation au sein du régiment. ( je souhaite rentrer comme militaire du rang et faire mes 3mois classe)
      ainsi que le contenu de la formation chasseur aloin 
      je vous remerci ! 
    • By Martin14
      Bonsoir,
      Je passe mes tests de sélection lundi pour l'armée de l'air en tant que sous officier et après longue réflexion j'aimerais devenir chasseur alpin en tant que MTA je voudrai juste savoir si je vais devoir repasser les tests de sélections ?
      Merci 
    • By Pendemonium
      article : http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/le-13e-bca-vainqueur-du-stage-sniper-mountain

      sympa les programmes d'échange !! surtout lorsque l'armée française s'illustre ;)


  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    C'est avec tristesse que nous apprenons la disparition à 97 ans de Reginald Basque, vétéran de la 4ème Division Canadienne débarqué sur Juno Beach, combattant dans la terrible bataille de la poche de Falaise, dans le nord de la France, en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. Blessé dans les dernières heures du conflit, il avait été fait Chevalier de la Légion d'honneur par la France en 2020.  Reginald Basque nait le 11 juillet 1924 à Watervilk dans le Maine. Ses parents, Edmond Basque et Marguerite Le Breton, sont des Canadiens installés aux États-Unis. Reginald a 9 ans lorsque la famille repasse la frontière et s'installe au Québec, en 1933. En 1939, la Seconde Guerre mondiale débute en Europe : Reginald veut s'engager, mais il vient tout juste d'avoir 15 ans ! Il lui faut attendre début 1943 : il a alors 19 ans et décide de rejoindre l'armée canadienne. Volontaire, il est officiellement engagé le 19 mars 1943. Pendant plusieurs mois, il va suivre un entrainement dans différentes villes au Canada. Finalement, en décembre 1943, il quitte son pays à bord du RMS Mauretania, un paquebot transatlantique transformé en navire de transport de troupes. Reginald appartient au Lake Superior Regiment, qui est intégré à la 4e Brigade blindée de la 4e Division blindée canadienne. Le 21 décembre 1943, l'unité débarque à Liverpool. Commence alors une longue période d'entraînement et de préparation au débarquement. Le 25 juillet, Reginald et ses camarades débarquent en France sur Juno Beach, à Courseulles-sur-mer. Si les opérations le long des plages sont terminées, le Lake Superior Regiment est immédiatement déployé, dès le 1er et jusqu'au 23 août 1944, dans la terrible bataille de la poche de Falaise, qui voit les Alliés écraser les forces allemandes. Reginald combat par la suite vers la Seine, qu’il franchit le 28 août. Son régiment se dirige vers le nord de la France en passant par Forges les Eaux, Gaille-Fontaine, Orival, Hornoy, Warlus, Sorel. L’objectif suivant est la Belgique occupée : le régiment traverse les villes de Saint Riquier, Domvast, Marcheville, Le Boisle, Hesdin, Saint Omer. Puis le régiment combat à Bergues qu’il libère après dix jours de violents combats, le 16 septembre 1944. Mais la guerre continue : d'abord en Belgique, puis aux Pays Bas. Finalement, en 1945, l'unité passe en Allemagne. Reginald y est blessé ... le 7 mai 1945, quelques heures avant que la fin de la guerre ne soit annoncée ! Reginald reste quelques mois en Europe : son régiment est officiellement dissous le 15 février 1946. Reginald est renvoyé au Canada pour y être démobilisé la même année. Titulaire de nombreuses médailles et décorations, Réginald Basque sera élevé, en 2020, au grade de chevalier de la Légion d'honneur par la France, comme 1200 autres Canadiens membres de l’Ordre de la Légion d’Honneur pour leur participation à la libération de la France. Réginald Basque est décédé il y a quelques jours à Tracadie, en Nouveau-Brunswick, à 97 ans. (Source : La Semaine Acadienne, Centre Juno Beach / Juno Beach Centre & Ministère des Affaires étrangères/Passionmilitaria)   C'est avec tristesse que nous disons aurevoir à Edward Shames, vétéran du 506 PIR de la 101e Airborne, qui nous a quitté à l'âge de 99 ans. Engagé comme simple soldat en septembre 1942, il est breveté parachutiste et intègre la I Co du 3/506. Le 6 juin 1944, il participe à la Mission ALBANY en Normandie en tant que Sergeant. Promu 2nd Lieutenant, il est ensuite transféré à la E Co du 2/506 avant la campagne de Hollande puis celle des Ardennes en Belgique. (Source : Airborne Muséum)  

    Loulou_006

    Posted

    D'accord merci beaucoup pour vos conseils ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Loulou_006, j'ai supprimé la fin de ton message, je pense que tu tiens à lui, pour sa sécurité évite ce genre de précision. Suivant ce que j'ai pu lire, il te contactera dés qu'il le pourra, j'en suis certain et en attendant comme le dit le proverbe "pas de nouvelle, bonne nouvelle". Il faut t'occuper l'esprit, travail, sport... si vraiment cela est difficile, rapproche toi de son unité et des conjointes de ses camardes avec qui tu pourras parler librement et comme eux vous pourrez vous serrer les coudes. Courage et n'oublie pas discrétion.

    Loulou_006

    Posted

    Il est dans ..................

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Chevalier des air, le Marquis Bernard Henri Marie Léonard Barny de Romanet est un pilote qui figure parmi les plus glorieux as français de la Première Guerre mondiale.   Élève doué et très studieux, il fit ses études à Chalon-sur-Saône, au collège des Minimes, puis chez les Jésuites à Villefranche-sur-Saône (au collège de Mongré que fréquentèrent notamment Pierre Teilhard de Chardin et Antoine de Saint-Exupéry) avant de venir passer, son baccalauréat de philosophie en poche, celui de mathématiques élémentaires au lycée Lamartine de Mâcon. Le Marquis Bernard Henri Marie Léonard Barny de Romanet devant le Spad-Herbemont, (S.20bis6) 9 octobre 1920. (Agence Meurisse 84138/BnF) Entré dans l’armée en octobre 1913, il est cavalier au 16e régiment de chasseurs à cheval en 1914 lorsque la guerre éclate ; avec le grade de maréchal des logis, il s’y distingue par sa bravoure. Il est cité à la suite d'un combat au cours duquel, mettant pied à terre, il relève l'un de ses cavaliers blessés. On le voit aussi, se retournant sur sa selle, tuer net un uhlan qui le poursuivait. Il entre dans l’aviation en juillet 1915. L'aéronautique le passionnait depuis qu'il avait pu assister en 1912 à une exhibition du pilote Marius Lacrouze sur avion Déperdussin. Il effectua un premier vol d’entraînement le 14 décembre 1915 et fut breveté pilote le mois suivant. En juillet 1916, en tant que sous-officier observateur, il fut engagé dans l’aviation d’observation sur le front de la Somme ; au sein de l'escadrille C 51, il y effectua des vols de reconnaissance et de réglage d'artillerie. Mais il voulut s’adonner à la chasse et, devenu officier pilote, il obtint en avril 1917 d’être affecté dans une autre escadrille : l’Escadrille Spa37, formation au sein de laquelle, le 3 mai 1917, au-dessus de Craonne, il remporta sa première victoire aérienne, ce qui lui valut la médaille militaire. Entre mars et octobre 1918, il descendit seize autres appareils ainsi qu’un drachen. Totalisant dix-huit victoires officielles, Bernard Barny de Romanet termina la guerre à la dix-septième place au classement des meilleurs as français de la Grande Guerre. En octobre 1918, il est promu au grade de lieutenant et le commandement de l’escadrille Spa167 lui est confié, escadrille créée à cette date pour devenir la cinquième escadrille du groupe de chasse 12 ; entre le 4 et le 29 octobre, il y remporta ses huit dernières victoires. Bernard de Romanet près de son biplan Spad, en 1920.   Après la guerre, Bernard de Romanet – dont la famille résidait l’hiver au premier étage de l’Hôtel Senecé, siège de l’Académie de Mâcon – devint pilote d’essai et s’attaqua à plusieurs records. Il entra en juin 1919 chez Breguet comme conseiller commercial puis chez Nieuport comme pilote de compétition. Participant à de nombreuses épreuves, il fut trois fois recordman du monde de vitesse sur avion en 1919 et 1920 (vitesses atteintes : de 268 à 309 kilomètres à l’heure) puis sur hydravion (211 kilomètres à l’heure en avril 1920). Le 9 octobre 1920 notamment, il battit le record de vitesse pure, atteignant la vitesse de 292,62 kilomètres à l’heure à bord d’un SPAD-Herbemont doté d'un moteur Hispano-Suiza de 300 CV de puissance, record de nouveau battu le lendemain par l'aviateur Sadi-Lecointe (296,69 kilomètres à l'heure). Un peu plus tard, le 28 septembre 1920, il se classa deuxième au classement de la Coupe aéronautique Gordon Bennett organisée à Étampes, sur avion Spad S.XX bis-5, juste derrière Joseph Sadi-Lecointe. C’est à Étampes-Villesauvage (Essonne), alors qu’il s’entraînait en vue de la Coupe Deutsch de la Meurthe, que Bernard Barny de Romanet se tue le 23 septembre 1921, l’entoilage de son avion, à savoir un appareil modifié de 300 chevaux passé de biplan à monoplan pour être plus rapide, s’étant arraché en vol, provoquant sa chute de quelque 100 mètres d'altitude. Il était âgé de vingt-sept ans. Bernard Barny de Romanet repose à Mâcon, au cimetière Saint Brice. Photo Original téléversé par Frikar sur Wikipédia français. — Transféré de fr.wikipedia à Commons par Bloody-libu utilisant CommonsHelper., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20410088   Décorations :    Chevalier de la Légion d'honneur.  Médaille militaire.  Croix de guerre 1914-1918. (Source : Wikipédia)
×
×
  • Create New...